Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quelles bases pour une première relation polyamoureuse ?

Bases
#
Profil

Patateheureuse

le lundi 15 juillet 2019 à 00h50

Bonjour à tous,
J'aimerais beaucoup avoir vos conseils sur une situation qui me fait souffrir : j'ai accepté d'être dans une relation polyamoureuse avec quelqu'un qui était déjà en couple (non n'étions ni lui ni moi polyamoureux jusqu'à présent) et je ne sais pas comment poser les bases de cette relation : il n'y avait pas de projet au départ de tester le polyamour, ça a juste découlé naturellement de la situation car nous étions très amoureux l'un de l'autre et le copain de mon copain était d'accord pour nous laisser vivre cet amour. On s'est donc lancé dans le polyamour sans trop se renseigner sauf que maintenant je ne me sens pas bien dans cette relation car même s'il y a beaucoup de sentiments et de passion, je ne sais pas comment trouver ma place : mon copain habite avec son copain (ils sont ensemble depuis plusieurs années) et nous avons décidé de ne pas afficher notre relation à notre entourage social (sauf quelques amis proches), ce qui fait que j'ai l'impression d'être très secondaire et illégitime dans sa vie par rapport à son copain "officiel". Je ne sais pas comment me sentir rassurée et aimée dans cette configuration. Je n'ai en revanche aucune jalousie vis-à-vis de son copain et le principe théorique du polyamour ne me pose aucun problème. Je précise aussi qu'il s'agit pour moi de ma première relation sentimentale et je n'ai donc aucune expérience non plus avec la monogamie. Pensez-vous que nous puissions construire quelque chose dans cette situation ?

#
Profil

ourscalin

le lundi 15 juillet 2019 à 09h21

Bonjour
ton message n'est pas très clair, ou alors j'ai le cerveau en berne ce matin.
Tu es avec un homme qui vit avec un autre homme et lui est avec vous deux ? est ce bien cela?
Quel age as tu ? tu parles de premiere relation monogame pour toi ?
J'attends tes precisions pour te repondre

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 15 juillet 2019 à 11h15

ourscalin ta réponse est un peu raide je trouve. Perso, je trouve la description de patateheureuse plutôt claire.

Si j'ai bien compris, tu es une femme en relation "secondaire" avec un homme bi, en couple primaire avec un homme.

Il me semble que ta souffrance ne vient pas de la non exclusivité, mais bien de ce que tu perçois comme un manque de reconnaissance sociale apportée à votre relation. En somme patateheureuse, tu ne te sens pas légitime et c'est bien normal si tu es plus ou moins cachée. Il semble y avoir de l'amour et du respect entre vous (et pas de tensions entre l'amoureux de ton chéri et toi ce qui est déjà un super bon point). Ce qui constitue, pour répondre à la question dans ton titre, d'excellentes bases d'une relation polyamoureuse. Néanmoins, il semblerait que tes attentes et celles de ton amoureux (et de son amoureux probablement) ne soient pas en adéquation. Puisque la place qui t'es attribuée ne te rend pas heureuse. Aussi, une base essentielle du polyamour, et tu me vois venir, c'est la COMMUNICATION : une bonne discussion sur tes attentes, tes besoins, à cœur ouvert et sans reproches ça ne pourra qu'aider !

Respect en tous cas pour ta maturité, tu dis que c'est ta première relation tout court, je suis admirative. Raison de plus pour pas te faire du mal !

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

jeanluc66

le lundi 15 juillet 2019 à 11h39

Tout à fait en accord avec ce dernier message, c'est la communication qui fait la clé dans la polyamorie. La compersion semble déjà en place. J'avoue que vous me semblez dans une situation qui devrait évoluer favorablement si la communication se met bien en place...

#
Profil

bonheur

le lundi 15 juillet 2019 à 13h51

@ourscalin : Demander si l'on a bien saisi, bien compris, est une bonne chose. Discuter sur une base qui ne serait pas bonne serait malsain. Je trouve donc ton initiative très saine pour ma part.

@Patateheureuse : tout est possible. Donc oui, votre situation peut évoluer. Par contre, tu souffres du manque de reconnaissance et je crois que celui-ci n'est pas tant interne à vous trois, mais surtout au monde extérieur.

De mon expérience, j'ai pu libérer au bout de 4 années et faire un coming out. Je crois que c'est cette étape qui pose problème. Pour ce faire, tu aimerais avoir l'accord des autres, sinon ce serait les trahir. C'est un eu un cercle vicieux, en fait. Tu te sens enfermer ? Si tu rend public votre lien, il faudra que tout le monde assume et si j'ai compris, vous aviez convenu justement de garder pour vous.

L'amour n'a besoin que des personnes qui s'aiment et de celles impactées directement (polyamour). Sauf que cacher l'amour n'est pas toujours facile. Moi je sais que j'ai des difficultés avec cela. Mais oui, c'est un vrai débat !

#
Profil

Patateheureuse

le lundi 15 juillet 2019 à 15h22

Oui la situation est bien celle-ci ourscalin, désolé c'est vrai que mon message était pas super clair : je suis en couple avec un homme qui se dit homo "avec exception" qui vit lui-même avec un autre homme depuis plusieurs années. Pour ma part j'ai 22 ans et c'est une relation monogame de mon côté, la première que j'ai...

Merci beaucoup pour vos réponses en tout cas, ça me réconforte de voir que je peux envisager ça positivement car les contraintes de cette relation me découragent par moment. J'ai peur que la relation soit déséquilibrée du fait qu'il soit avec deux personnes et moi avec une seule, j'ai peur de me sentir délaissée et qu'on ne puisse pas se voir souvent...

#
Profil

ourscalin

le lundi 15 juillet 2019 à 15h33

Patateheureuse
Oui la situation est bien celle-ci ourscalin, désolé c'est vrai que mon message était pas super clair : je suis en couple avec un homme qui se dit homo "avec exception" qui vit lui-même avec un autre homme depuis plusieurs années. Pour ma part j'ai 22 ans et c'est une relation monogame de mon côté, la première que j'ai...

Merci beaucoup pour vos réponses en tout cas, ça me réconforte de voir que je peux envisager ça positivement car les contraintes de cette relation me découragent par moment. J'ai peur que la relation soit déséquilibrée du fait qu'il soit avec deux personnes et moi avec une seule, j'ai peur de me sentir délaissée et qu'on ne puisse pas se voir souvent...

merci des précisions, là c'est limpide.
oui il faut du dialogue, c'est indispensable.
As tu essayé de discuter avec eux deux, leurs expliquer que peu etre tu auras le besoin d'avoir quelqu'un aussi de ton coté.
le déséquilibre je le comprends, je l'ai vécu et le vit encore.
C'est quelque chose de difficile à vivre et seul l'amour et le dialogue te permettront de le surmonter.
N'hesite pas à discuter de tes craintes et peurs ici ou avec eux

#
Profil

Patateheureuse

le lundi 15 juillet 2019 à 15h41

Je n'ose pas trop parler à son copain, on se dit bonjour quand on se voit et je ne sens aucun conflit entre nous mais je ne sais pas trop si il a accepté cette situation par peur de perdre son copain ou si c'est parce que ça ne lui pose réellement aucun problème... du coup j'ai peur qu'il m'en veuille d'avoir compliqué sa vie... Mais tu as raison c'est peut-être la clé qu'on puisse parler aussi lui et moi. J'aimerais beaucoup par exemple que mon copain puisse dormir chez moi de temps en temps, peut-être deux fois par semaine, mais est-ce trop demander ?

#
Profil

ourscalin

le lundi 15 juillet 2019 à 15h43

est ce trop demander ?
c'est à lui qui faut lui poser la question. Vois ce que lui peut ou a envie d'accepter, il peut aussi faire la transition avec son copain

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 juillet 2019 à 15h56

@Patateheureuse : Tu connais le dicton "la peur n'évite pas le danger"... et bien il est vrai et se vérifie parfois… mais pas toujours. D'ailleurs je pense qu'il faut différencier dans le cas des relations amoureuses la peur ET le danger.

L'asymétrie te fait peur alors que c'est l'amour qui prévaut. Je crois personnellement, à te lire, d'abord que vous êtes déjà tous les trois pas mal déconstruits. (+)

Si un exemple peut apaiser ta peur, sache que je suis polyaffective. Je m'explique. Je privilégie l'amour dit "romantique". Je suis une hyperémotive, hypersensible (pas fragile ou que très peu). Donc quand l'amour s'invite dans mon cœur, espace extensible, expansible (comme on veut) ben… je dis quand c'est possible à cette nouvelle personne "je t'aime" et à mon chéri de vie "je l'aime". Et alors, c'est vrai, si dans mon cœur, il n'y a aucun privilège et si mes pensées se succèdent, voir s'entremêlent pour les deux… Je ne me dis pas polyamoureuse, car je n'associe pas obligatoirement un désir lié à la libido et encore moins à une sexualité (tendresse, câlins, présence, attention, échanges divers). Je n'ai de rapports sexuels qu'avec mon chéri de vie, car notre relation était ainsi avant que je découvre mon amour pour un autre et que je fasse cette hasardeuse démarche. Bref, trop long à tout raconter. Le fait est que depuis, je suis poly à ma façon ET mon chéri de vie ne veut pas pour lui-même aimer en dehors de moi. Certes il peut avoir des coups de cœur, qu'il partage éventuellement (et parfois, je lis à l'expression de son visage, son regard, son attitude) avec moi, mais il ne fera pas volontairement cette démarche de dire à la personne de ce coup de cœur qu'il aime. Il garde en lui et c'est un choix comme un autre.

Toujours est-il que dans le concret, je suis poly et lui mono (enfin polyacceptant). Cela fait maintenant 12 ans. Donc, ce type de déséquilibre peut exister sans que ce soit là le cœur des discussions que je qualifierais de "sensibles".

Ceci dit, en 12 ans, nous avons eu l'opportunité de définir, pas intellectuellement, mais affectivement la place respective dans le cœur de l'autre.

Donc, dans le jargon local, tu serais plus polyacceptante que mono :-D . C'est jouer sur les mots, mais l'état d'esprit n'est pas le même. Le mono ne supportera pas que le cœur de la personne aimée soit extensible, expansible, ni d'ailleurs qu'il y ai sexualité en dehors du couple. Ce n'est pas ton cas. Tu le dis, tu n'es pas jalouse et tu ne demandes pas à ton amoureux de quitter son compagnon pour devenir l'unique.

Pour une première relation, tu vas devoir apprendre beaucoup. Toutefois, c'est une chance car tu ne t'enfermeras pas dans le schéma classique d'une normalité trop construite où il n'y a au fond rien à apprendre, sauf si on se donne la peine de devenir pas classique, malgré les apparences. J'espère que je ne t'es pas perdu en route :-/

Pour ce qui est du mode "exception" de ton amoureux, je crois qu'il est à la fois pansexuel et pan-affectif. Et puis, sincèrement, on s'en fout du genre, puisqu'il y a amour. C'est l'amour qui est important, pas la forme.

Il est vrai que quand on est poly, on a une sorte d'ominiprésence cognitive, enfin moi je le vis ainsi. Du coup, je serai plutôt de ces personnes présentes constamment, y compris au pluriel. Sauf que tout le monde n'est pas ainsi, à avoir des multipensées et dans les faits pouvoir offrir alternativement d'une façon rapprochée. Ta place s'instaurera avec le temps… reste le fait de devoir dissimuler. Penses-tu que ce soit une contrainte pour toi ?

#
Profil

Patateheureuse

le lundi 15 juillet 2019 à 15h56

Oui merci, je pense qu'il faut vraiment qu'on discute en fait si on veut que ça marche, pour ne pas rester dans ce flou qui m'insécurise

#
Profil

Patateheureuse

le lundi 15 juillet 2019 à 17h09

Merci pour ton message bonheur, ça me rassure de voir que toutes les situations sont possibles :-) Le fait de dissimuler la relation me semble contraignant mais je pense pouvoir passer au-dessus de ça ! J'espère surtout pouvoir vivre cette relation pleinement et sans frustration liée au fait que le temps qu'on passe ensemble est limité par sa relation avec son copain. Je ne veux pas avoir l'impression de vivre une relation limitée et un peu accessoire. En fait le terme même de "relation secondaire" me pose vraiment problème.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 juillet 2019 à 18h04

Patateheureuse
En fait le terme même de "relation secondaire" me pose vraiment problème.

Invente le terme qui convient. Personne ne t'oblige à rester dans le générique. Après, moi, j'ai mon chéri de vie (non remise en cause du tout de la situation initiale lors de la découverte de moi) et des amoureux. Dans mon cœur, il n'y a pas de classement, même les "ex" ont toujours leur place naturelle, donc légitime. C'est celle qui m'importe, je dirais.

Le temps est en effet une limite en soi. Il ne peut être avec vous-deux. Après, tu sais, quand on vit ensemble, on n'est pas en permanence dans le lien. J'entends par là, que par exemple pour le moment, je suis dans le bureau concentrée sur mon message et mon chéri à la cuisine et s'active de son côté. Le temps qu'il passe ensemble n'est peut être pas autant que tu le penses en "quantité". Et puis, le temps ensemble se "mesure" aussi dans sa "qualité". Je veux dire par là que c'est peut-être plus le "sans lui" qui t'oppresse (est-ce le bon verbe ?) que le fait qu'il soit avec son compagnon historique. Je ne sais pas si je suis très claire ?

En tout cas, ce n'est pas pareil et il faut savoir si l'un, si l'autre ou si un mêle des deux !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion