Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rencontres

#
Profil

Merlyn

le mercredi 14 juin 2017 à 11h32

Il existe une alternative libre à Facebook. Ca s'appelle Diaspora, c'est respectueux de la vie privée, on peut s'inscrire avec un pseudo plutôt que son vrai nom on peut supprimer son compte sans attendre 14 jours et quand on est plus le bienvenue sur "Facebook" (comme moi), c'est un refuge agréable : https://framasphere.org

#
Profil

Toinou

le mercredi 14 juin 2017 à 16h28

oui, aussi, je suis déjà sur G+, mais le problème reste le même : y a pas grand monde.

#

Smithb947 (invité)

le samedi 29 juillet 2017 à 12h48

I simply couldn't depart your site prior to suggesting that I actually loved the standard info an individual supply for your guests? Is going to be back regularly in order to inspect new posts. dkcaebdafckfeake

#
Profil

kill-your-idols

le mercredi 02 août 2017 à 14h26

Vu que la question sur comment trouver des nouveaux partenaires polyamoureux revient tout le temps sur le devant de la scène, j'ai préparé mon petit récapitulatif.

En gros, on peut trouver des nouveaux partenaires polyamoureux:

1) parmi les autres polyamoureux. Mais de polyamoureux affichés il y en a pas beaucoup,et ils se connaissent presque tous entre eux. Donc, je ne le conseille pas.

2) parmi les gens célibataires. Il y a même pas besoin de dire qu'on est polyamoureux (bien au contraire, ça fait fuir les gens): ça suffit de dire qu'on ne cherche pas un mari ou une femme à épouser. L'autre personne comprend vite et, si elle est intéressée, reste avec nous.

3) parmi les gens mariés. Le fait de prononcer le mot "polyamour" est un aimant pour tous ceux qui cherchent à tromper leur conjoint. Si on est prêts à assumer le caractère temporaire et aléatoire de la relation, c'est une option valide.

4)Parmi les libertins. Là, il faut savoir faire beaucoup de sélection, mais chez eux il y a pas mal des gens qui cherchent davantage que du sexe facile.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mercredi 02 août 2017 à 16h55

Pas mal ton récapitulatif, kill-your-idols, mais faut bien sûr adapter suivant les situations particulières.
Par exemple on peut être polyamoureux et chercher "un mari ou une femme à épouser" ou en tous cas être ouvert.e à la rencontre avec quelqu'un.e avec qui former un projet familial. La difficulté avec les célibataires est précisément de montrer que relation non-exclusive ne signifie pas nécessairement absence d'engagement, etc.
Et parmi les gens mariés il y a aussi un certain nombre de couples ouverts, mais en général on ne le sait pas avant d'en avoir parlé....

#
Profil

kill-your-idols

le mercredi 02 août 2017 à 20h52

Tcheloviekskinoapparatom
Pas mal ton récapitulatif, kill-your-idols, mais faut bien sûr adapter suivant les situations particulières.

Par exemple on peut être polyamoureux et chercher "un mari ou une femme à épouser" ou en tous cas être ouvert.e à la rencontre avec quelqu'un.e avec qui former un projet familial. La difficulté avec les célibataires est précisément de montrer que relation non-exclusive ne signifie pas nécessairement absence d'engagement, etc.

Et parmi les gens mariés il y a aussi un certain nombre de couples ouverts, mais en général on ne le sait pas avant d'en avoir parlé....

Oui, tout à fait d'accord.

Pour l'instant j'ai fait quelques cas généraux, tout en sachant qu'il y a toujours des cas particuliers.

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 02 août 2017 à 23h51

kill-your-idols
(...)
3) parmi les gens mariés. Le fait de prononcer le mot "polyamour" est un aimant pour tous ceux qui cherchent à tromper leur conjoint. Si on est prêts à assumer le caractère temporaire et aléatoire de la relation, c'est une option valide.
(...)

Sauf erreur de ma part, c'est un encouragement à tromper son/sa partenaire que tu suggères? Ou bien j'ai mal compris? Utiliser un mot et le détourner de son éthique pour attraper des personnes comme des mouches, avec un "aimant" me dégoute, c'est de la manipulation par le mensonge.
L'adultère n'a rien à voir avec le polyamory. Il ne s'agit pas de faire du chiffre, ni de multiplier les cibles sexuelles, ni d'avoir/de posséder, mais d'être.
Il ne s'agit pas de cacher le fait qu'on aime aussi quelqu'un d'autre, mais de l'assumer, d'être dans une ou plusieurs relations intimes en parallèles, d'en parler franchement, entre adultes consentants, avec l'intelligence du coeur.
Tout la différence est là.

#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 03 août 2017 à 00h01

evanescente
Bonjour,

Je voulais savoir s'il est possible d'organiser des soirées ayant comme objectif premier de faciliter des rencontres entre poly ?
Je suis en région parisienne et j'ai du mal à faire des rencontres, peut être que je ne sais pas m'y prendre...

Peut-être pourrais-tu découvrir & essayer le site okcupid pour cela?
Il y a eu un fil de discussions ici à ce sujet :
/discussion/-Ef-/OKCupid-qu-en-pensez-vous/

#
Profil

bonheur

le jeudi 03 août 2017 à 09h34

ScottBuckley
Sauf erreur de ma part, c'est un encouragement à tromper son/sa partenaire que tu suggères? Ou bien j'ai mal compris? Utiliser un mot et le détourner de son éthique pour attraper des personnes comme des mouches, avec un "aimant" me dégoute, c'est de la manipulation par le mensonge.
L'adultère n'a rien à voir avec le polyamory. Il ne s'agit pas de faire du chiffre, ni de multiplier les cibles sexuelles, ni d'avoir/de posséder, mais d'être.
Il ne s'agit pas de cacher le fait qu'on aime aussi quelqu'un d'autre, mais de l'assumer, d'être dans une ou plusieurs relations intimes en parallèles, d'en parler franchement, entre adultes consentants, avec l'intelligence du coeur.
Tout la différence est là.

Je soutiens complètement. Malheureusement, le terme polyamour (version française) est un peu mis à toutes les sauces et comme ça "circule" ça fait bien de se dire poly (en secret, évidemment). D'autres décident conceptuellement ou intellectuellement de "devenir" poly, à grand renfort de contrats offrant une liberté... sauf que ça n'a rien à voir avec du polyamour. Car il n'y a en ce domaine aucune intelligence du coeur, même sans secret, même si on le vit bien. Il s'agit alors d'une "expérience" et non le fait d'aimer... et on se sert en effet d'autrui pour faire du chiffre.

Voilà également ma vision du polyamour et si je conçois que l'on veuille du lien humain, vouloir désespérément un lien amoureux qui trop souvent consiste juste à du sexe, je ne comprend pas... d'autant que l'on croise quotidiennement tellement de personnes intéressantes (normales mais intéressantes)

#
Profil

bonheur

le jeudi 03 août 2017 à 09h57

Le sujet avait déjà été abordé ici

/discussion/-bdy-/Polyamour-Quantique/

#
Profil

bonheur

le jeudi 03 août 2017 à 11h49

En gros, dans polyamour, il y a poly et il y a amour. Si chacun peut construire une image sans ambiguïté du terme poly (plusieurs), il est plus difficile de définir exactement le terme "amour".

J'ai eu une relation amoureuse (pour moi) avec quelqu'un qui m'a dit "l'amour n'existe pas, c'est un mythe". J'ai donc répondu qu'il ne m'aimait pas et il a acquiescé indiquant malgré tout que ce qu'il vivait était plus comme de l'amitié. Ca fait déjà un certain temps et les mots ne sont sans doute pas exacts mais subsiste l'idée générale trop fortement dans mon esprit.

La question reste entière. Les personnes qui sont amoureuses, le sont-elles vraiment ? Les personnes qui pensent que l'amour est un mythe, ne sont-elles pas à l'écoute de leurs émotions (ou n'en n'ont-elle pas, en matière d'amour) ? Ces personnes ont-elles "peur" de leur ressenti (amoureux) au point de les "travestir" ou de les minimiser ?

#
Profil

calinou696

le jeudi 03 août 2017 à 21h21

Il n'y a déjà pas beaucoup de terme pour caractériser une relation entre 2 personnes, alors si en + on estime que l'amour n'existe pas... :S

#
Profil

bonheur

le jeudi 03 août 2017 à 21h41

D'accord avec toi calinou696. Egalement, quel nom qualifierai ce que, mot ou pas mot, je ressens en moi. Après, ça mettrai tout le monde à l'abri des "méfaits" de l'amour... sauf que l'on ressent toujours.

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 04 août 2017 à 01h01

ScottBuckley
Sauf erreur de ma part, c'est un encouragement à tromper son/sa partenaire que tu suggères? Ou bien j'ai mal compris? Utiliser un mot et le détourner de son éthique pour attraper des personnes comme des mouches, avec un "aimant" me dégoute, c'est de la manipulation par le mensonge.

L'adultère n'a rien à voir avec le polyamory. Il ne s'agit pas de faire du chiffre, ni de multiplier les cibles sexuelles, ni d'avoir/de posséder, mais d'être.

Il ne s'agit pas de cacher le fait qu'on aime aussi quelqu'un d'autre, mais de l'assumer, d'être dans une ou plusieurs relations intimes en parallèles, d'en parler franchement, entre adultes consentants, avec l'intelligence du coeur.

Tout la différence est là.

Non. Je ne suggère à aucun moment de tromper son partenaire.
Je dis que les polyamoureux sont souvent la proie facile des personnes qui veulent tromper leur partenaire. Pour les adultères, le polyamoureux est l'amant idéal: il ne demande pas de la monogamie et il s'occupe pendant que l'adultère revient chez sa famille.

Si le polyamoureux ne se mêle pas trop de la vie de l'autre, et ne lui fait trop la morale, les deux peuvent vivre une relation heureuse et épanouie!

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 04 août 2017 à 01h14

bonheur
En gros, dans polyamour, il y a poly et il y a amour. Si chacun peut construire une image sans ambiguïté du terme poly (plusieurs), il est plus difficile de définir exactement le terme "amour".

J'ai eu une relation amoureuse (pour moi) avec quelqu'un qui m'a dit "l'amour n'existe pas, c'est un mythe". J'ai donc répondu qu'il ne m'aimait pas et il a acquiescé indiquant malgré tout que ce qu'il vivait était plus comme de l'amitié. Ca fait déjà un certain temps et les mots ne sont sans doute pas exacts mais subsiste l'idée générale trop fortement dans mon esprit.

La question reste entière. Les personnes qui sont amoureuses, le sont-elles vraiment ? Les personnes qui pensent que l'amour est un mythe, ne sont-elles pas à l'écoute de leurs émotions (ou n'en n'ont-elle pas, en matière d'amour) ? Ces personnes ont-elles "peur" de leur ressenti (amoureux) au point de les "travestir" ou de les minimiser ?

Vu que je suis un de ceux qui pensent que l'amour n'existe pas, et que c'est mieux de baser ses relations sur l'amitié, j'explique mieux le concept.

Il y a plusieurs sentiments: entre autres, l'amour, la rage, la haine, l'orgueil, la joie, la passion, la jalousie, le bonheur, la satisfaction...

Certains sentiments sont beaux: la joie, le bonheur, la satisfaction...
Des autres sont plutôt sombres: la rage, la haine, la jalousie, l'orgueil...

Et pour vivre heureux on aimerait bien expérimenter beaucoup d'émotions positives, et minimiser les émotions négatives. Et on aimerait fonder nos relations sur des émotions positives, telles que la joie et le bonheur, plutôt que sur des émotions négatives telles que la rage ou la haine.

Dans tout ça, on met où l'amour? Traditionnellement, on devrait le mettre parmi les émotions positives. Pour moi sa place est plutôt parmi les émotions négatives, à côté de la rage et de la haine.

Comme dans la rage ou dans la haine, dans l'amour on se sent petits et vulnérables, et on cherche ailleurs ce qu'on devrait trouver en soi-même. Donc, fonder une relation sur l'amour nous assure un futur de petitesse et vulnérabilité, deux conditions qui ouvrent la porte aux autres émotions négatives.

Donc, baser ses relations sur l'amour, non merci! Je préfère l'amitié, le respect mutuel. Je veux partager ma vie uniquement avec des personnes fortes, qui savent qu'elles sont et ce qu'elles veulent.

#
Profil

poisson_chocolat

le vendredi 04 août 2017 à 01h44

J'aime me sentir fragile et la fragilité.
J'aime trembler
J'aime me sentir vulnérable.
L'amour me met dans une disponibilité au monde, à ce qui m'entoure, que j'adore.
Une aube perpétuelle.
Sans amour, je juge sans comprendre, sentir. Pour moi, il n'y a d'intelligence qu'amoureuse.
Accepter de me laisser envahir, renverser submerger par le torrent de l'amour. Un long chemin.
Ce qui m'intéresse dans le polyamour, c'est cette ouverture amoureuse au monde qu'il me permet, alors que dans la monogamie, je m'enfermais.

La vie est fragile.

#
Profil

calinou696

le vendredi 04 août 2017 à 07h19

Tu dis que l'amour n'existe pas, et après tu expliques que l'amour génère des émotions...

Perso, j'ai des relations que je n'arrive pas à mettre dans la case "ami". C'est des personnes pour qui j'ai de l'affection, de la tendresse, l'envie que l'autre soit heureux, et ce ne sont ni des potes ni des copines.

#
Profil

bonheur

le vendredi 04 août 2017 à 10h30

Désolée Kill si je t'ai mis mal à l'aise :-/ . Par contre merci pour ces explications qui vont malgré tout dans le sens que l'amour existe et ça me rassure.

Je t'accorde que l'amour est une émotion particulière et chacun-e la vit à sa façon.

Je suis aussi d'accord avec le fait que les émotions sont soient agréables, soient désagréables. L'amour engendre les deux et c'est ce qui le rend unique, justement. Aimer s'ancre en nous, à notre insu.

L'amour est-il alors à refouler, à "mystifier" ? Gérer l'émotion par l'acceptation de celle-ci, n'est-ce pas mieux. Aussi, on avance plus en conscience avec nos émotions désagréables qu'avec celles qui nous enjouent.

Quand l'amour a fait souffrir, je comprend que l'on désire se protéger. Par contre, ça oblige à faire un choix et à ne plus aimer. Renier, je dirais. Alors comment à la fois vivre ce qui est au fond de nous de l'amour et être dans ce dénie de ce que l'on ressent profondément. N'est-ce pas une "souffrance" en soi ?

Je cherche juste à comprendre, car je n'arrive pas à intégrer ce que l'on vit dans un pareil cas.

Je rejoins Calinou696 et Poisson_Chocolat.

Je te prie de bien vouloir accepter mes excuses Kill, je t'envoie beaucoup d'amour... reçoit le comme tu le pourras.

#
Profil

Toinou

le vendredi 04 août 2017 à 10h31

Cette discussion ne mènera nul part, il y a autant de définition de "l'amour" que d'individu.
Résultat vous aller vous contredire sur un terme dont chacun comprends une chose différente.

A titre d'exemple pour moi amour et amitié ne sont qu'un seul et même sentiment. La différence étant que dans le cas de l'amour il y a un autre sentiment en plus qui est le désir.
Mais ça n'est que MA compréhension.

donc s'il vous plait ne commencez pas à vous prendre le choux sans avoir au moins défini ce que vous entendez par le terme "amour".

;-)

#
Profil

bonheur

le vendredi 04 août 2017 à 10h36

Kill-Your-Idolls
Si le polyamoureux ne se mêle pas trop de la vie de l'autre, et ne lui fait trop la morale, les deux peuvent vivre une relation heureuse et épanouie!

Je suppose que pour les mêmes raisons que je suis poly, c'est avant tout l'acceptation émotionnelle, et réelle, qui me poussent à agir en toute clarté et en toute sincérité. Je considère que je ne fais "rien de mal" à aimer. Partant de ce constat, le schéma poly/adultère n'est pas viable pour moi. Je le sais en connaissance de cause.

J'ignore pour les autres, mais j'ai vraiment besoin d'une acceptation émotionnelle des personnes que j'aime pour me sentir réellement aimée.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion