Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Rencontres

#
Profil

coquelicot

le vendredi 23 décembre 2016 à 18h18

Enora ...nous sommes 354.... :-)

l essentiel n est pas le pourcentage hommes femmes
ni notre position geographique , sinon on ne s inscrit plus nulle part !
et puis trouver l amour au pas de sa porte c est juste chez walt disney!

par contre echanger sur le sujet , se regrouper , se faire des sorties oui , c est le bon endroit

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 décembre 2016 à 21h20

TrioBulle
j'ai toujours fui les situations pouvant provoquer les dites propositions...

Idem ...

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 décembre 2016 à 21h21

coquelicot
Enora ...nous sommes 354.... :-)

l essentiel n est pas le pourcentage hommes femmes
ni notre position geographique , sinon on ne s inscrit plus nulle part !
et puis trouver l amour au pas de sa porte c est juste chez walt disney!

par contre echanger sur le sujet , se regrouper , se faire des sorties oui , c est le bon endroit

j'ai une chance Walt disney, moi :)
il y a deux groupes sur FB, dont un à 151 ...
Va pour 354 !

#
Profil

bonheur

le samedi 24 décembre 2016 à 10h45

je-suis-une-princesse
Rencontrer des polyamoureux c'est une très mauvaise idée:
- il y en a pas beaucoup
- ils habitent tous dans des coins différents de la France
- souvent sont des personnes incompatibles entre elles.

Je rebondis sur ces quelques mots. Je confirme que ce n'est pas une excellente idée. Outre le faible nombre, la distance géographique peut être un frein, surtout lorsque l'on n'a pas suffisamment la possibilité de se déplacer ou de recevoir. C'est surtout le troisième point qui est intéressant : les poly n'ont pas nécessairement de points de ressemblances ou de complémentarités pour garantir des relations viables à long terme. De plus, être poly n'implique pas que tout soit plus facile ou simple, loin de là.

Egalement, tenir compte du fait que si l'autre est poly, il faudra composer, et pas toujours pour le "meilleur" avec les co-amoureux-ses. C'est donc, à mon sens, rajouter de la complication.

#
Profil

bonheur

le samedi 24 décembre 2016 à 11h56

L'amour est partout, y compris au pas de sa porte, et Walt Disney je le laisse aux américains et aux petits enfants.

Personnellement, j'ai besoin de continuité et de constance pour entretenir une relation pérenne. Evidemment, je ne suis pas représentative, mais sans doute d'autres sont comme moi.

Il n'y a rien de plus avantageux que la vie réelle pour être ouvert aux autres, quelque soit la forme d'ouverture, du moment que les émotions et les ressentis sont réels à nos yeux. C'est cela qui prime pour moi ! Après, les situations, ce sont des aléas avec lesquelles il faut composer (ou pas, si impossible).

#
Profil

MoE

le samedi 24 décembre 2016 à 14h59

TrioBulle
MoE, j'aime beaucoup ton exercice. Je ne sais pas si mon mari ferait ce genre de choses, mais une choses est sûre, c'est que depuis 30 ans que je suis mariée, je ne l'ai jamais fait lol J'ai souvent dit que j'étais fidèle par manque de proposition, mais je crois aussi que j'ai toujours fui les situations pouvant provoquer les dites propositions...

Tu m'ouvre un horizon de possibles, merci !

Bonne fêtes à tous

J'étais exactement comme ça pendant 15 ans, avec des œillères, ma conception de la fidélité en gros, ne pas être tenté en étant avaugle. Après notre ouverture c'est ma femme qui m'a ouvert les yeux sur de proches amies qui en pinceait sûrement pour moi, ce que je me suis fait confirmer directement... Ca n'a pas abouti, mais ça booste l'ego et la confiance en soi!

#

(compte clôturé)

le dimanche 01 janvier 2017 à 17h55

MoE
Première étape, recommencer a regarder les filles... Voir s'il y en a qui pourrait me plaire et me rendre compte que oui, il y en a beaucoup! D'un coup ça pivre tout un champ de possibles.
Deuxième étape, quand je croise qqun qui me plait, capter son regard, sourire et espérer un sourire en retour. Pourquoi pas engager la conversation sur des banalités, essayer de sentir si la communication est fluide.
Troisième étape, inviter ce quelqu'un qui me plait pour un café ou un verre... Et ne pas désespérer si c'est un refus... recommencer
Le sentiment qui a dominé chez moi est un grand sentiment de liberté et de confiance en moi, car même si j'ai essyué des refus, ils ont tous été tempérés par le fait que je n'avais rien a perdre et tout a y gagner.

On peut dire que tu es optimiste, mais pour les handicapés des liens sociaux (donc de la drague, j'utilise ce terme à dessein), c'est loin d'être gagné!

Je regarde régulièrement les femmes, elles me plaisent toutes, mais après, tintin! Et si toi tu te sens libre, moi, cela me frustre!

Pour les sites de rencontre, du chronophage qui aboutis en général sur du vide!

Et puis rencontrer d'autres polyamoureux, ben voyons, faut qu'ils arrêtent de refaire le monde, qu'ils se montrent enfin à visage découvert et acceptent l'amour tel qu'il vient, même celui de Walt Disney qui reste mon préféré!

Au fait, se monter à visage découvert, tant pis si je brise la charte: je suis Sébastien Peroni, Habitant Toulouse, Transgenre, et actuellement célibataire complet! Si une rencontre vous tente...

#
Profil

TrioBulle

le dimanche 01 janvier 2017 à 20h00

Cet après-midi lors d'une discussion avec mon mari, je lui ai fait part de la philosophie de MoE quand il m'a dit que trouver une autre amoureuse ne lui arriverait jamais. On est maintenant tous les deux plus "ouverts" à un possible, qu'il arrive ou pas, on verra bien.

Par contre, je suis comme toi, Sébastien, nulle en drague et sûrement légèrement handicapée du lien social donc si nouvel amour il doit y avoir, il faudra quand même qu'il fasse le premier pas !

#

(compte clôturé)

le lundi 02 janvier 2017 à 18h47

TrioBulle
Par contre, je suis comme toi, Sébastien, nulle en drague et sûrement légèrement handicapée du lien social donc si nouvel amour il doit y avoir, il faudra quand même qu'il fasse le premier pas !

C'est malheureusement mon cas: le peu de relations que j'ai pu avoir, c'est elles (et lui aussi!) qui ont fait le premier pas! Après, ça va tout seul, mais l'abordage, je sais vraiment pas y faire!

Après, en y réfléchissant (ça m'arrive parfois!) j'ai aussi fait un constat simple qui ne va pas rassurer ton mari: séduire est beaucoup plus difficile pour un mec que pour une nana! En clair, et grossièrement, une femme, si elle se soigne juste un minimum (exemple mettre de jolies fringues plutôt que le survêt-pilou-doudoune) peut facilement faire son marché!

Alors que le pauvre mâle, ben il est en compétition féroce avec les autres mâles pour se faire au moins remarquer et avoir une petite chance de séduire....

Pour moi, c'est encore plus bordélique: je suis transgenre, du coup, j'attire les femmes qui me croient homo (confusion facile et si évidente!) Bref, elles me visent comme confident, mais pas comme amoureux! Va séduire, avec ça!

Bon, vais arrêter de me plaindre: je souhaite juste du courage (beaucoup de courage) et une sacrée dose de chance à ton homme. Il en aura bien besoin!

#
Profil

coquelicot

le lundi 02 janvier 2017 à 20h08

Sebastien ...
si on craque pour un homme c est que quelque part il nous a un peu seduite
meme si il l a pas fait expres

si on fait le premier pas c est qu il nous a donné l envie de le faire ...

il ne faut pas non plus generaliser ; c est difficile aussi pour les femmes
quand on est pas de type mannequin on a autant de mal a prouver a la gente masculine qu on a aussi des atouts !
chacun sa croix chacun ses embuches chacun ses barrieres !
Ensuite il y a des personnes , homme ou femme ou cis ou trans ou black ou jaunes ou vertes
qui se mettent des barrieres des etiquettes et qui cherchent des personnes tellements specifiques qu elles ne voient pas toujours tout le monde autour d eux

Et puis il y a ceux qui cherchent des perles ares au lieu de se contenter de moins rares....

A force de voir la vie en noir , elle finit par le devenir !

#
Profil

MoE

le mardi 03 janvier 2017 à 00h50

TrioBulle
Cet après-midi lors d'une discussion avec mon mari, je lui ai fait part de la philosophie de MoE quand il m'a dit que trouver une autre amoureuse ne lui arriverait jamais. On est maintenant tous les deux plus "ouverts" à un possible, qu'il arrive ou pas, on verra bien.

Par contre, je suis comme toi, Sébastien, nulle en drague et sûrement légèrement handicapée du lien social donc si nouvel amour il doit y avoir, il faudra quand même qu'il fasse le premier pas !

Je veux effectivement rester optimiste, pour moi ça marche, même si mon "radar" est largement moins performant que celui de ma femme (pour des signaux feminins qui me sont destinés).
Et je confirme pour @coquelicot, au travers de l'experience de ma femme, c'est facile d'avoir des contacts, c'est encore plus facile de trouver un plan cul, mais quand on commence à chercher quelqu'un qui plait vraiment, dont elle pourrait tomber amoureuse et avoir une relation secondaire epanouissante nous sommes (homme et femme) logés à la même enseigne...

#
Profil

bonheur

le mardi 03 janvier 2017 à 12h01

Personnellement, je suis toujours celle qui fait le premier pas... et c'est pénible. L'audace ne fait plus partie de notre société (pas une généralité, mais un constat personnel).

A part, pour ce réveillon, où j'ai fait une rencontre surprenante, agréable et réciproque. J'ai été surprise qu'une telle merveille s'intéresse à moi. Reste à reprendre contact (oups) et à découvrir l'intérieur de cette personne. La question que je me pose, était-ce beau sur l'instant (un souvenir unique de cette soirée) où y-a-t-il quelque chose de plus profond.

La seule fois où quelqu'un d'autre a fait son annonce, c'était quelqu'un qui n'en n'avait qu'à vouloir "caresser tout mon corps". Pauvre type, qui ne me touchait nullement, il était vraiment tombé à côté de la plaque.

En presque 10 ans, voici les deux exceptions qui confirment la règle... et c'est peu.

#

(compte clôturé)

le mercredi 04 janvier 2017 à 07h53

coquelicot
il ne faut pas non plus generaliser ; c est difficile aussi pour les femmes
quand on est pas de type mannequin on a autant de mal a prouver a la gente masculine qu on a aussi des atouts !

A force de voir la vie en noir , elle finit par le devenir !

Je ne suis nullement d'accord avec toi. Te connaissant, tu n'est certes pas mannequin, mais tu ne cache pas le fait que tu es décomplexée au sujet du sexe, du coup, c'est aussi un atout qui aide! Et faut voir aussi les mâles qui t'attirent! (n'est-ce pas monsieur Chabal...!)

L'atout reste donc effectivement du côté féminin, car ne vous en déplaise mesdames, lorsque l'on voit une femme pour la première fois, même si on s'en défend (plus ou moins bien!) la première chose que l'on pense est: aurais-je envie de coucher avec elle? Me donne-t-elle envie? Me donne-t-elle l'impression que cela sera possible avec elle? après seulement, une fois la conversation engagée (si il y a un sujet de conversation trouvé!), on pense à autre chose...

bonheur
Personnellement, je suis toujours celle qui fait le premier pas... et c'est pénible. L'audace ne fait plus partie de notre société (pas une généralité, mais un constat personnel).

Ben oui, il y a tellement de "féministes" chez les poly... faut tellement apprendre à dire non, et à respecter le non que les hommes n'osent plus rien faire. À force, ça va finir à l'américaine à coup de procès pour avoir osé dire "tu me plaît" et que c'est considéré comme du harcèlement!! et le pauvres mec qui ne rêvait que de carresser ton corps, ben c'est au moins un mec qui avait la franchise de ses pensées! D'ailleurs, tu as sûrement raté quelquechose, car souvent, les mecs ne songent qu'à tirer leur coup, pas aux caresses!...

À méditer...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

MoE

le mercredi 04 janvier 2017 à 08h59

SebastienPeroni
L'atout reste donc effectivement du côté féminin, car ne vous en déplaise mesdames, lorsque l'on voit une femme pour la première fois, même si on s'en défend (plus ou moins bien!) la première chose que l'on pense est: aurais-je envie de coucher avec elle? Me donne-t-elle envie? Me donne-t-elle l'impression que cela sera possible avec elle? après seulement, une fois la conversation engagée (si il y a un sujet de conversation trouvé!), on pense à autre chose...

Euh? Non! Désolé mais là je m'inscris totalement en faux. Dans un contexte de rencontre je me pose simplement la question "est ce qu'elle me plait?" et ce n'est pas l'attirance sexuelle qui prime loin de là. Et je peux confirmer ou infirmer la sensation de plaisir à "la" connaître justement dans la conversation et la fluidité de cette dernière. Et ensuite adviendra que pourra...

Pour illustrer : J'ai fait une très belle rencontre ce week end, qui se développe tout doucement, gentiment, je n'ai aucune idée d'où ça va mener et juste envie de me laisser surprendre.
Ma femme pour qui la dimension sexuelle reste dominante dans une rencontre (même si c'est en train de changer), m'a demandé par la suite : "Mais tu n'es pas déçu de ne pas avoir pu aller plus loin qu'un baiser?"
Mais pas du tout, bien au contraire même...

Mais après je respecte aussi ta différence, je voulais juste tempérer le coté "c'est comme ça et pas autrement" ;)

#
Profil

coquelicot

le mercredi 04 janvier 2017 à 09h34

on pourrait debattre de ce sujet pendant des heures que personne ne serait jamais sur la meme longueur d ondes ...

Quand a savoir sur qui je fantasme je pense que ca n interesse pas grand monde a part moi !

Je ne sait pas ou ne savait pas ce qui en moi attirait les hommes , maintenant je le sait .....

c est vrai que je suis "ouverte "et peut etre que ca aide mais on a jamais vraiment conscience de ce qu on degage , et puis chacun voit en moi ce qu il veut bien y voir ....

certains hommes ont des idees toutes faites sur les femmes sur l amour sur la drague ...
autant que certaines femmes d ailleurs ....

Ca devient difficile ici ou ailleurs d avoir des discussions fluides et interessantes , on finit par se faire traiter je cite: de vieux de la vieille ....meme APH n est pas epargnée par des personnes qui un jour l ont adulée ..
tout ca devient navrant !
en resumé ....oui c etait mieux avant quand c etait plus simple
et oui la drague et les rencontres etaient plus simples quand on se posait pas autant de questions et qu on vivait plus qu on ne reflechissait

#
Profil

bonheur

le mercredi 04 janvier 2017 à 12h58

Sebastien
Ben oui, il y a tellement de "féministes" chez les poly... faut tellement apprendre à dire non, et à respecter le non que les hommes n'osent plus rien faire. À force, ça va finir à l'américaine à coup de procès pour avoir osé dire "tu me plaît" et que c'est considéré comme du harcèlement!! et le pauvres mec qui ne rêvait que de carresser ton corps, ben c'est au moins un mec qui avait la franchise de ses pensées! D'ailleurs, tu as sûrement raté quelquechose, car souvent, les mecs ne songent qu'à tirer leur coup, pas aux caresses!...

À méditer...

Les féministes ? Je ne me sens pas concernée

Juste, lorsque l'on répond à une personne qui désire avoir une ouverture d'esprit par une documentation explicite et que cette personne me balance ça, à moi... ben je dirais qu'il ne sait pas lire.

Ca me met toujours en colère lorsque l'on pense de moi que j'indique officiellement non mais que ça veut dire oui. Non, c'est non. Egalement, la façon dont il m'a manipuler pour savoir puis extrapoler mes propos et enfin ne pas du tout prendre le temps de me connaitre avant de me balancer ça... pardon, mais ce n'était pas correct envers moi. De plus, voyant arriver le dilemme, j'avais fait en sorte de bien spécifier que je transmettais une information (et non que je déclarais quoi que ce soit). Egalement, j'avais pris soin de continuer à vouvoyer cette personne... J'avais mis des distances volontairement. Par contre, bien qu'il m'est mise en colère, j'ai fait une réponse courtoise à cette personne, remerciant pour l'intérêt qu'il me portait. Exprimant qu'il y a eu méprise et par la suite de vive-voix, indiquer que ça faisait partie de la vie. J'ai désiré qu'il ne culpabilise pas, j'ai arrondi les angles.

#
Profil

bonheur

le mercredi 04 janvier 2017 à 13h01

Aussi, non, je ne crois pas avoir raté quoi que ce soit et cela moi seule peut en juger !

#
Profil

bonheur

le mercredi 04 janvier 2017 à 13h16

Egalement, j'ai lu ce matin, mais pas le temps de répondre immédiatement, un message m'indiquant que les hommes étaient de pauvres malheureux maltraités par les femmes. Ce post ayant entre temps été modifié, ma réponse sera la suivante.

D'abord, je considère les hommes et les femmes sur le même plan. Surtout depuis peu où j'ai fait également le premier pas envers une femme. Et je confirme, c'est pénible également d'être la personne qui fait le premier pas, encore et toujours.

Je vis avec un homme qui fait les courses, les repas, le bricolage, la mécanique, le jardinage et tellement de passions comme la cuisine, la brasserie, etc... Egalement, lorsque les enfants étaient petits, il s'en occupait le matin car je partais au travail la première (je m'en occupais le soir).

Je n'ai pas cette vision de l'homme matcho, tout simplement parce que je ne la connais pas. Homme comme femme, nous sommes de humains, voilà tout. Après, notre enveloppe correspond plus ou moins à notre aspiration intérieure. J'ai toujours regrettée de ne pas être de sexe masculin (garçon manqué, puis de très importants problèmes gynécologiques, aujourd'hui encore). J'ai pu sublimer ma féminité en 21013, grâce à la rencontre avec une femme, qui elle avait un corps d'homme, quoi que tellement féminin !!! Une rencontre qui m'a changée et m'a permis de trouver un équilibre entre mon enveloppe et ses aléas féminins.

A savoir également que je n'aime pas ses femmes qui jouent avec les hommes. On ne joue pas avec d'autres humains. Je constate également parfois des comportements féminins lamentables. L'important est de connaitre sa vrai valeur et de faire l'impasse sur ce type de comportement, dans un sens comme dans l'autre. Il y a des connards (il me semble que c'était le terme indiqué, mais je peux me tromper) et il y a aussi des connasses, qui je le concède, sont très virulentes. Je travaille avec un public varié et nombreux, je suis aux premières loges pour faire un certain nombre de constats.

#

(compte clôturé)

le mercredi 04 janvier 2017 à 13h22

MoE
"Mais tu n'es pas déçu de ne pas avoir pu aller plus loin qu'un baiser?"

Un baiser, je suis d'accord avec toi, c'est déjà énorme! Mais c'est aussi tellement sexuel!

À tel point que pour moi, c'est déjà un cap infranchissable. Surtout à l'heure ou on va trop vite, pour moi, il me faut minimum un mois avant d'aller chercher ce baiser.

En gros, MoE, tu as une chance phénoménale d'avoir cette "touche", ce je-ne-sais-quoi qui fait que en un week-end, tu récolte déjà un baiser!

Perso, je suis vraiment très jaloux!

coquelicot

en resumé ....oui c etait mieux avant quand c etait plus simple
et oui la drague et les rencontres etaient plus simples quand on se posait pas autant de questions et qu on vivait plus qu on ne reflechissait

Tu vieillis, ma parole! Mais la drague, c'était mieux avant pour ceux qui savaient déjà draguer! donc respect pour la frustration de la malheureuse majorité invisible qui ne fait pas partie des tombeurs et tombeuses...

#

(compte clôturé)

le mercredi 04 janvier 2017 à 13h23

Vais finir par être méchant, moi! mais au fond, je crois bien que c'est mon vrai visage! ;-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion