Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pour sourire, un peu, ou essayer...

Bases
#
Profil

clown.et.lapin

le mardi 10 mars 2009 à 19h06

Rêvons un peu. Le polyamour est accepté par tout le monde. Il est devenu la règle commune...
Ce qui m'effraie.
Plus de cocus pour faire marrer les imbéciles !
Plus de lettres anonymes pour cafter ceux qui prennent du bon temps !
Plus de détectives privés pour nourrir les fantasmes des jaloux !
Plus d'avocats pour transformer la mésentente en séparation à la mitraillette !
Plus de romanciers pour écrire des drames de la jalousie !
Plus de compositeurs d'opéras sanglants...

Vous ètes surs que ca va pas être chiant, le paradis ?

#

IO (invité)

le mardi 10 mars 2009 à 20h01

"Rêvons un peu. Le polyamour est accepté par tout le monde. Il est devenu la règle commune..."
Le Polyamour imagé comme Paradis à l'image du forum, ne peut que
donné ce qu'il nous sert déjà.
Alors ne vous inquiétez pas, on ne s'ennuiera pas .
Vu l'état actuel des choses, nous aurons d'un coté Mimi Grégoire
et de l'autres des malades, des"invasifs avides", des lutins,
des chercheurs de chair fraîches....et des angoisés et d'autres
pleins de désirs et en plus, on nous dit qu'il faut s'y faire!
Quant à la rigeur intellectuelle : On ne connaît pas!
" supériorité, élévation" peut importe.
Comme disait Sandra :
"là où certains voient les choses de façon naturelle et saine, d'autres y
voient du vice, de la ruse ou de la malhonnêteté "...Ainsi va la Vie...
Tiens je change de pseudo aussi.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 10 mars 2009 à 20h04

Invasif, le reste du temps, faut voir, mais juste là, oui.

#

Maeva (invité)

le mardi 10 mars 2009 à 20h24

"Invasif, le reste du temps, faut voir, mais juste là, oui."

Ne comprenant pas ce mot, j'ai fait une recherche
qui me permets de mieux comprendre où vous vous situez.

Le terme invasif représente également un processus
tendant à généraliser une maladie.
Terme issu de l'anglais envahissant.
Terme issu du latin effringere : rompre.
Invasif qualifie une tumeur ayant tendance à se
propager dans l'organisme.

Ce n'est vraiment pas ma tasse de thé.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 10 mars 2009 à 21h34

Ben juste que là, on squatte un sujet qui n'a rien à voir...

#

rainbow (invité)

le mardi 10 mars 2009 à 21h51

desolé d'interrompre ton rêve, clown... mais il y a des polyamoureux qui sont jaloux, qui trompent, qui se séparent, qui montent des drames...

Faudrait modifier ton rêve: le polyamour est devenu la règle commune et tous sont des polyamoureux modèles, parfaits.

#
Profil

LuLutine

le mardi 10 mars 2009 à 22h07

Et la fin du monde "tel que nous le connaissons", soit-disant prévue pour le 21 décembre 2012, vous pensez que ça sera l'avènement du polyamour généralisé ? ;-)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 10 mars 2009 à 22h43

Ow yesss. Une grande explosion de tendresse, la fin de l'ultralibéralisme amoureux... Wouuuuu !

#

claude (invité)

le mardi 10 mars 2009 à 23h24

Oui une explosion de tendresse...où surtout on ne se toucherait pas...parce que moi, les hugs à des inconnus c'est pas mon truc...

#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2009 à 07h49

Ah c'est pas mal, comme concept! Je suis aussi réfractaire aux hugs-à-inconnus... On peut en causer, Claude? Ca m'intéresse.

#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2009 à 08h02

« Le polyamour est accepté par tout le monde. »
A priori, ça me semble plutôt positif.

« Il est devenu la règle commune... »
Ha là par contre, ça coince. Une règle commune qui veut s'appliquer à l'amour et donc aux relation privée, j'appelle ça une contrainte sociale. La contrainte sociale de la monogamie serait remplacée par celle du polyamour.
Je trouve ça bof.

#

Margueritte (invité)

le mercredi 11 mars 2009 à 09h35

Mais non, il n'y aura rien de changé sous le soleil
monogame à 2 ou multi-monogamie,
c'est toujours du monogame. En plus en règle
sociale établie ...Il faudra trouver autre chose.

#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2009 à 09h46

Donc le polyamour, c'est une monogamie à plusieurs, avec ouverture sur aventures... là, j'hésite: me gratter la tête (va y avoir le trou, bientôt...) et pouffer joyeusement.

Bref, en somme, le truc commun à tout ça, c'est qu'on s'assume franchement, ou du moins qu'on s'engage par-devers soi et envers les autres à tenter le plus possible à tenter de s'assumer.

Youpiii! On n'est pas au chômage sentimental, dis donc :-)))

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 11 mars 2009 à 11h24

Claude, on parle d'un idéal rêvé, "pour rire" pas d'un horizon historique, ni des contraintes pratique de son avènement.

Une explosion de tendresse sans hug anonymes : en gros, j'imagine bien que des rencontres agréables tournent plus facilement à la tendresse.
Remarque, dans ce paradis là, j'imagine bien que certaines occasions soient plus directement sensuelles ! La tendresse ferait qu'on ne se sentirait pas blessé que l'autre ne soit pas disponible.

(une qualité de polyamoureux possible, en passant : savoir bien prendre que l'autre n'est pas disponible, temporairement ou de façon plus durable... C'est jamais agréable, mais cette pratique aide à faire avec)

#

Caroline (invité)

le mercredi 11 mars 2009 à 12h08

Claude n'est pas le seul a ne pas aimer spontanément les hugs chez les polyamoureux. Il a le droit. Il le dit .
Mais vous , c'est pire. J'ai lu vos interventions. Vous faire l'apologie de
la maladie, du coincé qui ne s'adaptera pas aux autres et vous mettez
la suspicion envers les intervenants de ce forum.
Et vous rêvez d'une explosion de tendresse ? avec vous?

#

(compte clôturé)

le mercredi 11 mars 2009 à 12h16

Rien compris. Vous parlez à qui ? Pourriez-vous être plus explicite et moins rentre-dedans ? On essaie de garder un ton convivial... malgré les différences. On vient d'éteindre un feu, si les pyromanes pouvaient s'abstenir de verser de l'huile, ce serait sympa.

#

Caro (invité)

le mercredi 11 mars 2009 à 12h46

Je répondait a siesta corta.
Bonne journée

#
Profil

Sandra

le mercredi 11 mars 2009 à 14h07

Quel serait donc ce Paradis qui permettrait de combler tout un chacun ... ?

Peut-être une réponse dans le film génial d'Arthur Jauffé, " Que la lumière soit !" : et là sourire assuré !!!

(Pour le côté intellectuel, je rappelle aussi le livre " La mécanique des relations" d'Emmanuel-Yves Monin que j'ai déjà cité, qui décortique nos fonctionnements relationnels ET ouvre des perspectives éclairantes et éclairées dans cette quête de paradis). Mais là je ne garantis pas le sourire, ça fait parfois grinçer des dents !!!

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 11 mars 2009 à 15h00

"Vous faire l'apologie de
la maladie, du coincé qui ne s'adaptera pas aux autres et vous mettez
la suspicion envers les intervenants de ce forum."

Coincé, je ne sais pas. Ca veut dire quoi, coincé ?
Je ne fais l'apologie de rien du tout... Je dit qu'il existe plusieurs types de recherches en polyamour, car il y a plusieurs types de recherches dans la sensualité et en sentiments, qui relèvent toute d'une demande non-exclusive honnête, d'une démarche vers la liberté affective.

Et, comme Clémentine, je constate que le parcours qui mène vers nos libertés individuelles réalisées n'est pas pavé de pétales de roses, et n'est pas fléché, balisé - ce que je trouve personnellement très bien.

Je suis heureux de rencontrer et d'échanger sur le polyamour, j'aime bien l'ambiance colonie de vacance pour adultes de temps en temps, mais je choisis d'avoir le reste du temps une démarche toute personnelle dans ma recherche. Et je crois que mon ouverture d'esprit, comme ma rigueur intellectuelle (évoquée ailleurs) ne sauraient être en cause ici.
Ou alors l'ouverture d'esprit n'est valable que sur un angle donné et pas sur d'autres...

#
Profil

clown.et.lapin

le mercredi 11 mars 2009 à 15h27

en lançant cette "discussion", je ne pensais pas déclencher tant de réactions...
je ne comprends pas très bien les réactions (que je trouve aussi dans la discussion sur la 4e soirée polamour.info) concernant
- le hug sensuel avec des inconnus
- la peur de se faire (taper, martyriser, draguer, escroquer ? )
- l'opposition entre les tenants d'un polyamour communautaire (référence aux expériences américaines citées) et ceux d'un polyamour avec couple et enfants (à la Françoise Simpère pour faire court).
Pourquoi de tels affrontements, de telles peurs, un tel manque d'espoir dans l'avenir ?
Ne manquerait-il pas un zeste de début d'atome d'humour tendre et de sérénité joyeuse ?

Quand je disais que le polyamour serait la règle, je voulais dire son acceptation. Et que ceux et celles qui le vivraient au quotidien ne seraient en bute à aucune moquerie (ou pire). On peut rêver...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion