Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'aide? ou comment se présenter à vous?

Témoignage
#
Profil

loulouga

le mardi 25 juin 2019 à 22h42

Bonsoir petite communauté de polyamoureux.

Depuis 3 ans j'ai la notions de cette philosophie de vie, depuis 3 ans je viens régulièrement vous lire.
Depuis 3 ans maintenant, ma femme est polyamoureuse....

J'ai besoin d'aide, besoin de vous entendre réagir, ... Je deviens fou...

Mais pour que vous puissiez m'aider, je dois me présenter, vous expliquer mon "polyamour".
Puisque je l'ai bien lu, chaque cas est différent, je crois que le miens l'est spécialement.

Ce soir, ma femme dort chez mon meilleur ami... Comment en sommes arrivés là?

Il y a 3 ans, nous avons acceuilli dans notre foyet un étranger. En échange de son aide nous devions le loger et le nourrir. En ce temps j'avais le fantasme de candaulisme, voir ma femme prendre du plaisir avec un autre homme. Elle n'a jamais été réceptive à cela et je passais pour un détraqué. Mais l'arrivée de cette homme changea tout, en 1 mois elle était dans son lit. S'en suivi quelques semaines avant que celui ci doive s'en aller, j'ai demander à interrompre leur relation avant l'heure ne pouvant la gérer, cela devenait tout le temps et partout...

Notre ami parti s'en est suivi une petite déprime, et... un cancer ...
Nous avions convenue avec mon ami qu'il reviendrait l'année suivante, il était lié avec moi professionnellement, mais que tout cela se stopperait. La maladie étant là, cela fut le cas un certain temps mais ne dura pas. Je ne su dire non à ma femme sous chimio et leur relation repartie.... Plusieurs mois plus tard, nous avons entamé une liaison à 3. Lui vivant à la maison et étant bien moins actif que moi professionnellement s'occupait de ma femme en mon absence, puis nous la partagions à mon retour.

Il du repartir chez lui et reviendrait la saison suivante. Ma condition fut qu'il devait habiter ailleurs, que cette relation ne pouvait se poursuivre ainsi.
A son retour j'appris qu'ils étaient "officiellement amoureux". j'accepta et nous avons poursuivi notre liaison à 3, ils avaient une liaisons opportuniste, cad qu'il profitaient de mon absence pour se retrouver.

Depuis cela dure, je me trouve de plus en plus en trop, ...A vivre cette situation de spectateur, de ressentir le manque d'intimité chez eux, de voir comme elle cherche à se trouver avec lui alors qu'elle n'a pas d'attention pour moi.

Nous voilà à aujourd'hui, de nombreuses disputes, difficultés dans notre couple... Nous avons deux enfants qui vont partir dans 1 semaines en vacances pour 1 mois loin de chez nous. je lui ai dit me trouver émotionnellement en mauvaise posture, compte tenue de son comportement envers lui et en parallèle envers moi il ne me reste que 2 possibilités. La quitter tout de suite, ou tenter cette ouverture, la laisser complètement libre.Tenter de m'accommoder à cette situation et lui laisser le choix de chez qui elle irait chaque jour.
Le choix elle l'a fait des le premier jour et vient de partir chez l'autre. Elle n'a ni pensé à nos enfants, ni pensé à moi, qui me suis pas retrouvé seul avec elle dans de bonnes conditions un certain temps.

Je sais que j'exprime tout cela très mal. Il s'agit de 3 ans de vie... monstrueusement chargés...
Cette homme est devenu mon meilleur ami, il est super.
J'aime ma femme à en crever.
Nous avons une super vie, ... La maladie n'a rien changer et ma merveilleuse femme à été à la auteur, elle l'a vaincue en beauté!

Elle l'aime pardessus tout, pardessus moi. Elle refuse de me quitter, alors que je l'encourage, elle est magnifique avec lui, elle est terne avec moi...

Elle n'ai pas là ce soir, ...
Je ferai tout pour son bien, y compris accepter tout cela, du moins j'essaie de l'accepter...

Mais je vous le demande les polyamoureux, de tout ce que je peux lire, votre polyamour prime sur tout le reste, prime sur le mono amour...

Pourquoi à vous lire, est ce si irrémédiable le polyamour? On ne refoule pas ses sentiments direz vous???? et le sentiment du monoamoureux en face? celui qui s'oubli, qui sert les points et qui donnerait sa vie pour l'autre? Celui qui accepte de souffrir?
Pourquoi est ce dans ce sens que cela se passe t-il en grande majorité?

Je suis au bout de mes capacités. Je pense la quitter prochainement, mais que c'est dure de quitter quelqu'un alors qu'on l'aime... Je ne l'aime pas moins parce qu'elle aime quelqu'un d'autre, je vais lui tourner le dos parce qu'elle n'a pas la la moindre attention à ma souffrances à moi alors que depuis 3 ans, depuis que nous nous connaissons en fait (14 ans), je suis attentif aux siennes.

Je suis au fond du gouffre, elle le voit, elle part le rejoindre...

C'est moche, le polyamour, même si intellectuellement cela parait magnifique.

Merci pour vos réactions.

#

Polyarthrite (invité)

le mercredi 26 juin 2019 à 01h36

Sauf que ce n'est pas du tout du polyamour, il est évident d après votre récit que votre femme ne vous aime pas. Elle aime son amant et seulement lui. Elle a probablement de la tendresse et de l'attachement pour vous mais c est tout.

#
Profil

Mark

le mercredi 26 juin 2019 à 02h37

Bonjour @loulouga,

Merci pour ton très touchant témoignage.

L'acceptation, l'équilibre, ne se trouve pas toujours, et si c'est le cas, pas forcément tout de suite, ni forcément de manière apaisée.
C'est un cheminement, qui peut être long. Cheminement qui a peut être été interrompu, ou perturbé, par la maladie, par un départ puis un retour.

Les relations plurielles peuvent apporter épanouissement comme douleurs et tristesse. Il n'y a pas de recette miracle, hélas.
C'est très noble et beau de laisser partir l'autre par amour, pour son bien et en allant à l'encontre du sien. Et c'est très dur.

Mais comme tu as du le lire souvent, il ne faut pas se perdre, s'oublier et arriver aussi à penser à soi, à son propre équilibre et bien être.
Toi seul détiens la réponse, au fond de toi, et j'ai l'impression de la lire à travers tes maux, tu as déjà fait ton cheminement. C'et la conclusion qui semble difficile encore, à accepter.

Tu en a parlé avec ton ami, ta femme, à deux, à trois? Si ce n'est pas le cas, je pense que le moment est venu d'exprimer clairement ton ressenti et ce que tu envisages. Il est temps de mettre chacun face à ses propres choix.

Je n'ai pas de conseils avisés, juste à te souhaiter beaucoup de courage, de prendre les décisions qui te permettront de te retrouver, et de t'entourer de personnes bienveillantes.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 26 juin 2019 à 09h32

Polyarthrite est un peu violent dans sa formulation, mais il y a effectivement un souci dans votre couple. Et ce souci n'est pas le polyamour.

Après, il y a eu un cancer au milieu, et je crois que ce n'est pas à prendre à la légère. Se voir mourir, c'est une expérience qui change tout, et qui peut envoyer en l'air des structures pourtant bien établies.

Comment s'est passé son cancer ? Pas dans les détails de la maladie, mais dans votre relation à ce moment là ? J'irai chercher là les graines du changement, personnellement.

#
Profil

bonheur

le mercredi 26 juin 2019 à 10h07

Bonjour Loulouga,

Oui, chaque histoire est particulière. Je crois qu'il faut décortiqué et ne pas amalgamé. A la fois votre histoire à tous les trois est un tout, à la fois repenser à toutes les fois où lui était présent à s'occuper d'elle. Je pense que tout le monde, parmi vous trois, à fait de son mieux et en particulier pour qu'elle retrouve sa santé. Pour cela bravo, à elle et à ses deux hommes.

Je pense que votre couple est tributaire de tes absences. Enfin, comme le souligne Mark, il faudrait que vous parliez. Je crois que tu dois t'exprimer mais elle aussi. La vie n'est jamais à 100% satisfaisante.

Déjà, cet homme est quelqu'un de génial, c'est toi qui le dit. Donc, quoi qu'il arrive, tu la sais entre "de bonnes mains". Un soulagement, non ? Et puis, si vous êtes amis, tous les deux, exprimez vous. Lui, que pense-t-il de la situation ?

Je crois qu'en l'absence des enfants, vous devriez réinventer votre couple. Le polyamour ne peut bien se vivre si votre couple bat de l'aile. La tierce personne n'est pas fautive par rapport à cela. Je suppose qu'il vous encouragerait. Inutile pour cela que son amoureux et elle fasse une pause.

Qu'en est-il du candaulisme dont tu parlais, et déclencheur pour toi ?

Prend soin de toi ! Prend soin d'elle... et de lui !

#
Profil

laurent59

le mercredi 26 juin 2019 à 11h36

Bonjour Loulouga,
Peux tu nous en dire plus sur ton cheminement personnel vers le polyamour ?
Lectures, cafés, échanges, accompagnement (ou solitude) ?
Peux tu aussi nous dire comment tu vois le futur de ton couple ? (ça semble redondant avec ce que tu as écrit mais c'est pour savoir si ta décision est prise, limitée aux seules options que tu décris ou si tu envisages d'autres voies)
Que penses tu du développement personnel, pour toi ?
A bientôt,

#

Intermittent (invité)

le mercredi 26 juin 2019 à 14h08

C'est marrant comme le terme "polyamour" permet de faire avaler des couleuvres un peu grosses ....

De ce que je lis ici, dans le polyamour, il y a un respect des autres qui n'est pas facultatif, ce qui ne semble pas le cas ici.

Je suppose que la situation de l'autre n'est pas suffisamment solide pour qu'elle puisse envisager de te quitter pour aller vivre avec vos deux enfants chez lui.
Et puis, elle n'est pas folle. Elle a peut être trop à perdre à te quitter.

C'est probablement pour ça qu'elle refuse votre séparation. Et comme tu m'as l'air d'être bien dépendant affectif, elle peut se permettre de te faire subir des situations de plus en plus difficiles pour toi sans que tu la plantes là ....

Va voir un psy pour rebooster un peu ton image de toi et envisager une autre situation que celle que tu vis actuellement.

Il y a des milliers de séparation de couple chaque année et on y survit et même souvent, on ne s'en porte que mieux.

#
Profil

bovary3

le jeudi 27 juin 2019 à 07h29

bonjour
je suis d'accord avec l'analyse d'intermittent, même si je trouve que sa formulation est abrupte, mais nous les hommes, manquons souvent de délicatesse!
Je ne suis pas certain qu'il suffise d'aller voir un psy pour obtenir un résultat rapide, enfin ça dépend du type de thérapie, je sais que personnellement la kinésiologie, qui n'est pas très connue, m'a permis de gérer des problèmes ponctuels rapidement, mais ce n'est qu'à long terme que j'ai vraiment avancé.
A propos du caudalisme, je me souviens d'en avoir lu des témoignages sur le site "voissa" il y a quelques années, je suppose qu'il existe encore; je ne connaissais pas cette pratique, et j'y ai appris beaucoup, mais peut-être que tu t'es déjà renseigné à ce sujet?
Bon courage

#
Profil

loulouga

le jeudi 27 juin 2019 à 17h12

Bonjour à tous et merci pour vos réaction.

Pour bien expliquer mon histoire et rendre justice à chacun des protagonistes, j'ai l'impression que je devrais écrire un livre...

C'est long 3 années de vie, surtout celles-ci, elles ont été chargés!

Lorsque je vous lis, j'ai le sentiment de voir mon petit diable et mon petit ange que je porte sur les épaules depuis un certain temps, ce sont toutes des réflexions que je me suis faite.

Evidement, la réflexion d'Intermittent à du sens, il s'agit de mon angoisse principale, qu'elle reste avec moi par confort, sécurité...

Nous parlons énormément de ce qui nous arrive, en couple mais aussi avec mon ami. Mon premier texte ne lui rend pas vraiment justice et notre relation n'est pas si mauvaise. J'étais désemparé et effectivement au moment ou j'écrivais, je voyais tout en noir et ne vous ai exposé que le noir...

Je n'ai pas temps de m'arrêter sur tous les points, de exploré à fond aujourd'hui...

Pour poursuivre à présenter ma situation voici quelques points.

J'ai le fantasme de voir ou savoir ma femme avec un autre depuis le début de notre relation, cela ne l'a jamais attiré avant, Nous en parlions, mais durant facilement 10 ans il nous semblait que cela resterait dans notre imaginaire.

Arriva notre ami et une attirance réciproque s'est très vite installé entre eux. Il était arrivé dans notre vie comme un parfait étranger, chez nous pendant 3 mois avant de repartir définitivement sur un autre continent.
Ma femme me fit savoir que si nous devions franchir le cap, alors elle aimerait que ce soit avec lui. Nous avons donc parlé tous les 3 longuement de cela et ce ne fut pas simple pour lui de franchir le cap, il devait alors s'agir d'une relation libertine, même si nous parlions déjà des profonds sentiments d'amitiés que nous unissaient. C'était à me yeux un libertinage un peu particulier.
mais avant qu'il n'arrive à passer le cap et se rapproche de ma femme, il a fallu que nous parlions très longtemps tous ensemble de ce qui se passait. La relation devait s'apparenté à une relation sexuel, un petit bonus d'une amitié hors du commun.

Cette période fini par un arrêt de cette relation provoqué par moi, elle prenait trop d'ampleur, Elle dépassait ce que nous avions imaginé. Dans le même temps nous avons eu, lui et moi, des projet communs et il devait revenir dans quelques mois pour une plus longue période. Certainement que cette dimension de notre relation, non attendu au moment ou leur liaison débutait eu également un effet sur ma décision qu'ils devaient arrêter leur relation.

Son départ et l'arrêt de cet relation affecta évidement ma femme, mais rien d'anormale, j'éprouvait également un peu de tristesse de voir partir mon ami.

Nous avons parlé longtemps de tout cela avec ma femme durant son absence, évidement elle ne me cachait pas qu'elle avait beaucoup aimé l'expérience, cela lui avait apporté de la confiance, l'envie de plus vivre l'instant présent et notre vie de famille et de couple en était amélioré.

Quelque temps avant le retour de l'ami, alors que nous avions statué malgré tout (je dis malgré tout parce que au fond de moi, je sentais un réel bénéfice à cette liaison) à l'arrêt de cette relation afin de privilégier ou plutôt garantir notre amitié, ma femme contracta un cancer.

Une mauvaise maladie, à un stade un peu trop avancé pour que cela se passe en douceur, nous avons eu extrêmement peur, Les soins apportés étaient lourd, le sont encore aujourd'hui même si elle à retrouvé la forme.

Notre amis est revenu au moment le plus dure et il fut un réel atout dans notre foyer. Il fut le 3ème adulte de la maison et nous aida à s'occuper de nos enfants, à tenir la maison... C'était une réelle chance et un plaisir de l'avoir avec nous.
Il s'est passé de long mois sans ambiguité, nous avons reparlé ensemble de cette étrange liaison passé mais je crois que l'idée était bien loin de nous tous compte tenue du combat que nous menions.

Un jour alors qu'elle était sous traitement, plus de cheveux et pas mal de trace de la maladie encore visible, elle me demanda si je pensais qu'il la désirait encore. Elle sentait à nouveau cette attirance pour lui et cela lui apportait de la vitalité. Je ne pu que lui suggérer de vérifier par elle même et après s'être assuré de mon accord ils sont retombé dans les bras l'un de l'autre.

La relation s'intensifia comme par le passé et j'expliqua à nouveau que je le vivais pas bien. leur relation devenait trop impératif à mes yeux, ce n'était plus le bonus convenu.

Tout deux m'ont toujours soutenu que ce n'était pas le cas mais qu'ils profitaient effectivement énormément. J'émis alors le désir d'être inclu dans ce jeux, je ne supportais pas la mise à l'écart que je ressentait (Ils toujours profités de mes absences, ne m'ont pas ou très très peu mis à l'écart pour être que eux)
Nous avons alors essayé une liaisons à 3, début chaotique pour finir à quelque chose d'explosif, un mélange inattendu de tendresse, de sex, de joie de vivre ... Une espèce de débauche mais bien loin à mes yeux d'être malsaine, Nous savions dans le temps que notre ami partirai d'ici 1 mois, qu'il reviendrait mais avait émis le souhait de tout arrêter, il ne veut pas vivre ainsi, Il voyait cela comme une passade, nous l'avions alors également toujours vu ainsi. Il avait aussi annoncé qu'il reviendrait mais ne logerait plus chez nous, qu'il devait trouver de l'indépendance.

Je pense que cette période aida grandement ma femme à affronter cette maladie, nous avions vecu quelque chose d'assez incroyable à un moment ou nous n'aurions pas l'attendre.

Suite à son départ ma femme fut plus atteinte par son départ, cela m'affecta beaucoup de la voir comme ça. Les mois de son absence ont été sujet à de bon moment mais aussi pour moi de la tristesse. Elle m'avoua ressentir de l'amour pour lui, elle s'en voulait énormément.

Dès le premier jour de son retour il me dit qu'il ressentait de l'amour pour ma femme et qu'il allait avoir beaucoup de mal à la fréquenter, à retrouver une relation amicale toute simple. En plus il devait rester un mois chez nous avant d'avoir son appt.

Je les ai laissé se parler, tout se dire. Ce fut similaire à une rupture, Cela dura 2 semaines et j'étais triste de les voir ainsi. Triste pour elle mais également pour lui. J'ai toujours eu le sentiment qu'il était bien veillant envers nous, j'ai toujours ce sentiment cela dit...

Nous devions partir en voyage chercher nos enfants à l'autre bout de la france et c'était une belle occasion de lui faire visiter notre pays. Nous l'avons donc amener avec nous, nous avons pris 5 jours tous les 3 et nous avons revécu comme par le passé. Ce fut extraordinaire.
Depuis il est redevenu l'amant de ma femme, nous vivons pas loin de 3 à 4 jours par semaine tous les ensemble, ils profitent de mes quelques absences (hyper rare cette année) pour se retrouver. Cela fait 6 mois que ça dure et il s'installe définitivement ici.
Il y a deux mois il a demander à ce que nous arrêtions cela, Il ne rencontre personne d'autre et n'en éprouve pas le besoin, mais du coup il avance pas dans ça vie, il a 12 ans de moins que nous, il doit se construire et il le sait. Il sait aussi aujourd'hui qu'il désir ce nous avons, un couple, un foyer...
Mais ils n'arrivent pas à s'arrêter, moi non plus je crois...

Mais tout cela est trop, à mes yeux, pas à ceux de ma femme. Je vois des choses, le manque lorsqu'il n'est pas là, l'énergie qu'elle dégage lorsqu'il est là, Elle se préoccupe énormément de lui, pense beaucoup à lui, j'ai l'impression qu'elle m'en oubli. Je ressent à nouveau le coté impératif de leur relation.
Alors qu'elle me demande à avoir un peu de temps seul avec lui, je remarque qu'elle ne le cherche pas avec moi. Tous nos bon moments doivent lui être partagé, nous reste la gestion du quotidien.

J'en était arrivé à accepter de partager son amour, dans la mesure ou le notre serait prioritaire. Dans la mesure aussi ou inconsciemment cela s'arrêterait un jour...

Mais cette histoire me montre une facette de notre relation que je n'avais pas présumé avant, ou mes sentiments importe peu, ses priorités ne sont pas les mêmes que les miennes.

Mon couple, mon foyer à toujours été prioritaire, mon amour pour elle me semble unique. Je croyais à cette réciprocité et je m'aperçois qu'elle n'aurait pas forcément choisi cette vie si elle l'avait rencontré à une autre époque.

L'un de vous m'a demandé comment je voyais la suite, ... Au vu de ce que je ressent, je ne peux pas lui tourner le dos, dans un sens je la comprend, je la jalouse... Mais comment peut elle me faire souffrir ainsi, pourquoi ce besoin impérial de lui! Elle me dit que je me trompe sur le fait que notre relation est prioritaire, qu'elle seulement besoin de vivre un peu cette histoire mais que ça ne remet pas en question la notre.
Je vais donc lui faire confiance, la laisser vivre comme elle le souhaite.
M'en accommoderais-je?
Vais constater que je me trompe?
J'ai vraiment pas cette impression, nous avons de nombreuses discutions à ce sujet depuis des mois et elle ne parvient pas à m'envoyer un autre signale...

Merci

#
Profil

Loou

le jeudi 27 juin 2019 à 20h01

bovary3
je suis d'accord avec l'analyse d'intermittent, même si je trouve que sa formulation est abrupte, mais nous les hommes, manquons souvent de délicatesse!

Non, mais, les nanas on peut être cash aussi hein:

Ce qui me saute aux yeux dans ce fil et dans un autre fil récent c'est qu'à chaque fois les mecs essayent de pousser leurs partenaires vers quelque chose qui elles n'ont pas demandé pour satisfaire leurs fantasmes:

loulouga
En ce temps j'avais le fantasme de candaulisme, voir ma femme prendre du plaisir avec un autre homme. Elle n'a jamais été réceptive à cela

Puis quand ça sort du contrôle, quand elles reprennent en main leur autonomie ça ne leur convient plus comme par hasard... Pour moi il y a un truc égocentrique, et de besoin de contrôle à creuser là. Puis pour moi, la non-monogamie est une affaire personnelle liée à l'autonomie : on peut communiquer notre besoin d'autonomie à l'autre et le laisser libre d'en profiter aussi mais pas les pousser comme ça. En gros, il ne s'est jamais agit de polyamour dans ces cas-là et ça ne m'étonne pas qu'une personne qu'à la base ne voulait pas d'une relation plurielle cherche à retrouver son équilibre d'avant.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bovary3

le vendredi 28 juin 2019 à 07h13

bonjour
je ne suis pas de l'avis de Loou, dans le cas présent, il s'agit de quelque chose de bien plus complexe que de relation dissymétrique entre femmes et hommes .
Je constate que ta compagne t'a demandé ton autorisation de reprendre une relation sexuelle avec votre ami en sachant très bien que tu la lui donnerais, ce n'est pas une preuve de courage ou d’honnêteté, ça ressemble plutôt à de la manipulation, et qu’elle est indifférente au mal qu’elle te fait.
Il me semble aussi qu’elle obtient de toi l’excitation de vivre des moments intenses avec cet homme dont elle est amoureuse, mais qui ne fera pas sa vie avec elle, tout en gardant la sécurité du couple.Je ne crois pas que ton compagne est honnete, même avec elle même, quand elle te dit que votre relation est prioritaire, votre relation est seulement rassurante pour elle, parce que c'est angoissant de changer, d'aller vers l'inconnu!

Libre à toi de choisir cette position douloureuse, qui me semble aussi aller de pair avec la réalisation du caudalisme !

#
Profil

Caoline

le vendredi 28 juin 2019 à 09h51

@bovary3 tes propos condamnant des personnes dont on a pas la version des faits, ici et sur d'autres fils, me semblent bien hâtif. Ca te fait du bien de dire aux autres qu'ils se font avoir ou quoi ? Tu n'es pas le seul mais là c'était un peu trop lourd pour que je ne partage pas mon ressenti.

Personnellement, je n'avais pas encore eu le temps de l'écrire mais je partage le point de vue de Loou, voir j'ai un avis encore plus critique car je vois dans cette situation de la domination machiste, même si probablement inconsciente.

D'ailleurs loulouga est venu de lui même nuancer son propos et il y bien des chances que si on avait la version de sa compagne, il y aurait encore d'autres nuances.

En effet c'est loulouga qui souhaite, puis qui demande l'arrêt, le provoque, puis autorise, puis lui laisse le choix mais en espérant qu'elle reste avec lui. C'est un test donc de la manipulation de le déguiser en choix.

Dans le deuxième message on voit bien qu'il y a beaucoup d'écoute de soutien que finalement le seul problème c'est le besoin de se sentir prioritaire et qu'il ne le ressente pas.

Quand on a des sentiments forts pour plusieurs personnes, je ne suis pas sûre qu'on puisse hiérarchiser les amours, moi je n'y parviens pas en tout cas. Chaque amour est unique et le sera toujours et il me semble inutile et même toxique de comparer. Par contre, on peut moduler le temps passé avec l'un ou l'autre en fonction d'autres paramètres comme les enfants, la vie de famille construite... loulougua est-ce que concrètement ta femme ne passe pas plus de temps chez vous que chez lui dans l'année ?

Tu dis que tu ne comprends pas mais tu n'arrives pas à la quitter tant tu l'aimes ben elle elle vous aime tous les 2 donc elle a besoin des 2 et comme elle a probablement beaucoup plus peur de perdre l'autre vu son envie d'autre chose, elle veut en profiter au maximum, ça me semble logique. En votre relation, elle a confiance donc j'entends bien que c'est difficile à vivre en ce moment pour toi mais je te suggère déjà de continuer à communiquer là dessus, ton ressenti et pas sur le registre de je t'autorise/laisse le choix mais en fait c'est un piège, et d'essayer de changer ton point de vue. Voir que si elle se permet de vivre ses envies du moment c'est parce qu'en votre relation elle a confiance donc que c'est la plus forte. Tu peux lui proposer de faire des choses à 2, pas seulement attendre qu'elle te le propose... Devrait-elle nier son ressenti pour que toi tu n'es aucun souci ? Ne penses tu pas qu'elle souffrirait encore plus que tu ne peux souffrir ? Donc il faut composer, s'écouter, se soutenir, cheminer vers plus d'autonomie affective...puisque il n'est pas possible qu’aucun ne souffre.

Toutes mes réflexions sont basées sur mon vécu, je tiens toujours compte au maximum de mes possibilités du ressenti de mes amoureux ou amimoureu.ses.x mais je ne supporterai pas que l'un me demande de choisir, considère qu'il m'autorise ou refuse... Je ne suis la propriété de personne et encore moins un pantin visant à satisfaire ses fantasmes mais dans le cadre qu'il souhaite.

#
Profil

loulouga

le vendredi 28 juin 2019 à 17h02

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Je n'avais pas vu cela sous cette angle, la domination...
Je me sent quelque peu attaquer dans vos propos et n'ai pas l'impression d'être la personne que vous décrivez, je reconnais cependant que le raisonnement est cohérent et me pousse à me remettre en questions sur certains points que je n'avais pas imaginé.

Comme je le dis plus haut, faudrait écrire un livre pour être juste avec chacun de nous, évidement que ma femme ou notre ami aurait une appréciation quelque peu différente. Si je parvenait à tout exprimer clairement aussi...

Je ne cherche pas à piéger ma femme, je ne le vois pas ainsi en tous cas... Lors du dernier retour de mon ami et de la révélation de leur amour commun, j'ai lancé la discutions du polyamour, je me suis inspiré de choses dont j'ai pu lire ici et je leur ais demandé si c'est à cela qu'ils aspirent ?
Lui comme elle ont été catégorique, le sont à chaque fois que je lance le sujet, ce n'est pas ça qu'ils veulent pour leur vie.
A chaque fois que la relation se développe à nouveau vers cela sans que ce soit affirmé j'en souffre, me sent trompé...
J' en souffrirai aussi si maintenant ils voulaient clairement partir là-dedans, mais je saurai à quoi m'en tenir.

Je suis pas venu ici pour que nous soyons jugé, ni elle, ni lui ou encore moi.... Je cherche à comprendre...

Merci Caroline, pas mal de choses dites, surtout on une resonance à mes oreilles.

J'ai plus de mal sur la partie de domination et manipulation, je n'ai pas cette impression, même inconsciente,... Mais il faudra que j'en parle à ma femme.

Ps, du temps seul avec elle, je lui ai proposé, je ne fais pas qu'attendre, mais la possibilité de l'avoir avec nous a toujours pris le dessus. Oui nous passons plus de temps nous 2 que eux 2, indéniablement.

#
Profil

bonheur

le vendredi 28 juin 2019 à 21h22

@loulouga,

Tu sais, nous sommes tous des apprentis en ce monde. Il faut croire que "l'évolution" n'a rien apporté. Malheureusement l'impact religieux et sociétal, si.

Il faut toujours du temps pour une évolution. La compréhension, c'est déjà se questionner. Et c'est ce que tu fais. D'expérience, je sais que le questionnement offre rarement une réponse adéquate immédiate. On cherche et on ne trouve pas. On tourne en boucle, on se prend la tête... et un jour, tout est clair, net, lumineux. On ne sait pas pourquoi, un travail intérieur certainement, un auto-travail.

Je ne dis jamais "lâche prise". Certaines personnes, dont je fais partie, n'en seront jamais capables. Sache simplement, que la, les solution(s) s'installeront d'elles-mêmes et parfois, la vie prend des tournures inattendues.

Crois en l'avenir, quel qu'il soit !

#
Profil

bovary3

le samedi 29 juin 2019 à 08h00

bonjour loulouga
je te demande pardon de t'avoir donné l'impression de t'attaquer j'aurais du mesurer mes propos ! Je me suis rendu compte que cette situation m'en a rappelé une que j'ai vécue dans ma vie personnelle, dans un contexte très différent, et que je me suis laissé emporter....Mais comme tu sais, quand notre inconscient a décidé de nous faire faire une bêtise, nous fonçons tête baissée!
Si je me suis trompé en parlant de manipulation, tu t'en rendras compte facilement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion