Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jeune fille de 24 sa besoin d’aide et de réponses Polysexualité

Sexualités
#
Profil

Gloriette

le jeudi 02 mai 2019 à 18h24

Bonjour à tous,

Je suis une jeune fille de 24 ans et je me pose beaucoup de questions sur mon rapport aux relations amoureuses mais surtout sexuelles.

J’ai vraiment été amoureuse 3fois dans ma vie. Sur ces 3 fois, deux se sont soldés par des «  tromperies » c’est a dire que j’avais un rapport sexuel avec quelqu’un d’autre. Pas de façon régulière ça arrivait comme ça...parce que j’étais attirée physiquement et qu’il y avait un feeling’ qui sinstallait.

Ces tromperies étaient purement sexuelles, c’est a dire que je n’ai jamais ressentis aucun sentiment amoureux pour ceux avec qui j’avais une relation sexuel. J’étais avant comme après amoureuse d’une seule et même personne mais je ressentais le besoin, ou du moins j’arrivais a refreiner très difficilement ces «  pulsions physiques »

Je me suis toujours dit que j’étais horrible parce que je pouvais avoir envie physiquement d’autre personne que mon amoureux alors que tout se passait bien, autant sur’ le plan sentimental que sexuel avec l’homme avec qui j’étais en couple.

Ça fait maintenant 3 ans que je suis en couple avec un garçon merveilleux. Je n’ai jamais aimé autant. J’ai la sensation d’avoir trouvé la personne avec qui j’aimerais faire ma vie. Je n’ai jamais été aussi en fusion avec quelqu’un, sur tout.
Mais voilà j’ai toujours mon même problème...il est moindre qu’avant mais il est présent
Cela m’arrive 2/3 jours dans le’ mois d’avoir envie de coucher avec qq d’autre, je ne parle pas de faire l’amour parce que faire l’amour pour moi c’est partager de réel’ sentiment amoureux et ça je n’en ai que pour l’homme avec qui je vis. Ce que je veux c’est seulement’ une relation sexuelle,( avec qq avec qui j’ai un feeling’ et qui me plaît) mais je suis pourtant bel et bien folle amoureuse de mon chéri.

Je n’ai cédé à aucune de mes «  pulsions » depuis 3 ans, depuis le début de notre relation. Je ne l’ai «  jamais Trompé » et je m’en félicite.

Mais toutes mes relations antérieures se sont soldés par des échecs parce que justement je ne parlais pas de ces envies avec la personne que j’aimais, je finissais par la «  tromper » je ne le disais pas et ma conscience me dévorait jusqu’a que je me sente si mal et si peu heureuse que je partais...

Je ne veux pas que cela arrive avec l’homme avec que je vis! Il est très ouvert esprits, on a déjà parlé des relations où les couples’ pouvaient s’autoriser à avoir d’autre relations sexuelles mais il me disaient que pour lui c’était après des années et des annees de vie commune et monogame que ça lui semblait logique.

Mon vrai problème c’est de lui dire que ca’ mest deja arrivé d’avoir envie de qq d’autre alors que nous somme au «  début » de notre relation et qu’on s’aime comme des fous. Mais je distingue vraiment mes sentiments et mon amour pour lui de mes envies seulement physique.

Autre et dernier problèmes : je suis de nature très jalouse. En fait j’aimerais qu’il comprenne et qu’il m’autorise de temps en temps à accepter et pratiquer c’est envies physiques mais si il le fait il faut que ca aille dans les deux sens pour que notre amour et notre relation reste la plus saine et honnête possible. Seulement rien que l’idée qu’il touche une autre fille que moi ça me rend malade. (Je sais je suis ultra nulle...) je me dit qu’il faut que je fasse un énorme travail sur moi...

En 3 ans j’ai eu envie de coucher avec d’autre garçon que lui 2 fois, (ce n’est vraiment pas fréquents mais voilà ça existe et c’est la) mais ces deux fois la j’ai pris sur moi de fouuuuuuu et j’ai été très tres frustrée.

J’ai peur de lui en parler. Vraiment. J’ai peur qu’il soit déçu de moi.
Je l’aime tant
J’espère que vous me comprenez, à part avec un ami qui m’a dit qu’il accepterai jamais que sa copines fasse ça je n’en ai jamais parlé à personne...

Merci beaucoup désolée de la longeur du texte !

#
Profil

PolyMel

le jeudi 02 mai 2019 à 19h35

Hey,

L’homme avec qui tu vis actuellement est-il au courant que tu as trompé toutes tes anciennes relations ?
Lui en as-tu parlé ?
Tu n’as donc jamais réellement abordé le sujet avec lui de ces pulsions ?
Si tu veux mon avis, il faudrait que ça commence par là. Engager un dialogue, commencer à échanger, connaître son point de vue au bout de 3 ans de relations...

La jalousie a son lot de positif et de négatif...
La jalousie est positive dans le sens où elle prouve en un sens que tu tiens à lui, suffisamment en tout cas pour «  craindre » qu’une autre fille le touche...
Et négative avec tout ce qu’elle peut amener comme réactions démesurées et néfastes...

Ça peut aussi lors d’un dialogue te permettre de savoir comment il se situe, serait-il prêt lui à avoir des conquêtes ou est-il bien dans sa position de monogame ?

Lorsqu’un dialogue s’etabli c’est toujours difficile, on se met à nu, on a la crainte de la réaction de l’autre etc etc...
Mais lorsqu’on le fait ça permet de soulager sa conscience aussi et vu que c’est ta conscience qui a finit par te faire craquer lors de tes précédentes relations, ça peut donc au final avoir un effet bénéfique... ça sera difficile, il ne faut pas se mentir, même ouvert c’est toujours difficile à entendre... à toi de trouver les mots pour le rassurer, lui expliquer...

Dialogue le plus possible avec lui...

#
Profil

Gloriette

le jeudi 02 mai 2019 à 19h48

Coucou Poly Mel!

Merci beaucoup pour ta réponse.
Oui il sait que j’ai trompé toutes mes anciennes relations je lui en ait déjà parlé.
Non je n’ai jamais réellement parlé avec lui de mes pulsions sexuelles, nous avons des discutions sur les différentes natures de relations qui existent, on discute beaucoup, il sait que beaucoup de garçon m’abordent, j’ai «  pas mal de succès » et il n’est pas jaloux parce qu’il me fait confiance et il me le dit souvent.

Non il est n’est pas attiré par d’autre fille, il est tout à fait monogame. C’est un garçon très honnête, timide, une très belle personne qui privilégie le dialogue et la compréhension.il à besoin d’être amoureux pour faire l’amour ou avoir une relation sexuelle, alors que moi non.
Je sais que si je lui en parlais il pourrait «  envisager la chose » mais faudrait-il déjà qu’il la comprenne. J’ai peur de le blesser et qu’il se dise «  mais’ comment peut elle désirer physiquement d’autres personne alors qu’on est si bien tous les deux ? »
Ça me fait très peur. Je sais que si dans 10 ans on en parle il pourrait l’accepter mais nous sommes encore au début des choses, même si ça commence à faire un petit moment,, alors c’est délicat...

Je vais essayer de lui en parler mais j’en suis terroriser...il faut que j’arrive à faire ce travail sur moi même avant d’essayer de lui parler de cela ...

Merci beaucoup pour ta réponse en tout cas elle me rassure et m’aide beaucoup

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

pkd

le vendredi 03 mai 2019 à 09h01

Bonjour Gloriette,
J'ai eu envie de réagir en lisant la réponse de Polymel. Non pas que je ne sois pas d'accord avec l'essentiel. Mais ça remarque sur la jalousie est erronée.

"La jalousie est positive dans le sens où elle prouve en un sens que tu tiens à lui, suffisamment en tout cas pour « craindre » qu’une autre fille le touche..."

Non la jalousie ne prouve pas que tu tiens à quelqu'un, elle n'est pas une preuve d'amour. C'est une réaction émotionnelle naturelle qui montre ses propres failles vis à vis d'une situation. Il convient de chercher en soit les sources de cette jalousie (peur d'abandon, envie, possessivité...) pour mieux la gérer. Comme source de lecture sur le sujet le livre Compersion, d'Hypathia from Space est très bien.

Gloriette ton amoureux semble ouvert mais également pétri de certains à priori sur les relations ouvertes. L'idée très courante que les couples ouverts ne viennent qu'après plusieurs années de vie commune. Sous entendu quand on commencera à s'ennuyer. Vient de l'idée que l'attraction sexuelle vers d'autres résulte d'un ennui dans le couple. Ce qui peut arriver, mais est également souvent erronés. D'ailleurs tu le dis bien.
Tes "pulsions" viennent de toi et n'interfèrent pas avec l'amour que tu as pour ton compagnon.
A mon avis vous devez avoir une discussion ouverte et complète sur le sujet, d'autant plus facilement que tu n'as pas cédé jusque là à tes envies.
Tu dois certainement faire un travail sur toi pour mieux comprendre ce qui génère tes envies et ta jalousie.
Il faut aussi bien savoir si la posture "monogame" de ton compagnon est une posture formatée (du genre je m'interdis d'être attiré par d'autres car cela ne se fait pas), un non intéret car pour lui le sexe est associé à l'attraction émotionnelle (et non ce n'est pas que le cas des femmes) ou bien par peur de te perdre ou bien d'ouvrir la porte à tes propres aventures...

Enfin, es-tu tenté par le libertinage ? Je veux dire une démarche de couple (type mélangisme ou échangisme) pourrait-elle te/vous convenir pour apporter un espace pour exprimer tes envies sexuelles dans une dynamique de jeu commun?

Vous semblez en tout cas prêt à discuter, va y, sans mettre de pression ou de deadline, mais sans non plus minimiser ce qui te travaille car en général cela finit par ressortir de façon moins contrôlée...

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 03 mai 2019 à 11h57

Gloriette
Je me suis toujours dit que j’étais horrible parce que je pouvais avoir envie physiquement d’autre personne que mon amoureux alors que tout se passait bien, autant sur’ le plan sentimental que sexuel avec l’homme avec qui j’étais en couple.

Je réagis surtout sur cette phrase là, personnellement.
Pourquoi serais-tu horrible ? Te sens-tu "horrible" parce que tu veux manger la dernière part de gâteau ? Te sens-tu horrible parce que tu réalises que tu as oublié un article au fond de ton panier et ne l'a donc pas payé ? Te sens-tu horrible parce que tu aimerais vraiment que ton patron soit malade pendant deux mois histoire d'avoir un peu la paix ?
Tu n'es pas horrible, tu as des pulsions, des désirs, des envies, comme tout un chacun. Pour moi, la première chose à faire, c'est de réaliser que tes pulsions ne disent rien sur ton éthique. D'ailleurs, la preuve, tu as résisté les deux fois, donc tu n'es pas horrible, tu es héroïque.

La sexualité se heurte souvent à la morale à un moment, que ce soit dans le pluripartenariat, dans les pratiques, dans la fréquence, on est presque tous "horribles" quand ça parle de sexe.
Il faut donc que tu décides ce que tu veux vivre et comment, et ce, indépendamment de la norme et des choix des autres. Si ne pas vivre ta sexualité te frustre au point de pourrir tes relations, alors, clairement, la vivre est la seule manière de les faire durer. A toi de faire comprendre à ton aimé que c'est quelque chose de personnel, pas quelque chose en rapport avec lui.

Quant au fait que tu sois toi-même jalouse, c'est un autre sujet, et une autre discussion. Si ton copain n'a pas envie d'autres femmes, ta jalousie n'est pas un souci. Ouvrir ta sexualité risque d'être une négociation, et les demandes de ton copain peuvent n'avoir aucun rapport avec le sexe. Dans tous les cas, le plus important est d'ouvrir le canal de communication. Beaucoup de couples ne communiquent pas assez, tu risques de découvrir que lui aussi a beaucoup de choses à te dire.

#
Profil

bonheur

le vendredi 03 mai 2019 à 12h23

Il existe de nombreux livres sur la jalousie. J'invite Gloriette a bouquiner un peu. Aussi sur le développement personnel et l'estime de soi.

Ce qui m'interpelle, c'est pourquoi es-tu arrivé sur ce forum ? Non que ce soit mauvais en soi, mais en quoi le polyamour est concerné par ton histoire ? Tu aimes qu'une personne et ton amoureux n'aime que toi !

Qu'elle définition te fais-tu Gloriette, du polyamour ?

#
Profil

Gloriette

le vendredi 03 mai 2019 à 22h00

Bonsoir a tous,

Tout d'abord merci pour vos réponses, j'avoue que discuter avec des personnes aussi ouverte d'esprit et qui me comprennent me fait beaucoup de bien et m'aide a faire la part des choses avec moi même.

Pkd:

Je vais répondre a ta question sur le positionnement monogame de mon amoureux. Evidemment je ne suis pas dans sa tete donc je ne peux répondre pour lui bien que je le connaisse si bien que je peux te répondre la chose suivante : il n'a jamais eu beaucoup de copine dans sa vie, je suis sa premières "vraie" amoureuse, il n'a jamais vécu avec personne d'autre en couple dans le passé. Il a surtout un non intérêt car pour lui le sexe est associé à l'attraction émotionnelle et rien que cela comme tu le dit dans ton message. Il me la très souvent expliqué. Je pense qu'il peut comprendre que moi je ressente des envie de relations axés seulement sur le sexe pour d'autre personne que lui, mais qu'il l'accepte et me laisse faire est tout autre.

C'est très étrange car il y a des moments dans la journée ou je me dit : Ok on en parle j'ai pas peur je peux le faire. Puis d'autre moment je me dit "mais tu es complètement folle comment vas tu pouvoir aborder le sujet il va te broyer du regard et tu vas le décevoir" et lui dire tout ce que je vous dit a vous ici par exemple.

Pour te répondre également, non je ne suis pas du tout tentée par le libertinage. C'est vraiment pas quelque chose qui m'attire et je pense que pour lui c'est pareil. Je préfère encore me refréner totalement a mes envies physiques que d'essayer le libertinage. Mais il n'y a que les imbécile qui sont fermés, peut être qu'un jour j'aurais envie d'essayer mais a ce moment de ma vie, non.

Ce qui me fait le plus peur dans le cas ou il accepterais de me laisser parfois faire des écarts physique avec d'autre que lui, c'est la confiance qu'il me porterait. J'ai peur qu'il devienne parano, j'ai peur de briser ce que nous avons construit de manière si naturelle. De briser notre vie heureuse. Dans ces cas la j'imagine qu'il faut établir des "règles" dés le départ ? Moi dans l'idée je me dis qu'on ne se parlerai pas de ces "écarts' qui pourraient se produire et que nous continuerions a vivre comme on le fait maintenant, mais en se sentant encore plus libre, ne pas considérer celui qu'on aime comme un objet et de ce fait toujours essayer d'entretenir notre relation de manière encore plus jolie ?

Bidibidi :

Ton message me rassure beaucoup, vraiment. Je me suis toujours dit que la monogamie quelle soit amoureuse ou sexuelle était un peu quelque chose imposé par la société au fil des siècles, et que notre conscience était façonnée de façon inconsciente par ses dictas pré établis. Mais je n'ose pas trop en parler autour de moi, j'ai des amis qui sont poly amoureux et qui sen sortent comme d'autre qui ont subit des échecs cuisants. Du coup de vous parler ici ca me fait vraiment du bien et ca m'aide a m'ouvrir l'esprit et a me sentir mieux.

Pour de ce qui est de la jalousie, je vais faire la part des choses et faire un travaille sur moi même, je sens que c'est important. Je suis de nature très possessive, et je sais que ca ne peux que me desservir. Je vais lire les livres que vous m'avez conseillé !

Bonheur :

En fait je me suis retrouvée ici car je cherchais sur notre cher moteur de recherche universel des articles ou témoignages parlant de couple qui pratiquait la polysexualité et je suis tombée sur ce site. J'ai lu beaucoup d'article vraiment intéressant et écrit de façon remarquable, du coup je me suis dit que je pouvais peut être partager mon problème et mes craintes ici afin d'avoir des retour même si mon "problème" n'engage qu'une partie seulement sexuelle.

Du coup pour moi le poly amour c'est vraiment tourné vers les sentiments amoureux ou même d'amitié je pense, qu'on peut avoir pour plusieurs personne, genre vivre en couple a 3/4 que s'ai-je... Je trouve ca hyper beau pour ceux qui arrivent a se retrouver dedans et a le pratiquer. Mais dans ma conception, je distingue vraiment le poly amour de la poly sexualité. Dans mon cas je n'ai en effet des sentiments que pour une seule personne et ca a toujours eté le cas.

Voila voila...en espérant lire vos retours !

#
Profil

PolyMel

le vendredi 03 mai 2019 à 22h20

pkd
Bonjour Gloriette,

J'ai eu envie de réagir en lisant la réponse de Polymel. Non pas que je ne sois pas d'accord avec l'essentiel. Mais ça remarque sur la jalousie est erronée.

"La jalousie est positive dans le sens où elle prouve en un sens que tu tiens à lui, suffisamment en tout cas pour «  craindre » qu’une autre fille le touche..."

Non la jalousie ne prouve pas que tu tiens à quelqu'un, elle n'est pas une preuve d'amour. C'est une réaction émotionnelle naturelle qui montre ses propres failles vis à vis d'une situation. Il convient de chercher en soit les sources de cette jalousie (peur d'abandon, envie, possessivité...) pour mieux la gérer. Comme source de lecture sur le sujet le livre Compersion, d'Hypathia from Space est très bien.

Je ne suis pas tellement d accord...
a partir du moment où il n’y a plus d’amour, il n’y a plus de jalousie... sans attachement pourquoi envier l’autre puisqu’on ne le désire plus, qu’on ne l’aime plus ?
Étant de nature assez possessive j’en sais quelque chose quant à la jalousie et tout ce qu’elle peut amener...
Et personnellement lorsque je n’ai plus d’attache, l’autre fait sa vie, moi la mienne et au final il n’y a plus de jalousie...
Lorsqu’elle devient excessive ou maladive, je suis d’accord qu’on peut creuser un peu plus sur ce qu’elle occasionne de nocif... mais lorsqu’il y a attachement, on a tous une part de jalousie quelque part...
Tout comme il y a divers degrés d’amour, il y a divers degrés de jalousie...
Tout dépend comment elle se situe dans sa jalousie mais non je reste sur ma position qu’elle n’est pas forcément négative...

#
Profil

Siestacorta

le samedi 04 mai 2019 à 00h40

PolyMel

Tout comme il y a divers degrés d’amour, il y a divers degrés de jalousie...
Tout dépend comment elle se situe dans sa jalousie mais non je reste sur ma position qu’elle n’est pas forcément négative...

Non, c'est une alerte, et une sensibilité. Ca fait partie de la vie sentimentale. En ce sens, elle n'est pas nécessairement une force destructrice, juste quelque chose qui peut se passer en nous, mérite d'être écouté... comme d'autres réactions (et je répète souvent qu'on peut éprouver jalousie ET compersion, plus ou moins en même temps, en tout cas sur une seule et même situation : c'est dire si je veux pas absolument voir la jalousie comme une fin en soi).

Mais c'est pas forcément un signe d'amour : je crois que pas mal de gens ont cru retrouver de l'amour dans une relation en éprouvant de la jalousie, alors que c'était leur ego et leur peur du changement qui se manifestaient...
La jalousie est un sentiment secondaire, c'est à dire, elle mélange plusieurs sentiments primaires. Non seulement, comme tu le dis, elle a plusieurs degrés, mais elle a aussi plusieurs compositions. Et toutes ne sont pas en rapport fort, ni même toujours en rapport avec le sentiment amoureux.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Caoline

le samedi 04 mai 2019 à 08h54

Il n'y a pas forcément jalousie quand il y a de l'amour, mon compagnon historique ne connaît pas ce ressenti et pourtant je n'ai aucun doute qu'il m'aime énormément.

Et il n'y a pas forcément de l'amour quand il y a de la jalousie. Le compagnon d'une de mes meilleures amies est un jaloux maladif qui en plus ne peut lui s'empêcher de multiplier les relations et depuis un moment, on voit bien et il ne nie pas qu'il n'est plus amoureux d'elle mais reste très jaloux au point de continuer à l'empêcher de vivre quoi que ce soit. Et elle est dans une dépendance affective terrible qui la rend incapable de le quitter...

#
Profil

pkd

le samedi 04 mai 2019 à 10h09

Gloriette il paraît important de bien déconnecter dans un premier temps la discussion ouverte et l'action. Ce n'est pas parce que vous discuterez que cela doit entrainer dans la foulée des actions. Comme le dit Bidibidibidi, la communication est fondamentale dans le cas présent. Elle seule permet d'aller vers un consentement mutuel qui est ce à quoi tu aspires.

#
Profil

bonheur

le samedi 04 mai 2019 à 19h09

Je suis heureuse de lire que tu fasses une différence entre polyamour et polysexualité sans affect (+) :-) .

#
Profil

PolyMel

le dimanche 05 mai 2019 à 23h11

Caoline
Il n'y a pas forcément jalousie quand il y a de l'amour, mon compagnon historique ne connaît pas ce ressenti et pourtant je n'ai aucun doute qu'il m'aime énormément.

Et il n'y a pas forcément de l'amour quand il y a de la jalousie. Le compagnon d'une de mes meilleures amies est un jaloux maladif qui en plus ne peut lui s'empêcher de multiplier les relations et depuis un moment, on voit bien et il ne nie pas qu'il n'est plus amoureux d'elle mais reste très jaloux au point de continuer à l'empêcher de vivre quoi que ce soit. Et elle est dans une dépendance affective terrible qui la rend incapable de le quitter...

Mais en ce sens il est jaloux de quoi alors ?
Ce n’est plus de la jalousie mais une sorte de perversion narcissique... c’est autre chose...
moi personnellement la jalousie m’a toujours prouvé que j’avais de l’attachement toujours présent pour la personne...
le jour où je n’en avais plus c’etait next..

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 06 mai 2019 à 10h09

PolyMel
Mais en ce sens il est jaloux de quoi alors ?

Il n'existe pas une seule forme de jalousie. J'aime beaucoup cet article d'Hypatia que je donne souvent : https://hypatiafromspace.com/la-jalousie-vue-comme...
Donc il est jaloux d'autre chose.

PolyMel
moi personnellement la jalousie m’a toujours prouvé que j’avais de l’attachement toujours présent pour la personne...

Je trouve cette phrase dérangeante. Parce que tu lies une sensation négative (la jalousie) avec quelque chose de très positif (l'attachement). Pourquoi ne pas vivre l'attachement sans douleur ?

PolyMel
le jour où je n’en avais plus c’etait next..

Et là, c'est carrément super violent. Il faut donc que ton partenaire évite de te mettre trop en confiance, sinon next...

Ma réaction et lecture sont peut-être un peu extrêmes, mais je trouve un côté sadomasochiste dans ton lien d'attachement.

#
Profil

pkd

le lundi 06 mai 2019 à 15h34

Je vois ce que tu veux dire Bidibidibidi, mais beaucoup de personnes qui n'ont pas travaillé sur les natures et les sources de la jalousie et vivent sur la croyance populaire que jalousie=amour.
C'est une lien fort mais qui n'est pas causal... Mais beaucoup le croient.
Certes lorsque que l'on a aucune affection pour un personne on ne doit en principe pas être jaloux, MAIS cela ne veut pas dire que parce qu'on est pas jaloux on n'a pas d'affection. C'est une erreur d'interprétation.
Mon expérience personnelle en la matière et mes lectures pointent toutes pour dire que la jalousie est une surtout associée à une incertitude sur sa place dans la relation et la solidité de l'amour que porte l'autre. A ça s'ajoute des sentiments de propriétés vis à vis de son/ses partenaires.
Mais peu à voir avec l'amour que l'on porte à quelqu'un.
Comme dit plus tôt on n'est pas jaloux des personnes qui nous indifferent mais cela ne veut pas dire que si on n'est pas jaloux une personne nous indifère. Ou que si une personne qui n'est pas jalouse de nos relations elle ne nous aime pas.
Que l'on soit poly ou mono, il vaut mieux déconstruire ce schéma mental erroné.

#
Profil

PolyMel

le lundi 06 mai 2019 à 16h57

Peut être parce que je ne considère aucun sentiment comme réellement négatif mais comme faisant partit d’un tout qui nous imbrique dans un ensemble.
Je ne suis pas jalouse de base... une femme peut approcher mon homme et vice versa...
Pour autant on a tous une part de jalousie car il en existe plusieurs.
On peut être jaloux de son voisin car il a de l’argent, on peut être jaloux d’un collègue etc etc...
En quoi est-ce négatif ?
Ce sont des sentiments comme la tristesse, la colère... chaque sentiment a besoin d’être exprimé sous peine de se transformer en frustration et d’impacter la personne...
La seule jalousie que j’ai toujours eu se place dans le fait de trop vouloir vivre les choses à 200% et de ne pas pouvoir le faire... n’ayant pas la santé pour le faire...
Alors oui lorsque mon 2eme va faire des choses avec ses potes ou sa femme que je ne peux pas faire, il s’instaure une certaine jalousie du moment qu’ils vivent...
Je ne vais pas être jalouse de sa femme ni de ses potes car nous aurions vécu les choses différemment ensemble...
Ça ne fait donc pas de moi quelqu’un de «  sado » mdr!
Je pense qu’il faut revoir à échelle humaine les sentiments y compris ceux qu’on considère comme négatif... et ne plus les voir comme tels...
ils ne sont pas nécessairement néfastes, négatifs ou dangereux, ne font pas de vous de mauvaises personnes...
C’est comme s’interdire d’etre triste d’avoir quitté son ex...
Ça n’a pas de sens...
On ne parle pas de violence physique ou moral, il faut recarder un peu les choses... mais ce n’est que mon avis!
Par contre, il est évident que certains sentiments peuvent mener à ces extrêmes... mais les bons sentiments aussi d’ailleurs... certains ont tué par amour extrême...

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 06 mai 2019 à 17h08

PolyMel
Peut être parce que je ne considère aucun sentiment comme réellement négatif mais comme faisant partit d’un tout qui nous imbrique dans un ensemble.

Tu m'as mal compris. Je parle de sensation négative. Je pense que personne n'aime être jaloux, c'est désagréable. Mais ton message parle d'une forte imbrication entre jalousie et attachement.

Tu dis : La jalousie m'a toujours prouvé que j'avais de l'attachement pour la personne. Normalement, on a pas besoin de la jalousie pour savoir si on est attaché à quelqu'un.
Et aussi : Le jour où je n’en avais plus c’etait next. Donc on sent bien à ta phrase que ta jalousie te permet de mesurer ton attachement.

#
Profil

PolyMel

le lundi 06 mai 2019 à 21h28

bidibidibidi
Tu m'as mal compris. Je parle de sensation négative. Je pense que personne n'aime être jaloux, c'est désagréable. Mais ton message parle d'une forte imbrication entre jalousie et attachement.

Tu dis : La jalousie m'a toujours prouvé que j'avais de l'attachement pour la personne. Normalement, on a pas besoin de la jalousie pour savoir si on est attaché à quelqu'un.

Et aussi : Le jour où je n’en avais plus c’etait next. Donc on sent bien à ta phrase que ta jalousie te permet de mesurer ton attachement.

Ah dans le sens où personne n’aime être jaloux oui dans ce cas je suis d’accord.

Après comme je t’ai dis, je ne suis pas jalouse de base, d’ailleurs on se demande souvent si j’aime vraiment mon compagnon à cause de ça...

Mais par contre oui ça m’a toujours permis de «  confirmer » simplement que j’ai un attachement toujours aussi puissant lorsque je sens que j’en éprouve peut importe la raison.

Il paraît qu’on est souvent très jaloux au début... et que ça se passe avec le temps...

Je ne l’ai jamais été très fortement mais me rendre compte que j’en ai toujours un peu par moment me montre juste que rien n’a changé des débuts...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion