Café poly-pop #3 Arpentage de « La Salope éthique ». - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Café poly-pop #3 Arpentage de « La Salope éthique ».

Le mercredi 23 mai 2018 à 19h00 à Rennes en France.

» Voir la page de l'événement

#
Profil

artichaut

le samedi 12 mai 2018 à 03h25

Comme expliqué sur la page de l'événement. Ce ne sera pas un « café poly » classique.

Lisez donc la présentation, puis n'hésitez pas à poser ici des questions, et/ou à vous inscrire.

___________
Précédents café poly-pop de Rennes : #1, #2
(avec comptes-rendus dans les pages discussions).

#
Profil

Marcolibri

le lundi 14 mai 2018 à 17h49

Bonjour,

je ne serais pas des vôtres pour cet arpentage.
Bonne lecture, bon arpentage.
Au plaisir!

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

artichaut

le mercredi 16 mai 2018 à 17h10

Je l'ai aussi. Mais merci d'avoir proposé.

#
Profil

fredfred

le jeudi 17 mai 2018 à 09h08

Bonjour, il me semblait avoir lu un café poly ce vendredi 18 mai, celui de ce mercredi 23 le remplace ?
Merci.

#
Profil

artichaut

le jeudi 17 mai 2018 à 12h06

Non pas du tout.
Ce sont deux événements distincts.

Celui dont tu parle (anciennement 18 mai, puis annulé, puis reporté?) est ici. Ce n'est pas nous qui l'organisons, donc je ne peux pas t'en dire plus.

#
Profil

artichaut

le mardi 22 mai 2018 à 09h07

Le café poly spécial arpentage de « La Salope éthique » c'est demain !

Pas besoin d'avoir lu le livre (c'est même mieux de ne pas l'avoir lu).
Pas besoin d'être un.e habitué.e de la lecture (c'est même possiblement découvrir une méthode pour se réconcilier avec la lecture).
Pas besoin de pratiquer le polyamour (ça peut être une manière de le découvrir).

Il reste de la place. N'hésitez pas à vous inscrire.

L'Arpentage sera suivi d'une discussion.

#

yak (invité)

le mercredi 23 mai 2018 à 14h49

bonjour,
c'est possible de venir tard, genre 22h ? vous serez peut-être en discussion alors ?
si oui, comment venir ?
Yak

#
Profil

artichaut

le mercredi 23 mai 2018 à 15h10

Non yak, désolé, ce n'est pas possible.

Une autre fois, à un café poly plus classique, oui ce sera possible (même si ça en limite tout de même l'intérêt).

#
Profil

artichaut

le mercredi 23 mai 2018 à 16h56

Sauf désistement de dernière minute, nous sommes au complet.

#
Profil

artichaut

le jeudi 24 mai 2018 à 02h42

Encore un chouette café poly avec une bonne proportion de nouvelles personnes.

Nous étions 11 (quota maximum atteint de 14 inscrit.e.s moins 3 désistements). Personne n'avait lu le livre (à part nous, orgas).

L'arpentage animé principalement par Nw, avec moi-même en soutien, a duré 4h et s'est déroulé comme suit :
- Accueil / Inscription
- Présentation et Règles
- Doute/Certitude quant à la soirée à venir
- Partage des deux exemplaires du livre en 6 parties égales de 55 pages. Répartition des participant.e.s en 5 duos et 1 solo
- Chacun.e dans son duo a 20 minutes pour lire sa partie comme bon lui semble (sautant des passages, etc). Pas de communication au sein du duo pendant la lecture. Pas de prise de notes.
- Chaque duo se concerte et réalise un dessin sans mots évoquant ce qui a été lu.
- Retour en grand groupe : présentation et explication de tous les dessins (un orga note au tableau quelques mots clefs).
- Constitution de nouveaux duos. Chaque duo choisis l'un des mots clefs. L'un.e s'exprime librement 10 minutes sur ce thème, l'autre l'écoute (n'a pas le droit de parler/intervenir/commenter). Puis on inverse. Puis Le duo se concerte et se met d'accord sur 3 phrases pour restituer ce qu'il a vécu.
- Retour en grand groupe pour la restitution des phrases.
- Bilan (Avec quoi je pars ? Ce qui m'a manqué ?)
- Discussion libre.

Le prochain café poly-pop sera en juin, et en plein air.

#
Profil

artichaut

le jeudi 24 mai 2018 à 10h53

Les choses à modifier, penser, etc

- c'était sans doute une erreur que je me retrouve à faire un groupe solo en première partie, et que Nw ne participe pas aux duos de la deuxième partie : on aurait plutôt du faire un Trio et des Duos
- on aurait peut-être du annoncer à l'avance une heure de fin (ça aurait évité que les gens partent au compte-goutte en fonction de leurs impératifs respectifs)
- une personne a trouvé que le Doute/Certitude du début n'était pas nécessaire (on essaiera autre chose la prochaine fois !)
- une personne a trouvé que ça manquait de temps en plus grand groupe (on aurait pu se passer de la restitution en 3 phrases, pour un temps plus informel)
- une personne a trouvé que ça manquait un peu de convivialité (c'est sûr un arpentage c'est un moment assez intello, c'est bien d'en avoir conscience pour tâcher d'alterner selon les mois)
- j'aurais peut-être du faire un truc à manger (j'avais choisis cette fois-ci "pour voir", de ne pas le faire, laissant les participant.e.s ramener des choses à partager, ce qui fut… un peu fait)
- on est pas rentré dans nos frais d'impression (mais bon c'est pas très grave et si on le refait un jour sur le même livre, ça finira de rembourser les frais)

#
Profil

Rennaise

le jeudi 24 mai 2018 à 11h07

Merci pour cette soirée, vous êtes des pros !! :)

#
Profil

Caoline

le jeudi 24 mai 2018 à 12h03

Merci pour ce retour détaillé, ça donne envie de tenter ce genre de partages.

#
Profil

artichaut

le jeudi 24 mai 2018 à 12h47

Caoline
Merci pour ce retour détaillé, ça donne envie de tenter ce genre de partages.

Chouette.
Si on prend la peine de faire ces comptes-rendus détaillant la forme, c'est justement pour donner envie à d'autres de s'emparer de ces outils.

Certains peuvent trouver ça trop formaliste. Pour nous au contraire, c'est la garantie que tout le monde puisse réellement participer, puisse à sa mesure se donner, se livrer un peu, ET repartir avec quelque chose.

Cette fois-ci on a pas mal insisté sur la modalité "Duo". Une manière en instaurant ce dialogue à deux d'inciter ensuite à faire de même au sein de nos relations, couples & co …comme une mise en pratique, justement, des préceptes de La Salope éthique !

Et je me dis qu'idéalement, chaque Arpentage, devrait chercher une forme pertinente en fonction du livre que l'on se propose d'arpenter (du moins quand les orgas ont lu le livre, car on peut aussi collectivement arpenter un livre que personne n'a lu).

#
Profil

artichaut

le jeudi 24 mai 2018 à 13h42

…et merci Rennaise pour ton indéfectible soutien, tant pendant les cafés, qu'ici

#
Profil

antillebretagne

le mardi 29 mai 2018 à 08h49

Oh, je regrette de ne pas avoir pu etre la....
Heureuse que tous c'est bien passée.
Bise.

#
Profil

artichaut

le mardi 29 mai 2018 à 09h44

@antillebretagne

est-ce que c'est lié au fait d'avoir fait ça un mardi, plutôt qu'un vendredi ?

on se pose justement des questions en ce moment, sur la pertinence et les avantages/inconvénients des différents horaires et jours possibles

tout ça est en construction, donc les avis nous importent

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 30 mai 2018 à 00h44

Ya un truc que je comprend pas tout à fait bien dans la méthode de l'arpentage, et que le lien de description n'éclaire pas : si on découpe un livre en x partie, comment on peut comprendre la partie qu'on lit sans avoir lu les parties qui précèdent ?
C'est à dire, parfois, un livre propose un concept au début, et celui-ci ne sera plus expliqué dans la partie qu'on sera chargé de lire.

Bref. Ya peut-être une résolution IRL qui m'échappe...

#
Profil

artichaut

le mercredi 30 mai 2018 à 09h38

Pratiquer un arpentage c'est (accepter de) remettre en question son rapport à la lecture :
- un livre ne se lit pas forcément de la première à la dernière page
- un livre ne se lit pas forcément en entier
- il n'est pas nécessaire que ce soit nous qui ayons lu chaque partie du livre

Toute lecture étant subjective, mêler les subjectivités peut être plus riche qu'une simple lecture unique.
L'arpentage incite à la lecture active, intuitive, personnalisé, collective, etc
Ça tend à descendre de son piédestal tant l'Auteur que Le lecteur.

Dans un ordre d'idée proche, c'est quand j'ai découvert l'excellent livre de Pierre Bayard, (malgré son titre provoc ou marketing) Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?, que j'ai compris (et encore mieux assumé) ma manière particulière de lire les livres : je commence par la fin (surtout les polars), lit dans le désordre, saute des passages, relis parfois 15 fois le même chapitre, et souvent jamais tel autre chapitre, etc

…et pour répondre au doute que tu émet "un livre propose un concept au début, et celui-ci ne sera plus expliqué dans la partie qu'on sera chargé de lire" :
- rares sont les livres à construction véritablement pyramidale
- ça incite à une lecture inductive plutôt que déductive (retrouver le concept via ses effets, ses conséquences, ses dérivés)
- ça force la personne qui lit, à y mettre de soi
- ça incite à faire des lectures allers-retours (tu pourra comprendre à posteriori un truc que t'as lu, quand la personne qui à lu la partie précédente, l'exposera en grand groupe)
- ça incite à l'interaction (appréhender collectivement le livre)
- ça donne envie de lire

Et dans une optique "éduc pop", ça fait que lire un livre devient une chose facile et émancipatrice (puisque tu es légitime à n'en lire que des bouts ou à lire à plusieurs quand c'est trop compliqué, trop rébarbatif, trop intello, etc).
Bref tu ne lis plus « le-livre-d'un-auteur-intello-qui-veut-m'enseigner-son-savoir-relou-de-manière-linéaire-et-descendante », tu t'invente ton propre livre/savoir/imaginaire subjectif et collectif.

#
Profil

artichaut

le mercredi 30 mai 2018 à 09h56

dans un registre proche, il y a aussi les droits imprescriptibles du lecteur (et de la lectrice !) de Daniel Pennac :

1.Le droit de ne pas lire. 2.Le droit de sauter des pages. 3.Le droit de ne pas finir un livre. 4.Le droit de relire. 5.Le droit de lire n’importe quoi. 6.Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible). 7.Le droit de lire n’importe où. 8.Le droit de grappiller. 9.Le droit de lire à haute voix. 10.Le droit de nous taire.

Daniel Pennac, Comme un roman, 1992, Éditions Gallimard

L'Arpentage rajoute :
- Le droit de lire dans le désordre
- Le droit de lire subjectivement
- Le droit de lire collectivement

Dans les deux cas c'est une manière d'en finir avec une lecture obligatoire, scolaire, linéaire, rébarbative… pour retrouver une lecture ludique, et émancipatrice.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion