Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Série en 3 épisodes : « J'ai 2 amours » réalisée par Clément Michel (mars 2018)

#
Profil

Polyamour.info

le lundi 02 avril 2018 à 12h12

Désolé @bonheur. La modif semblait assez anodine et factuelle…
Oui c'est possible de te prévenir pour chaque petite modif, si tu préfères. Après c'est sûr aussi, que ça alourdit passablement le travail de modération.

#
Profil

bonheur

le lundi 02 avril 2018 à 19h37

polyamour.info
si tu préfères

Ne serait-ce pas du respect et de la politesse élémentaire ?

Ne pas répondre, c'est juste une remarque. Je ne souhaite aucunement créer un travail supplémentaire :-(

#
Profil

bohwaz

le jeudi 19 avril 2018 à 10h32

Je reviens sur cette mini-série et je dois dire qu'à 95% elle n'a pas grand chose à voir avec le polyamour car le mec a une double vie et ment à ses deux amours jusqu'à ce que ça tienne plus, tout en s'engageant dans un projet de parentalité avec les deux, ce qui est complètement bancal. C'est un peu le souci du cinéma français : on cumule les clichés, on ajoute quelques références intellos et on dit qu'on fait quelque chose de révolutionnaire… Bon c'est pas trop ça en pratique.

La fin commence à être intéressante mais le reste… à part montrer l'énergie qu'une nouvelle relation peut apporter aux relations existantes… Bof. Le pire étant la scène du restaurant où ses deux amours sont et ou il se cache, difficile de faire plus ridicule et cliché.

Dommage, ça aurait pu être mieux mais ça n'a pas été très bien pensé.

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 mai 2018 à 11h46

Dans la même veine, j'ai regardé récemment "garde alternée" avec Didier Bourdon.

Le principe est à peu près à l'identique, sauf que l'on nous fait grâce de la partie adultère. Le film commence lorsque l'épouse lit et imprime un an de correspondance sms entre son mari et la maitresse. L'épouse réagi d'une façon inattendue... elle va rencontrer la maitresse... mais dans un but premier qui ne ressemblerait à du polyamour, sauf que ça n'en n'ai pas. Comme pour "j'ai deux amours", la situation enfin réellement poly est une conclusion.

Un film humoristique, donc on en rit. Trop plat plat sur une longue période mais ensuite ça va. Beaucoup de manipulations. Beaucoup de rivalités.

Il faut croire que le monde du cinéma ne sait pas présenté le polyamour autrement qu'à partir d'une définition très archaïque qu'est l'adultère. :-(

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion