Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Filmographie sur le polyamour

#
Profil

artichaut

le jeudi 08 mars 2018 à 04h45

Siestacorta
le triangle existe réellement un temps avec un côté "amical" entre les deux métamours, l'accord de non-exclusivité est considéré comme acquis et agréable par quelqu'un d'autre que le couple central...

Oui, ça c'est intéressant !
(un commentaire, un mot-clé, un ♥ spécial… je ne sais…)

En tout cas, je vois l'idée : si dans un film, disons 7 minutes sont consacrés à une "vraie" relation poly (discutée, consensuelle et valorisée, à 3 ou plus), elle serait sans doute considérée en I comme "anecdotique" (1♥) et en III comme "anecdotique narrativement" (0♥).

Cela dit s'il n'y a pas de "retour à la normale" elle aura droit à 2♥ en II. (parce que franchement si en 7minutes on inclue un "retour à la normale", euh…) et par contre si c'est pas 7minutes (chiffre arbitraire, hein) mais 45 minutes, on passe dans la catégorie "pas anecdotique", donc dans tous les cas le film se verrait crédité d'au moins 3♥ (évitant ainsi la "liste des refusés").

Bon j'ai un peu le sentiment de donner l'impression de chercher à valider à tout prix mon système… Ce n'est pourtant pas franchement mon idée (même si évidemment, changer de système risquerait de nécessiter un gros gros travail de refondation de la filmographie), je suis tout à fait partisan d'une amélioration du système actuel !

Siestacorta
En fait, ce que je cherche à valoriser, c'est (…) pas seulement l'histoire de deux personnes qui tentent quelque chose d'incroyab' et inédit, mais l'histoire de gens dans un monde où la non-exclusivité fait son chemin.

Oui, là encore, je comprends l'idée. (et je serais intéressé du coup, que Caoline ou LeaBridou donnent leur avis, histoire de confronter les points de vue).

Mots clé possibles = communauté poly, boule de neige, polycule, polysphère…

c'est sûr que le côté "incroyab' et inédit" c'est THE vision cinéma du polyamour (et c'est aussi pour ça qu'un retour à la normale est tellement "nécessaire")

Siestacorta
C'est pour ça j'imagine que Kaboom, alors que le poly n'est pas au centre, peut donner une ambiance poly plus importante qu'une histoire dont le pitch aurait pris notre mode de vie pour cœur.

Alors Kaboom, j'avoue, je ne l'ai pas revu avant de lui attribuer ses 3♥.
De mémoire, oui y'a un aspect "la non-exclu va de soi, n'est pas un truc incroyab' et inédit, etc"… même si ça peut fricoter avec le cliché de la non-exclu comme aventure post-adolescente (de type Threesome d'Andrew Fleming ou Bang Gang d'Éva Husson) et de mémoire encore, c'est de la "non-exclu" mais pas du "polyamour" (non-exclu jamais discutée donc possiblement allant de soi, mais possiblement aussi imposée ou subie…)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 08h11

artichaut

En tout cas, je vois l'idée : si dans un film, disons 7 minutes sont consacrés à une "vraie" relation poly (discutée, consensuelle et valorisée, à 3 ou plus), elle serait sans doute considérée en I comme "anecdotique" (1♥) et en III comme "anecdotique narrativement" (0♥).

En tout cas, merci d'être à l'écoute sur mes feedback, parce que j'arrive pas mal après la bataille et les discussions autour de la grille de Toinou.
C'est donc bien sur le III que je considérerais qu'on peut être attentif à une autre forme d'impact du thème poly : si, en plus d'être actif pour une relation entre persos, il apparait aussi pour d'autres personnages. Son dédoublement ou "double représentation" (un peu comme les valets vivent une version des histoires de leurs maîtres dans le théâtre classique), fait sortir justement le thème de l'exception ou de l'anecdote, même si l'issue du film marque un retour à la morale amatonormative : le thème a été développé comme autre chose qu'une péripétie, c'est un sujet sur lequel il est possible de dire plusieurs choses différentes.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 10 mars 2018 à 14h24

Sinon, je pirate un peu le fil et sa visibilité pour donner deux infos qui, heureusement, ne le détourneront pas trop loin de son cours initial :

Une websérie : sans vouloir vous déranger. Ca raconte l'histoire d'une fille qui tombe amoureuse et réalise progressivement qu'elle n'est pas faite pour la monogamie. Et selon ce que dit la réalisatrice, la saison 2 devait s'orienter vers le polyamour... On peut aider à produire cette suite sur Kikckstarter. L'autrice connait son sujet et a déjà quelque chose à montrer (la première saison), comme c'est pas un plan sur la comète, ça peut être bien.

(Et sur la photo ya un gars de la Flander's company, pour les plus geeks d'entre nous, ça motive bien).

Une séance de film à Paris : Sérénade à trois passe au Champo. Je vais tenter d'organiser un rendez-vous si la programmation est maintenue la semaine prochaine.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le dimanche 11 mars 2018 à 00h54

Siestacorta
C'est donc bien sur le III que je considérerais qu'on peut être attentif à une autre forme d'impact du thème poly : si, en plus d'être actif pour une relation entre persos, il apparait aussi pour d'autres personnages. Son dédoublement ou "double représentation"

sur l'aspect "plusieurs représentations" il y a déja le I qui peut le prendre en compte :

I
- si cette/ces relations sont importantes ou nombreuses (concerne les personnages principaux et/ou plusieurs personnages, c'est un trait important de leur personnalité ou de leur parcours de vie) 2 ♥

pour le III, j'ai essayé d'intégrer ton idée mais j'avoue sécher sur la formulation, je trouve peu clair ma tentative suivante :

III
- si cette relation est importante pour la narration ou comporte une "double représentation" 1 ♥

et pas forcément mieux celle-ci

III
- si cette relation est importante pour la narration ou comporte un thème et variation 1 ♥

la notion de importante étant vague et subjective, peut-être qu'il suffira juste de l'avoir en tête et d'en tenir compte…

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 11 mars 2018 à 01h25

propale : si le film décline le thème des relations non-exclusives dans plusieurs intrigues et plusieurs relations distinctes.

C'est pas encore parfait, mais je sens qu'on s'approche...

#
Profil

loumalive

le dimanche 11 mars 2018 à 22h20

Boujoir à tous, je me permets d'intervenir dans ce débat profond de classification...
Je vais sans doute dire une bêtise, mais, en fait, j'adore ça...
Pourquoi ne pas utiliser le ☘️ en plus du ❤️, parce que le trèfle, c'est juste 3 coeurs, en vert, la couleur de l'espoir, ce serait pas judicieux pour dire poly?
En plus il parait qu'il en existe à 4 coeurs, ou du moins, les chanceux les trouvent...
Bon c'était juste pour rire... Mais peut-être pas que!
Belle soirée à vous, et merci pour la classification, beau boulot altruiste!!

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mars 2018 à 01h24

Je veux surtout savoir d'où tu sors les icônes de couleur !

#
Profil

loumalive

le lundi 12 mars 2018 à 12h42

Oh ben juste du clavier de mon portable sous Android... C'est je crois accessible aussi sous windows en activant le clavier virtuel...

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mars 2018 à 13h57

J'ai un ordinateur et un OS de vieux. Je crois comprendre ce que tu veux dire, mais bon, du coup, j'y ai pas accès. Tang pih !

#
Profil

Llen

le lundi 12 mars 2018 à 14h14

Siestacorta
Une websérie : sans vouloir vous déranger. Ca raconte l'histoire d'une fille qui tombe amoureuse et réalise progressivement qu'elle n'est pas faite pour la monogamie. Et selon ce que dit la réalisatrice, la saison 2 devait s'orienter vers le polyamour... On peut aider à produire cette suite sur Kikckstarter. L'autrice connait son sujet et a déjà quelque chose à montrer (la première saison), comme c'est pas un plan sur la comète, ça peut être bien.

Rhoo merci pour cette websérie. Une très bonne découverte.

#
Profil

artichaut

le lundi 12 mars 2018 à 15h23

Siestacorta
Je veux surtout savoir d'où tu sors les icônes de couleur !

tu peux juste copier-coller des symboles que tu trouve dans du texte, et des fois ça marche ❤️
(mais oui faudrais avoir le corpus de base)

#
Profil

artichaut

le lundi 19 mars 2018 à 13h45

Je me demandais, quand j'ajoute un film à la filmo, est-ce que vous voulez que je poste aussi ici (pour que vous soyiez tenu au courant des nouveautés) ?

#
Profil

Caoline

le lundi 19 mars 2018 à 20h50

Ben oui ça serait sympa :-)

#

Tjivago (invité)

le lundi 19 mars 2018 à 21h07

Love de Gaspard Noé a été mentionné ?

#
Profil

artichaut

le lundi 19 mars 2018 à 23h06

Love de Gaspard Noé … est dans la listes des "refusés" (page 1 de la page discussion)

#
Profil

artichaut

le lundi 19 mars 2018 à 23h25

J'ai très récemment ajouté :
- Le Temps qui reste, de François Ozon, 2005
- Kiss Me Again, de William Tyler Smith, 2006
- My Wife Got Married, de Jeong Yoon-Soo, 2008

Mon coup de coeur sur les 3 et que je vous conseille est My Wife Got Married : film sud-corréen qui contient pas mal de polyamour subi (et pour cela a failli n'avoir que 5 ♥ au lieu de 6 ♥) mais à part ça décrit une chouette et drôle traversée du polyamour tout en posant plein de questions sur le regard de la société, la famille, comment avoir un enfant quand on est poly, etc.
C'est assez réjouissant aussi que pour une fois dans un cadre de polyamour subi, ce soit la femme qui mène le jeu et l'homme qui subisse et aussi qu'il n'y ai pas besoin (comme c'est trop souvent le cas) d'attendre 1h de film pour que l'histoire poly démarre.
Bref un film rare, à voir sans tarder.
Le film est inspiré du roman de Hyun-wook Park Comment ma femme s’est mariée (ça donne envie de le lire !).

#
Profil

artichaut

le lundi 19 mars 2018 à 23h41

J'avais précédemment rajouté :
- Les Deux Anglaises et le Continent de François Truffaut, 1971
- Deux Anglaises (Two English Girls) de François Truffaut, 1985
- Marie-Jo et ses 2 amours, de Robert Guédiguian, 2002
- Amours salées et plaisirs sucrés (Dieta Mediterranea), de Joaquín Oristrell, 2009
- Amelia de Mira Nair, 2009
- My Wonder Women (Professor Marston And The Wonder Women), d'Angela Robinson, 2017

Mon coup de coeur : My Wonder Women, film américain récent qui évoque la vie peu connue du créateur des comics Wonder Woman et la difficulté d'être poly assumé dans les années 40.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 21 mars 2018 à 23h04

Je crois pas que celui-ci ait été proposé : Le bonheur, d'Agnès Varda.
"Un menuisier vit heureux avec sa femme et leurs enfants.

Un jour, il rencontre une employée des P.T.T. dont il tombe amoureux. Il aime cependant toujours sa femme, et s'épanouit dans cette situation."

C'est visiblement plus tourné vers l'adultère, mais en option "heureuse", au moins du point de vue du mec pivot et de la maîtresse, et ça m'étonnerait pas que Varda ait poussé la subversion plus loin. Si quelqu'un passe du temps devant, qu'il le dise.

#
Profil

artichaut

le mercredi 21 mars 2018 à 23h14

Siestacorta
Je crois pas que celui-ci ait été proposé : Le bonheur, d'Agnès Varda.

Si si. Il est dans la liste des refusés.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 21 mars 2018 à 23h57

arf. Bon.
On peut même pas dire que la maîtresse n'est pas dans une démarche purement mono ?

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion