Polyamour.info

artichaut

artichaut

Rennes (France)

Participation aux discussions

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le dimanche 10 juin 2018 à 08h19

Fan
il s'énerve et prend la fuite...

Oui, à beaucoup de point de vue, il semble dans une attitude de fuite.
Le prétexte du manque de temps est tjs un peu bidon. Quand une chose est importante, on trouve le temps.

Fan
Oui il m a proposé de la rencontrer et elle n est pas contre l idée non plus, C est moi qui ait peur que çà empire les choses en fait..

C'est bien ce que j'avais l'impression de sentir.
A la fois ça peut faire peur, à la fois la rencontrer c'est affronter ces peurs justement. Et quelque soit la teneur de cette rencontre, au moins tu arrêtera de te faire des films et sans doute en trouveras tu de l'apaisement.
Vous aimez le même homme, vous avez forcément plein de chose en commun… et rencontrez sans doute des difficultés proches …et s'il faut le faire bouger sur des trucs vous ne serez pas trop de deux pour y arriver. (Car j'ai l'intuition que le "problème" dans votre histoire, ce n'est pas elle, mais lui et ce qui semble une fuite permanente dès qu'une chose devient un tant soit peu difficile, dès qu'il faut se mettre un peu sérieusement en jeu.) Elle peut vraiment devenir une alliée au lieu d'être une concurrente.
Autant aller voir ailleurs quand ça va mal dans son couple, n'est pas la solution et ne résoud rien (c'est une fuite en avant et ça ne fait qu'ajouter de la complexité). Autant aller voir sa metamour quand ça va mal dans son couple, peut résoudre beaucoup de choses… (c'est reprendre en main la situation). Il n'y a aucune raison que ça empire les choses, bien au contraire.
Évidemment il ne faut pas faire ça dans une optique de conflit (avec elle) mais bien dans une optique de résolution de problème (entre autre avec lui).

Je t'invite à lire l'histoire de Yuzu. D'autant qu'elle est venue faire un petit coucou ici.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le samedi 09 juin 2018 à 23h11

et il me semblerai tout à fait judicieux d'aller discuter avec son autre compagne, lui raconter tes peurs, tes difficultés

si elle est poly, elle peut vraiment t'être d'un grand secours

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontres à la Ferme, 1ère édition, au fin fond de la Bourgogne

Profil

artichaut

le samedi 09 juin 2018 à 14h45

"oui"
peu importe vers qu'elle page tu es redirigée (même si j'en conviens une page qui dise un truc genre "adresse mail confirmée" aurait été mieux)

ce qui compte c'est que tu reçoive le mail automatique de confirmation dans ta boîte mail

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 12h29

bonheur
Oh calinou696 ! Franchement ! Tu sais parfaitement que je ne suis pas dans le jugement

bonheur, je te trouve bien susceptible pour une fan de CNV…
Que calinou696 sache ou non que tu n'est pas dans le jugement n'a ici aucune importance. Il s'agit d'un forum public, pas d'une discussion entre calinou696 et toi. Les autres ne te connaissent pas forcément.

Et je trouve ça bien que régulièrement quelqu'un.e ici prenne la défense des monos. On a souvent tendance à généraliser et à porter des jugements sans s'en rendre compte.

En outre dire "On oublie Fan" à chaque fin de paragraphe où tu te justifie, me renvoie à une visée utilitaire (= vouloir empêcher l'autre de te répondre).

calinou696
Juger que les monos ont des relations jetables (avec un côté péjoratif), et que si ca dure en fait ils sont pas vraiment heureux, c'est juste n'importe quoi.

Oui jetable et clairement péjoratif dans ma bouche.
En revanche si ça dure, ce n'est pas jetable, enfin ce n'est pas jeté.
Du coup je comprends la confusion. Quand je dis jetable, je veux dire que l'on jette, arrêter la relation quoi (et plutôt sans considération pour l'autre).
Si ça dure, c'est autre chose.
C'est peut-être alors plus "capitalo" au sens capitaliser, mais pas "capitalo" au sens jetable.
Oui, bon, je sais pas si je suis très clair…

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 10h55

calinou696
(et le capitalo, je ne vois pas ce que cela peut signifier).

Oui c'est un peu ambigüe.
Capitaliser, normalement ça veut dire engranger, mettre de côté, grossir un capital (et en ce sens le polygame est plus "capitaliste" que le monogame).
Mais comme le capitalisme (et l'industrie) à (ont) inventé les produits de consommation jetables, je dit capitalo.
On pourrait dire consommateur au lieu de capitalo, mais je préfère parler des causes que des personnes qui les subissent (ou les cautionnent).
Après tu peux dire libéral si tu préfères.

bidibidibidi
C'est quoi l'effet pot de confiture ?

effet cocotte minute = frustration (ça bouilllone, ça menace d'exploser)

effet pot de confiture = ennui
cf la chanson de Brassens :
Il peut sembler de tout repos
de mettre à l'ombre au fond d'un pot
de confiture
la jolie pomme défendue,
mais elle est cuite, elle a perdu
son goût nature.

Voir dans le contexte

Discussion : [Fil chantier] propositions de nouveaux axes pour un questionnaire poly-typologique

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 10h28

Propositions typologiques :

inspiré de ce fil :
- capitalo-poly
- toxico-poly
- (sûrement moyen d'en trouver d'autres)

cette typologie se décline aussi en mono :
- capitalo-mono (les fameux serial lovers), autant que les capitalo-poly (les collectionneurs)
- toxico-mono et les toxico-poly = personnes incapables d'arrêter une relation pour cause de dépendance.. affective/sociétale/morale/religieuse/bourgeoise etc)

Tant que j'y suis me mets le renvoi vers cet autre fil avec le type :
« Cow-Boy polyamoureux » (définition dans le lien)

et cet autre message du même fil à propos de la théorie de l'attachement :
- les anxieux-soucieux
- les distant-évitant
- les craintif-évitant
- les sécure
qu'on pourrait rattacher à des personnalités poly

(oui, je déborde un peu le sujet du fil, qui se proposait "juste" de compléter un questionnaire.. c'est peut-être pour ranger quelque part mes penchants typologiques)
(autant prévenir, je risque de régulièrement déterrer ce fil)

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 10h25

calinou696
Pour revenir à l'expression "jetable", la longueur des relations va clairement en faveur des monos.

difficile je trouve d'être aussi affirmatif

il faudrais pouvoir comparer dans le temps et au prorata du nombre de poly dans la société

moi, mon vécu perso, c'est qu'en mode poly j'ai des relations plus longues qu'en mono (y'a ni l'effet cocotte minute ni l'effet pot de confiture)

(euh, désolé, Fan, on s'écarte un peu du sujet… si ça dérange, tu peux le dire, on peut aller causer ailleurs)

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 10h00

artichaut
bon alors ok, c'est capitalo et pas mono

après.. chez un mono qui se dit "ouh la, grosse crise, rupture possible en vue", y'a peut-être plus souvent la tentation de chercher ailleurs (par anticipation, pour avoir un truc sous le coude), qu'en mode relations plurielles

dans les deux cas se retrouver "célibataire" fait peur, vu que c'est archi mal vu dans notre société, mais si t'as plusieurs relations et que y'en a une qui s'arrête, tu deviens pas célibataire pour autant

quoique chez les poly il peut y avoir un truc similaire : "ouh la, grosse crise, rupture possible en vue, je risque de me retrouver avec UNE SEULE relation, la honte, je vais redevenir MONO, vite faut que je trouve fissa une autre 2ème relation"

ouais, donc même conclusion : c'est capitalo et pas mono

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le vendredi 08 juin 2018 à 09h46

bon alors ok, c'est capitalo et pas mono

et du coup, y'a les capitalo-mono (les fameux serial lovers), autant que les capitalo-poly (les collectionneurs)

de même qu'il peut y avoir les toxico-mono et les toxico-poly (personnes incapables d'arrêter une relation pour cause de dépendance.. affective/sociétale/morale/religieuse/bourgeoise etc)

et je corrige donc mes propos :


"ça va mal, je vais voir ailleurs", c'est le mode capitalo des relations jetables

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le jeudi 07 juin 2018 à 17h13

Fan
"un réflexe de mono" ??

"ça va mal, je vais voir ailleurs", c'est le mode capitalo-mono des relations jetables :
peu importe qu'une relation aille mal, je vais pas m'embêter à la soigner, je la jette et j'en rachète/retrouve une autre
en poly les relations ne se succèdent pas les unes aux autres, elles évoluent singulièrement (enfin en tout cas un problème dans une ne se soustrait pas avec une joie dans une autre)

(je dis pas ça pour ton conjoint, je dis ça pour expliquer ma phrase)

oui, bonheur à raison, y'a peut-être des modalités de discussions à changer

Fan
il me dit qu'il m 'aime et ça m'a toujours suffit (…) il me dit qu'il en a marre et que si ça continue il voudra me quitter..

un peu minimaliste et girouette quand même…

Fan
j'aimerai qu'il arrive à me rassurer, mais il ne sait pas comment faire..

ben va falloir lui expliquer alors... (donc faut déjà que tu sache toi-même)
dis lui des choses claires, et tu vois si ça au moins, il le prend en compte
ça peut être te parler d'elle ou ne pas t'en parler, passer du temps avec toi (une soirée, un we) à toi de voir
s'il veut construire sa vie avec toi, eh bien construisez

et si elle est vraiment poly, aller parler avec elle, est à coup sûr une bonne idée
si ça se trouve vous allez trouver des choses en commun sur lesquelles il déconne, et vous serez plus forte à deux pour le faire bouger

Voir dans le contexte

Discussion : AVIGNON en juin 2019, pour la 6 ème année, « grand we poly fais ce qui te plaît » ☺

Profil

artichaut

le jeudi 07 juin 2018 à 10h52

Ah ben ça c'est de l'événement posté en avance, dites donc !

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 22h58

Je ne sais pas s'il faut dire ce que je vais dire (d'abord je ne sais pas si j'ai raison, et même si c'est le cas, je ne sais pas si je dois le dire…) :

En fait il a fait exactement ce que je te disais qu'il valait mieux éviter : commencer une nouvelle relation quand la précédente va mal. C'est un réflexe de mono.
De plus il a menti. Et maintenant il est "très pris par ses occupations", il n'a plus envie de faire des efforts, il est démotivé…
Hum ça fait beaucoup quand même ! Et ça ressemble beaucoup à une fuite. Et en effet ce n'est pas du tout rassurant. Il semble se comporter comme quelqu'un qui va se séparer (mais n'ose même pas l'assumer).
Voilà ce que je ne sais pas si je dois écrire. Car je ne peux avoir une vision exacte de la situation.

Certes il a raison, c'est à toi de trouver comment tu peux te sentir mieux dans cette situation, mais s'il n'assume pas de t'aider un tout petit peu, à quoi bon être en relation…

Enfin voilà. J'espère ne pas t'embrouiller, ni te désespérer d'avantage…
Juste à mon sens, quelque soient les choix qu'il veut faire, il va falloir qu'il les assume un petit peu plus.

Ça n'empêches pas d'essayer les choses précédemment décrites, hein. Mais juste, ne te fait pas balader non plus.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils !!

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 18h00

Bienvenue ici Fan.

Puisque tu le vis mal, y a donc un problème, et il va te/vous falloir trouver des solutions, et pour cela, tester des choses, jusqu'à que vous trouviez la/les bonnes solutions (ou que les problèmes disparaissent d'eux même, …ça peut arriver aussi) et il faut que ton conjoint t'aide dans cette tâche.
- peut-être comme dit @MagentadeMars t'imaginer avec un.e autre partenaire peut t'aider à avoir de l'empathie
- peut-être même qu'avoir toi-même une autre relation peut aider (mais on dit généralement qu'il faut d'abord être rassurée dans sa première relation avant d'en chercher une autre, sinon c'est le meilleur moyen d'aller vers une séparation)
- peut-être qu'il faut que vous arrêtiez pour un temps de parler de polyamour
- peut-être que ton conjoint peut mettre en pause sa nouvelle relation le temps que tu aille mieux (mais bon, c'est a voir aussi avec cette troisième personne du coup)
- peut-être qu'il te faut discuter avec sa nouvelle amoureuse, que tu connais bien, voire faire des choses, passer du temps, avec elle
- peut-être, etc
C'est à toi/vous de trouver…

C'est bien aussi de déterminer ce qui à changé et ce qui provoque tes peurs, et qu'elles sont exactement tes peurs comme quand tu dis "je n'en avais pas peur ... maintenant si..." Plus tu pourra détailler, plus il vous sera possible de trouver des remèdes à ces peurs.
Qu'est-ce que toi, et/ou ton conjoint et/ou d'autres personnes peuvent faire pour que tu ne te sentes pas (ou moins) triste, délaissée, et que à nouveau tu te sentes heureuse et respectée (je reprends à dessein les termes que tu as employé, car c'est de là qu'il faut partir.)
Réfléchir à comment passer du temps gratifiant et valorisant ensemble, réfléchir à des modalités de nouveau(x) logement(s), quitte à changer d'emploi s'il le faut (un emploi est peut-être moins important que votre bonheur ?), habiter ensemble ou non, développer de nouvelles activités, etc
Plus simplement quels sont les mots/gestes/attitudes dont tu as besoin pour TE sentir bien, etc

Voir dans le contexte

Discussion : Ma petite-amie vient de m'avouer être poly...

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 11h40

ok pour reconnaître la perf !

il ne s'agit pas de te blâmer

j'utilise moi-même beaucoup les mots force et faiblesse, et d'ailleurs là c'est moi qui ai utilisé/ajouté le mot "fort"

(ma parenthèse était aussi et surtout pour me questionner moi-même)

Voir dans le contexte

Discussion : Les relations multiples, entre féminismes et polyamours

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 10h30

.
Je vais raconter comment j'ai lu ce (long !) texte et en donner ma lecture.

…et vu le sujet je vais préciser ceci : je suis un homme (cis-hétéro), je ne suis pas féministe, encore moins un spécialiste des féminismes, mais le sujet m'intéresse.

.
.
Au début (titre) je me dit chouette un article qui lie polyamours et féminismes.
Je commence donc avec plaisir et je trouve ça intéressant comme démarche : écrire en collectif, prendre la peine de définir les mots qu'on utilise, penser les mots au pluriel, aller-retour entre historicité et cas concret d'aujourd'hui, etc. bref j'accroche plutôt bien.

Ma première interrogation vient avec ce mini sondage (qui fait que le paragraphe s'orne et s'octroie, via son titre, une autorité sociologique). À la fois je me dis c'est intéressant d'ancrer les choses dans une certaine réalité contemporaine (si on accorde du crédit aux sondages), à la fois je me demande d'où ça sort. Du coup, je fais une recherche web et tombe sur le même questionnaire proposé sur FB par un certain Frédéric. Tiens on dirait que c'est la même personne ? Curieux que ce ne soit pas mentionné. Bon mettant ça sur un oubli déontologique ou une pseudo-évidence, je continue passionnément ma lecture.

Et puis là ça se complique. Plus ça va, plus ma lecture devient ardue, confuse, et moins je comprends où le texte veut en venir.

Sans compter qu'au fur et à mesure le texte s'alourdit d'une surenchère de mots et concepts compliqués (pour se donner un aura de sérieux et d'autorité ?). La palme étant atteinte avec ce paragraphe :


Un tel essentialisme ne peut fonctionner qu’en ayant recours à l’opposition apparence/essence. La diversité historique et sociale (difficile à nier) ne serait qu’une apparence, dissimulant l’essence qu’est l’objectification sexuelle. C’est d’une manière semblable que fonctionnent l’argument de la “pseudo-affectivité” ou le recours au concept d’aliénation. Mais que faire des cas où l’“apparence” résiste de manière éclatante à toute réduction à l’essence auparavant dégagée ?

Franchement, est-il vraiment besoin de convoquer tous ses concepts ? Ou ne peut-on chercher à dire les choses plus simplement ?

Alors je me dis : soit ça tourne autour du pot, soit je n'y comprends vraiment rien (ce qui n'est pas exclu non plus).

Les sources me semblent parfois douteuses (pourquoi donner tant d'importance à tel lien de forum ou telle page facebook ?) ou mal utilisée (comme l'article des fesses de la crémière qui semble être cité pour énoncer une chose, que l'auteur de l'article cité, se défend en commentaire d'avoir voulu exprimer).

Et il me faudra attendre la fin de l'article pour commencer à y voir du sens mais avec le sentiment de m'être fait berner :
le début de l'article mentionne "Son but est de recenser différents types d’arguments féministes en faveur ou en défaveur du polyamour." alors qu'arrivé au bout, il me semble flagrant que le but de cet article est plutôt de prôner "un" courant féministe (matérialisme historique et intersectionnel) contre "un" autre (féminisme libéral et radical). Si c'est le cas j'aurais aimé qu'on me le dise dès le départ. Et avec à mon sens (même si je suis mal placé pour m'exprimer au sujet de l'histoire des féminismes), des approximations et généralisations délicates, des inexactitudes (sur ce qu'est le féminisme radical), jusqu'à l'emploi discutable du terme essentialisme…
…tout ça pour énoncer que finalement le polyamour n'a pas grand chose à voir dans l'affaire (du coup pouquoi parler des polyamours ? était-ce juste une façade pour parler de fémnismes ?)

.
Au final, même si je pourrais être en accord avec certaines des thèses énoncées, je trouve ce texte inutilement long et pédant (j'texplique la vie et surtout le féminisme !) et pourtant (c'est ballot) confus et généralisant, avec de surcroît un léger manque d'honnêteté intellectuelle. Ça commence à faire beaucoup. Et je me demande ce que cherche "l'auteur" qui à passé autant de temps (?) à écrire un tel article…

.
Et rétroactivement, je ne peux m'empêcher de me poser certaines questions :

- rajouter un S à féminisme, avait-il pour seule vocation de mieux en flinguer une partie ? (je sais bien que que c'est pas nouveau de penser les féminismes et que les féministes le font, je parle juste de ce que ça produit ou cache dans cet article)

- la mention de texte collectif (cet article est signé d'un groupe, on voudrait en savoir plus sur le dit groupe), ne sert-il pas à déguiser un texte écrit par UNE personne …et juste relu et annoté par quelques autres (en effet des notes semblent avoir été rajouté après-coup, mais comme pour se justifier et/ou se dispenser de réécrire tout le texte).

- la mention d'autrices (sous couvert d'utiliser le féminin neutre, pourtant ensuite quasi jamais utilisé dans l'article, à l'encontre de ce qui est pourtant énoncé en entête) sert-il a se présenter en femme pour cautionner le fait (en tant qu'homme ?) de parler de féminisme ?

Je ne demande pas forcément des réponses, ni ne prétend en connaître déjà les réponses. Mais juste je me pose sérieusement ces questions.

.
.
(Et désolé pour le pavé après le pavé)

Voir dans le contexte

Discussion : Ma petite-amie vient de m'avouer être poly...

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 07h25

(désolé Eden j'espère ne pas trop détourner ton fil)

hum je pinaillle, mais en fait non ça me semble tjs pas clair…
si tu espère qu'elle reste auprès de toi, la laisser vivre sa vie (dans l'objectif non-dit de la laisser partir Et revenir), si tu ne le fait qu'une fois ça ne change rien du tout à l'affaire, et ça ne prouve strictement rien (juste qu'elle n'a pas osée partir pour de bon, que tu exerce encore du pouvoir sur elle, …sachant que le "tu espère qu'elle reste auprès de toi" est déjà un exercice de pouvoir)
et si tu le fait plusieurs fois (çàd la laisser vraiment vivre sa vie, partir et revenir à volonté) et bien non ce n'est Pas le lien que tu espérais (= elle ne reste pas auprès de toi).

a minima ne faudrait-il pas plutôt dire,
— en lien avec "la faiblesse" de la fin —
(et en replaçant "quelqu'un" par "une personne", pour faire du "elle" un pronom neutre) :
Si tu laisses une personne que tu aimes, vivre sa vie alors que tu espères un lien fort avec elle, tu évites ainsi de l'enfermer.
Elle peut aller, puis revenir à sa guise : si c'est ce qui se passe, qu'elle revienne sans cesse montre que le lien entre vous est celui que tu espérais.
Si elle part et ne revient pas, alors ce lien n'était pas celui que tu souhaitais, et s'agripper à la personne et l'empêcher de vivre sa vie n'aurait fait que dissimuler la faiblesse de ce lien.

(…même si "force" et "faiblesse" restent des notions discutables…)

Voir dans le contexte

Discussion : Ma petite-amie vient de m'avouer être poly...

Profil

artichaut

le mercredi 06 juin 2018 à 07h01

Siestacorta
Si tu laisses quelqu'un que tu aimes vivre sa vie alors que tu espères qu'elle reste auprès de toi, tu ne l'enfermes pas.
Elle peut aller, puis revenir : si c'est ce qui se passe, cela montre que le lien entre vous est celui que tu espérais.
Si elle part et ne revient pas, alors ce lien n'était pas celui que tu souhaitais, et s'agripper à la personne et l'empêcher de vivre sa vie n'aurait fait que dissimuler la faiblesse de ce lien.

Ben c'est nettement plus clair dit comme ça …et bien moins confus que le proverbe (?) en anglais (américain ?), en plus je ne vois pas ce que le "it’s yours forever" viens faire là, ça me semble en contradiction totale avec ce qui est prôné… (genre laisse ton conjoint vivre une coucherie si il/elle revient tu peux l'enfermer à vie)

Voir dans le contexte

Discussion : Ma petite-amie vient de m'avouer être poly...

Profil

artichaut

le mardi 05 juin 2018 à 17h18

bidibidibidi
laisse le agir librement. S'il revient vers toi

et concrètement ça veut dire quoi ??

si tu veux vraiment un boomerang, je vois, mais sinon je vois pas trop

en plus dans la citation c'est something et non somebody (et on va pas commencer à considérer les personnes comme des objets)

peut-être je fais du mauvais esprit, mais je ne comprends rien à cette phrase

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontres à la Ferme, 1ère édition, au fin fond de la Bourgogne

Profil

artichaut

le mardi 05 juin 2018 à 12h59

effectivement, tu soulèves un point intéressant

et qui peut prêter à confusion, vu que dans la charte on dit «  il n'y a pas de personne "accompagnante"»

je dirais qu'il nous faut trouver un autre mot pour qualifier ça dans le formulaire, et que ça peut vouloir dire 2 choses
- soit effectivement que tu viens avec une personne (sans forcément que ce ne soit qu'un simple covoiturage)
- soit différemment ou au contraire que tu veux partager du temps privilégié (par ex dodo) avec une personne

dans les deux cas vous avez une relation, même si ce n'est pas forcément ce qu'on appelle généralement avoir une RELATION

dans les deux cas, il me semble, c'est une manière de dire :
j'ai envie ou besoin que cette personne vienne ou soit là, pour que je vienne (et bien sûr ça ne serait validé comme "à prendre en compte" que si l'autre personne dis la même chose dans son formulaire)

c'est une manière de dire, ok on vous demande des inscriptions individuelles (pour être certain que tout le monde vienne en son nom propre, ai réellement envie de venir, s'exprime solo sur ses envies, se sente impliquée et tenue de lire la charte et la respecter etc), mais vous avez le droit d'avoir des desiderata à plusieurs et de les exprimer

(je viens d'ajuster le formulaire pour les suivant.e.s, …merci Siesta pour ta question)

Voir dans le contexte

Discussion : Ma petite-amie vient de m'avouer être poly...

Profil

artichaut

le mardi 05 juin 2018 à 12h43

Eden
Je veux bien tout accepter, mais sur ce coup je me suis vraiment sentie trahie, j'ai l'impression qu'elle se fout de ma gueule...

C'est tout à fait normal que tu te sentes trahie.

Ce n'est qu'une hypothèse, mais peut-être a-t-elle
réellement voulu faire ce qu'elle avait dit, et puis c'est en revoyant le gars (éventuellement même pour lui annoncer la nouvelle !) qu'elle a craqué, et là elle ne s'est pas sentie de te le dire.
Prise entre deux feux.
Manque de vision/ressentis/empathie globale, pour être capable de prendre une décision prenant en compte toutes les données du problème et personnes impliquées, du coup elle prend deux décisions : une avec toi, une avec lui… sauf que ces 2 décisions sont contradictoires.
Auquel cas le mensonge peut être une non action : j'ai dit ça et ça, c'est contradictoire, je ne sais plus quoi faire.

Évidemment pour toi c'est complétement autre chose, un mensonge est une trahison. Et rétablir la confiance est malheureusement beaucoup plus difficile que de la rompre.

Voir dans le contexte

Retour au profil

Espace membre

» Options de connexion