Polyamour.info

bonheur

bonheur

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Jusqu'à quel point s'effacer/se mettre en retrait?

Profil

bonheur

le samedi 27 mai 2017 à 12h22

La lucidité est salvatrice. Je suis heureuse d'avoir pu être présente. :-) Bonne route à tous les deux (ou trois suivant la suite des évènements)

Voir dans le contexte

Discussion : Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Profil

bonheur

le samedi 27 mai 2017 à 12h17

MonoEtAlors?
Les monos ne comprennent rien aux polys. Les polys ne comprennent rien aux monos. Même avec la meilleure volonté du monde, il restera l'incompréhension. Ne jamais le perdre de vue. Le monopoly, c'est plus compliqué et requiert une vigilence particulière. Pas facile hein.

Je confirme, le monopoly c'est compliqué et requiert une franchise, une honnêteté, une sincérité et une authenticité appropriée... et je confirme que l'élément mono prendrait avec difficultés le fait que l'élément poly soit en recherche alors que la vie place déjà tellement de coup de coeur inattendu sur notre route.

Voir dans le contexte

Discussion : Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Profil

bonheur

le samedi 27 mai 2017 à 12h13

Comme ça a été dit, le site de rencontre sert à "draguer" ou au moins indiquer je suis dispo. Pourquoi ? L'amour s'accommode d'aucun critère, puisqu'il est de l'ordre de l'émotion et du ressenti (pour moi). C'est surtout là que je pose mon interrogation... quel intérêt ?

Aussi, s'il est plus facile de s'exprimer dans le virtuel (ça je peux le comprendre étant donné que je suis une handicapée du verbal qui s'exprime essentiellement par écrit... je peux envoyé un mail à mon mari alors que l'on se voit au quotidien), le hic, c'est que l'on est rarement franc lorsque l'on s'inscrit. Beaucoup font faire des photos de photographe (transformation), indique des vérités pas toujours pertinente dans le profil... il faut se rendre plus beau, plus jeune, plus sportif, plus élevé socialement, plus... du tout soi.

Dans la réalité, on est soi. Les gens que l'on retrouve dans les transports en commun ne se travestissent pas, car sur la durée, on ne peut vivre que dans le paraitre. Et puis, en présence, il y a ce truc intérieur qui se produit et qui ne peut avoir de déclencheur à distance dans un monde faussé.

Egalement, les sites de rencontres sont fréquentés par des personnes en recherche de "coup d'un soir" mais comme ce serait mal perçu, indique le contraire. J'entends autour de moi des constats effarants de personnes qui y croient et qui se font systématiquement avoir. C'est comme me dire que l'on va me vendre de la qualité à bas prix, il y a obligatoirement un truc qui cloche. Voilà ma façon de percevoir les sites de rencontres, sans en faire l'expérience personnelle, je bénéficie des expériences d'autrui.

Voir dans le contexte

Discussion : Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 20h32

Endy
Mais il y a des tas de gens à qui c'est très utile, car leur mode de vie, leurs capacités relationnelles et sociales actuelles, leur personnalité ou d'autres facteurs leur permettent plus difficiilement de rencontrer des personnes au quotidien.

???

Virtuellement, les personnes n'en sont plus... elles n'ont plus de quotidien ou de vie dans le réel ? En tout cas, elles ne semblent pas plus dans la compréhension ou l'ouverture d'esprit :-/

Autrement dit, ça apporte quoi ? (désolée pour mon incompréhension)

Voir dans le contexte

Discussion : Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 19h32

J'ai pu constater à plusieurs reprises que le terme polyamour en tant que tel peut être mal interprété et pour beaucoup s'assimile à de l'infidélité, car il parait invraissemblable que l'on puisse vivre honnêtement plusieurs amours simultanément et surtout honnêtement. Ne pas vouloir cautionner et être co-responsable d'une infidélité, je trouve cela pertinent et mature... mais bon ce n'est que mon raisonnement personnel.

Voir dans le contexte

Discussion : Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 18h06

A titre perso, je suis défavorable aux sites de rencontre... après ce n'est que moi. La vie place déjà tellement de personnes sur mon chemin. Enfin, bref, ça c'est mon moi perso qui ne correspond pas à tout le monde.

Si je comprends bien, cette femme ne veut surtout pas avoir une liaison avec un homme infidèle ! (ou alors, j'ai pas tout capté, vu que c'est pas clair et les like et tout ça, je n'y connais rien).

Je ne vois pas en quoi il faut se moquer, c'est plutôt mature comme attitude.

Aussi, comment tu fais pour te moquer avec bienveillance ?

Les monos ne sont pas des monstres en puissance, donc oui "EtAlors" ?

Voir dans le contexte

Discussion : Un pas en avant et un en arrière

Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 13h17

Peut-être Cyrion, ta femme veut-elle simplement que le temps que tu passerais avec une tierce personne n'empièterai pas sur le temps que vous pourriez passé ensemble, et seulement cela ?

Voir dans le contexte

Discussion : Bilan après 3 mois de poly

Profil

bonheur

le jeudi 25 mai 2017 à 20h00

:-( Laisse toi le temps... je suis présente en mp si le besoin s'en fait sentir. Prends soin de toi !

Voir dans le contexte

Discussion : Deuil & polyamour

Profil

bonheur

le jeudi 25 mai 2017 à 14h10

Pour moi, ça ne passe pas du tout quelque soit le contexte et quelque soit la "fragilité".

D'ailleurs, c'est fatiguant que l'individu lambda confonde juste hypersensibilité et fragilité. Ce sont des notions tellement différentes !

Pour moi, indéniablement vivre mes émotions et les extérioriser si besoin... c'est ma seule façon de gérer. Par contre, ça pose plus de difficultés aux personnes qui visualisent (et interprètent) cette extériorisation. Mon entourage vraiment proche me connait et ne se formalise pas.

On peut parfaitement extérioriser et ne pas sollicité d'aide... et elle est là la maladresse. Je vis mes émotions sans rien demandé à qui que ce soit. De toute façon, on ne peut rien pour moi, à part de l'empathie mais si celle-ci se résume à m'indiquer comment me gérer, ce ne sera pas bien accepté de ma part, même si ça partirai d'une bonne intention à la base.

Trop souvent, on veut conseiller, alors que je ne demande rien... je sais qui je suis et comment vivre, même dans les moments douloureux intérieurement (et extérieurement puisque je suis très expressive)

Toujours est-il que la réponse toute faite que j'entends trop souvent est d'oublier, avec les conséquences, malheureusement. De toute façon, ce n'est pas parce que l'on me conseille que j'agis en fonction. Je suis adulte et suffisamment mature :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Question !

Profil

bonheur

le mercredi 24 mai 2017 à 10h26

Je viens de trouver le temps d'aller jeter un oeil sur polyamour.be (le site belge). La rubrique "nos valeurs" est lisible sans être obligatoirement membre du site.

J'invite Enaria à aller la lire.

Voir dans le contexte

Discussion : Question !

Profil

bonheur

le mardi 23 mai 2017 à 16h32

En effet, c'est beaucoup une question de vocabulaire. Toutefois, le terme polyamour peut intégré toute une gamme de valeurs qui n'apparaissent pas dans une simple définition théorique, indiquant plus un concept que l'on vit avec son intellect plutôt qu'une vie d'amours plurielles.

D'ailleurs, sur le site belge (sur lequel je ne suis pas allée depuis longtemps, donc j'en ignore l'évolution actuelle), figurait une rubrique "valeurs" que je trouvais très importante. Même si je ne me retrouvait pas dans quelques unes, j'étais en immersion totale avec une grande majorité d'entre-elles. Pour certains poly, ça vient de l'intérieur et nécessite très souvent un travail sur soi, et sur la compréhension d'autrui, très développé.

En tout cas, pour rejoindre MagentadeMars, l'équité relationnelle est primordiale. L'équilibre également.

De ce que j'ai pu observer du monde libertin, les sentiments sont à laisser à la porte des clubs et autres lieux réservés. On ne peut donc pas parler d'amour au sens affectif du terme mais plus de jeux sexuels communs, ou partagé au sein d'un couple existant. Ce n'est pas parce que l'on est en accord, en harmonie sexuelle, que l'on s'aime (enfin pour moi).

Voir dans le contexte

Discussion : Question !

Profil

bonheur

le mardi 23 mai 2017 à 09h01

Pour ce qui est des barrières, il existe le livre de Saverio Tomasella dont le titre est "les amours impossibles - accepter d'aimer et d'être aimé".

Sauf que si ces barrières lui conviennent, pourquoi voudrait-il être autrement ?

Voir dans le contexte

Discussion : Question !

Profil

bonheur

le mardi 23 mai 2017 à 08h58

Tu peux lire une définition en page de garde de ce qui défini le polyamour.

Après c'est une question de vocabulaire et de vision personnelle. Pour moi, sans émotions, ressentis et développement d'un sentiment amoureux, il n'y a pas d'amour (je n'intègre pas nécessairement le sexe qui me parait non indispensable... une relation amoureuse asexuée reste une relation amoureuse). A savoir que les poly s'impliquent, là encore pas toujours, réellement dans leur relation et ont un réel impact dans la vie de ses amoureux-ses.

C'est donc une question à laquelle seul l'intéressé peut répondre.

Voir dans le contexte

Discussion : Deuil & polyamour

Profil

bonheur

le mardi 23 mai 2017 à 08h53

La toxicité d'une relation (c'est souvent cela qui entraine la rupture) ne nuit pas nécessairement à ce qu'elle avait de beau. Disons que les incompatibilités sont surmontables... ou pas.

Je n'accepte pas non plus que l'on me demande l'oublie car en effet, ce serait dévaloriser, nier, etc (nous en reparlerons plus longuement)

Voir dans le contexte

Discussion : Deuil & polyamour

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 17h46

Je te rejoins loumalive sur les deux façons de gérer le souvenir et la nostalgie. Il y a cette troisième manière que l'on m'a trop souvent conseillé et qui ne me convient pas. J'ai trop souvent entendu "tourne la page" "oublie le", etc. J'ignore à qui cela convient mais rien que pour ça, oui, PWN aborde le sujet d'une façon qui me permet de me reconnaitre et de me retrouver... et sans doute pas que moi.

Se contenter de planer au lieu des sauts de l'extrême, ça a du bon aussi.

loumalive
Parce que seuls les autres peuvent nous montrer comment est leur soleil, et nous aider à inventer le nôtre...

Oh que oui !

Voir dans le contexte

Discussion : Bilan après 3 mois de poly

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 14h06

Infopoly
Aujourd'hui, je n'ai aucune idée de ce qu'elle veut et je crois qu'elle ne le sait pas elle meme. Donc maintenant je la laisse faire le point, vivre sa vie. De mon cotes j'avance dans d'autres projets et attent des réponses, explications

C'est faire preuve à la fois de lucidité et de sagesse (+)

Voir dans le contexte

Discussion : Bilan après 3 mois de poly

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 14h05

ENR NRE, c'est une dénomination pour indiquer nouvelle relation qui est trop forte pour laisser un jugement serein venir. C'est un peu ce qu'elle décrit dans son flou de présent, d'avenir et sans doute de passé. Il faut prendre du recul par rapport à cette intensité qui ne dure pas, en général. On est boosté par cette nouvelle relation et donc on n'a plus sa tête, ni son coeur, à soi. On est obnubilé. En tout cas, c'est ainsi que je le perçois. D'autre offrirons peut être une autre définition.

Cela ne veut pas dire qu'elle est en mauvais amour avec son autre relation, juste que ça lui bouffe toutes ses pensées, tout son temps, toute son énergie et qu'elle ne voit plus que par ça. Le fait que son autre amour est des difficultés de couple n'arrange rien, c'est évident.

A ma connaissance, les personnes poly sont méfiantes par rapport à cela. Elles tentent au maximum de préserver leurs anciennes relations dans ce qu'elles ont vécu de meilleur et n'envisage pas de ruptures pour laisser place à "la nouvelle relation".

Personnellement, je suis mariée, et je n'ai jamais remis en cause notre vie de couple qui est merveilleuse. Le poly, c'est considérer plusieurs merveilleux différents simultanément. Le grand huit, c'est de la sensation forte sur une courte durée. On ne peut vivre longtemps dans l'extrême. Qu'on le désire ou non, la durée sera éphémère si l'on ne construit rien en complément de cette sensation forte.

Voir dans le contexte

Discussion : Deuil & polyamour

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 13h50

Je ne connaissais pas non plus les ouvrages que tu proposes.

Oui, mon élément est l'air, sans contestation possible (malgré des problèmes récents de conduits auditifs : acouphène et hyperacousie) ainsi qu'un chamboulement de l'oreille interne. Je n'ai pas refais de sensation forte depuis l'apparition de mes problèmes alors j'ignore si je pourrai encore désormais prendre "mon pied" en ce type de situation que j'aimais tellement. En mettant des protections, je peux encore participer à des concerts ou autres manifestions "bruyantes".

Je t'envoie un mp pour que tu es mes coordonnées perso, car oui, se tenir informé et échangé me parait bénéfique.

Voir dans le contexte

Discussion : Deuxième amour rapide après le début de la relation...

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 12h04

En polyamour, il y a les idéalistes (terme non péjoratif pour moi, plutôt réaliste) qui veulent vivre ce qu'ils idéalisent intellectuellement... ce qu'ils aimeraient devenir. Et puis, il y a ceux qui ce retrouvent en permanence dans la situation car ils ne peuvent être autrement que poly (affectif au moins).

Pour les idéalistes, je crois que leur nature profonde les rattrape et ils ont plus de difficultés car seul l'intellect invite à vivre ainsi. Le hic, c'est qu'intérieurement, ça coince. Alors si en plus ça va vite et qu'aucun travail n'a pu être réalisé sur soi :-/ .

Personnellement, je ne suis pas favorable à l'intellect qui vient pour exterminer l'intérieur qui ne se développe pas dans le sens voulu. Je suis favorable au contraire à l'expression et la reconnaissance de l'intérieur afin de le laisser sortir en toute liberté. La vérité est salvatrice. On a le droit d'exprimer ces difficultés. C'est en les regardant en face qu'on peut être en accord avec celles-ci. Il y a une différence entre vouloir devenir poly surtout si ça ne correspond pas à ton toi intérieur et exprimer tes doutes concernant ta situation de vivre avec une personne poly (certains disent être polyacceptants).

Je n'ai aucun conseil à te donner, tu es suffisamment mature. Juste continuer ton évolution personnelle tout en tenant compte de tous les facteurs que tu as énoncé dans ton post. Le poly de ta chérie est le sien et c'est déjà beaucoup que tu lui offre cette opportunité de le vivre. Les poly aident leurs partenaires non poly a être dans la conciliation.

Un détail tout de même, au lieu d'être dans la crainte de son retour, être plutôt dans la joie de son retour. J'ai constaté que tu avais découvert le terme de compersion via un autre fil de discussion. C'est magnifique la compersion et elle se partage tellement.

Message modifié par son auteur il y a 7 jours.

Voir dans le contexte

Discussion : Deuil & polyamour

Profil

bonheur

le dimanche 21 mai 2017 à 11h46

Tout à fait d'accord avec PWN et je ne dirai pas mieux. L'eau n'est pas mon élément, je serai plutôt une fille de l'air, style saut en parachute, en chute libre ou manège à sensation, à fond le visage au vent la tête dans tous les sens... disons qu'actuellement je suis plutôt en mode planeur. :-) (je dis ça, c'est pour me détendre, me retrouver, me rassurer, j'ai toujours aimé les sensations fortes)

Question livre, sur le sujet, il existe "la rupture pour vivre" de Simone Barbaras et un incontournable pour tout ceux-celles qui se prennent en main "le psy de poche - nous disposons tous des ressources nécessaires pour donner un sens à notre existence" de Susanna Mc Mahon. Ce sont les deux qui me viennent à l'esprit mais d'autres auteurs abordent le sujet du deuil.

Voir dans le contexte

Retour au profil

Espace membre

» Options de connexion