Polyamour.info

bonheur

bonheur

(France)

Participation aux discussions

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le samedi 24 février 2018 à 17h42

Siestacorta
Peut-être qu'un changement de ce qui est dit et de comment/quand c'est dit n'aboutit pas à une absence totale de partage et de communication.

Oui, entre tout et rien, il y a le milieu. Un "juste l'essentiel" sera tout de même difficile pour moi.

Siestacorta
En pratique, passer prendre une boisson chaude chez toi avec un amoureux quand ton mari est là, ça n'est pas forcément partager comme tu l'aurais souhaité, ça ne l'implique pas beaucoup s'il ne le souhaite pas, mais ça n'est pas non plus rester dans des vies imperméables et cachées.

Oui, tout à fait... ne pas oublier la tierce personne et comment elle se sentira accueillie. J'aurai aimé que mon mari lise l'ouvrage sur la compersion, il est sur SA tablette, donc à disposition, juste à côté des livres de cuisine (il passe beaucoup de temps en matière d'art culinaire, ce que je ne lui reproche pas, même si mon surpoids en dépend certainement un peu. C'est en rapport avec les passions et leurs impacts sur notre vie quotidienne. On mange tous les jours, moi j'aime tous les jours).

Personnellement, c'est autant par rapport à cet accueil que je me pose des questions. Aussi, ne rien imposer, j'ai toujours été ainsi. Ne pas oublier que son chez moi est aussi mon chez moi, et inversement.

Siestacorta
Ou parler (un peu) au téléphone ou online (quand il s'agit pas d'un temps privilégié entre toi et ton mari) avec un amoureux, de façon ouverte, mais pas forcément raconter après, c'est pas cacher, c'est pas partager non plus, ce qui est non-dit ne le reste que s'il n'y a pas de question... Et pourtant, comme tout cela serait "visible", le canal des communications serait ouvert à tout moment.

Mon mari et moi vivons ensemble, sauf que désormais, il ne travaille plus que le matin. Il passe donc beaucoup plus de temps que moi à la maison. Aussi, nous n'avons pas du tout le même emploi du temps puisqu'il se lève tôt et moi, je suis très, mais alors très grasse matinée. Donc, mon temps libre, il est présent. Si je suis à la maison, il y sera également. Après, nous avons depuis beaucoup dissocier nos emplois du temps. Sinon, on serait l'un sur l'autre. L'équilibre n'est pas encore trouvé et ne le sera certainement jamais. Donc, ne pas prendre sur un temps où il serait à la maison, c'est utopique dorénavant. Par contre, je sors peu, donc ça n'a pas d'impacts. Je sortais plus quand j'avais des amoureux (mais comme à l'époque c'était généralement pendant son temps de travail)

Pour le web, mail, skype ou autres, ça ne pose pas problème. Pour le téléphone, je me suis fâchée récemment. Il reçoit des appels de notre ainé, dont je ne veux rien savoir. Une fois l'appel terminé, il me dit juste qui c'était et je trouve que ça convient parfaitement. J'ai une amie qui habite loin désormais et elle m'appelle parfois le dimanche apm. Je suis à ce moment là harcelée jusqu'à ce qu'il sache qui c'est. Je me suis fâchée deux trois fois, car je trouve cela indisposant. Je ne peux me dédoubler, être dans ma conversation et en même temps avoir quelqu'un sur dos "c'est qui ?". Ca donne envie de répondre "peut te foutre" plus qu'autre chose.

Si je dis que je veux dissocier ma vie à la maison et en dehors, c'est aussi parce que je ne peux jamais prévoir une intimité (pas sexuelle, mais affective) autre qu'avec lui. Demander cela à autrui, surtout si des habitudes se créent, ben ça craint. l'idéal, c'est d'éviter la situation. Et puis, si le voisin voit que j'embrasse dans la rue (c'est un exemple) un homme (ou une femme) autre que mon mari, et bien je saurai quoi répondre : "peut te foutre" peut aussi convenir !

Voir dans le contexte

Discussion : Poly en vadrouille

Profil

bonheur

le samedi 24 février 2018 à 13h36

J'ai retrouvé le fil de discussion en question :

/discussion/-Iv-/Recevoir-d-autres-poly-voyageurs/...

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le samedi 24 février 2018 à 13h32

Aujourd'hui est un jour nouveau, qui se terminera ce soir, comme tous les jours. Cette face immuable de la vie n'est pas celle que je préfère. J'ai relu avec un regard moins émotionnel et je remercie tout le monde. Il y a du vrai dans un certain nombre de propos et de l'empathie dans tous, c'est chouette !

Suis-je à l'aube d'une nouvelle étape de ma vie ? Peut-être !

Ma problématique d'avenir sera : comment ne pas partager ? Comment ne pas communiquer alors que je considère le non-dit comme une forme de mensonge ? Mon équilibre va être à redéfinir. Quant aux amours extérieurs, j'ai bien l'intention de ne pas m'encrouter comme je l'ai fait depuis deux ans.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 20h40

J'adore le Petit Prince et mon passage préféré concerne l'apprivoisement :-D :-D :-D

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 17h54

(+) :-D !!!

Voir dans le contexte

Discussion : Poly en vadrouille

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 16h00

Parce que si t'as pas Facebook, t'es rétrograde et reloud. Moi j'y suis complètement. J'assume !

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 15h59

Ce que cela m'inspire dans l'immédiat, c'est qu'un jour, il faudra que je te rencontre Siestacorta. Ce serait super top !

Autrement, il va falloir que je te lise et que je te relise. Demain sera propice.

Aussi dans "dialogue intentionnel", il y a la notion d'intention, donc de volonté !

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse heureuse ou malheureuse ?

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 14h05

bidibidi
Le plus important, dans le fond, c'est pas d'être compris, mais respecté dans ses choix. Tant qu'il y a du respect, chacun peut grandir comme il le souhaite.

La compréhension permet d'entretenir la complicité et la connivence. Quand l'autre s'en fout ou n'a pas envie de comprendre, il y a pas mal de déchets, et une décharge, ça fait tâche dans le paysage. Ca peut polluer plus qu'on ne se l'imagine.

Le respect ne suffit pas. On grandi avant tout pour soi, mais le grandir ensemble, c'est "écolo".

J'ajouterai la version "politique" du "je vous ai compris !", tout le monde sait que l'avancée ne sera pas aboutie. C'est plus un "tue dialogue" qu'autre chose.

Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 14h01

En me relisant, je m'aperçois que l'indifférence est omniprésente. La mienne par rapport au devenir de ces retours, et celle de mon conjoint par rapport à moi. Ca craint !

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 13h59

Merci Siestacorta. La colline change en permanence, même si elle parait figée. Le vent souffle différemment, le soleil et la luminosité varie perpétuellement, un papillon ou un oiseau est passé, etc... En général, je l'exprime comme ça.

Il y a deux histoires, les personnes qui reviennent vers moi. A ce niveau-là, le paysage est semblable et les infimes différences n'aideront pas à changer la globalité du vécu en matière d'avenir. Ce sera plus une répétition et ça je le comprend, en fait je l'avais compris depuis déjà quelques temps. Aussi, à ce jour, je ne m'illusionne pas, mais alors pas du tout. Les effets pervers subsistent, seule mon émotionnel reste présent (sauf que là, je ne me laisse plus malmené, autrement dit je les vis et c'est tout, avec le bienfait apporté).

Cette histoire d'indifférence, qui avait été abordée, et qui a été remise sur le tapis, par un phrase. Le contexte, je rencontre un autre membre poly (de ce site) et nous sommes tous les deux accompagnés et la question est posée : et toi, comment tu vis cela. Réponse (les mots exacts ?) "elle fait ce qu'elle veut je m'en fout" puis un livre qu'il m'avait dit avoir lu au début de ma transition. Tu l'as lu d'ailleurs, lui dis-je et comme réponse "ouais, vaguement parcouru" et un des convives qui enchainent "la table des matières en fait" et comme réponse "en gros, un peu". Je me suis retenue de dire "merci mon amour, pour tout l'intérêt que tu me portes en la matière !". Si c'est pour se débarrasser des questions, je reconnais que ça a été réussi. Si ça l'emmerde de parler de polyamour, alors fallait pas m'accompagner.

J'ai besoin d'un long temps de digestion, alors pour l'instant, je digère. Après, ça vaut pas la peine que je ramène ça sur le tapis, étant donné le détachement exprimé. Par contre, je vais en tirer les mêmes conclusions que la première fois que ça avait été abordé : je respecte, c'est son choix, ma vie continue en dehors de la maison, elle sera ce qu'elle sera. J'informerai du minimum "syndical" et point barre. Ca ne me convient pas : tant pis pour moi, je compose avec !

Voir dans le contexte

Discussion : Poly en vadrouille

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 11h34

Il existait déjà un fil de discussion sur ce thème. Je n'arrive pas à le retrouver, il avait été initié par gcd68, donc ça date maintenant !

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 11h28

Pour les rencontres que j'organise, je crois en effet que c'est le "hors routine" qu'il apprécie.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 11h27

Heika
J'aurais personnellement l'impression comme tu le décris, de ne pas avoir de complicité vis à vis de ça avec mon partenaire de vie, qu'il ne cautionne pas vraiment ma façon d'être et préfère s'en tenir à l'écart en respectant mon choix, mais sans le "valider".

Je suppose qu'il y a de cela.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse heureuse ou malheureuse ?

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 11h24

:-D merci pour ce sourire !!!

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le vendredi 23 février 2018 à 11h11

Merci Polygonale et calinou696. Je dirai que c'est le contraire. En dehors du temps très relatif que je passe ici, le polyamour n'est pas abordé, enfin plus abordé, du fait que je n'ai personne. De toute façon, parler à quelqu'un qui s'en fout, ça virerait au monologue inutile.

Ici je suis dans l'abstrait et aussi pour l'entraide. Dans mon couple, je suis actuellement juste moi et le polyamour ne transparait pas beaucoup.

Bon, on va me dire que pour qu'il y ai compersion, il faut qu'il y ai matière à se réjouir, et sans autres amours, ben pas de motifs de se réjouir. Juste, cette phrase me reste en travers de la gorge, d'autant que l'on avait déjà abordé le sujet à une époque (j'avais encore des personnes dans ma vie). Aussi, s'il ne voulait pas entendre parler polyamour, il ne fallait venir avec moi, puisque c'était dans le cadre d'un contact avec un poly... fatalement, on allait parler de cela. Pour ne pas participer au débat, ben fallait pas venir.

Pour ce qui est de faire renaitre de ses cendres quoi que ce soit, ce n'est qu'une illusion. J'ignore pourquoi on peut revenir vers moi ? Si c'est pour réitérer avec des composantes identiques, ça me laisse perplexe. (je suis passée du coq à l'âne)

Disons, pour reprendre ce qu'exprime Polygonale, simplement l'acceptation, c'est bien. Le bonheur commun, c'est tellement mieux, surtout lorsque l'on y a "gouter".

Pour ceux qui lisent, et surtout ceux qui sont en questionnement, je redis que la compersion est la situation qui convient le mieux, quand c'est possible évidemment.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le jeudi 22 février 2018 à 19h53

Merci pour ta réponse Siestacorta. Je suis un peu paumée dedans, va falloir que je relise pour tout saisir. L'illustration de la pente et du plat (l'effort fourni) me parle bien.

Merci pour les pincettes ! Je fais peur !!! Bon ok, j'ai une susceptibilité assez prononcée :-D (je le reconnais)

Pour mes décisions, j'aime être seule-accompagnée. Seule ça m'ira. En effet, les validations, je les fais individuellement, j'en informe et c'est tout. Enfin c'est ainsi désormais que j'entrevois mon avenir. Je serai plus autonome encore.

Le dialogue, il n'y réagit plus... je garde pour moi. Je n'apprécie pas la confrontation, je préfère la communication. Et face à une affirmation, il n'y a pas grand chose à débattre.

Première réaction à chaud. Je suis peut être complètement à côté.

C'est fou comme une phrase, alors que ça avait été discuté il y a quelques années déjà, refait soudain resurgi un tel merdier. On avait trop enfoui, certainement.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le jeudi 22 février 2018 à 16h54

Merci Caoline, toujours si gentille avec moi :-) . Il est vrai que tu connais mieux ma vie.

C'est un cercle vicieux. Aucune personne ne pourra se sentir bien avec moi s'il y a un non accompagnement de mon action contre "normative", donc la dissociation relationnelle me parait l'option la plus adéquate à l'avenir. Il ressentira de mon vécu ce qu'il en voudra, mais je ne devrai pas en tenir compte et "tracer MON chemin". La dynamique, il la suivra... ou pas.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le jeudi 22 février 2018 à 14h25

Merci de ce soutien.

La situation aura un futur, ingrédient indispensable à une quelconque évolution. J'en fais désormais mon parti de non complicité.

Il faut dire que, comme tous mes ex étaient dans une forme de dénie (Siestacorta explique cela très bien ce jour sur un autre fil de discussion) qui d'un côté arrangeait mon mari et de l'autre, il trouvait cela dommage car ça n'allait pas dans le sens de m'aider à assumer et à me sentir bien.

En gros, dans l'ambigüe tout le monde se sent plutôt bien, sauf moi.

Voir dans le contexte

Discussion : De la compersion vers l'indifférence

Profil

bonheur

le jeudi 22 février 2018 à 13h38

Comme je n'ai personne d'autre actuellement, je ne peux parler que de lui (mais bon vous n'êtes pas dans ma vie, vous ne pouvez pas savoir)

Les voeux sont gentils, merci !

Je revois depuis peu un ex, mais on n'aborde pas l'amour, déjà on est dans la difficulté de se retrouver tout simplement (il n'a pas le temps, je retombe dans le même schéma). En fait, je suis mal avec toutes les relations, mais je ne laisse pas l'une minée l'autre. Ce phénomène de détachement, n'est pas nouveau, mais il n'était plus abordé puisqu'inutile. C'est revenu hier dans une discussion amicale. Je sais que désormais, quoiqu'il arrive, la compersion ne reviendra pas.

Il ne m'empêchera pas de vivre (heureusement), juste il s'en désintéressera. Ca craint ! Il y a une "fermeture" dans l'ouverture au bonheur de l'autre.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureuse heureuse ou malheureuse ?

Profil

bonheur

le jeudi 22 février 2018 à 13h28

Merci Siestacorta pour cette référence de livre :-D

Voir dans le contexte

Retour au profil

Espace membre

» Options de connexion