Polyamour.info

Lilly

Lilly

(France)

Participation aux discussions

Discussion : Présentation et problème :)

Profil

Lilly

le mardi 12 juin 2012 à 12h28

Le mari
J'ai appris la séduction en 5 étapes pour être capable d'embrasser une inconnue rencontré dans un bar en moins d'une heure.

le mari
la partie hypnose consiste a faire se rememorer le sentiment amoureux a la personne, en l'aiguillant discretement sur un sujet qui va la pousser a reparler d'une experience d'amour intense passée, et ainsi la préparer par conditionnement a être receptive pour revivre a nouveau ces sentiments.

Humm... Et avoir des relations avec des personnes véritablement consentantes, plutôt que manipulées, ce serait pas plus chouette ?
Aussi, quel est l'intérêt de réussir à séduire n'importe quelle femme ? Plutôt que de rencontrer quelqu'un qui te plaise et avec qui tu aies des choses à partager ?
Avoir envie de séduire pour se rebooster l'ego, bon, pourquoi pas, mais faut pas oublier que c'est avec des individu·e·s que tu entres en relation, pas avec des objets jetables ou interchangeables à volonté.

Voir dans le contexte

Discussion : Et la capote ?

Profil

Lilly

le vendredi 01 juin 2012 à 12h44

lam
Sinon je trouve que ma vie serait plus simple si les gants en latex étaient trouvables plus facilement et moins chers.

Voui...
J'en ai acheté en ligne. Dans une boutique de fournitures pour tatoueurs-pierceurs plutôt qu'un sex-shop, c'est infiniment moins cher (dans les 6-8 euros la boîte de 100).
Enfin c'est si vous tenez à en avoir des noirs, sinon ça doit aussi se trouver dans le matériel médical.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour sans couple, sans relation centrale/primaire

Profil

Lilly

le samedi 19 mai 2012 à 16h51

Merci ! Plein de choses là-dedans qui me :-) et me (+) . Pas trop l'temps de développer dans l'immédiat mais je reviendrai bientôt avec de belles longues phrases pleines de vrais mots.

Une citation, parce que je suis retombée dessus l'autre jour et que ça m'a fait tilt...

Corinne Monnet, À propos d'autonomie, d'amitié sexuelle et d'hétérosexualité

"Le propre de la monogamie est que chaque couple en fixe les limites, pourvu qu’elles existent. Dans le cas par exemple où un couple décide de donner la possibilité à chaque partenaire d’avoir des aventures sexuelles sans lendemain ou tout du moins sans affectif, il s’agit pour moi d’une non-monogamie sexuelle (comme il peut y avoir une non-exclusivité amicale, ou de vacances... mais ce sur quoi porte la liberté octroyée est bien nommé) ? ; les limites à d’autres relations étant bien présentes, la monogamie sévit toujours même si elle peut paraître moins rigide. La non-monogamie responsable ne pose donc aucune limite, et les diverses relations, bien que nécessairement différentes grâce à la singularité des individues, ne sont pas hiérarchisées en ordre d’importance, du style « nous vivons d’autres relations tant qu’elles ne mettent pas la nôtre en danger ». Ce n’est pas une relation en cours qui décidera du contenu de ce que je vivrai avec une autre personne, quel qu’en soit ce contenu."

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Sur France Culture

Profil

Lilly

le jeudi 03 mai 2012 à 23h07

Si tu cliques sur le lien donné plus haut puis sur le carré rouge avec une flèche en haut de la page, ça marche encore !

Voir dans le contexte

Discussion : La relation "primaire"

Profil

Lilly

le samedi 21 avril 2012 à 00h00

Juste en passant, un article qui m'avait beaucoup fait rire (jaune) sur l'importance de la relation primaire :
tacit.livejournal.com/346761.html

Voir dans le contexte

Discussion : Question pragmatique pour les poly avertis, ça court pas les rues les poly non ?

Profil

Lilly

le vendredi 16 décembre 2011 à 00h33

(Et en lisant cette question, j'imaginais des poly-animaux sauvages lâché·e·s dans les rues... L'image est marrante...)

Hello !

Est-ce qu'il y a beaucoup de polyamoureuse·reux ? Non, l'immense majorité des gens vit de façon monogame.

Mais je ne crois pas que ce soit pour autant si problématique. Des personnes capables d'accepter le polyamour, de questionner leur vision des relations ou d'accepter de vivre une relation avec quelqu'un·e de poly il y en a déjà plus. Il y a aussi des polyamoureuse·reux capables de compromis. ;) Ce n'est pas parce que tu es polyamoureuse que tes partenaires doivent nécessairement l'être aussi. Il faut simplement trouver un arrangement qui convienne à tout le monde, où les désirs de chacun·e sont pris en compte.

D'un point de vue plus personnel, je préfère ne "m'attaquer" qu'à des gens déjà poly ou au moins familiarisé·e·s avec ces questions. Parce les relations non-exclusives sont pour moi un choix conscient, politique, féministe, d'émancipation. Alors les gens qui m'entourent ne sont pas là par hasard et ont des choix de vie compatibles. Je vis dans une bulle poly-friendly quoi ! Et je ne me sens pas forcément le "droit" d'aller déranger dans leurs convictions des gens qui ont envie d'une vie à deux.

Enfin, sur la question du choix de qui on aime, je vais te tenir le même discours que sur la jalousie. C'est une formulation qui revient souvent ici : on ne choisit pas ses sentiments mais on peut décider de ce qu'on en fait. Un·e poly qui ressent de la jalousie n'est donc pas forcé·e de l'exprimer mais peut chercher à lutter contre, à comprendre, à faire avec, etc.

On peut être soudainement fasciné·e par quelqu'un·e et n'en rien faire, non ? Moi, j'avoue, je suis souvent attirée par des garçons très prétentieux, de ceux qui se rendent même pas compte que j'existe tellement ils ne s'intéressent qu'à leur nombril ou par des filles franchement hétéros... alors je me contente de rêvasser. Et j'tente ma chance avec des gens avec qui j'ai des points communs et des choses à partager. Je parle aussi très vite de ma vision des relations, afin que l'autre sache à quoi s'attendre avec moi.

Voir dans le contexte

Discussion : Et merde aux archétypes genrés

Profil

Lilly

le lundi 05 décembre 2011 à 00h55

Humm...

C'est quoi la question 'xactement ? Comment, via le polyamour les gens, hommes ou femmes arrivent-illes à se dépêtrer de leur stéréotype genré ?

Je pense qu'hélas le polyamour n'entraîne pas nécessairement ces questionnements.

Pour moi c'est arrivé assez logiquement, par le féminisme, la remise en question du couple, le besoin d'autonomie... J'ai ressenti très tôt qu'être la meuf de quelqu'un c'était pas mon truc, que je me sentais enfermée là-dedans.

Je doute que ce soit le cas de toutes les personnes qui débarquent ici.

Après, est-ce que c'est plus difficile pour les garçons ou pour les filles de s'écarter de la norme ? Pff, chais pas si c'est une question importante...

Et pourquoi vouloir être "sensible MAIS viril" ? Tant qu'à se débarrasser des archétypes...

Voir dans le contexte

Discussion : Mon mari aime une autre femme, comment le vivre pour une entente harmonieuse ?

Profil

Lilly

le lundi 28 novembre 2011 à 13h32

lesmarecottes (Best-of)
Soit sur que ton mari est un mec bien et cela vaut le coup de continuer a vivre avec lui il a beaucoup donne au cours de sa vie avec toi, le laisser vivre sa vie sentimentale c est un merveilleux cadeau que tu lui fait. [...]

Allez au resto, discutez, apprenez a vous connaitre et a partager la même passion pour cet homme merveilleux dont vous êtes amoureuse toutes les deux. Vous lui ferez le plus beau des cadeaux. Pas de jalousie, ou de vacheries entre vous, que du "positif" tourné vers lui. Parlez de lui devant lui, taquinez le..soyez deux bonnes copines partageant la même passion...moi je rêve de ça. [...]

Apprenez a vous connaitre, a vous respecter, a vous apprécier, c est le plus beaux des cadeaux que tu pourra faire a ton mari[...]

Un dernier conseil, fait tout ce que tu peux pour être jolie, désirable, sexy et encore plus. Car si tu tombe dans le pot de nutella, ça finira par se voir sur tes hanches et il est difficile pour un homme de résister à l appel de la nature. L herbe peut souvent paraitre plus verte ailleurs....n oublie pas non plus tout ce qu il a fait pour toi....il t a donné de beaux enfants et quoique on en dise la femme lorsque elle a eux ce qu elle attends, c est a dire des enfants, elle n est souvent plus la même avec son mari....ressere les liens affectif amoureux et sexuel avec lui. Montre lui que tu l aime et laisse le respirer et vivre.

[...] tu auras réussi a rendre un homme très heureux et ça croit moi c est déjà très bien  !

!! !
Oh my ! Te rends-tu compte, cher François de la quantité de clichés sexistes que tu peux débiter en quelques paragraphes ?

Sache donc qu'une femme peut aussi désirer vivre pour elle, et non dans le seul but de faire plaisir à son mari, si si ! (Qui sait, on est peut-être même des êtres humains à part entière !)
La culpabilisation ("Si tu manges trop d'Nutella, il ira aimer plus mince que toi !), c'est craignos, et tu sous-entends tout un tas de trucs peu ragoutants : que les hommes seraient uniquement intéressés par le physique de leurs compagnes, qu'il faudrait être mince pour pouvoir être aimé·e, que les femmes ne seraient intéressées que par la construction d'une famille tandis que les hommes seraient volages "par nature". Beurk !

Ça m'semble important de répéter à Esperanza son droit à une relation égalitaire. Les discours de type "Aime-le comme il est et accepte ce qu'il te demande, sacrifie-toi, c'est tellement beau !" m'emmerdent pas mal...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Le cunnilingus, en bas: c'est top?

Profil

Lilly

le vendredi 18 novembre 2011 à 22h10

(Oh, bienvenue !)

Et ouais, si, merci, ça me semble important d'avoir un discours déculpabilisant sur le sexe. C'est pour ça que je reprends les gens, parfois, quitte à passer pour une reloue. Et ça fait toujours plaiz de voir qu'on est plusieur·e·s à ramer dans la même direction.

Voir dans le contexte

Discussion : Le cunnilingus, en bas: c'est top?

Profil

Lilly

le vendredi 18 novembre 2011 à 21h59

Junon
je lèche et suce au naturel, je n'aime pas avoir la bouche qui mousse  !

(+) Hihi, merci ! (+) :-) <3

Voir dans le contexte

Discussion : Le cunnilingus, en bas: c'est top?

Profil

Lilly

le vendredi 18 novembre 2011 à 13h02

patrick888
Par contre, une femme qui ne fait pas sa toilette avant l'amour, me donne moins envie, spontanément.

Oh, merde, rends-toi compte de ce que tu dis ! C'est grâce à des remarques comme ça que des meufs complexent ! Une chatte ça sent bon la chatte, pas le savon !

Voir dans le contexte

Discussion : Le cunnilingus, en bas: c'est top?

Profil

Lilly

le jeudi 17 novembre 2011 à 23h47

Bizarre ? Non, on aime tou·te·s des pratiques sexuelles différentes et on a tou·te·s des corps qui réagissent différemment.

T'as le droit de pas aimer le cunnilingus, ou de pas aimer ça avec ton partenaire.
Tu peux chercher à comprendre ce qui te déplaît là-dedans : est-ce que c'est gênant, douloureux, désagréable, que ça ne t'excite pas ? Est-ce qu'il y a un "problème" à résoudre : son menton à raser pour que ça ne te pique pas les cuisses ? sa langue à mettre ici plutôt que là ? Essaie de lui expliquer tout ça...
Sinon, tu peux aussi lui dire, gentiment, que ça te déplaît/te met mal à l'aise/te fait mal/ne te fait rien/que tu n'en n'as pas envie. Et, pour qu'il ne se sente pas vexé, lui parler de tout ce que tu aurais envie de faire au lit avec lui.

Pendant longtemps le cunni a été une pratique qui me mettait mal à l'aise, j'étais flippée à l'idée de ne pas sentir bon ("Don't believe them when they tell you it smells like rose petals when it's suposed to smell like pussy.") et les garçons avec qui je faisais du sexe étaient trop brusques pour que ce soit agréable. J'ai fini par oser dire que "Ouais, nan, le cunni c'était pas trop mon truc." Et c'est moi qui ai réclamé qu'on me lèche plus tard, quand j'en ai eu envie et que j'ai su l'apprécier.

C'est important de parler avec son ou sa partenaire, de dire ce qu'on aime, ce qu'on n'aime pas, de dialoguer sur ce qu'on aurait envie de faire ensemble. Tu es la mieux placée, Lulu, pour savoir ce qui te fait du bien...

Voir dans le contexte

Discussion : C'est quoi un "couple" ? Et à quoi diantre est-ce que ça sert ?

Profil

Lilly

le jeudi 10 novembre 2011 à 00h01

NoeLutin
Pour moi un couple c'est une définition très variable. Mais en ce qui me concerne, il y a couple lorsque trois "piliers" sont présents.

- L'affectivité

- La sexualité

- Un projet commun

C'est une définition de l'amour ça, plutôt que du couple, non ?

@ Janis :
J'ai oublié un truc fondamental : le couple c'est aussi - surtout ? - le regard de la Société. On devient un couple quand les gens nous voient comme tel. Et le couple c'est la manifestation sociale de l'amour qu'on porte à l'autre.

Voir dans le contexte

Discussion : C'est quoi un "couple" ? Et à quoi diantre est-ce que ça sert ?

Profil

Lilly

le mercredi 09 novembre 2011 à 23h22

Coucou
Amour = avoir envie d'être avec l'autre souvent,
ce qui aboutit à avoir envie de vivre ensemble.
Qu'est ce qui est difficile à comprendre  ?

C'est sûr que si aimer consiste pour toi à rester la plus distante possible, tu risques de générer de l'incompréhension chez tes amoureux.

Je précise que ça n'engage que moi, et que je sais bien que tout le monde ne pense pas comme moi, loin s'en faut.

@Coucou, je sais que LittleJohn t'a fait la même remarque sur un autre fil, mais, sans dec', ce serait cool d'exprimer ton avis de façon moins péremptoire (parce que ta dernière phrase ne sauve rien). C'est comme ça que toi, tu vois et vis tes relations, cool, mais c'est pas le cas de tout l'monde. Et respecter les modes de relation des autres ça pourrait être sympa, surtout sur un forum poly. Merciii !

...

Je pense qu'effectivement dans l'imaginaire mainstream, le couple se définit en termes de vie commune, de projets à long terme, d'enfants, de mariage/PACS,...

Est-ce qu'on peut avoir tout ça sans être un couple ? Ou ne rien prendre là-dedans et être en couple quand même ? Sans doute...

Je vois le couple comme une entité. Pour moi un couple c'est quand le "nous" prend le dessus sur le "je et le "tu". Ça rejoint sans doute les "responsabilités" dont tu parles Janis.

Dans mon esprit la notion est négative. Et j'ai du mal à piger pourquoi même si je me tritouille le cerveau depuis tout à l'heure. Sans doute pour des raisons persos, parce que les expériences de couple que j'ai vécues ont été désagréables, parce que je me suis retrouvée dans un modèle où, une fois le couple acquis, on ne demande plus son avis à l'autre.

J'm'intéresse au polyamour et aux relations non-exclusives pour la possibilité d'aimer sans être en couple. Ça me semble plus intéressant que la possibilité de vivre plusieurs couples à la fois, que je vois comme de multiples enfermements.

Mais c'est clair que c'est difficile à faire comprendre aux gens (même dans le milieu poly visiblement) qu'on peut aimer quelqu'un·e sans vouloir vivre avec.

Voir dans le contexte

Discussion : Quel genre de polyamoureux êtes vous?

Profil

Lilly

le samedi 29 octobre 2011 à 12h12

superpseudo
En fait ce mot de polyamour est un peu un piège, parce qu'il contient "amour". Or au début d'une relation, c'est quand même généralement le désir qui prime. L'amour (qui n'est pas la même chose que se sentir amoureux) est plutôt quelque chose qui prend du temps à se développer et à se construire, on ne peut quand même pas l'exiger au début d'une relation.

Donc c'est compliqué de démarrer de nouvelles relations en se déclarant polyamoureux, parce que le mot engage implicitement l'avenir et qu'à ce stade on ne peut pas engager l'avenir. Du coup si on croit trop au sens littéral on risque de s'illusionner.

Humm... J'ai mis longtemps à tournicoter des doigts au-dessus du clavier avant de répondre parce que je suis pas vraiment sûre d'avoir bien compris ce que tu expliques là. J'ai l'impression que tu m'fais dire ce que j'ai pas dit et ça m'démange un peu...

La différence amour/être amoureuse·reux c'est pas la première fois que je l'entends mais je ne suis toujours pas sûre de bien comprendre.

Un pote m'avait expliqué que pour lui aimer c'était ressentir de l'affection, un terme assez général pour les amours, les ami·e·s ou la famille quant à être amoureuse·reux il l'utilisait pour l'amour-passion. Et toi tu semblerais faire la différence entre l'amour-coup de foudre spontané et le "vrai" amour sincère des gens qui se connaissent bien et font des projets ensemble. C'est drôle d'ailleurs, souvent les gens font de l'amour-passion le véritable amour face à l'amour-planplan du vieux couple.

'Fin bon, rien de tout ça me parle vraiment en fait. Et j'trouve ça pas cool du tout qu'on fasse la différence (quelle que soit cette différence) entre vrai et faux amour. Ça me semble une manière d'exclure ceux et celles qui n'aimeraient pas pareil.

Pour moi l'amour c'est un concept très large, qui, comme l'amitié regroupe divers degrés d'attachement. On peut avoir des meilleur·e·s potes, des bon·ne·s copin·e·s et de vagues connaissances ; je crois qu'en amour c'est pareil, il existe cette même variation d'intensité. Et dans chaque relation on a un mélange différent d'affection, de tendresse, de désir, d'intérêts partagés, d'engagement... qui peut varier au fil du temps.

Tout ça pour dire que si, on peut après une heure passée avec quelqu'un·e, savoir que cette personne nous plaît et qu'on aura envie de lui faire une place dans notre vie.

Quant à me dire polyamoureuse, c'est plutôt un indicateur du type de relation que je recherche (donc le plus tôt l'autre le sait et le mieux ce sera). De toute façon, un·e monogame n'a pas à promettre dès le premier rencart qu'ille tombera amoureuse·reux.

Voir dans le contexte

Discussion : Idées de conférences, débats, etc.

Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 19h30

Ça non plus on n'a pas droit ? Pff !

Voir dans le contexte

Discussion : Idées de conférences, débats, etc.

Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 13h31

@Superpseudo :
Il s'agirait justement d'essayer d'aller un peu plus loin que le témoignage, partir de nos expériences personnelles pour essayer de construire un savoir plus formel, mais par des poly-concerné·e·s.
Mais c'est clair que la diversité des initiatives est toujours intéressante.

Quant à convaincre les monogames... Euh, les convaincre de quoi ?

Voir dans le contexte

Discussion : Idées de conférences, débats, etc.

Profil

Lilly

le vendredi 21 octobre 2011 à 00h17

Boucledoux
je suis à fond pour organiser une réflexion plus au fond sur ce qu'est le polyamour, comment ça connecte avec le reste de la société etc. et avoir une réflexion plus organisée et approfondie sur la question. Cela dit je me méfie profondément de la parole d'experts et de spécialistes qui parlent de l'extérieur et du haut d'un savoir disciplinaire. Il me semble que la parole d'expert pour produire de la connaissance sur le polyamour aujourd'hui c'est nous et c'est notre parole qui doit être au centre de la discussion. Au moins dans un premier temps  : dans un deuxième temps c'est super de confronter à d'autres mais pour cela il faut déjà avoir élaboré un minimum de savoirs et de connaissances sur nous même si on ne veut pas que ce soient les autres qui nous définissent.

(+)
Ouaip, ça m'semble important tant pour organiser des conférences ou des débats que dans notre rapport aux médias. On a une connaissance du polyamour "de l'intérieur" qui est peut-être moins intellectualisée mais qui est bien réelle et concrète.

Alors, plutôt que de se reposer sur Jacques Attali qu'on sait pas trop pourquoi il parle de relations non-exclusives ou de se plaindre que Maïa Mazaurette c'est trop une méchante, on se remonte les manches ?

Je ne suis pas du tout en train d'me proposer pour vous pondre une conférence, là, tout de suite. Mais l'idée de réfléchir, à plusieurs, sur des petites interventions sur des thèmes liés au polyamour, ouais, ça m'intéresse.

Voir dans le contexte

Discussion : Bi'causerie le 24 octobre - présentation du polyamour aux membres de l'association bi'cause (Bisexuel(le)s associé(e)s)

Profil

Lilly

le mercredi 19 octobre 2011 à 16h19

Oki d'acc. J'y serai, avec des copin·e·s.

Voir dans le contexte

Discussion : Bi'causerie le 24 octobre - présentation du polyamour aux membres de l'association bi'cause (Bisexuel(le)s associé(e)s)

Profil

Lilly

le mercredi 19 octobre 2011 à 15h34

On peut en savoir un peu plus sur qui interviendra ? Et pour parler de quels sujets plus précis ?

Voir dans le contexte

Retour au profil

Espace membre

» Options de connexion