Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Statu quo dans mon couple

Témoignage
#
Profil

Didix

le mercredi 13 juin 2012 à 08h36

Bonjour,
J'ai qqs fois pris la parole ici pour évoquer mes problèmes.
Je reviens après de longues semaines d'absences pour faire le point avec ceux qui voudrons bien me donner un coup de main. Voilà :
Ma précédente rencontre extra conjugale m'a fait connaître les sensations du polyamour mais n'a pu aboutir à une véritable relation polyamoureuse parce que aucun des protagonistes n'était préparé. Ni moi qui ne savais comment l'exprimer, ni ma femme (mono 100 %, craintive de ce qui pourrait la déstabiliser), ni mon "ex-bis" qui, quoique tenté un temps, a préféré retourner à une situation mono plus stable.
Bref, aujourd'hui je suis donc revenu en position mono, mais mono frustré. Car même si je cherche à rencontrer une autre personne pour renouer avec cette fabuleuse expérience qu'est le polyamour (en un mode moins naïf), je sens bien que du côté de ma femme la première aventure ne l'a pas fait progresser sur la question. J'en suis donc un peu au point mort à ceci près que je me sens oui moins naïf et plus motivé que jamais à "y retourner". Mais dans ce cas ne suis je pas en train d'avancer vers un clash définitif avec ma compagne de 20 ans ?
Bien à tous,

#
Profil

Pinklady

le mercredi 13 juin 2012 à 09h28

Bonjour,
Deux réflexions me viennent à l’esprit en te lisant :
Je pense d’abord que la meilleure période pour parler de cette philosophie de vie à ta compagne est celle durant laquelle la seconde amoureuse n’existe pas encore. Dan ce cas vous pourrez juste dialoguer sans cette peur viscérale que l’autre lui prenne quelque chose dans sa vie.
D’autre part je m’interroge sur cette nécessité de rencontrer une tiers personne pour vivre du polyamours. Il me semble intéressant de savoir ce que tu cherches dans cette autre relation.
Pour ma part je pense que le polyamours est une philosophie de la liberté est donc vouloir vivre ainsi c’est simplement s’autoriser à retrouver sa liberté individuelle et donc pouvoir , si la situation se présente, vivre une seconde relation sans avoir forcement à stopper la première.
Bonne journée

#

(compte clôturé)

le mercredi 13 juin 2012 à 10h32

Bonjour, à la lecture de ton message, oui, il me semble que tu vas droit au clash. Ta compagne n'est pas du tout prête à ce genre de vie. En parler est déjà avancer d'un pas, la route va être longue. Bonne chance à vous 2. Discutez en , c'est votre force.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Didix

le mercredi 13 juin 2012 à 10h36

GG, je suis d'accord pour philosophie de la vie et de la liberté. L'"échec" de la première relation à trois m'a permis de grandir et de gagner en autonomie, en faculté de penser et d'agir par moi-même sans toujours en référer au couple dur que je formais avec ma compagne première. Et ca ca n'a pas de pris, je suis d'accord.
Seulement je sais que ma compagne vit cela comme une trahison à ses valeurs qui, par rapport au couple (et à elle-même au sein de ce couple), n'ont pas beaucoup évolué. Du coup tiers personne ou pas j'ai l'impression de m'en aller. Tu comprends ? T'en nos épanouissements où plutôt nos velléités d'épanouissement sont divergentes (je rappelle : 20 ans de vie à deux, 24/24, 7/7...).
Après, il y a nécessité de trouver (rencontrer, je préfère) une tiers personne parce que je ne conçois pas la vie seul. J'ai besoin de rencontrer et d'échanger pour me sentir vivre. Toutes les remises en question et les recherches d'équilibre et de personnalité pour être soi pour soi c'est bien (je m'y plie en ce moment) mais qu'est-ce que l'individu s'il ne peut pas exprimer avec un ou des autres son bien être. J'aime aimer et je voudrais avoir suffisamment d'équilibre interne et de détermination pour le faire sans faire souffrir ceux qui n'y sont pas près... Tu vois ?

#

Popol (invité)

le mercredi 13 juin 2012 à 13h49

L'équilibre et la capacité des autres à ne pas souffrir de ce que tu fais ne dépend pas de toi, ab-so-lu-ment pas... ou alors tu cherches à te désensibiliser pour ne pas en être atteint.

Que souhaites-tu exactement, comment cela va-t-il se traduire concrètement?

#
Profil

Didix

le mercredi 13 juin 2012 à 22h17

Ce que je souhaite ?
Continuer à me développer intérieurement et à me trouver dans n'importe quel domaine sans culpabiliser. Ensuite, sur le plan affectif, je crois que mon couple est tombé bien bas et je ne suis pas certain qu'il se relèvera. Il semble que ma compagne ait moins de ressources, d'envie de sauver quoi que ce soit. Et cette attitude me déçois, du coup je suis sur la fuite en avant. Initialement pour relancer notre fonctionnement ET être en phase avec mes aspirations. Mais des soirs comme ce soir (soupe à la grimace) je suis sceptique.

#

Al Kamar Raïmo (invité)

le samedi 16 juin 2012 à 11h20

Donc vous avez passé 20 ans "l'un sur l'autre" avant que tu penses trouver une solution personnelle à relancer le couple: vivre le polyamour.

Si tu permets cette remarque, on dirait que tu veux le changement sans être prêt à le vivre autrement qu'à ta manière, que changer ensemble signifie le faire de ta manière à toi; et cette manière-là t'apporterait beaucoup, mais seulement à toi.

Une autre possibilité à envisager: les deux changent quelque chose, mais surtout en sortant du mode "collé" 24/24, 7/7.

Si tu veux bien te prêter à un petit jeu de mise en situation, je te propose d'imaginer que ta compagne prenne conscience que sa solution à elle, c'est de choisir une autre voie, laquelle c'est égal, mais surtout en te disant que tu n'as qu'à devenir la même chose de ton côté, alors que cela ne te convient pas du tout.

Essaie de te poser la question en prenant le truc qui te convient le moins (je ne sais pas, c'est toi qui sais: bisexualité, libertinage, partouzes, etc, quelque chose qui te ferait freiner des quatre fers).

#
Profil

zina

le lundi 18 juin 2012 à 18h03

Didix, j'avais essayé d'écrire un message plus long/nuancé, mais il a été perdu. Je reprends.

Pour moi le polyamour n'est absolument pas un bon moyen de régler un souci de couple. Tu parles de ton couple comme "tombé bien bas". Quand une relation, exclusive, polyamoureuse, tout ce qu'on veut, bas de l'aile, c'est sur cette relation même qu'il faut travailler. Choisir d'entamer une relation avec quelqu'un d'autre pour solutionner un problème avec ta compagne actuelle.... ben c'est un peu comme si tu prenais un deuxième boulot le week end pour solutionner un problème avec ton chef au boulot... Il y a peu de chance que ca fontionne, ou alors je ne comprends pas comment...

Pour moi le polyamour n'est _pas_ un moyen de m'éloigner de mes relations précédentes, c'est au contraire un moyen de dire clairement : Je ne vous quitterai pas pour la seule raison de vouloir vivre un amour avec quelqu'un d'autre. C'est tout. Je ne recherche pas personnellement de rencontres, ce n'est pas un besoin, c'est juste que j'aime m'en sentir libre, et j'aime aussi savoir que la rencontre avec d'autres amours n'est plus un risque de rupture dans mes relations actuelles.

Pour autant, mes relations actuelles peuvent tout de même battre de l'aile ou se terminer pour de multiples raisons. Mais l'important pour moi, c'est de considérer chaque relation le plus possible indépendamment des autres, de ne pas chercher dans une relation de justification à mon comportement dans telle autre relation.

Je sais pas trop si c'est clair, mais je vais conclure simplement, comme pas mal de monde ici en toutes circonstances : C'est peut être justement le bon moment pour parler avec ta compagne, pas forcément uniquement de polyamour, mais d'abord de ce que vous ressentez dans la relation, dans vos vies, de ce que vous voyez comme avenir ensemble, comme présent ensemble, seuls, de vos attentes, etc... le polyamour peut en faire partie, ou même juste sans parler de polyamour, vos besoins respectifs d'autonomie ou de fusion, c'est d'autant plus le moment de faire le point que la discussion sera moins stressante quand il n'y a personne pour cristalliser sa jalousie par exemple.

#

Al Kamar Raïmo (invité)

le lundi 18 juin 2012 à 18h41

De plus ta femme, comme tu dis, a moins envie de sauver l'histoire, ce que tu traduis par manque de ressources. Serait-il possible que tu sois simplement en train de te faire larguer, pour dire les choses crûment?

Ensuite, si tu as toi des attentes par rapport à ce qu'elle devrait faire, tu te mets dans une situation de dépendance par rapport à elle, qui ne fera de toute façon que ce qu'elle pourra ou voudra faire. Comment dire, c'est comme si tu lui mettais dessus la faute de ton comportement à toi.

C'est pas un peu inverser les priorités?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion