Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Évolution radicale ?

Social
#
Profil

ladymarlene

le dimanche 19 février 2012 à 14h17

Je me faisais une réflexion récemment.

Le polyamour, j'en avais entendu parler et ça me paraissait, cinglé, utopique, voir immoral.

J'étais la monogame convaincue, militante, sure de moi.

J'étais du genre à piquer une crise à la moindre mention d'adultère.

En même temps, dans ma famille, ça a fait de sacrés ravages.

Et je suis tombée amoureuse.

Et d'un seul coup, je me suis retrouvée (si j'ose dire) à comprendre et à approuver le polyamour.

En fait, ça m'allait assez bien. J'aime mon mari et ne veux pas le quitter et je suis amoureuse d'un autre homme que pour le moment je ne peux pas oublier.

J'ai déjà eu des béguins, des "crushs" et lui je l'aime vraiment.

Donc, je suis polyamoureuse. (Et libertine, pour l'amusement.)

Et je me demande si ce n'est pas trop radical comme changement.

Et je me demande si ce n'est pas qu'un feu de paille.

Même si c'est un feu de paille qui dure.

Je suis persuadée que le polyamour peut marcher mais certains témoignages me donnent à penser que c'est plutôt de l'adultère consenti. Pour moi le polyamour c'est tout le monde se connait, s'entend bien et s'estime et peut parfaitement passer des moments à deux même amicaux.

Donc, suis je en plein délire ou une évolution si rapide vous parait elle possible ?

#

Popol (invité)

le dimanche 19 février 2012 à 15h49

Il y a plusieurs niveaux et des problématiques différentes dans ce que tu dis.

Changement trop radical… ben, vivre soi-même une expérience qui chavire nos convictions, je ne vois pas de source de changement plus fiable. Obligée de te rendre à l’évidence !
A force de lire les uns et les autres, je vois bien qu’il y a des polyamoureux de tout poil, et que cette manière d'aimer peut parfois servir de solution transitoire pour tester que cela ne va rien résoudre concernant d'autres problèmes.

Ta vision du polyamour t’est particulière, même si tu en partages certains pans avec d’autres personnes.

Ce que je trouve radical ce n’est pas ton changement, mais ta vision de ce que devrait être le polyamour en général :-)

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 19 février 2012 à 16h00

ladymarlene

Et je me demande si ce n'est pas trop radical comme changement.

Et je me demande si ce n'est pas qu'un feu de paille.

Même si c'est un feu de paille qui dure.

Et ? c'est joli un feu de paille :)
Même si pour toi c'est un passage, un moment, si ça te va, que ça t'apporte et que ça t'aide à avancer, même si c'est pour aller ou retourner ensuite vers autre chose, ou est le problème ? Au moins tu auras put expérimenter que non, ce n'est pas cinglé ni immoral, même si pour toi c'est transitoire...

Après, il me semble que l’expérience montre que dans la plupart des cas c'est difficile de revenir en arrière quand on y a vraiment goûté.... ;)


Je suis persuadée que le polyamour peut marcher mais certains témoignages me donnent à penser que c'est plutôt de l'adultère consenti. Pour moi le polyamour c'est tout le monde se connait, s'entend bien et s'estime et peut parfaitement passer des moments à deux même amicaux.

Donc, suis je en plein délire ou une évolution si rapide vous parait elle possible ?

à part que ça introduit une connotation négative, ça veut dire quoi au juste "adultère consenti" ?

#
Profil

ladymarlene

le dimanche 19 février 2012 à 22h00

Adultère consenti (et il n'y a aucun jugement de ma part) c'est l'un des deux qui a plusieurs partenaires, l'autre qui est d'accord mais pour autant ne veut pas connaitre les amoureux ou amoureuses de l'autre. Il ou elle sait mais sans savoir...

#

Popol (invité)

le dimanche 19 février 2012 à 22h11

C'est exactement ma conception du polyamour: liberté, y compris celle de ne pas avoir à en savoir plus. C'est vraiment pas de l'adultère consenti, rien à voir. Ca me semble juste très réaliste, respectueux et conscient des différences entre gens qui s'aiment..

Ce truc d'absolument rencontrer les autres et de forcément bien s'entendre, ça, ça fait hippie/fumette et grand amour fusionnel.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 février 2012 à 08h33

C'est pour cela que je dis que c'est MA conception !

#

p'tite julie (invité)

le lundi 20 février 2012 à 13h14

Peut être que pour vous, ça fait hippie, fumette et autres..........., mais que l'autre (ou autres) sache que l'on est avec son polyamoureux(se),
C'est beaucoup plus joli que ce que vous proposez, que l'autre ne sache pas, c'est le considérer comme inexistant, et pendant notre absence, l'oublier !!!!!!!!!!!!!!
Je ne le conçois pas ainsi !
Le respect des valeurs est primordial et être sincère fait partie des valeurs, à mon point de vue !
Surtout respecter son amoureux(se) !

#
Profil

demeter

le lundi 20 février 2012 à 14h20

p'tite julie
..........., mais que l'autre (ou autres) sache que l'on est avec son polyamoureux(se),
C'est beaucoup plus joli que ce que vous proposez....

En effet, c'est beau comme un cimetière la nuit un jour de pluie....

#

p'tite julie (invité)

le lundi 20 février 2012 à 14h31

je pense , oui, que c'est beau, la franchise !!! et aimer au point que l'on soit heureux que l'autre s'épanouisse, dans sa vie amoureuse et lui offrir cela sans mensonges et hypocrisie, dans la sincérité,
c'est beau comme un cimetière en plein soleil !!!!

#
Profil

demeter

le lundi 20 février 2012 à 14h37

Tout le monde ne partage pas ton goût pour les cimetières. :-)

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 février 2012 à 14h41

Perso, dans ma vie personnelle, dans ma mentalité profonde, je partage l'avis de p'tite julie. Je ne me vois pas cacher à mon homme où je suis, avec qui je suis et ce que je fais...dans la mesure de ce qu'il a envie de savoir, évidemment.

Donc, je conçois plutôt le polyamour non comme une communauté hippie juste comme une relation à trois ou à quatre, selon le nombre en présence :-) dans le respect et la connaissance.

Maintenant, je ne juge personne, chacun vit son poly comme il l'entend comme le disait popol.

Mais si j'ai une relation poly et que l'un le sait et pas l'autre, il y a cachotterie, donc mensonge, donc pas polyamour....

#

p'tite julie (invité)

le lundi 20 février 2012 à 15h58

perso, je n'ai pas d'amour pour les cimetières, c'était une boutade à ta réponse !!!!!!!!!!!! pas beaucoup d'humour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
merci, marlène, je suis pour la vérité et pense que la relation polyamoureuse ne peut aboutir à une totale sérénité qu'a ce prix.
Le respect de chacun et la confiance sont nécessaires à notre épanouissement personnel dans une relation poly, à trois ou plus, que chacun prenne ses responsabilités, et vouloir dire la vérité ne nous transforme pas en hippies ou en fumeur de joints !
Que ceux qui vivent leur relation en se cachant ne sont pas mieux que les fumeurs de joints,(lol)

#
Profil

demeter

le lundi 20 février 2012 à 17h18

C'est vrai que je manque d'humour. Mais pas d'ironie. Il m'arrive même parfois de paraitre un tantinet méprisant, je sais. C'est détestable mais ça défoule. Revers de ma franchise, alors que la beauté du symbolisme de ta formulation cherche à condenser, en le moins de mots possibles, le plus de sens, permettant aux mots de conserver cette apparence hermétique et ce potentiel sémantique infini qui se confond dans la nuance, tout en visant l'expressivité d'une sensation, d'une pensée ambiguë, et cherche par tous les moyens à trouver l'équilibre entre l'exposition d'une idée et son expressivité. Les mots mis à nu, dépouillés de tout poncif et lieu commun, sont dès lors investis d'un sens multiple qui laissent découvrir une vérité subjective, mais collective, empreinte d'un profond mysticisme résiduel...
... sincérité.... franchise.... joliesse... beauté.... humour... Quel programme ! Bah, aujourd'hui, non.

#

Popol (invité)

le lundi 20 février 2012 à 18h45

Comme j'ai l'impression d'avoir pour la cent-douzième fois cette discussion sur des valeurs individuelles indiscutables pour chacun, mais qui ne sont des vérités absolues pour personne, je vais m'abstenir de continuer.

Tout en disant que c'est fatigant de voir traiter de mensonge l'accord entre parties qui consiste à s'informer sur l'essentiel (une autre relation, ou deux, ou trois), et à s'en tenir là par respect mutuel.

:-(

Zutre.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 février 2012 à 22h11

Bon, remplace mensonge par le mot que tu veux ! Perso ça me gêne pas du tout que tout le monde vive son poly comme il l'entend ! Mais pour moi, la sincérité est le moteur de mon couple depuis toujours. Et elle m'a souvent sauvé. Je ne supporte pas le mensonge même par omission. C'est un peu violent, je suis d'accord mais je n'ai jamais rien caché à mon mari. C'est ainsi....

#
Profil

zina

le mardi 21 février 2012 à 14h41

Il ne s'agit pas de mensonge par omission.... On perd le sens de la mesure j'ai l'impression. Prenons un peu l'échelle :

+++ Raconter tous les détails de toutes les relations à tout le monde
(cela prends du temps, peut être invasif)

++ Raconter tous les détails, seulement à l'amoureux principal
(à l'extrême, les secondaires peuvent se sentir désavantagés, ou même au pire ignorer l'existence de quelqu'un de primaire

+ Dire certaines choses essentielles (Je suis avec untel, je vais abandonner les protections avec machin, je serai une semaine à telle adresse avec truc, voici le tel où me contacter en cas d'urgence avec les enfants)

(dans les - je mettrais les cas d'adultères, de tromperie, d'omission partielle ou totale de faits importants, mais je ne m'étends pas là dessus, ce n'est plus du polyamour à mon sens)

Dans tous les cas, on peut ajouter l'option "je te raconte plus ou moins _à la demande_ et/ou selon l'humeur" Par exemple, quelqu'un qui dit juste les choses essentielles peut lorsqu'il y a le temps parler plus longuement des détails de la semaine de vacances avec truc à venir, mais si le temps manque, on a un accord de base pour ne pas oublier de dire les choses importantes.

Dans tous les cas, il n'y a pas de mensonge, on ne dit pas à l'autre le contraire d'une vérité. Enfin, si tout le monde est d'accord sur la définition des choses importantes - qui peut varier - le mensonge par omission ne concerne que le cas où l'on omet précisément ces choses importantes là. ´Ca ne veut pas dire qu'on est pas sincère juste parce qu'on a moins eu le temps de raconter sa vie en détails, quand même... si?

Sinon pour en revenir au sujet initial : J'ai ressenti moi aussi un changement assez radical de la monogamie très nette sans entorse au polyamour, et c'est précisément le fait de tomber amoureuse d'un deuxième compagnon qui m'a permis d'accepter au fond de moi le polyamour. J'étais très heureuse que mes compagnons soient amis, et cela m'a permis d'accepter de franchir les limites de la norme, parce que j'ai pu m'assurer auprès de chacun d'entre eux que mes actes ne blessaient ni l'un ni l'autre. Donc ton changement abrupt ne me surprends pas tant que ca ladymarlene. :) Ton histoire m'a l'air plutôt très positive, si tout le monde est heureux?

#
Profil

NATURE

le mardi 21 février 2012 à 18h58

Bonjour à tous,

J'ai l'impression de reconnaître mon mari dans ton introduction. Nous aussi, on a aucun secret l'un pour l'autre, et ce depuis toujours.

Pour lui, il n'y a pas adultère dans la mesure ou je suis au courant depuis le tout début et il me raconte l'essentiel. Par contre, pour moi, je me rends à l'évidence que si son amoureuse, n'est pas présente, (surtout lors de prises de têtes, que j'en sois ou non l'origine) il est très bien avec moi, on parle d'elle, car, elle fait partie de nous, mais comme il le dit, c'est avant tout avec moi qu'il est et distingue bien les 2 relations, selon avec qui il est. Mais, il lui manque quelque chose. Pour moi, l'entendre me dire, "c'est fou ce qu'elle me manque" après 15 jours de silence, est normal, pas de pointe de jalousie, peut-être parce qu'il n'est pas un "coureur" et que je sais qu'il ne joue pas avec ses, nos sentiments. Je l'ai enfin compris ! (un pas de fait ! ouf) Je sais qu'il a mal, en parti de ma faute, car, pour nous, la situation est récente et j'ai traversé différentes étapes et découvert la jalousie. Ce qui fait, qu'il a levé le pied, c'était assez effrayant.

On s'aime toujours. Notre relation n'est pas en cause et on s'interroge sur comment le vivre mais on s'aperçoit que l'on est plus lié que jamais et notre amour raffermi.

Aujourd'hui, je suis quand même déstabilisée, car après qu'elle l'ait relancé, c'est lui qui lui propose une rencontre. Pincement au coeur, malgré tout, j'aimerai être sûr de ne plus traverser ces tourments, pour eux, pour nous, bien vivre cette "relation". Mais, nous, j'ai, encore, tant de pas à franchir, dont vivre ses absences. On a toujours été ensemble, jamais séparés...et accepter qu'il puisse me revenir pleinement ayant partagé l'intimité sur tout point, de chaque instant, avec une autre personne.... Je sais, c'est un couple et ils doivent vivre comme tel, mais pour moi, c'est une énorme appréhension. Je sais qu'il reviendra de tout coeur, avec autant, si ce n'est plus d'amour pour moi, de le laisser vivre cette rencontre, mais, moi, je suis, totalement, seule, avec les enfants...

Enfin, on discute de tout ça, mes problèmes d'acceptations, de nous, d'eux, d'elle et j'espère la revoir pour que cela lui soit encore plus vivable. Après tout, elle et moi, on se connaît un peu maintenant, la situation est "spéciale" mais on peut s'entendre... et pourquoi se voiler la face quand il s'absente ? Il m'a tout avoué, car pour lui, c'était pure, inconcevable et irrespectueux de me mentir et de me le cacher. il était lui-même déconcerté, par ce qu'il découvrait, sans avoir à rechercher, ressenti le besoin d'une expérience de ce genre, auparavant.

On ne comprend pas pourquoi cela est arrivé. On s'en serait bien passé, car, beaucoup de tourments, pour nous 3, qui sommes monogames à la base. Mais, comme il lui a lui-même avoué quand il s'en est rendu compte "je t'aime alors que j'aime toujours ma femme !!!" La claque, il se l'est prise en premier, par lui-même, mais ne peux renier ses sentiments envers nous 2. Et on n'aime plus une personne du jour au lendemain, simplement parce qu'il en aime une autre...aussi, j'accepte tant bien que mal, mais ne lui jette pas la pierre. Contrairement, à notre entourage !

Tu parles de consentement, LADYMARLENE, pour moi, oui, j'ai l'impression qu'il lui faut mon consentement, car sans cela, il ne peut le vivre pleinement et c'est là, qu'il se sent "sale" malgré sa franchise. Seulement, je crois que pour mieux l'accepter, il me faudrait connaître également un deuxième amour, qui comme le sien, ne vient pas étouffer et piétiner le notre. Il risque de le prendre mal, et de refaire le portrait, à ce nouvel amoureux...quoique, en général, il me met en garde, mais dernièrement, il n'a fait aucun commentaire, qui sait, il se rend peut-être compte de ce qu'il me demande, et devant mon amour à le laisser vivre cette relation, il s'aperçoit et comprend, que de ce fait, il me déséquilibre...

Je ne cherche pas, mais je ne dirais pas "fontaine je ne boirai jamais ton eau". Et pour l'instant, je surmonte doucement, seulement, le choc. Il y a de fortes chances pour qu'ils poursuivent leur rencontre...J'espère que je serai le supporter.

Je vais reprendre une expression lue dans un autre fils, quand il me revient après l'avoir rencontrée et que tout se passe bien, entre nous 3, pour lui, cela reste et cela se voit, un "joyeux bordel". Ce qui m'encourage car c'est agréable, plaisant, de le voir sur son nuage, il est d'autant plus heureux.

Je me suis peut-être éloignée du sujet, mais, en parler fait du bien...merci de votre compréhension. Je vais éditer ce petit texte pour me souvenir pourquoi je les laisse vivre leur rencontre. Elle ne soustrait rien, ne comble rien, mais, elle lui apporte, tellement, en plus de moi. Car sans moi, malgré tout, cette relation est déstabilisée. Si elle n'est pas là, il n'est pas complet avec moi. Mais si je ne suis pas là, car mal dans la situation, il est encore plus déséquilibré !

Comment le vivez-vous, vous, PA ? Faites-vous la distinction ? Comment gérez-vous quand cela va mal avec l'un ou l'autre ?

#
Profil

JessJ

le mercredi 22 février 2012 à 18h20

Bonjour à tous,

Ca m'a fait beaucoup de bien de lire vos messages à tous alors avant toute chose : merci. Je suis venue sur ce site avec certaines interrogations et j'ai pu trouver quelques réponses dans cette discussion. Je constate que la définition du polyamour est somme toute assez subjective, chaque couple pouvant définir les termes de son accord sur la communication des diverses amours qui peuvent être vécues en plus de la relation "officielle" (je ne sais si c'est le bon terme...). Je me pose les mêmes questions (celles gravitant autour du point de savoir s'il convient de communiquer avec son amoureux officiel sur les autres amoureux) mais pas tant pour connaître la définition officielle du polyamour, davantage pour savoir comment aborder ceci sans trop souffrir et sans faire souffrir l'autre ? J'avoue être partagée car à la fois, je pense avoir besoin de connaître beaucoup de détails sur les amoureuses de mon officiel (voire même de les rencontrer) et dans le même temps, je me demande comment je recevrai ces détails, comment je les accepterai, comment je pourrais arriver à ne pas être jalouse, à ne pas ramener ses autres histoires à l'idée selon laquelle celle que l'on partage ne lui suffit pas.
Le long témoignage d'ESPERANZA m'a beaucoup touchée.

Chers PA, pouvez-vous me guider ? Me faire partager votre expérience quant à votre gestion (si je puis dire...) de votre jalousie ?

Merci...

#

Popol (invité)

le jeudi 23 février 2012 à 03h02

Salut Jessie James, sur la page des discussions, il y a à droite la liste des thèmes.

Voici le lien vers celui de la jalousie: /discussions/Jalousie/

#
Profil

NATURE

le jeudi 23 février 2012 à 11h37

Bonjour à tous et bienvenue JessJ. Comme te le conseille Popol, les onglets sur la droite sont d'un grand soutien et mes merci à tous ceux qui les alimentent. Tu m'y retrouveras, je suis très loquace. Par besoin de me confier mais aussi, de m'assurer d'expliquer au mieux ce que je traverse et ressens pour obtenir le meilleur de leurs réponses. Il y a toujours quelqu'un pour nous soutenir, sans jugement. Et ça, c'est vraiment super ! Encore merci à tous ceux et celles qui ont enrichis et enrichiront, encore, mes différents fils.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion