Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ma jalousie balbutiante......

Jalousie
#
Profil

jullien

le lundi 30 janvier 2012 à 19h56

Bonsoir,
En polyamour "officiel" depuis 15 jours, mon amie est allée très très ( très ) vite... elle a un "amis"
Elle est d'ailleurs avec lui ce soir.....

Je ne peux rien avaler depuis 4 jours, pas dormir. Au début j'étais content que mon ventre retrouve des sensations, même désagréables ( ce qui vaut mieux que pas de sensations du tout à mon sens ) Mais là, je commence à me demander quel est le sens de toute cette douleurs...

Je précise que moi et mon amie sommes ensemble depuis 10 ans, et que l'envie du polyamour est clairement partagée.

Je me demandais si parmi les habitué-e-s du polyamour qu'il y a peut être par ici, quelqu'un pourrait me dire si ça passe ( au moin un peu ! ) ou si je dois arrêter ça tout de suite ?? ( diable, de toute façon c'est trop tard !! vaine question )

Bonne soirée Julien

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Oceann

le lundi 30 janvier 2012 à 21h01

En polyamour "officiel" depuis 1 jours j'ai parcourus ton message et je voulais juste te dire que ta situation , on connait .. que ça passe bien sûr ! C'est le le temps que ça mettras qui reste inconnus. Mais en polyamour on est aussi polysouffrance non? Courage !!!!

#
Profil

Prunelle

le lundi 30 janvier 2012 à 21h06

Bonsoir,
Tu es au tout début de l' expérience du polyamour et tu en supportes les mauvais cotes en ce moment .Ce que tu ressens fait partie du passage obligé a mon sens quand tu aimes une personne ...et il te faudra encore beaucoup de temps pour toucher une certaine harmonie dans votre couple . Vous apprendrez à gérer vos jalousies , vous aurez des réajustements a faire en fonction de ce que vous vivrez tous les deux ...mais vous seuls savez si votre couple est assez solide pour vivre une telle aventure !
Le bonheur de vivre de belles éventuelles relations sentimentales (amicales ou amoureuses ), de parvenir à plus d' autonomie personnelle ...ca en vaut le coup et je vous souhaite bonne chance dans votre chemin .

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

jullien

le lundi 30 janvier 2012 à 21h29

Bon, merci, un peu d'air
C'est drôle ce sentiment qu'une couche plutôt politique et éthique du cerveau dois apprendre à une autre couche plus primaire de ce même cerveau de nouveaux systèmes.... Vos réponses me sont agréables.

En fait ça confirme ce que je pense: nous pouvons apprendre un nombre incalculable de choses à n'importe quel age. Je vous renvois au livre très important pour moi de Jacques Rancière : Le maître ignorant.

Bon c'est pas tout ça, je retourne à ma douleur
Bises

#

(compte clôturé)

le lundi 30 janvier 2012 à 21h55

Bonsoir Jullien,

J'ai vécu un cheminement proche du tien : mariée à l'époque depuis 8 ans, mon mari et moi avons décidé d'adopter un mode de vie polyamoureux (plutôt à mon initiative d'ailleurs). Nous en avons beaucoup parlé, étions d'accord sur le principe... bref tout était parfait. Jusqu'au jour où me voyant si enthousiaste, il s'est décidé à m'annoncer qu'il avait une amante depuis 3 mois et qu'il partait une semaine plus tard en stage sportif avec elle pendant une semaine. Choses que j'ai fort mal prises et qu'il m'a fallu 6 bons mois pour arriver à accepter (et en gros un an pour le vivre sereinement).

Comme toi j'ai connu la jalousie, le mal-être, des tas de moments où ma raison disait que tout était OK tandis que mes tripes hurlaient leur rage et leur désespoir.

Ce qui m'a permis de tenir ? Une communication constante (nous n'avions jamais autant parlé et échangé auparavant), beaucoup d'attentions de sa part (indispensables pour me rassurer) et surtout la conviction que le choix de ce mode de vie était le bon, que c'était ça que je voulais pour moi, pour nous. Ce fut un vrai combat contre la jalousie et je l'ai remporté.

Tout cela a eu lieu il y a deux ans. Aujourd'hui nous sommes toujours heureux, toujours proches, toujours en phase et convaincus d'avoir choisi la voie qui nous convient.
Pour la petite histoire j'ai en plus la chance de vivre depuis plusieurs mois une très belle histoire avec un autre homme, tandis que mon mari vit de son côté d'autres histoires... que j'aborde bien plus sereinement que la première fois même si tout n'est jamais serein du premier coup (je suis pas le Dalaï Lama non plus).

Bonne chance à toi pour la suite et merci pour la recommandation de lecture.
Shamal

#
Profil

bouquetfleuri

le lundi 30 janvier 2012 à 22h14

bonsoir jullien,

en ce qui me concerne, c'est le polyamour qui a calmé mes douleurs, c'est le polyamour qui a éradiqué ma jalousie.
En fait ce n'est pas aussi causal, mais j'ai réussi à vivre une belle expérience polyamoureuse quand j'ai été capable de me réjouir de son bonheur avec son amoureuse.
Et depuis, nous avançons vers ce qui ressemble à de la sérénité

#
Profil

LeLutinVert

le lundi 30 janvier 2012 à 23h41

bonsoir jullien,

J'y vais également de mon commentaire car j'ai vécu à peu près exactement la même situation. C'est très dérangeant comme sensation surtout quand on à l'impression d'être d'accord sur le principe au début.
Cette amertume s'estompe au fil du temps (moi il m'a fallu quelques longues semaines/mois), ça passe par beaucoup de dialogue.
Ayant lu The Ethical Slut il y a quelques semaines, je ne peux que trop te conseiller sa lecture, notamment sur tout le passage concernant la gestion des problèmes de jalousie, comment dire à l'autre ce que l'on ressent sans l'imputer à l'autre.
En espérant que tout se passera pour le mieux pour toi,

LLV

#
Profil

jullien

le mardi 31 janvier 2012 à 06h32

existe t-il un point où on est vraiment content pour l'autre ?
Jusqu'à quel point est-t-il possible de parler avec ma compagne, de son histoire avec son nouvel ami !!!!
Au début, toutes les situations paraissent saugrenues, je ne peux les raccrocher à rien de connu par moi.

Je pense aux "baignoires", un termes utilisé par les skieurs-euses pour désigner des endroits sur la piste où tellement de monde est passé que des "cuvettes" se sont formées,
il est alors difficile de les éviter......

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 31 janvier 2012 à 08h44

déjà, mesurer que rien n'est connu pour toi est un bon signe, me semble-t-il. En effet, le mode polyamoureux n'est ni le contraire, ni un antagonisme du mode mono amoureux, c'est une autre façon de voir la vie dans laquelle le rapport amoureux aux autres, au monde prend une autre dimension.
Oui, il existe un moment où l'on commence à se nourrir du bonheur de l'autre, il existe un palier que l'on franchit et qui s'ouvre sur des horizons nouveaux. Cela ne veut pas dire que tout est forcément rose à partir de ce point-là, cela signifie qu'on a travaillé assez pour s'approprier son "bonheur" sans repère normé et normatif.
Et c'est vraiment jouissif !

Pour ce qui est du dialogue avec ta compagne, il relève de la négociation habituelle et revêt tous les attributs que vous lui conférez dans d'autres registres, ni plus ni moins. Le travail qui conduit au polyamour ne détruit ni la pudeur, ni le caractère inhibant des mots du sexe, mais il en défait les voiles inutiles, ça aussi, c'est un effet appréciable...

#
Profil

Prunelle

le mardi 31 janvier 2012 à 13h58

Bonjour,
Oui, "adopter la mentalité poly" (qui signilie pour moi qu'il est possible d 'éprouver des sentiments pour plusieurs personnes), ne revele pas un coté masochiste, mais un réel désir d' épanouissement personnel et aussi pour son partenaire si on vit en couple .On s' y retrouve tellement dans l'honnetete du couple (plutot rare de nos jours), dans le bonheur de voir l' autre heureux en lui accordant un espace de liberté dont vous vous fixerez vos propres regles .Comme le dit bien Shamal, le dialogue et l' écoute de l' autre sont essentiels avec les petites attentions qui vont avec ."La conviction que ce mode de vie était le bon" , en effet , ressentir au fond de soi meme que cette facon de penser est juste pour soi et vecue avec sincérité , alors on touche à la sérénité...Je rajouterai juste qu'il ne faut pas oublier de se remercier réguliérement d' avoir cette possibilité dans son couple , je trouve cela important , car ce n' est pas possible pour tout le monde !:)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

oO0

le mardi 31 janvier 2012 à 14h55

Est-ce réellement de la jalousie ou la peur de la jalousie ?

Il y a la jalousie et la peur de perdre une personne. (La peur de perdre une personne est une composante de la jalousie, mais n'implique pas nécessairement de la jalousie.) Puis il y a être jaloux et la peur d'être jaloux. (Avant, il n'y avait pas de motif d'être jaloux, mais le fait d'un motif n'implique pas nécessairement d'être jaloux.)
Puis il y a encore la peur de sa propre jalousie et celle d'un tiers. (Si les motifs de jalousie sont le fait d'une situation, la jalousie est le fait de personne partageant une situation. Il y a ainsi la possibilité d'être rejeté du fait de sa propre jalousie ou du fait de la jalousie d'un tiers.)

Avant de parler de jalousie, je vous conseillerais de faire ensemble le tour de vos peur de vous perdre, des situations qui présentent un tel risque. (Ca pourrait faire l'objet d'un vade mecum sur le site.) Pour ma part, je pense que ce n'est qu'une fois que ces peurs sont identifiées qu'il est possible de voir si elles donnent lieu à de la jalousie.

#
Profil

jullien

le mardi 31 janvier 2012 à 17h18

Oui, je comprends,
Mais en fait je n'ais pas parlé de jalousie, pour une raison simple, je ne sais pas ce que cela désigne. Ce mot a quelque chose de louche, il sonne creux. On y range rapidement certains sentiments embarrassants.

#
Profil

LuLutine

le mardi 31 janvier 2012 à 19h52

LeLutinVert
[...]

<3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

#
Profil

oO0

le mardi 31 janvier 2012 à 22h44

Autant pour moi, j'avais pris le titre comme fil conducteur.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

jullien

le mardi 31 janvier 2012 à 23h12

.... Mais cela n’enlève rien à la pertinence de ton propos RIP

#
Profil

oO0

le mardi 31 janvier 2012 à 23h30

Et surtout, tant mieux pour toi qu'il ne s'agisse que de la crainte d'un balbutiement. (Si j'ai bien compris.) Sinon, ouvrir une relation, cela peut être comme redécouvrir les craintes d'une première fois. Juste histoire de proposer un autre prisme aux craintes qui t'assaillent :

Jullien
"Au début j'étais content que mon ventre trouve des sensations, même désagréables (ce qui vaut mieux que pas de sensations du tout à mon sens ) Mais là, je commence à me demander quel est le sens de toute cette douleurs..."

Est-ce que c'est pas un peu l'effet des premières fois ? Sauf que ce n'est plus l'attente inquiète que l'autre vienne, mais que l'autre revienne. Non plus que l'autre continue à venir, mais continue à revenir. Juste histoire de mettre en valeur "ce qui vaut mieux que pas de sensations du tout".

Plus simplement, non plus est-ce qu'elle dira "oui", mais encore "oui". La question du consentement est remise en jeu.
__________________________________

Pour ma part, je me suis retrouvé sur ce site, parce que, adolescent, je n'arrivais pas à concevoir que l'autre ne conserve pas sa liberté dans la relation telle qu'elle était avant la relation. Je le concevais plus facilement pour moi-même que pour l'autre : ne pas faire souffrir l'autre et diminuer la liberté de l'autre, c'était aussi faire souffrir l'autre. Mes relations furent toujours, au minimum, semi-ouvertes.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

jullien

le mercredi 01 février 2012 à 19h10

Bon, j'ai un peu frimé avec le concept de jalousie creux bla bla.....

Je suis MONSTRUEUSEMENT JALOUX

#
Profil

tentacara

le mercredi 01 février 2012 à 22h50

Bonsoir Julien,
Premièrement, ce que tu vis est non seulement normal, mais il me semblerait presque inquiétant que tu ne le vives pas.
Le début d'une vie de polyamoureux est le passage le plus difficile. Tu dois faire face à une insécurité profonde lorsque ta compagne prend du temps avec son autre ami : et si elle le trouvait mieux que moi? s'il était meilleur amant? s'ils étaient plus complice? si finalement elle me quittait pour lui?
Toutes ces questions font mal au ventre.
L'avantage du PA apparaît plus tard : quand tu te rends compte qu'elle ne t'a pas quitté. Que quelles que soient les qualités de son autre ami, elle ne t'en aime pas moins. Mieux, en voyant tes efforts pour surmonter ta jalousie, en voyant tes attentions et la qualité préservée de votre relation elle t'aimera probablement plus qu'avant, d'un amour amplifié par la reconnaissance et l'admiration.
L'ouverture du couple, c'est une période compliquée, pleine d'angoisses, mais le polyamour, c'est l'occasion de se sentir enfin en sécurité, aimé pour soi, entièrement, parce qu'on est soi et pas parce qu'on a peur d'être seul, pas parce qu'on a dit un jour qu'on s'aimait. Le polyamour, c'est aussi dire à l'autre :"tu vois, j'ai l'occasion de vivre d'autres choses avec d'autres gens, et pour autant j'aime toujours autant, sinon plus ce que je vis avec toi. J'aime d'autres gens.. et je t'aime toujours".
Comme dirait l'autre "it gets better", mais en plus, c'est une aventure individuelle et de couple formidable, une occasion de se connaître mieux soi-même, de mieux connaître l'autre et de découvrir une relation d'une profondeur qu'on ne pouvait pas soupçonner.
Bonne chance!

#
Profil

LuLutine

le mercredi 01 février 2012 à 23h01

tentacara
Mieux, en voyant tes efforts pour surmonter ta jalousie, en voyant tes attentions et la qualité préservée de votre relation elle t'aimera probablement plus qu'avant, d'un amour amplifié par la reconnaissance et l'admiration.

(+) (+) (+)

#
Profil

jullien

le mercredi 01 février 2012 à 23h19

Merci pour ça Tentacara, ça tombe vraiment à propos....

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion