Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amoureuse de 2 hommes : incapable de gérer

#

lyly42 (invité)

le vendredi 15 novembre 2013 à 14h41

qcd68,
Je n'ai pas pu lire ton portrait je pense ne pas avoir acces à tout vu que je suis une invitée.
J'espère que tu le retrouvera mais en attendant essaye de vivre aussi pour toi. Et c'est moi qui dit ça !
Mon amant me dit que de toute façon entre nous cela ne sera jamais fini car on s'attire trop l'un de l'autre. C'est pas faux mais si on ne se voit pas rien que tout les 2 on ne se vera plus ailleur spuisqu'on ne sort plus ensemble (avec nos conjoints respectifs).
Mon mari sait que j'ai des sentiments d'amour envers lui. Je lui ai avoué que si j'étais seule que oui j'irai vers lui. Mon amant oui je l'aime mais est-ce qu'on pourrait vivre ensemble à long terme avec nos carractères. Je dis oui et je dis non car je ne sais pas s'il serait assez fort pour me consoler qd je vais pas bien. Il est tellement mené par sa femme et pour moi il en a peur même s'il dit que non par contre il dit que ce serait un homme mort si elle savait. Lorsqu'elle a sû pour l'affection amoureuse qui l'avait à mon égard même si desuite elle a dis qu'elle dovorcait elle ne l'a pas fait et l'a pardonnait même si elle ne sait pas tout mais c'est le genre de nana qui fait la forte et dit des choses maisagit finalement différemment. J'ai dis à mon mari que s'il me trompait que je lui pardonnerait certainement puisque je l'aime et puis ok vu ce que je fais je peux lui pardonner mais au delà de ça je lui pardonnerai qd même et essayerai de comprendre pourquoi ?
A plus tard donc.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 15 novembre 2013 à 15h07

lyly42

Je vais acheté ce livre et j'espère qu'il m'aidera à y voir plus clair car c'est vrai j'aimerai qu'on me trouve ma solution ! Si un spy pouvait me lire et m'éclairer ! ! personne est spy dans ce forum ?

Non, et s'il y en avait un, il ne pourrait pas t'aider dans le cadre du forum : d'abord parce qu'un psy ne travaille que dans la garantie de secret. Il n'y a que dans l'intimité et sur un long terme que tu peux confier à quelqu'un quelque chose qui est si intime que tu ne le dis (et souvent ne pense) pas encore dans ta vie "sociale".
Par ailleurs, un psy ne peut aider que si tu fais la démarche d'aller voir un psy, que tu t'engages à travailler sur toi. Via un forum par pseudos, ça ne marche pas.
Enfin, les psy peuvent plus ou moins modérer leurs tarifs, mais la plupart ne sont pas bénévoles. Ca te garantit que le psy en a quelque chose à faire que tu viennes...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

lyly42 (invité)

le vendredi 15 novembre 2013 à 15h39

Lulutine dit :
Je pense que c'est lui qui veut le beurre, l'argent du beurre et les fesses de la crémière...

Tous les avantages (d'avoir une liaison) sans les inconvénients (de devoir assumer si c'est découvert).

Je pense que tu as raison alors que avant il disait qu'il assumerait mais plus mainteant par rapport à l'aspect enfant et numéraire.
S'il m'aimait vraiment comemil dit il l'assumerait non ?

#

(compte clôturé)

le vendredi 15 novembre 2013 à 16h21

Lyly42, tu demandes de l'aide et je le comprends. J'ai su ce que c'était que d'avancer dans le brouillard, on se cogne partout, on se fait des bleus, on se blesse... La lumière est en toi, l'aspirateur a brouillard est en toi. Fais ton cheminement toi même et prends ta vie en main. Tu en es capable, tu l'a dit toi même, tu as atteint des objectifs par le passé mais si croyait être arrivé au bout de chemin, tu te trompes. Notre chemin a tous est une suite sans fin de carrefours, de possibilités, d'autoroutes bien fléchées débouchant sur des chemins de traverse non indiqués... c'est la vie, la tienne, la mienne et aussi celle des autres. Tu es devant un précipice et tu ne sais comment traversé. Tu as trois choix, construire un pont, longer le précipice à la recherche d'un pont ou chercher quelqu'un qui est au bord du même précipice que toi et qui te construirait ton pont. Solution numéro 1 donc : tu recherche les matériaux nécessaire à la construction du pont et tu retrousse tes manches. Solution numéro 2 donc : tu continu à marcher le long du précipice en attendant un miracle, car miracle il peut y avoir (moi quelqu'un m'a donné involontairement la clé d'une réserve à matériaux et là j'ai pu commencer à me retrousser les manches ; c'est cette clé que j'essaie de te donner mais je ne construirais pas ton pont sinon ça n'aurait plus d'intérêt et tu te retrouverai devant d'autres précipices dans la même situation). Solution numéro 3 donc : c'est pas la bonne solution, il y aura d'autres précipices et pas toujours quelqu'un pour te prendre par la main).

Bon moi, j'ai trouvé des réponses, et j'en trouve encore, dans les livres. Il suffit d'aller sur fnac.com (par exemple ou à ta librairie de quartier si tu habites en ville) et consulter ce que te propose les rayons bien être et développement personnel. C'est très largement à ta portée, je crois. A travers ces ouvrages, tu te retrouveras, mais également ton mari, ton amant, la femme de celui-ci. S'aimer soi et aimer l'autre, enfin je veux dire les autres. Dans le choix de tes livres, laisse toi aussi porté par ton instinct, ton 6ème sens. Surtout accepte toi et ne te dévalorise pas. Tu t'es sortie de situations complexes par le passé, alors ne baisse pas les bras, continue (+) :-D parce que tu le vaut bien, aime toi <3

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 novembre 2013 à 00h19

lyly42
Je sais que le polyamour serait la solution

J'aimerais attirer ton attention sur le fait qu'on ne choisit pas le polyamour comme une "solution" à un "problème"...(à part peut-être, le "problème" de pouvoir être soi-même ?).

lyly42
mes objectifs d'être marié maison enfants .. ont été atteints

Même si je crois comprendre que ces "objectifs" sont partagés par beaucoup beaucoup beaucoup (trop !)...de gens, j'ai vraiment vraiment vraiment du mal à comprendre en quoi "être marié", "avoir une maison", "faire des enfants" sont des objectifs de vie....quand j'entends ou lis ça, j'ai l'impression de voir des gens qui prennent les choses à l'envers...

Etre "marié maison enfants", pour moi ça fait partie des possibilités d'une vie, pas des objectifs...!

J'aurais tendance à penser à des choses beaucoup plus individuelles, variables avec chaque individu, comme "objectifs" !

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 novembre 2013 à 00h21

lyly42
Lulutine dit :
Je pense que c'est lui qui veut le beurre, l'argent du beurre et les fesses de la crémière...

Tous les avantages (d'avoir une liaison) sans les inconvénients (de devoir assumer si c'est découvert).

Je pense que tu as raison alors que avant il disait qu'il assumerait mais plus mainteant par rapport à l'aspect enfant et numéraire.
S'il m'aimait vraiment comemil dit il l'assumerait non ?

Je voulais préciser que quand je parle d'assumer, c'est par rapport au fait de ne pas nier les faits s'ils sont découverts. Et de faire avec les éventuelles conséquences (mais je ne suis pas sûre de ce que tu entends par "aspect enfant et numéraire", ni d'être d'accord avec toi dessus).

#

(compte clôturé)

le samedi 16 novembre 2013 à 09h21

Ca peut être bien pour certains "marié maison enfants" et c'est une belle réalisation. Bon pour le mariage en lui-même je deviens réticente. En fait c'est surtout ce que l'on sous-entend par là et ce que l'on y associe qui m'énerve.

Je sais que Lyly42 a une vraie force de caractère. J'aimerai qu'elle valorise cela, qu'elle le reconnaisse au moins intérieurement. Courage

#
Profil

LuLutine

le samedi 16 novembre 2013 à 14h47

gcd68
Ca peut être bien pour certains "marié maison enfants"

Oui mais bon. En tant qu'objectif individuel, ça m'emmerde.

Parce que ça veut dire que tu vas chercher "quelqu'un" pour "te caser" et que tu vas voir l'autre comme un moyen d'atteindre ton objectif. Et ça, ça me gêne profondément.

Après, en tant qu'objectif commun, dans une relation, oui là je comprendrais. mais Lyly42 parlait de ses objectifs si j'ai bien suivi, et pas d'objectifs en tant que projets communs.

Dans ce cas, l'éventuelle disparition des objectifs communs (de par leur réalisation) n'empêche pas qu'on continue au moins d'avoir des objectifs personnels (ne serait-ce qu'apprendre et s'améliorer sans cesse, qui est un peu le fonctionnement de tout être humain non ?).

#

(compte clôturé)

le samedi 16 novembre 2013 à 15h10

Oui Lulutine, je comprends. Simplement, il faut de tout pour faire un monde et au fond moi ça me convient bien "marié maison enfants" surtout que mes garçons sont grands et presque autonomes et je ne serai pas de celle qui les retiendront à la maison, bien au contraire. Au sortir de l'adolescence il est important de savoir se prendre en charge.
Quant à la maison, je crois que j'y suis attachée. J'en ai conçu les plans (de base, je ne suis pas architecte), j'y ai laissé de la sueur et des ampoules aux mains (et pas que moi). Ce fut autant un projet individuel qu'un projet pensé à deux pour le confort et le bien être du collectif (famille).
Pour ce qui est du marié, je ne rentre pas à la maison par habitude ou parce que c'est normal. Je rentre retrouvé un homme avec qui je vis sainement et sereinement, un homme avec qui j'aime partagé le quotidien, le bonheur, les peines...
Une vie de famille peut apporté beaucoup, et cette vie je la désire, je n'en veux pas d'autres. Je ne met pas de mots vrais là-dessus, juste je me sens bien ainsi et cela je réussi même aujourd'hui à le partager avec d'autres (ponctuellement) qui s'intègrent magnifiquement dans cette vie "marié maison enfants"...
Je ne pense pas qu'un jour j'ai cherché à me caser avec quelqu'un, j'ai agi par envie, pulsion et non par intérêts. Elle est peut être là la clé de ce bien être et pas besoin d'être mono ou poly. Il ne faut pas toujours cherché à tout justifier ou intellectualiser.
A titre perso, je suis bien ainsi et je comprends que cela puisse ne pas convenir à d'autres. J'ai dans mon entourage très proche un homme qui sait aujourd'hui qu'il vit agréablement seul et que le célibat ne signifie pas être un vieux garçon pas aimé. Lui il est bien ainsi : il est heureux lorsque je viens vers lui ou que l'on fait quelque chose ensemble et il n'est pas malheureux lorsque je repars... il sait que je retourne vers du bonheur et lui le sien et surtout il sait qu'il me retrouvera bientôt. Il a d'ailleurs le droit de me dire qu'il désire ne pas m'accueillir car il ne faut pas croire mais les célibataires, c'est très occupé.

#

(compte clôturé)

le samedi 16 novembre 2013 à 16h06

Voici une phrase du livre n'y a-t-il pas d'amour heureux ? de Guy Corneau que je partage ici avec vous car elle illustre bien ce que je tentais d'exprimer ci-dessus :

"En réalité, la chaussure du couple ne sied pas à tout le monde, mais presque tout le monde essaie d'y prendre son pied avec plus ou moins de bonheur..."

#
Profil

naturistes

le samedi 16 novembre 2013 à 16h41

si on est attiré par une couple et les uns par les autres , c est souvent qu on a quelque choses a s apporter.je te raconte ma vie pardon
je vivais un couple momo classique , moi pas matcho faisant menage .. etant a son ecoute et ayant relation intello forte avec avec une femme qui avait une forte personnalité . elle a rencontré un homme plus agé qu elle matcho tres traditionnel,avec lequel elle n avait que peu de relation intellestuelle elle en est ombe amoureuse, elle a continué a vivre avec moi durant 3ans, en etant directive avec moi, soumise avec lui. ces deux contacts ensemblecomblait toutes les parties de son etre
ce n est pas toujours facile de s accepter.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 17 novembre 2013 à 02h43

Coucou gcd68, tu ne rentres absolument pas dans le type d'approche qui me pose problème, puisque tu dis :

gcd68
Je ne pense pas qu'un jour j'ai cherché à me caser avec quelqu'un,

Donc, ce n'était pas un "objectif" chez toi. Ca s'est fait parce que ça s'est fait !

Au passage, juste pour être sûre que je n'ai pas été mal comprise, je n'ai jamais dit que ça ne me convenait pas !
Au contraire, je pense que ça me conviendrait très bien !
Même si aujourd'hui j'ai tendance à envisager mon idéal plutôt dans un fonctionnement en "réseau" - plus ou moins proche de la communauté - ça ne serait pas nécessairement incompatible donc, oui ça m'irait très bien !
C'est vrai, le côté mariage "officiel" n'a jamais été mon truc, mais dans le sens de relation primaire qu'on peut comprendre de l'expression et qu'il a pour beaucoup de poly, ça rentre même dans les choses que j'ai déjà eu en projet avec certaines personnes.

(Bon évidemment, ce ne serait surtout pas avec quelqu'un qui me demande l'exclusivité, ça c'est pas possible...! Mais avec une personne poly, no problem. :) Et comme j'en connais personnellement, des poly mariés-maison-enfants, je sais bien que ça existe :) et que ça convient !)

Non, par contre ce que je ne ferai pas, c'est me fixer un "objectif" d'atteindre ça, car dans ce cas je vais commencer à voir les gens comme des moyens d'atteindre mon objectif, et je trouve ça malsain.

Donc oui, dire "mon objectif c'est d'être marié-maison-enfants", ça me pose un sérieux problème, parce que tu instrumentalises (consciemment ou non, volontairement ou non) la/les personnes que tu vas rencontrer.

Je préfère me laisser porter et vivre les rencontres telles quelles, sans "objectifs" préalables en tête.

Toi aussi tu t'es laissée porter (puisque tu ne l'as pas cherché volontairement comme tu le dis si bien !) et ça s'est fait parce que ça s'est fait, mais pas parce que tu t'es fixé un "objectif" ! Je trouve ça tout-à-fait sain.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 novembre 2013 à 11h48

Lyly42 est dans une démarche de recherche de soi, je pense que son vocabulaire n'est pas précis. Quand elle dit qu'elle a atteint cet objectif elle veut, je crois, dire simplement qu'elle a construit quelque chose et en ce sens je la rejoins. Nous deux nous avons dépassé cela, elle, elle est encore dedans et ne sait pas s'exprimer autrement. Dès qu'elle quitte ce site, elle retombe dans la norme et de cela j'ai conscience que ça doit être difficile simplement parce que ce qu'on lui dit est contradictoire avec sa vie. Ainsi, je ne désire pas chipoter sur les mots avec elle mais essayer de lui faire comprendre qu'elle est quelqu'un de bien qui mérite mon attention et que deux je m'intègre à son paysage tout en lui faisant découvrir qu'elle peut le faire évoluer pour qu'elle s'y sente en harmonie. D'après ce que je lis de Lyly42, inutile de vouloir ouvrir la coquille de l'huitre par la force, mieux vaut l'inciter à la laisser s'ouvrir d'elle-même... Lyly42 peut accepter une certaine dureté mais point trop n'en faut. Cet espace lui était réservé, je le vois comme ça en tout cas. Un espace de compréhension et de non-jugement, histoire de changer du reste du monde...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 17 novembre 2013 à 19h50

gcd68
je ne désire pas chipoter sur les mots avec elle

J'attire ton attention sur le fait que moi non plus, je ne chipote pas sur les mots !

L'expression qu'elle utilise est dans 99% des cas très révélatrice du fond, ce n'est donc absolument pas une question de forme.

Moi aussi je souhaite l'aider, et remettre en question le conditionnement comme quoi "mariage-maison-enfants" est forcément un objectif dans la vie, ça en fait partie !

PS : Les gens qui m'ont le plus aidée dans la vie sont ceux qui m'ont secouée, peut-être un peu "durs" à première vue, mais les autres ne m'ont jamais aidée à sortir des situations difficiles !

#

lyly42 (invité)

le lundi 18 novembre 2013 à 10h57

Qcd68 et LuLutine
Attention je ne veux pas de dispute entre vous ! svp
Nous sommes là pour échanger et je vous emercie d'être là pour m'aider à votre façon.
Déjà je voudrai vous dire que je ne suis pas à l'aise quand il faut s'exprimer à l'écrit et vous avez dû vous en aperçcevoir.
Peut-être je me suis mal exprimée je ne suis pas arrivé à 20 ans en me disant alors voilà mon objectif est de trouver un homme que 'épouserai et qu'il me fera 2 enfants et on construira une maison. Non je dirai que mon rêve était de réussir ce que mon père n'avait pas réussi et j'ai trouvé tout naturellement mon mari et les choses se sont fait voilà. Je pense que c'est ce qu'on pense être l'essentiel d'une vie mais je suis heureuse avec mon mari et mes enfants. Moi aussi j'ai fais ma maison dans le sens où j'en ai été le maître d'oeuvre alors que ce n'est pas mon métier et j'y ai mis beaucoup de sueur, de temps et de l'argetn et j'en suis attachée.
Sauf que voilà auourd'hui je ne suis pas complètement heureuse et je souhaite comprendre pourquoi aujourd'hui je n'ai plus de force comme j'avais avant et que j'ai l'impression de me laisser porter.
Dans notre monogamie je suis assez heureuse mais si je n'avais pas franchie le pas je ne serai pas malheureuse mais ça il fallait y penser avant me diriez vous ! mais je ne regrette pas pour autant car mon amant été un fantasme enfouie en moi et voilà je passe des jours à me dire que je me voie vivre avec lui et d'autres moins car c'est vrai mon mari est un homme dont je ne peux laisser et donc le polyamour aurait été une solution. J'ai essayé à nouveau de l'amener à ça mais c'est pas trop sa philosophie et je pense qu'il faut que je cesse de l'embèter avec çà. de me partager cela le ferai souffrir et ce n'est pas mon but.
Il faudrait faire un choix voilà tout.
Ensuite j'aime être bousculer et n'hésitez pas à me dire réellement ce que vous penser même si c'est dur ? si cela doit me réveiller alors n'hésitez pas. Je veux que vous soyez sincère voilà tout.
Je suis allée commander le livre. J'ai hâte de le recevoir et de le lire. Je pense que j'ai besoin de savoir comment dois je traverser le précipice qui est devant moi !
je suis perdue et je dois me retrouver sans me préoccuper des autres mais de moi-même et ça ce n'est pas facile pour moi. Je me trouve assez égoîste comme ça ! sans en rajouter !
Dans l'attente de vous lire et à plus tard. Merci encore.

#

(compte clôturé)

le lundi 18 novembre 2013 à 13h15

Rassure toi Lyly42, rien de méchant entre moi et Lulutine. Une différence d'opinion ne constitue pas une dispute. Tu es face à une situation nouvelle et si tu n'as plus de force c'est qu'elle te bouffe toute ton énergie. J'ai été ainsi aussi. Evidemment que non tu n'aurais pas pu y penser avant, pas plus que moi quand je me suis mariée. Le polyamour n'est pas une solution s'il n'est accepté de tous et l'acceptation ne se fait pas en claquant des doigts. Tu parles beaucoup de ton père et je ne vois pas trop le rapport. Après, je fais parti de ces personnes qui se prennent en main et qui considèrent que l'exemple parental n'en n'est pas un (différence de personnalité, de génération, d'opinions,...). D'ailleurs, s'il y a bien un schéma dans lequel je ne désire pas me fondre, c'est celui de la relation de mes parents. Je prends beaucoup de recul par rapport à cela.
Par contre Lyly42, le polyamour n'est pas un "partage" dans le sens où ce que tu donnes à l'un tu ne le donnes pas à l'autre. Il faut accepter, surtout lorsque l'on passe de mono à poly, à différencier tes relations et à te positionner avec chacune.
Pour ce qui est de l'égoïsme, sache que si tu vas bien, les autres iront mieux. Donc commence par aller bien, toi. Attention à la culpabilité. Je suis mal placé car la mienne je la traine toujours, j'ai allégé le fardeau mais il reste encore des empreintes qui refont surface. Personne n'est parfait.
Comme toujours, ce post est le reflet de ma réaction et de mes idées, et n'engage que moi... :-D

#

lyly42 (invité)

le lundi 25 novembre 2013 à 11h43

Coucou,
Je voulais vous dire que j'avais acheté le livre "N'y a t-il pas d'amour heureux". J'ai commencé à le lire. J'ai feuilleté ensuite et je crois que mon amant c'est le sayndrome de la corde au coup qu'il doit avoir !
Je suis assez triste ce jour car j'ai passé un bon week-end avec mon mari mais mon amant été en week-end amoureux avec sa femme sans les enfant et donc je crains que la fin entre nous arrive. Depuis qu'ils on décidés de sauver leur couple je trouve mon amant plus distant. Certes il lui ment en disant qu'il ne m'a jamais eu au téléphone mais il a de plus en plus de mal à lui mentir il ne comprend pas lui même. Il dit que je suis dans son coeur mais il se doit de saucer son couple. Là où j'ai peur c'est qu'il va finir par faire un choix soit vivre avec sa femme en essayant de m'effacer au fur et à mesure afin d'être plus fidèle à elle. Je sais qu'il a tjs eu des sentiments pour elle et au fond cela rendait triste que sa relation avec sa femme soit devenu aussi triste sans communication. ils essayent de rétablir tut ça car il n'est pas près pour divorcer mais moi je suis quoi après tout ce qu'il a bien pu me dire je me sens trahie. Il dit qu'il le pensait que je suis tjrs dans son coeur mais qu'il se doit de reessayer avec sa femme. Il n'est pas près aujourd'hui de divorcer. Je lui ai dis que moi s'il était seul je serai prête à divorcer car je ne pourrai le voir avec une autre femme, je ne pourrai le laisser passer. Je referai ma vie certes ce ne serait pas facile mais je la tenterai. Je l'aime et je suis jalouse. Il m'a appelé brièvement ce matin et doit me rappeler plus tard. Je ne sais pas ce qu'il va me dire et comment je vais réagir toujours étant je sais que son week-end s'est bien passé que c'était bien parce qu'il me l'a dit. 'ai peur. Je ne veux pas le perdre et je crois qu'il m'échappe.

#

(compte clôturé)

le lundi 25 novembre 2013 à 14h05

Il faut parfois laisser s'échapper ceux que l'on aime. Lui seul peut décider ce qui est bien pour lui.

L'important c'est le travail que tu feras sur toi, pour te connaitre et enfin te reconnaitre. Je ne pense pas que tu sois polyamoureuse, en tout cas pas en ce moment, puisque tu raisonnes en terme de divorce (monogamie séquentielle), mais tu as droit à ton bonheur et cela personne ne peut le trouver à ta place. Cette situation aura été un déclic, alors, quelque soit la suite de cette aventure, n'éteint pas tout de suite l'interrupteur et continue à t'interroger. Aussi, tu peux profiter pour voir ta situation actuelle en face et positiver. Je t'incite à continuer à lire sur le développement personnel et sur le bien être, pour toi, pour ta propre évolution, pour que tu saches qui tu es et ce qui te convient. C'est l'une des clés de l'épanouissement et elle est je crois non négligeable. L'amour peut paraitre simple à ressentir mais pas que... Dans la réalité je pense que c'est beaucoup plus complexe et cette complexité ne doit pas être un obstacle mais en avoir conscience peut être un réveil vers un avenir, ton avenir.

#

(compte clôturé)

le lundi 25 novembre 2013 à 14h07

Ci dessous, une copie de mon profil puisque tu n'y as pas accès :

Mariée et heureuse de l'être je suis donc monogame et en même temps polyaffective. Je sais accueillir la chaleur apportée par chaque personne m'offrant un peu de soleil. Les sentiments, les émotions, les chamboulements intérieurs étant indescriptibles, je désire vivre ma polyaffectivité sans la ranger dans des cases. Merci à ceux qui m'offrent...

#

lyly42 (invité)

le lundi 25 novembre 2013 à 14h38

Merci pour ton retour.
Je ne sais pas si c'est vraiment fini mais j'en suis pas loin.
Il m'a rappelé et m'a dit qu'il avait que 30 secondes à me parler car sa fille mangeait avec lui.
Il a vu que j'étais angoissée mais je ne pouvais m'exprimer car je suis au travail. Il doit me rappeler ce soir et il a dit "je ne t'ai pas dis que c'était fini" et pourtant je le sens tel quel. Après tout il venait de le dire non ?
Je crois que je vais devoir être forte surtout qu'il ne faut que je ne laisse rien paraître à mon mari car vu ma sensibilité j'ai qu'une envie de pleurer. je ne veux pas y croire et je pense que cela ne sera jamais bien fini car je sais que je demeurerai en lui comme il demeurera en moi.
J'ai pourtant avancer en discussion sur le poly amour avec mon mari mais je crois que je vais arrêter là car sinon je vais tout perdre amant et mari et ce serait encore plus dur. Il faut que je positive. J'avoue que j'ai une grosse boule à l'estomac. Je me suis lamentée tout ce week-end car je craignais le retour de son week-end mais aujourd'hui c'est pire. Il faut maintenant que j'attende ce soir. J'ai goût à rien. Je dois travailler mais je n'y arrive pas. J'ai mal au ventre.
C'est quoi la différence entre poly amour et poly affective ? est-ce simplement une question de sexualité ?
Je suis peut-être plus dans ce cas polyaffective où rien du tout finalement. Je suis une grosse merde qui s'est fait avoir. Pourtant je sais qu'il a té sincère avec moi plus qu'avec sa femme mais le résultat et que s'il ne me quitte pas cela ne va pas tarder. Où j'imagine qu'il attends que ce soit moi qu'il le fasse comme il est lâche il veut que ce soit moi ainsi cela sera plus facile pour lui mais je n'ai pas envie de lui laisser pourtant ce plaisir à moins que cela le fasse réagir ? Qui sait ? Qu'en penses tu ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion