Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Spolyers ! Un fil qu'il est bien pour la culture G

Culture
#
Profil

kerdekel

le jeudi 25 août 2011 à 18h43

J'ouvre ce fil car je ne parviens pas à en trouver d'autres sur le sujet, ou alors seulement en partie, comme la musique poly, ou les films poly etc.
Le titre est un jeu de mot entre spoilers et poly, comme vous l'aurez compris. ( Et j'assume plutôt bien ^_^ )

Pour ceux qui me connaissent, vous connaissez mon objectif principal quant au polyamour. Pour ceux qui ne le connaissent pas, mon but clair et avoué est celui de voir un jour le polyamour reconnu comme mode de vie alternatif, et qu'en connaissance de cause, les gens puissent avoir la liberté d'être ce qui les rends heureux (tant qu'elle se fait dans le respect de l'autre et de soi), liberté que perso, je ne considère pas comme avoir si je ne connais pas toutes mes options (c'est mon opinion, et je la partage :P ).

Je suis une grande férue d'arts, de culture. Je lis plein de trucs, je passe ma vie sur Internet, et je regarde énormément la télé et notemment, des séries (chacun son trip hein).
Et du coup, je suis aux premières loges pour observer le polyamour entrant peu à peu dans les mœurs.
C'est une discussion qui revient souvent dans la vie réelle, celui des séries spécialisées dans le thème polyamour, comme Family, que personnellement je trouve chiante au possible (même s'il faut de tout hein) mais j'ajoute souvent que j'aimerai voir ce thème dans des séries, des films, des livres, etc, dont c'est pas le but premier.
Et ce que j'ai pu observer jusqu'ici, c'est que ça commence à venir, et ça c'est plutôt une bonne nouvelle (et oui, on ne peut pas qu'ouvrir des sujets tristes, c'est bien d'en avoir des marrants aussi de temps en temps) ! Parce qu'à partir du jour où le thème deviendra commun et connu de tous, il deviendra également de plus en plus toléré et accepté (dixit, captain ovious).

J'en viens enfin au sujet de ce fil. Je l'ouvre comme une sorte de vigie en fait, pour que vous puissiez parler et partager des livres, des séries, des films, des musiques, des peintures, du graph sur nain de jardin, bref tout ce que vous pourriez observer traitant d'amours multiples (même sans citer les termes) dans la culture générale et/ou populaire (et ne concernant pas à la base le sujet donc...)

Et je vais commencer par vous évoquer 2 séries et demi (un spin off) qui me viennent traitant plus ou moins du sujet.
Il y a tout d'abord l'excellente série SF britannique et mondialement connue (sauf en France), Doctor Who et son spin off, Torchwood, où évolue par exemple le Capitaine Jack Harkness ( bit.ly/mX4QEr ), réputé pour son omnisexualité et établissant des rapports particulièrement affectueux avec tout un tas de gens, que ce soit son équipe ou ses partenaires de voyage.

Il y a également et plus récemment, la série Fantastique/SF True Blood, où certains personnages principaux (comme les vampires Pam et Jessica) montrent une tendance nette et claire à ne pas suivre le chemin de la monogamie.
Toujours dans cette même série, dans le dernier épisode (à l'heure où j'écris) le personnage principal Sookie se met maintenant à rêver de ne pas avoir à choisir entre 2 vampires qu'elle dit aimer chacun. Et le rêve n'a pas tant l'air de l'embêter plus que ça. ^^
Un ptit lien de la scène, par ici ( bit.ly/oZSd0n ), que je vous déconseille de regarder si vous suivez la série, n'en êtes pas encore là et ne souhaitez pas être spoilés.

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 25 août 2011 à 20h47

Dans la même idée :

- Dr House, saison 6 épisode 18 (ou 19 selon les pays, Pierre, si tu me lis ;) ) : une patiente vit un "open marriage". Les questions abordées par l'équipe sont pertinente bien qu'à la fin, la normalité l'emporte.

- The Mentalist, saison 2 épisode 16 : la victime, clairement, est polyamoureuse (mari, amant, tout le monde sait) et là où c'est bien, c'est que le sujet est vite oublié quand il s'avère que ce n'est pas le mobile du crime.

- Rayon littérature, dans dernier roman de John Irving, Dernière Nuit à Twisted River, (attention, spoil dans le lien !), il y a un joli trio polyamoureux mais je n'en dirais pas plus car je viens de prêter le livre à mon amoureuse et je veux pas gâcher son plaisir ^^

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Junon

le vendredi 26 août 2011 à 11h31

Ah ça me fait plaisir que quelqu'un reparle de mon cher Jack <3

Je serai plus réservée sur True Blood, que je trouve tout de même bien puritaine malgré son déballage d'organes en tout genre (les romans sont légérement plus débridés, tout de même)

Il me paraît utile de citer l'excellente série Big Love, où le polyamour se cache derrière le mormonisme (si, si, je vous assure! Les personnages de barb et Margene, soeurs épouses, sont vriament intéressants de ce point de vue)

#
Profil

ladymarlene

le vendredi 26 août 2011 à 11h39

Pas d'accord pour "docteur house," je trouve que cet épisode est archi moralisateur puisque la femme est quand même considérée comme une garce et que son mari souffre à cause d'elle. (en même temps j'ai pas du tout aimé cette 6ème saison....)

"Big Love" est une très bonne série et j'aimerais bien qu'elle soit un jour diffusée correctement !

#
Profil

Jena

le vendredi 26 août 2011 à 20h23

Je suis d'accord sur le jugement sur l'épisode de House MD, où la morale c'est que si le couple ne se ment pas sur sa vie sexuelle, c'est évidemment parce qu'ils se mentent sur autre chose...

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 août 2011 à 21h27

Dans "Nana" de Zola, il y a à la fin la description d'un mariage à trois qui fonctionne bien.

#
Profil

ladymarlene

le vendredi 26 août 2011 à 21h39

Oui, j'avais oublié ça en plus !
De toute façon comme toutes les séries américaines, Docteur House est finalement super moraliste.

#
Profil

Alygator427

le dimanche 28 août 2011 à 15h03

Je suis d'accord pour le Doc House, au final ça donne un rendu négatif. La PA semble égoïste de rendre son mari obliger de lui faire croire qu'il est PA pour lui plaire.

J'ai pensée aussi à une autre série : Bones, mais l'épisode m'échappe, ça fait un baille.
Pour la scientifique et ses collègues ça semblait très 'logique', pas pour le flic.

Mais c'est vrai que le PA apparait tout doucement dans les séries ... ou alors j'y fait plus attention.

#
Profil

ladymarlene

le dimanche 28 août 2011 à 15h12

En fait, (il y a déjà eu un fil sur la question,) la seule série dans laquelle le poly était traité sans jugement, sans valeur morale, c'est "plus belle la vie."
Inutile de lancer un fil sur les séries américaines si géniales, mais quand on les regarde lucidement....elles sont moralistes au possible;
Je regardais hier "how i met your mother" et j'étais aterrée par cette vision du couple totalement cucul et irréaliste.
On est mal barrés pour affronter la vie de couple...

#
Profil

ladys

le mardi 30 août 2011 à 23h53

Il y a bien un livre qui me vient à l'esprit...
C'est très intellectuel, vous allez voir:

Bella, dans Twillight, elle serait pas un peu polyamoureuse de son vampire et de son loup-garou, à un moment?

Bon, ok, c'est justifié moralement à la fin, mais il n'empêche, dans je ne sais plus quel tome...

Et sachant que c'est de la littérature pour ados, que le thème soit abordé, c'est pas si mal, je trouve.

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 31 août 2011 à 01h25

Dommage toutefois que dans Twilight, on trouve sous la surface de la fantasy vampirique innocente le portrait d'un prince charmant modernisé (le beau mec à la fois parfait et torturé) qui berce d'illusions les lectrices adolescentes, lesquelles ne retrouvent évidemment rien de tel dans les garçons ou les hommes réels.
Et je ne parle pas des équations qui parsèment l'ouvrage, du genre "amour = souffrance" (les personnages ne cessent d'être déchirés par leurs sentiments, leurs doutes, et tirent des têtes de six pieds de long) et, pire encore, "sexe = mort... sauf si on est mariés".

Argh, c'en est trop, je meurs...

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

ladys

le mercredi 31 août 2011 à 08h42

Je ne sous entendais pas que c'était bien traité, juste que c'était abordé, Clown Triste.

C'est très clairement moralisateur et pro-mariage, mais je crois que l'auteure est assez religieuse, donc c'était courru.
Je n'étais déjà largement plus ado lorsque j'ai lu cette histoire, le côté prince charmant ne m'a pas marquée.

Sinon, je pensais à Imajica de Clive Barker. C'est de la Fantasy, si tenté qu'on puisse classer cette histoire quelque part, et certaines relations triangulaires font penser au polyamour (j'ignore si certains d'entre vous l'ont lu).
Jude-Furie, Furie-Pie, Jude-Godolphin. Mais comme d'une part, certains sentiments sont basés sur la magie (Jude ayant été "crée" pour aimer la dynastie godolphin) et que certains protagonistes ne sont pas humains (Pie), on est loin d'une representation "réaliste".

Il y a la version de Marion Zimmer Bradley de la légende Arthurienne qui aborde le thème aussi (Arthur-Guenièvre-Lancelot, entre autres) mais il est clair que c'est toujours dans la souffrance.

Dans L'insoutenable légerté de l'être de Kundera, Tomas-Tereza, Tomas-Sabina.
Tereza est l'objet d'un amour pesant, Sabina la legerté, mais Tomas peut être vu comme polyamoureux, je pense.
Néanmoins, ce n'est pas le propos principal du livre.

#
Profil

ladymarlene

le mercredi 31 août 2011 à 09h11

Non, là, je crois que l'on confond triangle amoureux et polyamour.

Dans la tête de Bella, comme dans celle de Lucas dans "one tree hill" de Ross dans "friends" ou dans beaucoup de séries ou de livres, le triangle amoureux est un classique. Mais pour autant, il y a toujours un choix à la fin. Et il n'est question pour aucun membre des protagonistes d'accepter l'amour de l'autre.
Par contre, c'est un peu plus original dans "gossip girl" où après le triangle amoureux nate-olivia-serena, les deux filles finissent par SE choisir !
Je parle des livres, la série est un peu plus à l'eau de rose.

#
Profil

ladys

le mercredi 31 août 2011 à 09h19

Tu as raison Ladymarlene, malgré les diverses mises au point, j'ai toujours tendence à considérer le polyamour comme "le fait d'aimer plusieurs personnes à un moment M", et du coup, je n'ai pas réféchi à la finalité du choix.

Je ne connais pas Gossip girl, mais effectivement la fin de l'histoire semble un peu plus originale.

#
Profil

bliss

le mercredi 31 août 2011 à 12h25

Rayon bandes-desinées, il y a "l'Arleri" de Edmond Baudoin, ( et les amours plurielles, même s'il ne met pas ce nom sur sa manière de vivre, transpercent dans tous ces bouquins, qui sont pour la plupart autobiographiques). L'arleri c'est une discussion entre un vieil homme, peintre et son modèle, une jeune femme, sur sa vie passée, ses amours, les femmes qu'il a aimé, les hommes qu'elles ont aimés. Un hymne à la vie, l'amour..
www.bd.gallimard.fr/ouvrage-A61452-l_arleri.html

#
Profil

oO0

le samedi 24 septembre 2011 à 15h54

Friends with Benefits - La série
en.wikipedia.org/wiki/Casual_relationship
Il ne s'agit pas à proprement parler de polyamour, mais il y est cependant question de non-exclusivité par défaut, faute d'avoir trouver la personne idéale... si j'ai bien compris. Il y a également quelques films qui portent le titre.

Sinon, sur un ancien fil quelques épisodes :
/discussion/-bu-/Chansons-poemes-divers-poly/page-...

J'y rajouterais :

Weeds - Saison 7 - Épisode 4 - "A hole in her Niqab" (VO)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Merlyn

le jeudi 23 novembre 2017 à 17h14

J'adore aussi Jack Harkness <3

Pour revenir au Whoniverse, la dernière nouvelle en date (mais plus si nouvelle), c'est que le 13e Docteur est..une femme, l'actrice Jodie Whitaker incarnera la 13e Docteur et moi, ça me ravit :-) .

Par contre, ce qui me ravit un peu moins, c'est que je me suis pris la tête depuis 2-3 jours avec des fans de Doctor Who qui pleurnichent parce que le justement la 13e Docteur est une femme et qu'ils n'ont pas d'autres arguments que "c'est un rôle masculin", "ça fait plus de 50 ans que le Docteur est un homme", "la série est dénaturée", "ils m'ont gâché ma série", "je hais la BBC, j'espère que la série va couler", etc, etc.

Les arguments sur l'évolution, sur le sexisme, sur tout ça, ils ne les entendent pas, ils me disent que c'est moi le méchant nazi qui n'est pas d'accord avec eux. Oui, un d'entre eux a laissé entendre que j'étais qu'un sale Social Justice Warrior fachiste...

Donc maintenant, les commentaires Youtube, c'est TERMINE. je vais me contenter de voter les vidéos et point final ou bien d'en discuter ici avec des gens bienveillants :)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 23 novembre 2017 à 21h12

C'est pourtant pas incohérent, vu que The Master avait aussi changé de sexe à sa précédente incarnation...

#

Alinea (invité)

le jeudi 23 novembre 2017 à 22h22

Je rebondis sur le concept de triangle amoureux. Si c'est un concept si établi c'est peut-être justement parce qu'il correspond au fait qu'on peut être attiré par plusieurs personnes, et que c'est la norme qui indique de choisir. Comme lecteur, quand on se situe dans la norme, on a justement un stress sur l'issue, on hésite sur le héros auquel s'attacher puisqu'on ne sait pas qui va être choisi.

Je pense à la trilogie des Hunger Games (les livres). L'héroine n'explicite à aucun moment les sentiments qu'elle peut avoir pour ses deux prétendants mais décrit très bien ce qu'elle trouve dans chacune de ces relations et le bien-être qu'elles lui procurent. Elle ne cherche d'ailleurs pas spécialement à choisir et les deux gars en question ont l'air de plutôt bien s'entendre, en ayant admis être tous les deux en lice et ne pas avoir de moyen de contrôler les sentiments et les choix de leur amoureuse.

Tout ce qui fait dans le triangle amoureux que la personne choisit à la fin et prend de la relation sur une relation pour en favoriser une autre, c'est la norme (qui réduit les auteurs à inventer des défauts à l'un des protagonistes pour faciliter le choix et obtenir l'adhésion des lecteurs).
Mais qu'il y ait un triangle amoureux prouve bien qu'il y a deux relations distinctes qui pourraient continuer.

Ce que j'ai trouvé intéressant dans Hunger Games c'est que l'histoire finisse sur la notion que les deux relations auraient pu continuer mais qu'indépendamment des personnes, et du fait des événements, une distance s'est installée. Ça change des triangles amoureux où un protagoniste se fait descendre en flèche trois pages avant la fin.

Après, c'est du léger et vous ne serez peut-être pas d'accord avec moi ^^
Simplement, je les avais lus avant de découvrir le polyamour et je me rappelle que je me demandais qui l'héroine allait choisir. Et je l'ai relu après et j'en ai fait une toute autre lecture. Rien n'indique qu'il y aurait un choix à faire, du point de vue de l'héroine.

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion