Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'informations

Témoignage
#
Profil

MSmiley

le dimanche 31 juillet 2011 à 20h44

Bonjour a tous,
j'ai 21 ans je suis en couple avec ma chérie (23 ans) depuis 3 ans et depuis deux semaines elle est amoureuse tout en m'assurant qu'elle m'aime toujours d'un autre(20 ans).

Je les ai laissés partir 10 jours en vacances. Le concepts de polyamour je le trouve très bien , bien qu'il soit un sujet très tabou.....mais pourquoi s'empêcher d'aimer une autre personne sous prétexte que l'amour est monogame.

le seul problème est que j'ai peur que l'autre amour de ma chérie soit retissant vis à vis du polyamour et qu'il force ma chérie à faire un choix.

Nous en avons discuté mais vraiment il n'avait pas l'air motivé (je pense qu'il la veut pour lui tout seul).
Elle et moi nous discutons de l'amour non-exclusif depuis prés de 5 mois.
Il m'a comme même bien était difficile d'accepter le fait qu'elle soit avec un autre.
Mais si son bonheur est ailleurs alors je me doit en tant qu'amoureux de la laisser partir et vivre sa vie. Je l'ai même encouragé à aller le voir.

Comme c'est la première fois pour moi, j'aurai aimé qu'on me conseil pour que ça puisse durer.

Merci de vos réponses

#
Profil

Bouggie

le lundi 01 août 2011 à 18h52

Bonjour et bienvenue sur ce forum qui j'espère te permettra de d'appréhender au mieux les prochaines semaines particulières que tu devras affronter!

Ton histoire est tout simplement la copie conforme de ce que j'ai vécu il y a de ça 3 mois; rôle, âge, vacances avec le second, même réaction, exclusivité de l'autre..

Je me permet de te donner en lien le topic de mon histoire, avec des pistes très intéressantes de réflexion qui m'ont été données. J'espère que vous arriverez ensemble à négocier au mieux ce tournant, de la théorie à la pratique si j'ose dire :-) !

Bon courage

/discussion/-pK-/Ces-peurs-de-la-passion/

#
Profil

oO0

le lundi 01 août 2011 à 23h18

Bienvenue Smiley et salut Bouggie,

je n'aurais pas grand chose à ajouter à ce qu'a dit Bouggie, mais si vous êtes réellement intéressés tous les deux par une relation non-exclusive, je vais résumer et simplifier ma position sur la question :

"La personne qui demande l'exclusivité s'exclut. Ou encore, auto-exclusion de l'exclusivité"

Écrit de la sorte, c'est brutal, car cela reproduit l'exclusion de l'exclusivité. (Personnellement, je n'apprécie réellement pas la position que j'exprime car elle reconduit aux rapports de force de l'exclusivité, rapports de force qui me mettent mal à l'aise en terme de consentement.) Je reprécise cependant que c'est dans l'éventualité où vous souhaitez l'un et l'autre réellement entretenir une relation non-exclusive. D'un autre côté, ce n'est pas aussi brutal que l'exclusivité pure et dure puisque l'exclusion n'est pas définitive et que la porte reste ouverte si la non-exclusivité est acceptée.

Il y a quelques années, j'étais plus ou moins dans vos situations. D'expérience, il s'agit de relations qui se perdent aussi facilement dans l'exclusivité qu'il n'est difficile de retrouver la non-exclusivité. D'un autre côté, ce n'est pas évident de s'y trouver des points de repères et c'est d'autant moins évident si tout le monde ne se laisse pas le temps de les trouver.

________________________________

Sinon, Bouggie, quelles nouvelles ?

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 août 2011 à 14h46

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

oO0

le mardi 02 août 2011 à 18h36

Je ne peux que souscrire à ton propos, Antilogus, d'autant plus que, justement, concernant mon propos, il est plus péremptoire que ce que je n'en ai l'habitude. Il prend furieusement l'apparence d'une solution alors qu'il n'a rien d'une solution. Il s'agit tout au plus d'un développement logique de la non-exclusivité qui ne répond certainement pas à la question de ce qu'est aimer. Par exemple, Boogie et MSmiley, cette logique fait peu de cas des sentiments amoureux que peuvent avoir vos amoureuses pour leur autre amoureux et de la souffrance qu'elle leur en coûterait.

La souffrance ?!? La souffrance ? Souvent, elle ajoute à l'intensité des sentiments de sorte que - et c'est là son effet pervers - la personne qui pose le choix le plus douloureux gagne cette intensité. S'entendre dire :

"C'est moi ou c'est lui !"

- est plus douloureux que :

"Sens toi libre d'aimer qui tu veux !"

- voire :

"Sens toi même libre de n'aimer que l'autre si c'est ce que tu veux !"

Il y a une facilité à quitter dans un cas qu'il n'y a pas dans l'autre, facilité qui épargne des souffrances, certes, mais qui en perd leur intensité. Or, souvent, l'amour éprouvé pour une personne s'évalue à l'aune de la souffrance que peut engendrer sa perte et personne n'aime souffrir.

Non seulement personne n'aime souffrir, mais personne n'aime faire souffrir.

La personne qui a la capacité de moins souffrir et, donc, de moins faire souffrir l'autre de faire souffrir perdra souvent. Elle perdra d'autant plus souvent que sa capacité à moins souffrir laisse à penser qu'elle est incapable d'aimer. (Je suis ce genre d'incapable.)

______________________________________

P.-S.: Antilogus, certains de tes propos constituerait un excellent préambule à la lecture de ce site. Peut-être pas l'entièreté d'un préambule, mais...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

oO0

le mercredi 03 août 2011 à 15h25

Pour la personne prise entre deux ou plusieurs personnes : il y a l'attitude neutre, rester sur son choix de ne pas choisir. Cela revient à renvoyer chaque personne à son choix d'être là ou pas là.

Chercher à convaincre est vain. Cela engendre énormément de conversations toxiques qui parasitent la relation. Convaincre engendre un phénomène légitime de résistance psychologique. Comme Antilogus le note, chaque personne reste seule face à son histoire et, quelque part, qu'elle le veuille ou non, seule face à ces choix. Il n'est pas sein de s'immiscer dans les conflits de convictions personnels d'autrui ou d'entrer en conflit avec, c'est forcer son consentement. Le consentement ne se prête guère à débattre de convictions personnelles. Cela tourne vite à l'affrontement et aux rapports de forces.

Une fois engagée, une relation se prête difficilement à l'échange de ses convictions en matière de relation sans verser dans ce genre de conversations toxiques. La difficulté consiste à garder ses conflits chacun pour soi, à laisser chacun les résoudre à défaut pouvoir les échanger sereinement, ce qui arrive souvent.

Vivre plutôt que de chercher à faire entendre raison, fussent-elles ses propres raisons, il y a un choix à faire.

Cela ne signifie pas ne plus dialoguer, au contraire, mais à le suspendre lorsqu'il devient toxique. Se taire. Voire écouter si l'autre continue à parler, l'assurer que ses paroles sont comprises pour celles qui sont comprises. Dialoguer est important, mais le dialogue se retourne très vite dans ce genre de situation... en prise de décision forcée.

C'est du beau gâchis quand il y a bien mieux à vivre. La conscience de ce gâchis aide souvent à calmer les esprits, voire la force de les dérider. Garder à l'esprit qu'il y a mieux à vivre, ne pas se laisser effrayer par ce genre de gâchis et trouver suffisamment de paix que pour en sourire.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

MSmiley

le jeudi 04 août 2011 à 17h54

Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre .

Ça va bientôt faire une semaine qu'on est tous les trois ensembles, finalement ils ne sont pas parti et on s'est vu régulièrement ses derniers jours. Tout ce passe à merveille avec une bonne entente .
Et je crois qu'on y trouve tous nos comptes.

Merci encore.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 04 août 2011 à 18h09

MSmiley
Ça va bientôt faire une semaine qu'on est tous les trois ensembles, finalement ils ne sont pas parti et on s'est vu régulièrement ses derniers jours. Tout ce passe à merveille avec une bonne entente .
Et je crois qu'on y trouve tous nos comptes.

C'est cool ça ! (+)
(Qui disait qu'il n'y avait pas assez de témoignages positifs ici :P ?)

#
Profil

oO0

le jeudi 04 août 2011 à 20h06

Hahaha, excellent !

Ah, je suis bien mort de rire derrière mon écran de voir que pas une once de ce que j'ai écrit n'avait de sens. Probablement, parce que c'était écrit sous l'inspiration de la peur, de ce qu'il est possible de redouter dans ce genre de situation.

Visiblement, vous avez trouvé comment vous faire confiance, déjouer vos peurs.

Savourez !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion