Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Témoignage
#
Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 11h27

Bonjour,

Notre vie amoureuse avec un partenaire unique comporte toujours ses aspects moins nourissants pour nous. Des difficultés, des incompréhensions, des manques auxquels il faut faire face au présent.
La solution du polyamour, pour certains (je ne généralise pas !), ne serait-elle pas une manière de fuir cette réalité et la nécessité d'y faire face (trouver des solutions matures avec notre partenaire) en tournant notre attention vers d'autres ? Finalement, de chercher des solutions à notre relation mono en se tournant vers les autres plutôt qu'en les bataillant à 2 ?

Alors pour me présenter un peu, j'ai l'âme poly depuis très longtemps. Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir vécu 12 ans avec une seule femme sans en avoir souffert ;-)
Après une période plus libre d'engagements, me voilà à nouveau dans une relation "conventionnelle" depuis 4 ans. Celle relation m'apporte une forme de stabilité intérieure mais, car il y a un "mais", étant un esprit penseur, rêveur, idéaliste, positif, et mon amie ayant plutôt un profil de général d'armée au quotidien avec relativement peu d'esprit d'ouverture, je suis très souvent contrarié de l'intérieur...
Je ne me plaint pas, j'explique ;-) !

Je rêve actuellement de pouvoir échanger sur le monde, sur ce que je ressent de la vie, sur les possibles dans les relations humaines, sur le sens de la vie. Je rêve d'échange, d'écoute, de partage, d'association, de co-création.
Et malgré mes tentatives d'instaurer ce chemin dans ma relation, je me heurte sans cesse sur l'incompréhension ou l'absence.
Alors je me dis que ce que je désire est légitime et suis prêt à me tourner à l'extérieur de ma relation intime pour avoir le plaisir de le vivre et m'épanouir un peu.
Et c'est là que je me pose la question de la fuite dans le polyamour... Pour moi en quelque sorte ;-)

J'aimerai avoir vos avis et éventuellement échanger si certains d'entre-vous ont traversé ou traversent une phase similaire ?

NB : Pour le moment, j'ai beaucoup lu les interventions ici et je trouve les échanges riches et enrichissants. J'espère intervenir sous peu pour apporter ma vision parfois.

A vous lire ;-)

#
Profil

Apsophos

le vendredi 22 juillet 2011 à 11h34

Dans ton cas, ce ne serait pas que tu as fui vers la relation conventionnelle ? Quand on fuit, il vaut mieux le faire vers un endroit ouvert, qui laisse plus de possibilité. (parole de joueur de Dungeon Crawl)

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 juillet 2011 à 12h21

Bonjour,
c'est toi qui sait... Mais peut-être que tu devrais te demander ce qui te fait rester dans cette relation et comment tu pourrais avoir l'épanouissement intellectuel et humain que tu cherches par ailleurs, puisqu'apparement tu n'arrives à pas l'obtenir dans cette relation. Qu'est ce qui te fait y rester, sachant que tu sembles avoir perçu ce qui te manque..
Concernant la fuite dans le polyamour, tu parles de la fuite des manques et frustrations ?

#

Popol (invité)

le vendredi 22 juillet 2011 à 13h46

Bon, déjà je ne fais pas très bien la relation entre "trouver une solution mature" avec quelqu'un d'autre, alors que tu décris ta relation comme une caserne.

C'est un peu comme de vouloir persuader un tribunal militaire que c'est OK de faire agent double ;-)

De mon côté: le polyamour n'a pas toujours le même visage. Je peux dire que j'ai fait des rencontres parce que je cherchais carrément à prendre un peu l'air, et en d'autres circonstances, la relation se posait comme une évidence au milieu d'une tranche de vie à deux harmonieuse. Et pour le premier cas de figure, si la première relation se terminait, la seconde parfois ne survivait pas à la rupture; mais pouvait tout autant prendre la place parce qu'elle avait pris une autre dimension entretemps.

Va savoir...

Si l'on postule que la fuite est un composant de la nature humaine, alors il n'y a plus qu'à en trouver le côté positif au lieu de se flageller :-)

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 juillet 2011 à 13h58

:-D ! Pour la fuite, je connais un plombier (au cas où!). Non, c'est une libre circulation de l'amour ! Il ne faut pas croire que le polyamour soit sans manque ni frustration donc je ne vois pas ce que l'on pourrait fuire... à part une chose : se sentir enchainé...

Popol
Bon, déjà je ne fais pas très bien la relation entre "trouver une solution mature" avec quelqu'un d'autre, alors que tu décris ta relation comme une caserne. C'est un peu comme de vouloir persuader un tribunal militaire que c'est OK de faire agent double ;-)
Si l'on postule que la fuite est un composant de la nature humaine, alors il n'y a plus qu'à en trouver le côté positif au lieu de se flageller :-)

#
Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 14h32

@Apsophos
Ta remarque m'a laissé sans voix un moment. Serai-je autant conditionné par la "normalité" du couple traditionnel (monotout) pour ne pas avoir envisagé de me poser, en effet !, le problème dans l'autre sens... ?
Disons qu'en ce moment, j'ai plutôt envie de fuir "ma caserne" (selon les termes de Popol, oui je pourrais employer les mêmes mots) pour des moments d'ouverture et de chemin nouveau... Et il est probable que l'entrée dans la caserne ne s'est pas faite sans mon consentement. A un moment où je fuyais peut-être autre chose... ;-)
J'ai conscience que la situation perdure parce que je la laisse perdurer.
Je cherche à comprendre pourquoi un homme comme moi se laisse tant imposer des choses.
En lisant pas mal les discussions ici, j'ai trouvé que parfois, une situation imparfaite pouvait sembler valoir mieux que l'inconnu... Je pense que dans mon cas, il y a un peu de cela.
Vu aussi que parfois, oser se faire respecter et se respecter était plus difficiles pour certains... Il y a un peu de cela aussi.
Bref, vous voyez que finalement nos amours nous font avancer dans la compréhension de nous-mêmes...
Merci

#

Popol (invité)

le vendredi 22 juillet 2011 à 14h45

:-) !

Chacun son truc à fuir.

#

Popol (invité)

le vendredi 22 juillet 2011 à 14h58

Ouape, CaptainOhCap'tain, c'est parti trop vite.

Je trouve ta remarque juste: on en apprend sur soi-même à travers ses amours

Bon, alors en somme, tu ne sais pas comment te faire respecter par cette compagne-adjudant, et faute de pouvoir le faire, tu polyamourerais, du moins dans ta tête. C'est ça?

(T'es mal, là: j'ai comme l'impression qu'il n'y a guère de gradés polyamoureux.)

#
Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 15h20

@Popol
Pour aussi te répondre directement (à ton premier message et aux derniers), ton analyse résumée est assez juste je crois. Voici en quoi je nage actuellement.
Le terme de général me vient de mon enfance où j'avais un pote qui surnommait toujours sa mère "Heir General !" avec la prononciation allemande. Pour exprimer son ras le bol des ordres, de l'ordre imposé et finalement du peu de liberté possible...
A me lire, je me trouve finalement un peu stupide et faible de m'entendre me plaindre de subir des choses et de ne pas avoir le courage de les envoyer balader... Un peu comme un gamin peureux. A plus de 40 ans... ;-)
Autant vous dire que mon amie est d'une jalousie assez importante et de surcroit plutôt impulsive. Le polyamour, cela va être une sacrée révolution pour elle ;-)
Il y a déjà eu une autre femme dans ma vie au début de notre relation (je pourrais expliquer le contexte qui était là vraiment du polyamour non prévu, non recherché) et je vous garantit qu'il y a presque eu des morts !! ;-)
Je suis peut-être mal, mais j'ai encore des ressources et je regarde toujours le soleil.

NB : j'ai un collègue de boulot qui a une femme que nous surnommons "le Dragon" car il ne peut rien faire qu'elle ne lui autorise. Je crois que c'est au delà du grade de général !
Et là, je ne cesse de me dire : "mais pourquoi est-ce qu'il accepte tout cela ! Pourquoi ne s'impose t'il pas un peu ! Je ne pourrais pas supporter 1/4 de cela !".
Et vous voyez, peut-être que je ne suis pas plus enviable...
Comme quoi, également, il est plus facile d'y voir clair dans la vie des autres que parfois dans la sienne.
Mais non, mon Général n'atteind tout de même pas le niveau du Dragon !!!!! ;-) ;-)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

Popol (invité)

le vendredi 22 juillet 2011 à 15h29

Apparemment, tu sais ce qui risque d'arriver, alors.

Question: ça pourrait être une cause de séparation?

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 juillet 2011 à 15h31

Mais voilà d'où vient le problème ! tu es toujours "amoureux" de la mère de ton copain !! Tu la recherches à travers celle que tu as choisi, son clone en quelque sorte.... "Heir Général!" Aaah... ça t'a impressioné hein !! tu as dû aimer son côté puissant ! mdr.. meuh non je blague :-D !!
Tu devrais peut-être rechercher quelques réponses du côté de l'absence d'un père par exemple, physique ou morale.. enfin ce que j'en dis... Le tout est de voir si tu souffres ou non de cette relation.. et jusqu'à quel point tu es encore prêt à faire des concessions, et lesquelles... Ya !

#

(compte clôturé)

le vendredi 22 juillet 2011 à 15h31

J'ai dit concession, et non sacrifice... au fait.

#
Profil

Apsophos

le vendredi 22 juillet 2011 à 23h29

OhCapitaine
@Apsophos
Ta remarque m'a laissé sans voix un moment. Serai-je autant conditionné par la "normalité" du couple traditionnel (monotout) pour ne pas avoir envisagé de me poser, en effet !, le problème dans l'autre sens... ?

Ou c'est peut-être moi qui ai l'habitude de prendre tous les problèmes à l'envers. Ça aide beaucoup à constater l'absurdité de certaines euh... considérations habituelles. Pour ne pas dire "normes sociales".

#
Profil

tentacara

le samedi 23 juillet 2011 à 00h28

Salut, OhCapitaine,

Ta question me semble appeler une réponse simple : si ton couple connaît des problèmes, mono ou poly, si tu fuis, ben ton couple il se casse la gueule.
Le polyamour n'est pas une solution vers laquelle on se tourne un jour pluvieux parce qu'on s'emmerde un peu. Lorsque tu es engagé avec une ou plusieurs personnes, si ton ambition est de faire durer cette ou ces relations, pas d'autre choix que de faire face aux problèmes qui ne manquent pas de survenir. Pour moi, la fuite serait plutôt, lorsqu'un problème se pose dans un couple de le briser pour en fonder un autre jusqu'à ce que lui aussi pose problème. Le PA, c'est faire face en même temps aux problèmes que te posent toutes tes relations de couple.

#

Popol (invité)

le samedi 23 juillet 2011 à 14h42

En tous cas, c'est la première fois que je vois dire aussi franchement ce que je pense depuis longtemps au sujet de bien d'histoires qui se relatent sur ce forum: que le polyamour peut se déguiser en choix délibéré, mais qu'en réalité, il est aussi souvent vécu comme un moindre mal, un échappatoire, un prétexte; beaucoup de choses, sauf une inclination naturelle.

L'amour mono aussi, d'ailleurs.

#
Profil

Apsophos

le dimanche 24 juillet 2011 à 15h46

Un choix délibéré ? Tu veux dire comme quand on ne plait pas aux filles et qu'on décide de devenir homosexuel ?

#

Popol (invité)

le dimanche 24 juillet 2011 à 16h03

Nan, je veux dire comme quand quelqu'un débarque et se réclame du polyamour tout en montrant au fil des posts qu'il ou elle choisit ou croit choisir ce mode amoureux, mais le fait par défaut, et se réfugie derrière cette définition pour mieux accepter sa situation (trompé(e) / adultérin(e) / redoutant l'engagement / redoutant la séparation / ne sachant comment quitter ou se faire quitter / ne sachant comment vivre une bisexualité / etc etc.

Bref, quand il lui est difficile de faire face franchement à quelque chose d'autre, ou quelque chose de composite... et que le polyamour est une perche pour assumer ce qui se passe, au fond.

Par la suite, il se peut que ça devienne vraiment une inclination naturelle, mais la porte d'entrée est parfois plein de chicanes.

#
Profil

OhCapitaine

le dimanche 24 juillet 2011 à 18h24

Un bonjour à vous tous en cette fin de WE ;-)

@Tentacara
J'ai lu et réfléchi avec attention tes propos ci-dessus et je suis bien d'accord avec toi. Fuir pour éviter de trouver une solution à un problème ne permet que de reculer une échéance avec soi-même...
Pour préciser l'objet de ce sujet, même si la question je me la pose à moi même (et par la même occasion je vous l'ai proposée), vous semblez tous bien pressés de me voir dans le peau de ce fuyeur.
Popol, au tout début, disait avoir vécu du polyamour pour lui-même fuir (prendre l'air je crois disais-tu ?). Ce polyamour là était-il "meilleur" qu'un autre ? Le pur, le vrai, un peu dogmatique non parfois ??
L'important dans le vécu de relations multiples n'est-il pas de respecter chacun de nos partenaires (être honnête autant que possible avec chacun sur la situation vécue) ?
Pour ma part, les difficultés que je vous ai évoquée au début, je ne les fuis pas et j'essaye d'y apporter des solutions de changement dès que possible. Je ne souhaite pas la fin de ma relation actuelle mais juste essayer de la faire évoluer pour que nous puissions continuer à nous épanouir dans la vie. Même si parfois je me sens comme dans une caserne... ;-)
Et parfois, lorsque la situation est plus tendue et les idées un peu plus noires, oui, l'envie de prendre un peu l'air me revient plus vive. L'envie de partager des moments différents, de vivre autre chose, de me décentrer...
Vous connaissez vous des relations (mono ou poly !) où c'est l'entente parfaite tout le temps ?

Ce n'est jamais évident de se comprendre totalement par message car il manque beaucoup du dialogue direct ou repréciser, approfondir, rebondir, expliciter...
Merci en tous cas à tous pour votre participation ;-)

@Popol
Par rapport à ta question sur le motif de rupture si jamais j'étais poly...
Et bien je t'avouerai que je ne me pose pas la question.
J'ai plusieurs fois discuté avec mon amie du sujet et elle voit bien ma grande proximité avec la manière globale de penser de Françoise Simpère par exemple.
Après, ce sera à elle de choisir pour elle...
Lorsque j'ai vécu une autre relation, elle l'avait mal vécu mais cela l'a fait réfléchir. Je précise que cette autre relation n'était pas cachée ! Et si cette dernière a pris fin (pour d'autres raisons), nous sommes toujours ensemble.
Donc, nous avons donc tous la capacité de comprendre et nous adapter à des situations nouvelles...

#
Profil

OhCapitaine

le dimanche 24 juillet 2011 à 18h39

@Maya
Je reviens plus précisément sur ce que tu m'as écrit plus haut car il y a des choses qui m'interpellent ;-)
En bien ;-)
Peux-tu me préciser ce qui te fait parler de l'absence d'un père dans le cas qui est le mien stp ?
Si je souffre de cette relation ? Disons qu'elle me fait me heurter à certains obstacles qui parfois font mal. Mais d'un autre côté, elle m'apprend aussi à grandir et développer mes faiblesses.
Mais rassurez-vous, cette relation m'apporte aussi pas mal de belles choses... ;-)
N'étant pas (ou de moins en moins) adepte des sacrifices, j'essaye de nous amener sur les chemins d'accord mutuels face à nos différences.
Je pense que nos proches qui partagent notre route à un moment ou a un autre ne sont pas choisis par hasard... Ils nous permettent très souvent de faire face à des situations transférentielles non résolues et ainsi de nous donner l'occasion de les dépasser.

#
Profil

Pouet_le_lutin

le dimanche 24 juillet 2011 à 19h16

Welcome OhCapitaine !

OhCapitaine
Alors je me dis que ce que je désire est légitime et suis prêt à me tourner à l'extérieur de ma relation intime pour avoir le plaisir de le vivre et m'épanouir un peu.

Et c'est là que je me pose la question de la fuite dans le polyamour... Pour moi en quelque sorte ;-)

Pour moi ce n'est pas une fuite, tu as juste besoin d'élargir ton cercle relationnel, t'ouvrir à d'autres choses, sans forcément rompre avec ta "Tour de contrôle". :-)

Je partage ta soif de découverte, d'échange d'idée et si mon couple n'était pas pluriel je pense que je serais tout aussi frustré que toi.

OhCapitaine
Donc, nous avons donc tous la capacité de comprendre et nous adapter à des situations nouvelles...

Félicitation, vous avez tout ce qu'il faut pour vous en sortir et pour vivre longtemps heureux ensemble ! :-)
Maintenant faut juste dégoupiller (dernière référence au monde militaire promis) la situation et en parler.

OhCapitaine
Ils nous permettent très souvent de faire face à des situations transférentielles non résolues et ainsi de nous donner l'occasion de les dépasser.

Clic droit => Search in wikipedia
...
Error, memory full

;-)

Bon courage en tout cas :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion