Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureuse hyperheureuse en manque… d’exclusivité !

Jalousie
#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 17h43

.....

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 18h01

.......

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LittleJohn

le vendredi 19 août 2011 à 18h02

Philia
Accessoirement, j’en viens à penser que, quelle que soit la forme et la nature d'une relation amoureuse, il y a comme un besoin, en phase de décollage, d’une période d’exclusivité, de cette espèce parenthèse, de communion qui fait qu’on est seuls au monde et que la terre entière peut s’écrouler. Non ? Ça ne vous fait pas ça, à vous ?

Euh.... non ! :D

#
Profil

LittleJohn

le vendredi 19 août 2011 à 18h05

Pour préciser, ça a même été, à plusieurs reprise, la cause de quelques tensions (voire d'une rupture) avec certaines de mes amoureuses (du passé).

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 18h06

Ben d'abord c'est super pour toi, poly amoureuse d'un poly, on pourrait effectivement se demander : que demande le peuple :-)
Je voudrais juste réagir à ton dernier paragraphe :

Accessoirement, j’en viens à penser que, quelle que soit la forme et la nature d'une relation amoureuse, il y a comme un besoin, en phase de décollage, d’une période d’exclusivité, de cette espèce parenthèse, de communion qui fait qu’on est seuls au monde et que la terre entière peut s’écrouler. Non ? Ça ne vous fait pas ça, à vous ? Assez simple à mettre en place, en ce qui me concerne, mes autres relations étant, de fait, en mode automatique en ce moment : elles tournent toutes seules et vont très bien, merci. Mais quid d'un amoureux dont les autres vols ne sont pas stabilisés…………….. ?? ?

Est-ce qu'il s'agit vraiment d'exclusivité ? Ou plutôt tout simplement du besoin de créer des liens profonds et de te rassurer sur le fait que les sentiments soient bien mutuels ?
De fait, ni lui ni toi n'êtes seuls au monde. C'est pas une variable qui dépend de vos sentiments ou de l'âge de votre relation ; tu as d'autres partenaires, lui aussi, et votre relation n'a a priori aucune raison de supplanter, même temporairement, les autres. Je t'avoue que je suis un peu étonnée de la façon dont tu parles de tes autres relations - "elles" qui pourraient tourner "toutes seules", parce qu'une relation jusqu'à nouvel ordre c'est deux personnes et pas un truc désincarné... Elles en pensent quoi les autres personnes ? Elles le vivent bien d'être écartées du devant de la scène parce qu'il y a une nouvelle relation dans le paysage ? Moi je crois que si un de mes partenaires me faisait ce genre de coup je ne le vivrais pas bien. J'essaierais de comprendre et d'accepter provisoirement d'être délaissée mais je ne crois pas que je m'en accommoderais très longtemps si j'avais vraiment l'impression que, hors la nouvelle bulle, la terre peut s'arrêter de tourner (parce que moi la terre, je suis dessus tout de même)...
Qu'est-ce qui t'effraie finalement chez cet homme dont tu es amoureuse à ce point, au point de ne plus voir que lui ? Qu'est-ce que ça veut dire, des vols "pas stabilisés" ? Qu'il a des relations plutôt éphémères, que tu as peur d'être une parmi les autres ? Vous en avez parlé ?
Parce que de deux choses l'une : soit c'est une peur justifiée du fait de son tempérament et tu seras toi aussi une étape de courte durée, soit non parce que, avec toi, c'est pas pareil... Hou, vous avez vu ? ça y est, on y est !!!! des histoires d'âme soeur, d'être unique, de princesse merveilleuse et de prince charmant !!!

Tu es amoureuse, lui aussi sans doute, si ça te travaille parles-en avec lui, mais si problème il y a, c'est pas en lui demandant de changer sa façon de faire/d'être ou en négligeant ta propre vie à toi dans toutes ses dimensions (et donc tes autres relations) que ça peut se résoudre, à mon avis (qui n'engage que moi, etc etc).

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 20h09

.....

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Popol (invité)

le vendredi 19 août 2011 à 21h06

"Accessoirement, j’en viens à penser que, quelle que soit la forme et la nature d'une relation amoureuse, il y a comme un besoin, en phase de décollage, d’une période d’exclusivité, de cette espèce parenthèse, de communion qui fait qu’on est seuls au monde et que la terre entière peut s’écrouler. Non ? Ça ne vous fait pas ça, à vous ? Assez simple à mettre en place, en ce qui me concerne, mes autres relations étant, de fait, en mode automatique en ce moment : elles tournent toutes seules et vont très bien, merci. Mais quid d'un amoureux dont les autres vols ne sont pas stabilisés…………….. ?? ? "

Salut, bienvenue Philia.

Intéressant , ça.

J'ai vécu un truc un peu semblable: une histoire qui débute, forte, à distance. Je poussais mon amoureux à chercher quelque chose de nouveau, qui lui fasse du bien: il trouve, et noue une relation avec la personne qui lui fournit prestation.
Nous peinions à trouver le temps de nous voir, alors quand il est entré de plein pied et facilement dans l'autre histoire (qui a flambé et s'est arrêtée), ma stupéfaction devant la différence de disponibilité a été grande. Ce qu'il a interprété immédiatement comme le fait que je prétendais vivre le polyamour, mais que je fonctionnais en mono jalouse.

Or, tout comme à toi, la période de construction des débuts me paraît une zone fragile: il s'agit de découvrir les raisons de rester ensemble, de trouver comment nouer un lien durable même si le sexe, les moments de sortie, les causettes sur la vie, les vaches et l'amour sont agréables voire nous comblent; rien n'est encore bien solide. C'est comme de laisser en plan un chantier à peine ouvert pour aller en commencer un autre: j'avais comme le sentiment que les tranchées ouvertes pour recevoir les fondations allaient s'effondrer, faute d'être étayées.

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 21h35

.....

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Popol (invité)

le vendredi 19 août 2011 à 21h38

Heuh... mais... tu le trouves pas déjà comme qui dirait fuyant, là?

#

(compte clôturé)

le vendredi 19 août 2011 à 22h08

.....

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 01h44

Janis
Elles en pensent quoi les autres personnes ? Elles le vivent bien d'être écartées du devant de la scène parce qu'il y a une nouvelle relation dans le paysage ? Moi je crois que si un de mes partenaires me faisait ce genre de coup je ne le vivrais pas bien. J'essaierais de comprendre et d'accepter provisoirement d'être délaissée mais je ne crois pas que je m'en accommoderais très longtemps si j'avais vraiment l'impression que, hors la nouvelle bulle, la terre peut s'arrêter de tourner (parce que moi la terre, je suis dessus tout de même)...

Janis : ça arrive souvent ça, non? C'est même peut-être le signe le plus sûr qu'une relation est en train de se terminer, quand une autre peut la mettre de côté sans effort, juste en existant.
Mais finalement, on ne peut pas additionner les amours toute sa vie, il faut bien que de la place se crée parfois? Notre capacité d'aimer plusieurs personnes augmente moins vite que le nombre de nos rencontres, et c'est comme ça que ça se traduit, j'ai l'impression : parmi nos amours, l'un d'entre eux devient moins indispensable au moment où un autre se crée : c'est la vie?

#
Profil

LittleJohn

le samedi 20 août 2011 à 01h52

Philia
@LittleJohn : tu veux dire que tu es capable de vivre en même temps et avec la même intensité, la même présence, deux ou plusieurs relations amoureuses «  du même âge »  ? Explique. Car finalement, n’y a-t-il pas une histoire d’organisation dans le temps ? Ne faut-il pas échelonner les décollages pour que le trafic aérien s’écoule avec fluidité ?

Non, je ne dis pas ça parce que la question à laquelle j'ai répondu n'était pas celle-là ;)

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 02h31

.......

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Popol (invité)

le samedi 20 août 2011 à 06h08

Philia, je me dis là, comme ça, que quand dans "polyamour" la partie "poly" devient plus importante que la partie "amour", alors ce qui rapproche les gens au départ se dilue dans l'atmosphère.

On peut être indisponible pour une relation, ou des relations, de par des causes multiples: éloignement géographique, agenda professionnel qui fait voyager souvent, etc..., cela reste de l'indisponibilité quoi qu'il en soit. On peut se rendre indisponible aussi, pas besoin de tout ça.

Quantité d'amours, ou qualités d'amours? La vraie question, c'est de savoir si cette relation-là.peut faire partie de ce que tu veux, toi.

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 08h24

Je me demande...
Dans ces questions de disponibilité, est-ce qu'on ne tombe pas souvent dans le piège qui consiste à déterminer à l'avance la forme qu'on souhaite pour la relation ?
Je veux dire, pourquoi une relation ce serait forcément toujours des rendez-vous réguliers, une place assignée dans l'agenda, un nombre minimal d'heures par mois...
L'"amour", ou en tout cas l'envie de créer quelque chose de sentimental/sensuel avec quelqu'un, est-ce que ça ne pourrait pas aussi inviter à s'adapter à la situation et à prendre la relation comme elle est plutôt que de vouloir, encore et encore, la faire entrer dans un cadre ?

Sinon eulren, je ne suis pas du tout d'accord sur la nécessité de "créer de la place". Je crois plutôt que c'est un piège classique : on est ébloui par une personne nouvelle (tout nouveau, tout beau) et on délaisse les autres partenaires - et le risque est grand, du fait de ce délaissement, de les oublier et de mettre fin "par erreur" à des relations qui n'étaient pas du tout des relations en train de mourir. Je crois donc que c'est un signe très trompeur, et que si on a l'impression qu'il faut jouer aux chaises musicales parce qu'un nouvel amour arrive, alors au contraire il faut se retenir, prendre le temps de la réflexion et surtout ne rien précipiter.

#
Profil

Boucledoux

le samedi 20 août 2011 à 10h04

Tout à fait d'accord avec Janis. J'ajoute que ce que tu décris Philia ressemble plus à la passion amoureuse ce qui n'est pas forcément le mode sur lequel se vivent toutes les relations, pas pour tout le monde en tout cas.
Moi j'aime bien aussi (surtout) les relations qui s'installent tranquillement en prenant le temps de se construire, sans forcément tout balayer sur leur passage... et dans ces cas là, c'est plutôt le contraire que je constate : ça me met dans un état de confiance et de coolitude qui m'incline d'autant plus à tomber multiplement amoureux... en comme en plus ça rend plutôt séduisant, ça tombe bien... :) :-D

#

(compte clôturé)

le samedi 20 août 2011 à 12h10

Janis

Sinon eulren, je ne suis pas du tout d'accord sur la nécessité de "créer de la place". Je crois plutôt que c'est un piège classique : on est ébloui par une personne nouvelle (tout nouveau, tout beau) et on délaisse les autres partenaires - et le risque est grand, du fait de ce délaissement, de les oublier et de mettre fin "par erreur" à des relations qui n'étaient pas du tout des relations en train de mourir. Je crois donc que c'est un signe très trompeur, et que si on a l'impression qu'il faut jouer aux chaises musicales parce qu'un nouvel amour arrive, alors au contraire il faut se retenir, prendre le temps de la réflexion et surtout ne rien précipiter.

Je suis tout à fait d'accord si une personne éclipse tous les autres : c'est de la passion, ça passera. Mais si une nouvelle personne n'en éclipse qu'une autre parmi un petit groupe, est-ce que ça ne signifie pas aussi quelque chose pour celle qui se sent exclue? (en fait, qu'elle a raison!)

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 août 2011 à 23h56

.....

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 août 2011 à 23h48

......

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

Perplexe (invité)

le jeudi 15 septembre 2011 à 21h45

Merci à toi Philia de m'avoir fait découvrir ce monde insoupçonné et ce forum en particulier, même si tu connais mon scepticisme en la matière.
Moi je maintiens qu'on ne PEUT pas avoir plusieurs "actualités" à la fois, même si je peux comprendre qu'on soit touché(e) par plusieurs êtres. Ressentir est une chose, vivre en est une autre, cumuler devient périlleux. Quant à cumuler de la "nouveauté".........

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion