Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Decouverte du site et du mot polyamour : la fin de la solitude ?

Témoignage
#
Profil

Pouet_le_lutin

le jeudi 07 juillet 2011 à 16h04

Salut à toutes et à tous !
Comme beaucoup j'imagine, j'ai découvert ce site via Rue 69 et je les remercie infiniment !

Déjà pour le mot, polyamour, qui, s'il n'est pas très joli, n'en reste pas moins explicite :-) mais également pour le contenu de ce présent site : textes de qualité, environnement sain (j'entends par là pas de fond noir et de pubs douteuses, souvent l'apanage des sites liés aux "déviations" sexuelles) et ... le fait de savoir que ma compagne et moi nous ne sommes pas seul ; et ça, sans rire, c'est déjà beaucoup !

Je me permet donc de vous apporter mon petit témoignage, enfin, celui de mon couple.

Ma compagne et moi vivons ensemble depuis près de 10 ans, nous sommes de jeunes trentenaire, bien portant et assez curieux des choses de la vie.
Concernant notre sexualité nous ne voyons pas forcement les choses de la même façon.
En ce qui me concerne, ma sexualité est une quête permanente depuis l'adolescence, où j'aime découvrir et faire découvrir : c'est pour ainsi dire une passion que j'élève au rang d'art (attention, je ne suis pas en train de vanter mes mérites, je suis loin d'être un artiste :-P)
Pour tout vous dire, je me considère comme pansexuel, ce qui, contrairement a la bisexualité, s'affranchit de la binarité des sexes officiels : quel que soit le genre d'une personne tout est possible, à partir du moment où une alchimie s'opère. Je crois d'ailleurs que cette alchimie est plus souvent liée à l'intellect qu'à une pulsion primitive, mais je me trompe peut être :-)
Ma compagne, de son coté, est beaucoup plus sage mais partage avec moi l'idée que la vie est bien trop courte et bien trop unique pour la gâcher et empiler dans son sac à dos des frustrations supplémentaires. Son souhait tiens plus du changement d'air que d'une quête du dépassement de soit :-)

Dès le début de notre relation, nous avons passé un accord, simple et clair : si nous rencontrons une personne, que le courant passe et que le désir - ce petit diablotin bien lutin - pointe le bout de son nez, inutile de lui résister !

Ce qui est étrange, c'est qu'il nous a fallut de longues années pour en profiter réellement, puisque c'est seulement depuis le début de cette année que nous nous sommes mis à rencontrer des gens, dans un but sexuel j'entends.
En fait nous avons eu une crise de couple en fin d'année dernière, une espèce de lassitude, un ras le bol total : nous ne nous supportions tout simplement plus.

L'idée nous est venue qu'il était peut être temps de mettre en pratique cet accord antédiluviens de nos jeunes années, ce que nous avons fait. 7 mois plus tard nous sommes toujours ensemble, nous avons tous les deux une relation saine (sans mensonge, d'un commun accord avec chaque partie etc..) avec au moins un amant et ça a clairement amélioré notre vie de couple mais également notre intimité. La gestion de la jalousie se passe bien, surtout de mon coté où l'idée de "propriété de l'autre" est une absurdité à abolir, encore un sympathique héritage d'une sombre époque.

Le coté plus triste de l'affaire, c'est la partie sociale, difficile à assumer au travail, en famille et même auprès de nos amis ; assez curieusement j'en souffre pas mal (plus que ma compagne en tout cas), je me sens dans une espèce de carcan lié a notre culture, à notre héritage religieux et impossible d'en parler à qui que soit. Car j'aimerais en parler, j'aime assumer mes idées ! Bon sang !

Mais non, ce n'est pas possible, ça jette souvent un froid... Il est difficile de faire des rencontres, malgré l'essor des sites de rencontres spécialisés dans l'adultère qui ne mène pas au type de relation que nous cherchons et jamais nous n'avons rencontrés de gens partageant nos idées...
Et si j'ajoute que nous habitons dans la campagne lorraine, ultime coup de grâce, vous comprendrez probablement mieux mon (notre) désarroi.

Merci donc à ce site et à ses participants !

Au plaisir de vous lire,
sarou

#

Popol (invité)

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h07

Ca jette un froid quand on en parle en société, c'est sûr! Tout comme dire ouvertement qu'on est pansexuel, ou bi, ou homo, jette automatiquement pas mal de gens dans la méfiance: si tu es quelque chose comme ça, ça menace la sécurité relationnelle de ceux qui croient que parce que tu es du même sexe qu'eux, et te supposant hétéro vu que tu as une amie, jamais tu n'auras envie d'eux; du coup, l'apprendre leur fait croire que tu vas automatiquement leur proposer la botte une fois ou l'autre.

Alors que pansexuel ne veut pas dire que tu aimerais baiser tout le monde, tous les arbres, dans toutes les circonstances ou les endroits possibles.

Alors que homosexuel ne signifie pas que tu veux t'envoyer tous les mecs que tu croises.

Alors que bisexuel ne signifie pas que tu tiens une compta pour avoir du sexe avec autant d'hommes que de femmes.

Car encore de nos jours, avoir une sexualité différente signifie, pour pas mal des gens qui l'apprennent à notre sujet, que l'on a une sexualité débridée... cherchez l'erreur!

#
Profil

tentacara

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h16

Bon, je dois être une sacrée veinarde qui habite le village dans les nuages. Quand je parle autour de moi de mon mode de vie (mes deux chéris et moi qui attendons impatiemment l'arrivée de notre bébé), ça peut susciter des questions, de la curiosité, mais jamais de l'hostilité. Que ce soit nos familles, nos amis, les amis de nos familles, nos environnements professionnels respectifs, et même le milieu médical depuis le début de ma grossesse, je n'ai jamais dû affronter la moindre remarque désobligeante. Même s'il nous arrive de rencontrer quelques réticences, le plus souvent, les gens nous accueillent chaleureusement, nous voient simples et heureux, fréquemment, nous arrivons à trois dans les dîners en ville et cela ne pose aucun problème. Nous sommes certes des bobos parisiens, mais je suis convaincue que si l'on montre et explique les choses simplement, la réponse en face est simple; en général : "Vous avez l'air heureux, j'en suis heureux pour vous, même si ce mode de vie ne me convient pas."
Bonne chance sur votre route, ne vous cachez pas, soyez vous-même et soyez heureux!

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h36

tentacara
Bon, je dois être une sacrée veinarde qui habite le village dans les nuages.

Un peu pareil, en fait. A une exception professionnelle près, par mes employeurs quand il y a quelques mois je travaillais encore avec des enfants, sur le thème "ça pourrait déranger quelques parents s'ils apprenaient ça du directeur du centre de loisir".

Pour l'une, c'était un peu hypocrite, pour l'autre elle a participé à des trucs potentiellement plus gênant encore (clin d’œil à Siestacorta), du coup je ne l'en soupçonne guère.

#

Popol (invité)

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h42

Rien compris à tes deux dernières lignes, Benjamin L. Steuplé?

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h50

Popol
Rien compris à tes deux dernières lignes, Benjamin L. Steuplé ?

Vrai que je n'étais pas très clair.

J'en ai discuté avec deux de mes employeuses.

L'une tenait un discours du genre "moi j'm'en fous, mais les parents c'est pas sûr", et là je sentais l'hypocrisie dans le ton, comme elle se couvrait derrière l'avis de personne a priori, sans rien en savoir, afin d'éviter un débat frontal avec moi.

L'autre disait aussi "moi j'm'en fous, mais les parents c'est pas sûr", en revanche son passé de libertine, de mannequin de charme et d'actrice pour performances scatophiles faisaient supposer d'elle une plus large ouverture au queer et aux sexualités et romantismes hors-normes.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

Popol (invité)

le jeudi 07 juillet 2011 à 17h56

Et comment c'est venu sur le tapis?

Parce que moi, mon polyamour, ça regarde en tous cas pas mes patrons...

Private life, hé là! Et confidentialité, hé ho.

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 juillet 2011 à 18h00

Recherche sur internet préalable à l'embauche, et dégottage de mon blog et de mes activités annexes, évidemment, puisque je tiens à l'unicité de ma personne sur le web. :)

Ni je ne leur en veux d'avoir fait la recherche, ni je ne regrette mon unicité sur internet. Mais ils auraient pu se brosser pour que j'enlève l'autocollant amours.pl de ma voiture, ou les liens vers polyamour.info de mon blog. Plutôt me faire virer.

De toute façon, j'ai finit par démissionner. Pour d'autres raisons.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Pouet_le_lutin

le jeudi 07 juillet 2011 à 18h39

Popol
l'apprendre leur fait croire que tu vas automatiquement leur proposer la botte une fois ou l'autre.

Exact, on ne peut mieux dire, rien que ça pose immédiatement un problème dans la communication, le message est brouillé et une distance apparait dans la discussion ; c'est presque un réflexe, genre de protection.

tentacara
Bon, je dois être une sacrée veinarde qui habite le village dans les nuages.

Peut-être, ou alors c'est moi qui habite au milieu d'une population un peu plus "ras-du-front" ? :-)

Bon j'ai peut être terni un peu trop le tableau, globalement mes très-proches (environ les doigts d'une main) le savent, mais savent juste ce qu'il faut. La plus grande partie de ma famille par contre, non, c'est même pas la peine, je ne suis pas assez proche d'eux de toute façon.

BenjaminL

L'une tenait un discours du genre "moi j'm'en fous, mais ...

L'autre disait aussi "moi j'm'en fous, mais ...

Ahahah, on retrouve un peu le discours "moi ça ne me dérange pas mais faites ça ailleurs".
C'est le "mais" qui n'a rien à faire dans leurs phrases.

En tout cas, vu les récents scandales (entres autres un prof homo dans une école privée je crois), non seulement il faut être prudent sur sa vie numérique, mais également sur sa vie privée tout court.

#

Popol (invité)

le jeudi 07 juillet 2011 à 18h58

Benjamin, moi j'appelle ça de l'ingérence, et y'a grosse confusion, une fois de plus.

Polyamour à la sauce pédophilie?

Elles ont développé "quoi" exactement risquait de déranger les parents? Surtout la deuxième patronne? Ta franchise sur le net?

Didiou, moi je filais aux prud’hommes dare-dare me renseigner, pour le coup...

#
Profil

Junon

le jeudi 07 juillet 2011 à 18h59

Plutôt de bonnes réactions de mon côté mais je soupçonne mes amis d'une grande tolérance et les autres de vouloir paraître plus cools qu'ils ne le sont...:-D
Par contre, ça ne regarde pas du tout mes employeurs (mais bien malin qui me retrouverait sur le Net, je fais en général attention aux recoupements mal intentionnés), d'autant que bien souvent mes amoureux/ses sont des collègues (mais ça je vais mettre la pédale douce, je pense, ça ne me réussit guère)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h06

Popol
Alors que homosexuel ne signifie pas que tu veux t'envoyer tous les mecs que tu croises.

Oui, et autre remarque faite par un de mes amoureux (qui se désole de ne pas être celui qu'on câline) : une fois que certaines filles savent qu'un mec est homo, elles n'hésitent pas à avoir des gestes affectueux envers lui, alors que s'il est hétéro ou bi, elles ne le feront pas, pensant qu'il aura forcément une arrière-pensée.

En résumé, on pourrait ajouter à la liste de Popol : être un homme hétérosexuel ne signifie pas que tu veux t'envoyer toutes les filles que tu croises !

sarou
j'aimerais en parler,

Bienvenue sur le site, et si tu le peux, n'hésite pas à venir à un "café-poly" ou autre rencontre pour parler de vive voix. :)

#
Profil

Junon

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h13

Ah mais moi j'adore faire des câlins à tous les hommes...euh en fait, à tout le monde, je crois, je suis panhugist!
(et bienvenue à toi Sarou)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h22

Junon
Ah mais moi j'adore faire des câlins à tous les hommes...euh en fait, à tout le monde, je crois, je suis panhugist !

Faut que tu viennes en urgence faire plein de câlins à ceux à qui on les refuse parce qu'ils ne sont pas homos alors :)

#

Popol (invité)

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h31

Y'en a une qui perd pas le Nord :-) :-) :-)

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h35

Popol
Y'en a une qui perd pas le Nord :-) :-) :-)

;)

#
Profil

cristal

le jeudi 07 juillet 2011 à 19h53

bonsoir à tous,
je "débarque" ici comme Sarou aprés la lecture de l'article de Rue 89, et enfin, enfin, un espace pr parler librement du couple pluriel et de nos personnalités multiples !
Sarou, comme avec ta compagne, mon mari et moi nous nous promis d'etre honnête face à nos désirs. Nous nous sommes connus jeunes et nous savions pertinnement que le concept de fidélité au sens judéo chrétien serait trés difficile à tenir ...autant en parler ouvertement si (j'allais dire le "problème") une histoire se présentait ....
Notre couple et notre amour n'en ont été que renforcés, mais évoquer ces engagements et comportements en société restent totalement impossibles...les gens pensent que vous êtes faciles, ouverts à toute proposition ! Grave erreur et confusion des genres ...en fait je crois qu'ils se sentent en danger car on les renvoie à leur propre histoire et leur propre interrogation, désir etc...c'est encore pire face à un autre couple, car l'un et l'autre s'auto scrutent pr voir la réaction de sa "moitié" ...terrible s'ils découvrent un décallage dans leur vision...en clair, vous mettez le souk dans leur vie affective et sexuelle en 2 temps 3 mouvements !

#
Profil

Junon

le jeudi 07 juillet 2011 à 21h49

J'enfile mon collant de super héroïne et j'arrive! :-)
Bienvenue Cristal!

#
Profil

cristal

le jeudi 07 juillet 2011 à 22h02

alors ma seule question : comment on fait pr rencontrer des polyamoureux ???? Il y a un signe de reconaissance ...lol ...???

#
Profil

Junon

le jeudi 07 juillet 2011 à 22h03

Me demande pas, je ne sors qu'avec des monos (et ce, bien malgré moi) :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion