Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le prix à payer

Jalousie
#
Profil

Romy

le vendredi 01 juillet 2011 à 22h26

J'interviens dans ce fil aujourd'hui pour vous poser une question sous un angle plus personnel.

Je me rends compte que j'ai toujours accepté les relations de mon mari, car c'était "le prix à payer" pour que moi, je puisse éventuellement faire la même chose. Je ne retire rien de concret de ses relations. Je suis jalouse et si je me laisse aller à les imaginer, je peux facilement sombrer dans le désespoir... Enfin, le mot est gros...je suis beaucoup moins jalouse maintenant, car j'ai appris après toutes ces années à contrôler cette jalousie et à la relativiser. Je me suis souvent mise au défi, me plaçant de plein gré dans des situations incomfortables, juste pour voir jusqu'où je pouvais aller.

Mon mari trouve que cette logique du "prix à payer" n,est pas la bonne. Il trouve que la possibilité de demander la pareille n'est pas une bonne raison pour opter pour ce mode de vie. Il est aujourd'hui prêt à renoncer à certains aspects de ses relations que je luis avait concédés, pour que nous trouvions un mode de vie qui nous apporte à tous des avantages en soi, sans que ce soit une situation de donnant-donnant, sans qu'il y ait de concessions et de "sacrifices". Parce que sinon, dit-il, il y aura toujours des frustrations possibles, des souffrances enfouies qui pourront resurgir à la moindre occasion.

Mais je ne veux pas qu'il renonce à certains aspects. Il est trop tard maintenant, j'en suis à une autre étape. Je veux qu'il agisse librement. Je ne veux pas être un frein à ses désirs. J'ai confiance en lui et en notre amour. Je ne veux pas un aménagement de nos désirs... Je le laisse libre, je veux être libre aussi.

Vous aurez compris que j'ai rencontré un homme, et que mon mari ne le vit pas trop bien; il met des conditions à cette relation (qui en pratique, feront en sorte que je ne pourrai vivre cette relation). Il dit que je lui ai donné une liberté qu'il n'avait pas demandée, me mettant au défi moi -même, et que maintenant, je prétend qu'il me "doit" cette même liberté...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Mysterhill

le samedi 02 juillet 2011 à 01h16

Bonsoir,

j'ai relu plusieurs fois, je n'ai pas trouvé la question, tout est dit, bien décrit même. vous avez confiance dans votre mari, vous l'avez laisser libre, vous attendez aujourd'hui la même liberté. Est ce son comportement , son revirement qui vous étonne ?

Effectivement, voici ce que je comprend, sans plus : l'impression que votre rencontre semble sérieuse. Elle fait peur à votre mari, dans la jalousie, il y a trivialement un manque d'estime de soi.

J'aime aussi la version : la jalousie, c'est la peur de ne plus être aimé. Je ne sais plus qui a dit cela, mais c'est un angle interessant pour regarder une relation, qu'en pensez vous ? cela pourrait-il s'appliquer à votre mari ?

#

(compte clôturé)

le samedi 02 juillet 2011 à 09h02

il s'agit peut être simplement d'un bref sentiment de "jalousie" de la part de votre mari. Est ce inconcevable d'imaginer un PA qui puisse ressentir un sentiment de pseudo jalousie lorsqu'une situation est en phase de changer ? la découverte de l'inconnu ?
le terme de jalousie n'est pas exact bien sur

#
Profil

Nounours

le samedi 02 juillet 2011 à 12h40

Bonjour Romy

Une question combien de temps t'a-t-il fallu pour accepter la relation de ton mari:

Romy
...je suis beaucoup moins jalouse maintenant, car j'ai appris après toutes ces années à contrôler cette jalousie et à la relativiser.

Combien de temps lui sera-t-il alors nécessaire pour inversement pouvoir gérer ton nouvel amour ? Il a certainement aussi besoin de temps, comment as-tu géré de ton côté sa relation ? Propose lui d'essayer en douceur, soit présente plus que d'habitude avec lui ! Et comme tu le dis si bien:

Romy
J'ai confiance en lui et en notre amour.

Alors, dit lui, répète lui ;-)

PS: Evite le "Tu me le dois", il ne pourra pas l'accepter aujourd'hui, comme tu ne l'aurais pas fait dans des circonstances inverses il y a quelques années ?!

#
Profil

LuLutine

le samedi 02 juillet 2011 à 13h25

Si j'y allais un peu fort, je dirais que ton mari exagère de te demander des compromis que toi tu ne lui as jamais demandés, alors même que ce n'était pas évident pour toi de faire les concessions que tu as faites.

Que tu les aies faites pour "t'améliorer" et/ou par amour pour lui, et pas par compersion, ça ne me semble pas être un grave problème en soi. Bien sûr, c'est mieux quand tout le monde est super compersif et que les petits lapins bleus volent dans le ciel....mais ce n'est pas toujours le cas !
Tu as fait un choix, ton choix et tu es adulte, il n'a donc pas à se sentir responsable de ce que tu as traversé puisque tu avais décidé, toi, d'assumer cette situation. Tu aurais pu partir et/ou lui donner un ultimatum. Tu ne l'as pas fait.

Donc, tu peux peut-être le rassurer sur ce point ? Lui dire justement que tu as fait ce choix il y a des années, et que tu ne lui reproches rien ? Il se sortira peut-être alors de la tête l'idée qu'il y a trop de frustrations en toi et que ça va lui retomber dessus un jour (c'est l'impression que j'ai en te lisant, en tout cas).

Ensuite, pour ce qui est d'accepter les choses de son côté, je suis un peu étonnée qu'il ne s'y soit pas "préparé" mentalement (moi, quand je demande une liberté, je me demande toujours préalablement si j'accepterais de la donner aussi à l'autre - bien sûr, l'imaginer et le vivre, c'est différent, mais ça change quand même beaucoup de choses d'y avoir pensé avant).
Cependant, comme le dit si bien Nounours, il lui faudra peut-être du temps. A toi de faire ce qu'il a (peut-être ?) fait avec toi à l'époque : lui montrer que tu es là, que tes sentiments pour lui n'ont pas changé, et que ta nouvelle relation ne change rien à votre relation.
C'est long, ça ne se fait pas forcément sans heurts, mais je pense que ça vaut le coup.

Enfin, même si la logique "donnant-donnant" n'est pas la meilleure (surtout, il ne faudrait pas qu'il croie que tu vois quelqu'un juste pour te "venger"), c'est quand même une logique qui me semble valable et que j'accepterais si j'étais à sa place.
Surtout qu'on peut très bien partir de cet état-là ("Je suis jalouse mais je te laisse vivre pour avoir la même liberté de mon côté plus tard") pour arriver à un état plus proche de la compersion ("J'ai passé de bons moments avec mon amoureux, maintenant je sais un peu ce que tu vis quand tu es avec une autre amoureuse, je sais que ça ne modifie pas tes sentiments pour moi, et j'arrive à me réjouir pour toi même si je continue d'être un peu jalouse" - par exemple).

#
Profil

Romy

le samedi 02 juillet 2011 à 15h20

Merci pour vos réponses. Je vais réfléchir à tout ça. Nounours, tu fais justement référence à ce que mon mari me dit...Lui laisser le temps. Mais c'est difficile de m'y rendre. Je suis toujours dans la logique du: "oui mais toi tu le fais"... Sauf que c'est vrai que j'ai mis du temps à l'accepter. donc lui aussi a besoin de temps...

Il dit que c'est moi qui l'a porté à aller aussi loin, parce que je ne m'y opposais pas, je ne mettais pas de barrières. Je souffrais , mais je lui disais d'y aller quand même. Une vraie dramatique espagnole! :-) Que finalement, c'est moi qui a choisi notre style de vie pour nous deux, même si c'est lui qui le vivait. Il dit qu'on n'a pas tous les mêmes exigences, et que si pour moi c'était ok...pour lui ce ne l'est pas nécessairement. Qu'il aurait tout arrêté si je lui avait demandé. Et je le crois sincèrement. Mais je crois aussi qu'il aurait été malheureux, et qu'à la longue, ça aurait été néfaste pour notre couple.

Je n'arrive pas à regretter d'avoir souffert .Je suis fière du travail que j'ai fait sur moi... En même temps, je comprends que je n'ai pas à lui imposer de souffrir comme moi j'ai souffert, et il ne peut pas contrôler la façon dont il se sent. Je comprends et je ne comprends pas....

J'aurais juste voulu savoir si d'autres avaient vécu ça (surtout ceux qui seraient à la place de mon mari...pour que j'arrive à mieux le comprendre). Et surtout qu'on me dise que je ne me fais pas "avoir" en étant compréhensive et tout et tout...Peut-être qu'il faudrait que je me fâche et agisse malgré tout. Juste peur que si j'attends tranquillement...et que je prends mon temps...rien ne changera.

J'ai évolué parce que mon mari a agit malgré ma souffrance. J'ai de la difficulté à le voir souffrir, car il devient distant et j'ai peur qu'il finisse par me quitter. J'ai plus confiance en mon amour pour lui qu'en l'amour qu'il a pour moi....Enfin, pas une question d'amour...Je pense qu'il m'aime très fort, tout comme je l'aime. Mais je pense qu'il serait capable de me quitter, par orgueil, ou tout simplement parce qu'il n,est pas bien avec l'idée que je puisse aimer et fréquenter d'autres hommes.

#

(compte clôturé)

le samedi 02 juillet 2011 à 16h28

Et si tu faisais confiance à ton mari en le laissant "gérer" seul ses sentiments? Dire "je veux qu'il soit libre", "je le laisse libre" "je ne veux pas le faire souffrir", etc. cela t'apporte beaucoup de tracas et de remords, mais c'est aussi pour toi une façon de contrôler la situation: "J'ai accepté ça, donc tu dois accepter ci". Il a le droit de mal vivre tes histoires... d'avoir besoin de temps pour les digérer, mais pas celui de t'empêcher de les vivre. Pas parce que toi, tu as tout accepté, mais simplement parce que personne n'a le droit de décider à ta place ce que tu es ou ce que tu dois être. Que ton mari vive tes histoires moins bien que toi tu n'as supporté les siennes, je comprends très bien ce que cela veut dire, j'ai déjà donné... L'expérience m'a montré qu'on a tout à gagner à s'affirmer fermement, calmement, telle qu'on est tout en restant évidemment à l'écoute de l'autre, des autres (car ton nouvel amour subit aussi ce conflit).
Et si tu faisais confiance à ton mari en te disant que même s'il menace de te quitter (fréquent en cas de dispute), il est capable d'évoluer s'il t'aime? Et si tu te faisais confiance à toi en te disant que même s'il te quittait, il reviendrait parce que tu es trop bien pour qu'il puisse longtemps se passer de toi? Et que si par hasard il te quittait vraiment, tu es assez bien pour vivre sans lui, seule ou avec d'autres.
Bref, c'est vraiment une question de confiance et de rapports de forces entre vous, j'ai l'impression.

#
Profil

Nounours

le samedi 02 juillet 2011 à 19h51

Je suis entièrement d'accord avec LuLutine:

LuLutine
Ensuite, pour ce qui est d'accepter les choses de son côté, je suis un peu étonnée qu'il ne s'y soit pas "préparé" mentalement (moi, quand je demande une liberté, je me demande toujours préalablement si j'accepterais de la donner aussi à l'autre - bien sûr, l'imaginer et le vivre, c'est différent, mais ça change quand même beaucoup de choses d'y avoir pensé avant).

Pour bien comprendre la situation, la question qui pourrait apporter une nuance serait: A l'époque quand tu lui as permis cette liberté, a-t-il indiqué ou laissé entendre qu'il n'accepterait pas la même situation dans l'autre sens (Toi avec un autre) ? Vous en avez discuté de la situation inverse à ce moment ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Boucledoux

le samedi 02 juillet 2011 à 20h30

assez d'accord avec Françoise. C'est à lui de gérer sa difficulté, à toi de l'aider à le faire mais pas en mettant ta vie en veilleuse.... surtout vu votre passé.

Romy

Il dit que c'est moi qui l'a porté à aller aussi loin, parce que je ne m'y opposais pas, je ne mettais pas de barrières. Je souffrais , mais je lui disais d'y aller quand même. Une vraie dramatique espagnole ! :-) Que finalement, c'est moi qui a choisi notre style de vie pour nous deux, même si c'est lui qui le vivait. Il dit qu'on n'a pas tous les mêmes exigences, et que si pour moi c'était ok...pour lui ce ne l'est pas nécessairement. Qu'il aurait tout arrêté si je lui avait demandé. Et je le crois sincèrement. Mais je crois aussi qu'il aurait été malheureux, et qu'à la longue, ça aurait été néfaste pour notre couple.

et moi je me dis (désolé, un peu cash) que c'est sacrément gonflé comme raisonnement !

Lui il n'a rien choisit en quelque sorte, il n'y est pour rien le pauvre chéri (Eve, pomme, tentation, femmes, tout ça quoi...) et maintenant qu'il s'est bien amusé par ta faute et que tu voudrais prendre un peu ton tour, ce serait bien que tout le monde rentre sagement à la maison parce que quand même ça lui pique un peu là...

Que ça soit un moment pas simple à gérer pour lui c'est compréhensible, qu'il ait besoin de ton aide c'est probable mais ça ne l'autorise pas à raconter n'importe quoi ni ne t'oblige toi à l'accepter...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Romy

le lundi 04 juillet 2011 à 00h38

Bonsoir,
Merci encore pour vos réponses. Plusieurs éléments qui portent à réflexion.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Romy

le lundi 04 juillet 2011 à 00h48

Nounours
Pour bien comprendre la situation, la question qui pourrait apporter une nuance serait : A l'époque quand tu lui as permis cette liberté, a-t-il indiqué ou laissé entendre qu'il n'accepterait pas la même situation dans l'autre sens (Toi avec un autre) ? Vous en avez discuté de la situation inverse à ce moment ?

Quand j'avais mal et que je lui disais..."tu verras quand ça sera ton tour..." ...Il le prenait comme une menace. Il trouvait que c'était de la vengeance. Mais s'il y a une chose de sûr, c'est que je n'ai jamais agit par vengeance. Il me disait à l'époque qu'on trouverait quelqu'un pour moi. C'est le fait que j'agisse seule qui est plus problématique, car je ne l'implique pas beaucoup dans ma démarche. Lui n,a jamais voulu d'histoires parallèles, mais plus une situation où tout le monde trouve son compte.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 04 juillet 2011 à 02h20

Il y a quand même plusieurs choses qui me frappent, parce qu'exiger de son partenaire qu'il vive les choses 100% à l'identique de nous, ça me semble disproportionné...

Romy
Par exemple, si lui a mis 6 mois avant que j'accepte qu'il aille dormir chez sa copine...moi je ne peux pas prétendre pouvoir dormir chez un nouvel amoureux après seulement trois semaines de fréquentation...

Sur ce coup-là, alors que je parlais plus haut d'une "vengeance" qu'il pourrait craindre de ta part, on pourrait plutôt se demander si ce n'est pas ton mari qui se "venge" d'avoir dû attendre six mois lorsque c'était lui qui était à ta place ?

Même en étant dans la situation de ton mari, je ne m'imagine pas demander à mon amoureux de passer par les mêmes périodes d'attentes ou d'adaptation que moi...je considère que l'adaptation se fait dans le couple (quand couple il y a à la base, ce qui était votre cas), et je ne vois pas pourquoi il cherche à t'imposer cette attente.
Si c'est sous prétexte qu'il l'a traversée, je trouve cela plutôt égoïste.

Romy
J'ai entamé la relation avec cet homme qui ne veut pas rencontrer mon mari... Mon mari n'accepte pas. Il veut une complicité avec cet homme, comme il serait possible pour moi d'avoir une complicité avec ses copines...


Tu disais plus haut que d'après ton mari, c'était toi qui l'avais laissé faire, lui avais donné une liberté dont il ne voulait pas, à te lire on avait presque l'impression que c'était toi qui fixais les règles...mais là on voit bien que c'est lui qui a fixé (au moins) une des règles : il devait te présenter ses amantes.
Soit, si ça lui convient. (Quoiqu'il aurait pu vous demander un peu mieux vos avis respectifs, vu ce que tu en dis !)

Mais encore une fois, je ne comprends pas pourquoi il cherche à t'imposer la même chose. Il a pensé au malaise que tu peux ressentir ou que ton amant surtout, peut ressentir ?
Pourquoi est-ce important pour lui de rencontrer ton amant ? Le sais-tu ? (Le sait-il ?) Il y a peut-être un autre moyen de le rassurer que la rencontre, lorsque celle-ci n'est pas souhaitée par ton amant. Non ?

Romy
Pour qu'il puisse accepter, il faudrait que tout soit fait pareil, qu'il y mette lui aussi 5 ans avant d'être tout à fait à l'aise, comme moi j'y ai mis 5 ans...

Oui, donc ça rejoint un peu ce que je disais dans un autre message : pendant ces 5 ans, tu as dû t'habituer pour être à l'aise, et lui ne s'est pas posé une seule seconde la question de la réciproque, en se disant que si ça t'arrivait, l'idéal serait qu'il arrive à accepter pour toi ce qu'il aurait voulu avoir pour lui...je continue de penser qu'il aurait dû le faire !

Romy
Quand j'avais mal et que je lui disais..."tu verras quand ça sera ton tour..." ...Il le prenait comme une menace. Il trouvait que c'était de la vengeance. Mais s'il y a une chose de sûr, c'est que je n'ai jamais agit par vengeance.


Je vais prendre la suite de Nounours dans les questions :

Ton mari est-il bien convaincu que tu n'agis pas par vengeance ou par jeu de pouvoir ? Parce qu'à te lire, j'ai l'impression que c'est lui qui agit dans une logique "donnant-donnant", "oeil pour oeil, dent pour dent", et pas toi. Mais peut-être qu'il le fait parce qu'il croit ou a le sentiment que tu te venges de "ce qu'il t'a fait subir" ?

C'est juste une hypothèse...en gros, il serait dans le jeu de pouvoir parce qu'il croit que tu y es, et il ne veut pas "perdre"...(je me trompe peut-être complètement).

#
Profil

Nounours

le lundi 04 juillet 2011 à 12h02

Merci pour ta réponse Romy, je m'en doutais un peu que l'idée avait été évoquée, alors maintenant je peux te répondre dans la même idée que Boucledoux

Il a quel âge ton mari, j'ai l'impression d'un gamin de cour d'école:

- Maitresse, c'est Romy qui m'a obligé à jouer, sniff !

Pendant ce temps le gamin s'amuse bien lui ;-)

- Je n'aurais pas commencé à jouer si elle aussi, elle a le droit, sniff.

Evidemment une fois qu'il s'est bien amusé, c'est facile !

- Elle m'a fait attendre avant que je puisse commencer à jouer, c'est une vilaine, re-sniff !

- Et maintenant elle veut aussi jouer, c'est mon jeu pas le siens, sniff !

- Mon jouet il est comme ça, elle n'a pas le droit de jouer avec un jouet mieux que le mien, je veux voir son jouet, sniff, sniff... c'est pô juste, sniff !

Si cela continue, il va nous faire un caprice, se coucher par terre et taper des pieds, le gamin ! :-(

Désolé de l'infantiliser à ce point, mais franchement en te lisant et en évoquant ton mari, vraiment une impression d'un sale gosse :-)

Je peux comprendre que la situation est nouvelle, peut-être aussi soudaine et qu'il lui faut un peu de temps! Peut-être du temps pour grandir !

Bon courage ;-)

Ps: Ne lui répète pas ce que je viens d'écrire, je doute qu'il puisse apprécier une telle part de franchise. Alors, en douceur, si tu désirs qu'il reste réceptif.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 04 juillet 2011 à 13h06

@ Romy : il a pas demandé une liberté, mais il en a néanmoins concrètement profité, non ?

Je crois me souvenir que de son côté, il voulait toujours que, dans la relation, vous soyez dans des plans à trois, c'est à dire faire que sa vie amoureuse se passe sous tes yeux.... Et presque que tu sois obligatoirement aimante avec son autre... Qui'il était déçu que tu préfères la compartimentation perméable au partage "complet".

Je déforme, ou c'était ça ?

Parce que dans ce cas, un truc qu'il semble ne pas apprécier, c'est la responsabilité individuelle en amour ; prendre sur lui que c'est pas une harmonie continue de tous avec tous, mais plus des différents modes de bonheurs de chacun qui rejaillissent sur tous...

#
Profil

Romy

le lundi 04 juillet 2011 à 14h26

Oui, c'est comme ça Siesta. Merci aussi aux autres, je lis attentivement vos réponses. Je ne crois pas qu'il faille tout de suite sauter aux conclusions du mari contrôlant et infantile et de la femme aimante, soumise et non- affranchie.
Je crois qu'il n'est pas contre, mais c'est de la manière dont je le fais qu'il n'aime pas. Il dit qu'il a deux conditions: la discrétion (que personne ne le sache) et la complicité entre les trois (encore une fois pour que personne ne le sache et pour que l'homme n'ait pas envie de lui faire de coups bas). Son but est que ça se passe bien pour tout le monde. Moi je ne respecte pas toujours ces deux conditions. Parce que j'en suis à un autre niveau. Plus d'objection à ce qu'il embrasse sa copine en public, par exemple. Alors que moi je ne puisse pas aller voir un homme car on pourrait me voir qui sort de chez lui... je comprends et je ne comprends pas.

Enfin, je m'étais dit que je ne voulais plus jouer au "tu fais ça alors je peux faire ça"... De toute manière, cet homme semble s'être lassé de ce qu'il appelle "ces complications"... Ça aussi ça m'embête. Je trouve dommage qu'il ne comprenne pas la situation et ne veulent faire un effort.

#
Profil

LuLutine

le lundi 04 juillet 2011 à 19h11

Romy
la complicité entre les trois

Oui mais la complicité, ça ne se choisit pas...
Même si ton amant accepte de voir ton mari, rien ne dit qu'ils vont devenir "complices"...

Romy
que moi je ne puisse pas aller voir un homme car on pourrait me voir qui sort de chez lui... je comprends et je ne comprends pas.


Pareil.
Franchement, ça ferait quoi que tu sortes de chez quelqu'un d'autre ?
Tu ne vas jamais voir des amis ?
Ce que d'autres pourraient supposer ("En fait, ce n'est pas un simple ami, c'est son amant") n'a vraiment aucune importance ! Au pire, si on vous pose la question (ce qui m'étonnerait), vous vous mettez d'accord pour nier, pour faire une réponse évasive ou pour détourner le sujet...non ?

#
Profil

kadah

le lundi 04 juillet 2011 à 19h14

Romy
. Il me disait à l'époque qu'on trouverait quelqu'un pour moi.


comment ça ON? Oo
un droit de regard sur la personne que tu vas rencontrer, son aval indispensable pour telle ou telle relation?
j'en ai failli m'étouffer...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Nounours

le lundi 04 juillet 2011 à 19h28

Désolé Romy, j'y suis allé un peu fort :-(

Si je comprends, il a peur du "qu'en dira-t-on" si cela venait à se savoir. Mais il a pensé au qu'en dira-t-on en ce qui te concerne, comme a-t-il gère cela hier et aujourd'hui avec elle "La deuxième", discrétion ou liberté aux yeux de tous ou ... ?

Comment est-il en public et/ou privé, un peu macho, besoin de s'affirmer, c'est lui l'homme, ou... ?

A toi de le rassurer peut-être sur une certaine discrétion dans ta nouvelle relation. Il désire peut-être aussi rencontrer l'autre pour le jauger, voir si ce n'est pas quelqu'un qui va se vanter autour de lui et ensuite à des gens que toi et ton mari connaissez, alors faire passer ton mari pour un ....

D'où son désir de gérer la situation, car il a simplement des craintes, mais au fond il ne désire que ton bonheur. Situation contradictoire pour lui aussi: liberté ou ingérence. J'en reviens alors à l'idée de lui expliquer comment toi tu as réussi à dépasser ton (tes) appréhension (s) et le rassurer sur l'autre.

J'espère avoir été un peu plus constructif ce coup-ci ;-)

#
Profil

Romy

le lundi 04 juillet 2011 à 21h20

Je lis vos réponses à tous et vous faites avancer ma réflexion...Mais encore une fois, je réponds à Nounours!

Tu touches les bons points. Il n'est pas macho en public, enfin pas selon mon point de vue (mais on me l'a déjà dit en effet). Le "qu'en dira-t-on" en ce qui me concerne...il trouve que ce n'est pas pareil. Ce avec quoi je ne suis absolument pas d'accord. Ma tactique à moi a été de ne rien cacher aux autres de ses relations, et même d'y aller de manière pro-active, justement parce que je préférais être celle qui le dis, plutôt que celle à qui on le rapporte. Mais c'est ma technique personnelle pour ne pas qu'on me prenne "en pitié".

Voyant mon mode de fonctionnement, il ne s'est plus fait de problèmes pour se faire voir en public, même s'il est assez discret de nature. Pour moi, c'est différent. Il est pris avec ses préjugés (et ceux des autres dit-il) qui veut qu'une fille qui a d'autres mecs est beaucoup plus mal vue qu'un homme qui a d'autres filles. Il dit que ça nous affectera, dans notre boulot, par exemple. Je ne suis pas du tout d'accord...Je trouve même que ce qui nous affecte davantage c'est qu'on croit que lui a des copines et moi pas... Autrement dit,je trouve que le couple ouvert est mieux vu qu'un ménage polygame. Pas lui.

Même s'il est conscient que ce sont des préjugés, il dit qu'il ne peut rien y changer, que c'est comme ça qu'il se sent, qu'il se sentirait mal et qu'il préférerait quitter la ville que de savoir que tout le monde sait de mes escapades... Il est un peu parano parfois, mais c'est vrai que dans certains quartiers, les murs ont des oreilles. Et il n'a pas du tout confiance en moi que je n'irai pas raconter ce qui se passe dans ma vie. Il n'a pas tort. J'ai besoin de parler, de raconter, à des copines par exemple. Et même si tu leur dit: c'est un secret...C'est certain que ça finit par se savoir. Et comme je lui ai dit: j'ai un certain besoin enfoui qu'on sache que j'ai aussi des amants. Ça fait dix ans qu'on sait que toi tu as des copines et moi on ne me voit jamais avec personne. Je n'aime pas avoir cette réputation de fille qui accepte tout de son mari et qui doit dont être malheureuse dans le fond d'elle-même (une est même venue habiter chez nous pendant un an...mais pour lui, ça les voisins pouvaient dire qu'on étaient tous amoureux, c'était pas pareil). Mais je ne ferai naturellement pas exprès pour me montrer en public! Toutefois, je ne veux pas non plus être muselée.

Tu as raison qu'il veut mon bonheur. Et il ne me tient tout de même pas à la gorge :-) Juste difficile pour moi d'accepter qu'il ne prenne pas les choses avec philosophie et avec une certaine sérénité. Je dois tellement y aller doucement et avec des pincettes que ça finit par interférer sur mes relations...Les autres finissent par fuir. Ou j'explique mal la situation, ou je tombe sur des hommes qui ne sont vraiment pas ouverts au polyamour. Parce que finalement, mon mari a raison: "si le type ne veut même pas faire l'effort de me rencontrer...il ne vaut pas la peine. Et si tu continues la relation malgré ma requête, c'est que tu lui donnes raison à mes dépens". Mon mari se sent comme si c'est l'autre qui avait gagné...Que pour aller avec l'autre, j'ai fait fi des conditions de mon mari.

Ton idée de lui expliquer comment moi j'ai réussi à dépasser mes appréhensions est bonne, mais ça ne fonctionne pas. Car il dit qu'on n'est pas faits pareils. Quant à le rassurer sur l'autre, c'est peine perdue....Déjà l'autre a dit qu'ils n'avaient pas d'atomes crochus (ils se sont rencontrés à une seule occasion alors qu'il n'était pas question encore d'une quelconque relation entre nous). Puis il dit des trucs type:" ton mari te trompe, tu peux bien le faire toi aussi..." Une connerie on s'entend...mais pas tout le monde qui a fait des réflexions sur le polyamour. Je comprends qu'il peut penser ainsi. Reste que pour mon mari, ce type n'est pas le bon... Et il n,est pas du tout rassuré. Il me dit donc: "je ne t'empêche pas, mais tu devras vivre avec les conséquences, ce qui veut dire que je pourrais m'éloigner pour un temps...3 mois...6 mois... Je ne sais pas." Est-ce que tout ça vaut la peine? Je ne crois pas.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Romy

le lundi 04 juillet 2011 à 21h31

Kadah:" comment ça ON ? Oo un droit de regard sur la personne que tu vas rencontrer, son aval indispensable pour telle ou telle relation ? j'en ai failli m'étouffer... "

Ben oui Kadah. C'est un peu comme ça. Moi aussi à la limite, je pourrais avoir un droit de regard. Ma priorité est toujours mon mari, et vice versa. On se préoccupe de comment l'autre se sent etc. (naturellement, dans la limite de notre propre bonheur). Que j'aie un seuil de tolérance plus élevé, je n'y peux rien, et je ne peux pas exiger le même seuil de tolérance. Peut-être que moi je retire une forme de gratification personnelle de cette tolérance. Lui n'est pas fait pareil. C'est ça qui est difficile à accepter pour moi. Mais je sais qu'il fait énormément d'efforts, au fur et à mesure que je repousse ses limites.

C'est sûr que l'objectif ultime pour moi serait de pouvoir faire ce qu'on veut avec qui on veut au moment où l'on veut. Un couple ouvert sans aucune amertume, que dans le bonheur. Mais nous, on n'est pas encore rendus là. Moi davantage.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion