Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Lexique

Bases

Compersion

Mot d'origine anglaise. Proche de la compassion ou l'empathie en français. Souvent assimilié comme le contraire-même de la jalousie.

Décrit le sentiment d'éprouver de la joie quand les personnes que vous aimez partagent de l'amour avec d'autres.

Jalousie

Dans le cadre d'une relation amoureuse, la jalousie est la conséquence de la peur de perdre l'être aimé ou l'exclusivité de son amour, au profit d'une autre personne – sentiment qui peut être fondé sur...

» Lire l'article

#
Profil

bohwaz

le jeudi 25 décembre 2008 à 19h07

Bon il faudra encore compléter, c'est qu'un début... Si vous avez des idées de trucs à rajouter/corriger...

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 décembre 2008 à 13h16

Oui, justement... empathie et compassion sont différentes, et ce n'est pas anodin dans le contexte, à cause du problème de la jalousie, justement. (Je suis en train de réfléchir à la question posée par Paul Eaglott ailleurs.)

[b]Empathie[/b]

Comprendre autrui, grosso-modo

[b]Compassion[/b]

Souffrir avec autrui, tout aussi grosso-modo

#
Profil

Paul-Eaglott

le vendredi 26 décembre 2008 à 13h33

Ah, c'est intéressant : une fois de plus, le vocabulaire dévoile sa capacité à générer des malentendus.
J'ai déjà eu plusieurs discussions très intéressantes autour du vocabulaire amoureux, et j'ai pu constater qu'un même mot ne recouvre pas du tout le même ressenti selon ceux qui l'emploie. Ici encore, mes définitions sont différentes de celles de Clémentine. Pour moi,

Empathie = faculté de s'imprégner de l'état émotionnel de l'autre. Cela conduit à souffrir "réellement" en même temps ou être heureux en même temps.

Compassion = faculté de concevoir ce que l'autre ressent, et d'apporter une réponse émotionnelle apaisante.

C'est presque la nuance inverse de ce que Clémentine décrit. Dans le cas de l'empathie, il ne me semble pas y avoir de recul (souffrance partagée), alors que dans le cas de la compassion, il y a un accompagnement de la souffrance, sans qu'elle soit "contagieuse".

La compersion, c'est plus simple à comprendre ! :-)

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 décembre 2008 à 20h33

Oui, peut-être. J'ai été revérifier ce qui s'entend par empathie et compassion dans mes références... et c'est possible que nous soyions en pleine confusion avec les faux-amis en matière de traduction.
L'important dans l'histoire, c'est qu'avec de la compassion en matière de psychologie, la réponse la plus apaisante à donner entre peut-être en contradiction avec une réponse honnête et aidante; alors que l'empathie permet de percevoir ce qui se passe, et d'accompagner dans son cheminement celui qui souffre, tout en mettant ses propres résonnances de côté.

Bref, à choisir entre compassion et empathie avec quelqu'un qui souffre de jalousie par exemple, je choisis l'empathie pour l'aider à traverser une épreuve dont il a sûrement à apprendre beaucoup. Et si je suis impliquée dans sa souffrance, j'éviterai de mélanger le rôle d'actrice du problème et celui de la personne empathique - je pense toujours à cette histoire de jalousie à surmonter. C'est déjà assez de difficulté en un problème...

#
Profil

artichaut

le jeudi 16 novembre 2017 à 23h38

J'ai cherché un glossaire sur ce site, et je ne l'ai pas trouvé (j'ai tapé "glossaire" dans le moteur de recherche du site).

Ce n'est qu'en cherchant sur le web que je suis finalement tombé sur ce... Lexique.

Ne faudrais t-il pas le mettre beaucoup plus en avant sur le site ?
…et a-minima dans la page "poly-quoi?"
et qu'une recherche "glossaire", "vocabulaire", "dico" ou "dictionnaire", permette de le trouver simplement

Il conviendrais aussi de le compléter un peu.
Je veux bien prochainement participer à proposer de nouveaux mots.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bohwaz

le vendredi 17 novembre 2017 à 22h27

Hésite pas à nous envoyer un mail: /apropos/

Ou à proposer un article pour compléter le lexique et on fusionnera avec la page existante :)

J'ai rajouté un lien depuis la page poly-quoi, merci.

#
Profil

artichaut

le mardi 22 mai 2018 à 21h06

sur un autre fil j'avais demandé ça :

artichaut
je cherche une manière de désigner cette caractéristique : "Une nouvelle relation (un amour, du sexe) intensifie la relation en cours, au lieu de la diminuer."

Claireobscur avait (entre-autre) proposé l'effet boomerang que j'aimais bien.
Dans ma filmo j'ai utilisé (faute de mieux) : "intensification relationnelle".

Je signale cette proposition sémantique que bonheur à utilisé sur un autre fil dans un sens assez proche : l'effet boule de neige, qui certes ne précise pas dans quel sens se fait l'intensification, mais qui est assez parlant je trouve.

J'aime bien ces idées d'effets et je trouve intéressant ces nouvelles propositions sémantiques.

#
Profil

bonheur

le mercredi 23 mai 2018 à 12h11

Lorsque l'on fait une boule de neige, on prend un peu de ces cristaux et on les comprime... sauf que l'effet est limité. Par contre, si on fait rouler dans la neige notre toute petite boule, ce qui demande peu d'efforts (à part si on a très mal au dos), en tout cas pas de déploiement de force, la boule grossi toute seule.

Pour moi l'effet boule de neige ne nécessite pas d'efforts, de personne et la neige se cristallise toute seule pour s'amplifier. Ma capacité à aimer est ainsi et j'aime que celle des personnes que j'aime se cristallise à la mienne pour s'imbriquer et donner une jolie plus grosse boule de neige où chaque cristaux reste unique, mais dans un tout harmonieux.

Donc, oui, le mot intensification (dans mon cas) est tout à fait parlant. Après, la cristallisation, c'est à moi de la faire, de la provoquée et d'offrir les conditions à cette intensification. C'est top quand l'harmonie et la cristallisation est là ! J'adore !!!

Message modifié par son auteur hier à 12h.

#
Profil

Diam98

le mercredi 23 mai 2018 à 12h34

Ta description est très juste bonheur.. J'ai un ressenti similaire..

Lançons nous dans une proposition métaphysique, pourquoi pas l' "effet magique de l'onde amoureuse" ou "effet d'onde"?
Epicentre étant une relation amoureuse, de celle ci émane une onde qui impacte positivement les proches (conjoints, enfants..).

Vous en pensez quoi?

#
Profil

bonheur

le mercredi 23 mai 2018 à 13h34

Je crois au champ morphique, alors les ondes (+) (+) (+) .

Connais-tu le livre "les 10 secrets du magnétisme amoureux" de Ruediger SCHACHE. Excellent livre que je recommande... oui, je sais, encore un (c'est lassant je suppose pour certains :-/ ).

Et pourquoi pas "l'effet magnifiquement boule de neige de l'onde amoureuse" ?
C'est un peu long mais complet, je trouve :-D .

#
Profil

Diam98

le jeudi 24 mai 2018 à 00h35

Rohh c'est beau...

Je valide cette longue définition, elle me remplit de bonheur à la lecture. Décidément, tu portes bien ton nom ;-).

Merci pour les références littéraires, elles sont toujours utiles, si ce n'est pas dans la disponibilité de l'instant, ce sera un peu plus tard...

Mon mari, avait la même représentation "boule de neige" que toi, sans connaître la tienne précédemment.

La définition de ce terme, pourrais t il représenté, une grande partie de la quête du polyamoureux ( ou polyaffectif)?

#
Profil

bonheur

le jeudi 24 mai 2018 à 12h27

Toujours heureuse de pouvoir apporter de la positivité et le vocabulaire qui va avec, et des références de livres.

Diam98
La définition de ce terme, pourrais t il représenté, une grande partie de la quête du polyamoureux ( ou polyaffectif)?

Pour quelques uns, je le suppose, en effet. Je doute que ça puisse appuyer une généralité.

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion