Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogame et malheureuse

Monogamie
#

Milka62 (invité)

le dimanche 10 avril 2011 à 01h34

Bonsoir,

Je suis mariée depuis 20 ans. J'aime beaucoup mon mari. Il y a 10 ans, je suis tombée amoureuse d'un homme avec qui je suis à l'heure actuel toujours en relation.
mon problème est que j'aimerai bien en parler à mon mari et que je ne peux pas le faire.
En effet, il est d'une culture ou il est impossible d'etre polyamour. Il me quitterait, et ça c'est impossible pour moi. Je suis donc condanmée à vivre avec mes 2 hommes dans la souffrance...
En outre, plus je prends de l'âge, plus je pense qu'il est impossible qu'une seule personne fasse le bonheur d'une autre, je suis donc de plus en plus pour le polyamour, mais ne peut le vivre.

Voilà, je voulais juste vous faire part de mon expérience

#
Profil

Deville

le dimanche 10 avril 2011 à 11h09

Milka62
Bonsoir,

Je suis mariée depuis 20 ans. J'aime beaucoup mon mari. Il y a 10 ans, je suis tombée amoureuse d'un homme avec qui je suis à l'heure actuel toujours en relation.

mon problème est que j'aimerai bien en parler à mon mari et que je ne peux pas le faire.

En effet, il est d'une culture ou il est impossible d'etre polyamour. Il me quitterait, et ça c'est impossible pour moi. Je suis donc condanmée à vivre avec mes 2 hommes dans la souffrance...

En outre, plus je prends de l'âge, plus je pense qu'il est impossible qu'une seule personne fasse le bonheur d'une autre, je suis donc de plus en plus pour le polyamour, mais ne peut le vivre.

Voilà, je voulais juste vous faire part de mon expérience

Bonjour et merci de nous faire partager ton expérience.

Au fil de mes expériences, j'ai pu constaté combien on a tendance à:
- surestimer la certitude d'être abandonné par un partenaire officiellement rigidement monogame en cas d'aveux de besoins/vécu polyamoureux (coming out);

- sous-estimer la capacité de tel partenaire à réévaluer ces principes/lois/règles universels et abstraits -- même lorsqu'ils sont enracinés dans des fondements culturels et religieux, et Dieu sait si je suis le premier à reconnaître la puissance (aussi bien positive que destructrice) de tels fondements sur les individus -- quand la violation de ces principes devient incarnée par la personne qu'il/elle aime et à choisi pour partager son intimité pendant de très longues années;

- sous-estimer notre incapacité à vivre heureux après avoir été quittés par l'être aimé uniquement pour lui avoir avoué la nature polyamoureuse (ou autre d'ailleurs) que nous nous sommes découverte, surtout lorsque l'on bénéficie déjà de l'appui affectif d'un autre amour profond et durable;

- surestimer la capacité de notre partenaire à vivre heureux sans nous sur le long terme après nous avoir quitté par acte reflexe pour lui avoir révélé notre identité polyamoureuse.

Et si ton mari était aussi polyamoureux mais vivait son/ses autre(s) amour(s) dans la clandestinité, rongé par la peur que tu ne le découvres?

Une des merveilles de la vie est de découvrir que l'on es PAS CONDAMNÉ au malheur, ni à la clandestinité, ni a accepter des modes de vie contraire à nos aspirations profondes pour peu d'avoir le courage de prendre le risque d'être authentique et soi même face a ceux que l'on aime et qui prétendent bien nous le rendre. Tout du moins quant on a la chance de vivre dans des pays ou les droits humains sont raisonnablement respectés comme en France et on ne risque pas la prison, la lapidation ou la décapitation pour ses besoins affectifs et/ou sexuels officiellement minoritaires.

Combien de parents issus de cultures homophobes et pratiquants quotidiennement avec une piété fondatrice des cultes homophobes, condamnant les homosexuels tout au long de leur vie comme des malades, dépravés ou suppôts de Satan, n'ont-il pas au bout du compte, certes souvent au prix d'un long et ardu procédé de déchirement et remise en question, fini par continuer à aimer leurs enfants après que ceux-ci aient eu le courage de faire leurs coming out? Quand le péché abstrait prend le visage humain individuel que l'on aime, ce visage familier et intime peut grandement contribuer à dédiaboliser et dédramatiser ce péché. Il peut aussi diaboliser et déshumaniser la personne "traitresse des principes de la secte/tribue/clan/politburo". C'est un peu un acid test de l'humanité, individualité, solidité et paix intérieur de l'être aimé.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le dimanche 10 avril 2011 à 14h52

Deville exprime avec un réel talent les réflexions que m'a inspiré le témoignage de Milka.
Go Deville, go !

Milka, la situation est délicate, mais surtout ne te crois pas condamnée à être malheureuse jusqu'à la fin de tes jours. Ce serait le pire des choix. (Ce qui ne t'empêche pas de te préparer à d'éventuels problèmes avant qu'ils ne survienne, pour mieux les gérer).

Je te souhaite le courage nécessaire pour la suite.

C.T.

#
Profil

wotan

le dimanche 10 avril 2011 à 19h56

Pour moi il n'y a rien de pire de vivre une vie que l'on ne veut pas. Alors je pense qu'il faut prendre le taureau par les cornes et communiquer. Tu sentiras une grande libération et le débat sera alors possible.
Si ton mari t'aime, il dois t'aimer pour ce que tu es. Cela est une vraie preuve d'amour.
Et puis comme dit Deville on sous-estime la capacité du partenaire à réévaluer son positionnement.
Bon courage.

#

milka62 (invité)

le dimanche 10 avril 2011 à 23h35

Merci beaucoup pour vos commentaires. Malheureusement, mon mari est musulman, et très exclusif. Je sais aussi que depuis que nous sommes ensemble, il ne m'a jamais trompé. D'ailleurs, cela m'aurait bien arrangée s'il l'avait fait..
Quant à l'homme dont je suis tombée amoureuse, lui n'est pas amoureux de moi. Je crois qu'il a n'a que de l'amitié pour moi.

J'ai aussi rencontré un autre homme il y a quelque temps, il est marié, et lorsqu'il s'est aperçu qu'il commençait à tomber amoureux de moi, il a préféré rompre disant qu'il n'arrivait pas à gérer la situation...

je ne fais que rencontrer des monogame dans l'âme, je sais bien que j'habite un petit pays ( La Suisse ) mais existe t'il des Suisses polyamour ??

#
Profil

Jena

le lundi 11 avril 2011 à 01h25

Je connais au moins un couple polyamoureux en Suisse, oui ;)

#

(compte clôturé)

le lundi 11 avril 2011 à 04h53

Regarde la carte des membres (sous Annuaire des membres).

#
Profil

wotan

le lundi 11 avril 2011 à 22h42

Milka62,
D'abord, ton mari est un homme avant d'être un musulman. Et je pense que la religion n'a rien à faire dans la résolution de votre histoire. C'est d'humain à humain qu'il faut dépasser cette situation. Il faut en passer par la communication évidemment. Discuter calmement, peut-même seras tu surprise pas son désir de comprendre. Peut-être même te remerciera t il d'avoir dis la vérité. L'occasion de partir sur un nouveau contrat moral. Courage. Biz

#
Profil

kadah

le mardi 12 avril 2011 à 08h38

connaissant la religion musulmane, je comprend ton problème!
malheureusement, les hommes y sont souvent élevés en "maître à bord"...
étrange d'ailleurs car ils sont essentiellement élevés par leur mère, mais elles même formatées par des générations et des générations de femmes (fortes et qui gèrent tout, mais soumises à leur mari)
dialogue avec lui, le fait que tu sois malheureuse est le point le plus important de ton histoire, ne préfèrerait-il pas une femme heureuse et épanouie?
bon courage

#
Profil

Boucledoux

le mardi 12 avril 2011 à 17h48

kadah
connaissant la religion musulmane, je comprend ton problème !
malheureusement, les hommes y sont souvent élevés en "maître à bord"...

hum.... Parce que les bons mecs français chrétiens bien patriarches de chez nous y z'y sont pas élevé aussi en "maître à bord" ????

C'est pas plutôt un bon gros truc bien partagé par toutes les cultures/religions/sociétés bien patriarcales d'ici et d'ailleurs.... ?

Malheureusement...

Désolé pour le HS mais je dois dire qu'en ces temps troublés j'ai du mal à laisser passer des trucs pareils... même si je comprends bien que ce n'était pas du tout le propos de kadah et que je mets pas pour autant son propos dans le même sac puant que bien d'autres...

une petite lecture pour la route : lmsi.net/A-visage-decouvert

#
Profil

kadah

le mardi 12 avril 2011 à 19h17

Boucledoux


Désolé pour le HS mais je dois dire qu'en ces temps troublés j'ai du mal à laisser passer des trucs pareils... même si je comprends bien que ce n'était pas du tout le propos de kadah et que je mets pas pour autant son propos dans le même sac puant que bien d'autres...


prout alors, c'est vrai que mes propos peuvent être mal interprétés!
des fois on ferait mieux de se relire avant de poster...:-(
ce n'était bien sûr absolument pas une stigmatisation de la religion musulmane mais plus un avis sur l'éducation des hommes par les femmes maghrébines (dont je suis)
c'est bon, personne m'en veut?
soyez sympa, me jetez pas des cailloux, ça pique...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion