Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment faites-vous quand vous avez des enfants?

Famille
#
Profil

monamour

le samedi 30 octobre 2010 à 10h48

Bonjour

Toujours dans mes tentatives de trouver une solution, je me demandais comment font ici les polyamoureux qui ont des enfants pour voir leurs amoureux. Allez vous chez eux avec les enfants?
Vous expliquez comment la situation aux enfants? Les miens ont 6 et 3 ans

Merci

#
Profil

LuLutine

le samedi 30 octobre 2010 à 11h11

Ca serait bien que Françoise passe par ici ^^

Monamour, si tu as lu "Aimer plusieurs hommes" cela dit, tu as sans doute déjà des éléments de réponse....

Je ne sais plus s'il y en a dans le "Guide des Amours Plurielles", mais je pense que oui...

#
Profil

Gin

le samedi 30 octobre 2010 à 11h24

c'est vrai bien vrai ça !
dans "Aimer plusieurs hommes" Françoise présente une façon décomplexée d'être mère, moi c'est ce point là qui m'avait le plus impressionnée en fait, être une femme différente, c'est déjà pas mal, mais être une mère différente, là je dis bravo bravo !!

ceci dit, je ne suis pas mère...

#

ladymarlène (invité)

le samedi 30 octobre 2010 à 14h54

Je suis mère, je pense que je n'ai pas la même opinion que françoise mais pour moi, c'est net. Les enfants n'ont pas à savoir.
J'ai un fils de 15 ans et je ne mets pas le nez dans ce qu'il fait au lit ou ailleurs avec ses petites copines. Je n'ai pas la moindre idée s'il a fait quelque chose au lit ou ailleurs, en fait.
Donc, j'estime qu'eux non plus n'ont pas à savoir. C'est un domaine qui ne les concerne pas.
Leur père et moi avons des jeux (le terme jeu est important) BDSM et on ne leur ne parle pas. Donc, si un jour, nous avons une autre personne dans notre vie, il est clair qu'ils ne le sauront pas. Ils ont 9 et 15 ans et leur vie à construire, il serait injuste et malsain de les encombrer de la notre.

#

(compte clôturé)

le samedi 30 octobre 2010 à 15h58

Mes filles ont toujours su que leur père et moi avions chacun des amoureux et amoureuses, et quand elles étaient petites, avaient l'habitude de dîner parfois juste avec moi ou juste avec lui. Mais les détails de cette vie personnelle nous appartiennent, pas plus que je ne leur parle des détails de leur vie privée, sauf si elles me demandent conseil. En fait, sans jamais mentir ni cacher, je reste extrêmement discrète sur ma vie privée... pas seulement avec les enfants d'ailleurs. Il est quasiment impossible à quelqu'un de savoir si tel ou tel avec qui je suis est un amoureux ou pas.

#
Profil

titane

le dimanche 31 octobre 2010 à 21h50

Mes deux grandes filles ont appris que j'avais des amitiés amoureuses... j'ai neu peur et finalement cela a été bien plus facile que prévu. Si j'ai cassé le moule de "l'exemple", notre "couple" reste pour nos filles une possibilité amoureuse: elles le constatent elle-mêmes.

Et puis pas besoin de tout dire à nos enfants: on ne fait pas l'amour devant elles ! nos histoires amoureuses ne les regardent pas vraiment, pas plus que les leurs d'ailleurs...

Donc est-ce un vrai faus débat? une vraie fausse question?

Je rejoins, encore une fois, Françoise sur ce coup et cette expérience

#
Profil

Duchesse_Anne

le dimanche 31 octobre 2010 à 22h36

J'ai un fils de 15 ans. Il sait que je suis polyamoureuse. C'est même à cause de ce forum ;-)

Je ne suis en effet pas aller lui raconter directement : il est souvent à guetter ce que je peux bien lire ou écrire sur internet, et même si je marque les frontières de la vie privée de chacun, un jour il a vu "polyamour" et m'a demandé ce que c'était. Je lui ai répondu, et c'est seulement dans les jours qui ont suivis qu'il m'a demandé si j'étais polyamoureuse. ça a été une super occasion de discuter de la jalousie, de la possessivité.

Je n'aurais jamais été lui faire un cours sur les amours plurielles d'office, mais je ne vais pas lui mentir ni cacher quoique ce soit. Je considère de surcroit que cela peut avoir une visée éducative et j'ai fait comme j'ai pu faire pour les valeurs que j'ai envie de lui transmettre : le sujet s'est présenté, on en a parlé. Pour moi, c'est la même chose que de lui avoir parler de l'homosexualité par exemple. Et si ça peut lui éviter plus tard ( ou maintenant!) de souffrir de la jalousie, de la possessivité etc... , que ce soit la sienne ou celle des personnes qu'il aimera, j'en serais ravie.

Par ailleurs, je crois qu'il y a un distinction à faire entre avoir connaissance de la manière dont ses parents conçoivent et vivent leurs relations amoureuses, et connaitre tous les détails de leur vie sexuelle. Ce n'est pas parce que mon fils sait que j'aime au pluriel, qu'il sait pour autant comment je préfère faire l'amour.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

monamour

le lundi 01 novembre 2010 à 20h22

Bonjour et merci pour vos témoignages.

En fait mon interrogation vient de ce que mon amoureux et moi nous voyons très souvent pendant la journée, parfois quand les enfants (3 ans et 6 ans) sont là.

Au début nous nous tenions très éloignés mais lorsque nôtre relation est devenue officielle (et par là même la séparation théorique avec leur père) nous leur avons expliqué qu' "il" était le nouvel amoureux de maman...la situation était claire, ils avaient compris que leurs parents n'étaient plus "amoureux"

Nous allons parfois dormir chez lui quand ils n'ont pas école le lendemain.

Seulement leur père et moi nous rapprochons et nous essayons de trouver une solution au fait que je les aime tous les deux. Et là je ne sais pas trop comment gérer tout ça. Je n'ai pas envie de me priver de mes enfants lorsque je vais voir mon amoureux (d'autant plus que mes enfants l'apprécient), ni de me forcer à divorcer pour que la situation paraisse "normale" alors que les choses s'arrangent avec mon mari.

Je ne sais pas si j'arrive à expliquer le "souci"...

En gros : certains ici parviennent ils à aimer deux personnes sans séparer ces deux vies? Comment avoir une vie de famille avec ces deux hommes?

#
Profil

Eparsentiere

le lundi 01 novembre 2010 à 21h50

mon fils est petit, (3 ans et demi)
il n'a pas rencontré (du moins pas encore) W. autre amour.
il connaît néanmoins son existence, nous en parlons parfois.
je m'absente toujours pour voir un, une, des, amis. ne voyant pour le moment pas le bénéfice qu'il en tirerait à avoir plus de précisions.

par la suite je ne sais pas..

monamour
En gros : certains ici parviennent ils à aimer deux personnes sans séparer ces deux vies ? Comment avoir une vie de famille avec ces deux hommes ?

je me suis posée la même question, mais ceci ne devrait pas franchement se présenter dans mon cas.
je crois, mais je crois seulement, que je maintiendrais celui qui n'est pas le papa comme "ami". et le papa comme amoureux.
en faisant l'inverse, ça laisse croire "papa est là parce que c'est notre papa" or.. il est là parce que vous vous aimez.
et en mettant tout le monde sur le plan "amoureux"... pourquoi pas, mais je t'avoue que je craindrai trop de brouiller leur repère. (en même temps, j'édite car mon fils parle souvent de plusieurs amoureuses et je ne dis rien.)

voilà, j'ai écrit parce que je me suis posée la question et donc un peu réfléchi dessus, même si je ne le vis pas.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

nestal

le mardi 02 novembre 2010 à 08h43

Quand je rêvais encore d'assumer ma conception libre de l'amour (le terme polyamour n'existait pas), j'aimais rêver de ce que j'appelais "la grande maison". Le foyer aussi vaste que mon coeur qui pouvait abriter mes amours, ceux qu'auraient ma femme, dans la paix et le respect. Bien entendu, c'était naïf et j'ai enterré le rêve, mais c'était une belle image. Mon fils a vite compris ou senti que j'avais d'autres relations. Il ne s'y est jamais intéressé, parce qu'il a toujours pu constaté que cela ne changeait rien à mes sentiments pour ma femme.

#
Profil

LuLutine

le lundi 11 juillet 2011 à 22h21

Un témoignage sur le sujet :

Caro
Nos enfants, déjà grands, étaient au courant, mais ont toujours dit que c'était notre problème, pas le leur. Déjà le respect d'autrui, assez remarquable pour leur âge. Eux, ils ont compris très tôt qu'un lien étrange et très fort unissait leurs parents, que ce lien, rien ni personne n'arriverait à le rompre. Nous étions très proches d'eux, très attentifs à leur bien-être, à leur évolution vers leur vie d'adulte. Ils m'ont dit qu'ils n'avaient jamais souffert de la situation.

Source : www.rue89.com/2011/07/07/polyamour-ma-pauvre-fille...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion