Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ma future femme me demande une autorisation pour me tromper

Bases
#
Profil

deedji

le mercredi 14 juillet 2010 à 16h52

Bonjour à tous,

J'ai des questions qui restent en suspend.
J'ai pas encore 29 ans, ma future, pas encore 24, et ca fait 4 ans qu'on est ensemble.
Pour faire bref, le climat est un peu tendu, car je travaille beaucoup, et elle étudie. Je paye la maison, la rénove, et je bosse pour tout ca. Elle n'a pas de revenu, donc ... Pas facile. On vit chez l'un chez l'autre, mais toujours avec des parents sur notre dos.
On devrait se marier dans 1 an.
Mais elle me demande de pouvoir coucher avec d'autres personnes (je ne sais pas qui ni combien), car elle veut connaître autre chose et d'autres sensations.
Moi, je viens d'une famille à la base catho, mais on ne pratique plus depuis 10ans, mais bon. Dans ce sens, que mon idée d'un couple et du mariage est assez "rigide".
Je ne sais même pas embrasser une autre femme sachant que j'aime la mienne.
La où le bas blesse :
- Comment imaginer coucher avec qqun d'autre ?
- Comment l'imaginer elle en train de coucher avec un autre mec ?
- Comment puis je encore moi la pénétrer alors qu'un mec a été la "visiter" ?
- Que dire aux amis qui nous entourent ?
- Pourquoi ne puis je pas connaître le/les mec(s) qu'elle veut fréquenter intimement ?

- Dois- je accepter ou la perdre ? ... ou ...
- Si J'accepte je ne me regarderai plus normalement dans une glace, arriverai-je à la regarder de la même façon amoureuse, et dans ce cas, je partirai de dégout ?

Bref, plein de questions qui trotte dans ma tête.
J'ai lu la discussion de "bub75 - le mardi 27 janvier 2009 à 11h26".
Je m'y retrouve un peu, mais il à 42ans.

Comment peut on essayer autre chose sur l'amour et être lassé à 24 ANS ??? ?
Je suis d'accord d'y penser dans 10 ou 15 ans, quand les choses tournent mal, et que une lassitude commence...
Mais si jeune ?
Au fait, je l'ai rencontré il y a 4 ans, et elle m'a dit le 1er jour,
"T'es fou, tu rêve pour m'avoir pour toi tout seul ! !"
---- Elle m'a même proposé un truc à 3, mais j'ai refusé car ca ne m'intéresse pas, (les copains m'ont dit que j'étais trop con), mais bon, c'est moi ca, amour unique... enfin, on verra pour la suite, si ca dois changer ?? ?
Mais après quelques moi, elle est devenue un peu plus sérieuse, ... Jusqu'aujourd'hui...

Merci de vos commentaires et de votre aide à ce sujet pour m'éclairer les idées.
J'ai vraiment du mal pour le moment.
Le polyamour me dérange en aucun point, mais je préfère nettement quand il est pratiqué chez les autres ;-)

Merci

#
Profil

Romy

le mercredi 14 juillet 2010 à 17h06

Salut,
Pour l'instant, elle ne te parle pas de l'envie d'aimer quelqu'un d'autre, mais de son envie de libertinage.
Si tu n'es pas trop réfractaire et un peu curieux, vous devriez peut-être commencer par l'échangisme. Ça pourrait t'aider à démystifier un peu l'exclusivité sexuelle. Prend-le comme un jeu, ça peut aussi être ça le sexe. Tu dis que tu n'as pas envie d'embrasser une autre fille, mais en jouant, l'envie peut te venir. Puis tu n'es pas obligé d'embrasser :-)

#
Profil

deedji

le mercredi 14 juillet 2010 à 21h12

Merci Rosalie, ...
Mais, ...

1) Le partenaire en sus est homme ou femme ?
2) Elle ne veut pas du tout me dire qui l'intéresse, et veut que ce soit ainsi, sans que je sache rien...
3) Elle me dit que si je l trompe, elle ne voudrait pas le savoir et que pour elle donc ca doit rester aussi ainsi.

Si je comprend bien, ce n'est donc pas du Polyamour, mais peut-être autre chose ???

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 14 juillet 2010 à 21h21

Bienvenue Deedji,

Comme tu l'as peut-être compris, il n'y a pas de critères ultra-précis pour définir ce qu'est le polyamour. Et l'important n'est pas d'entrer dans une case précise mais de se sentir bien dans ses relations.
Ceci dit, l'honnêteté et la communication sont souvent mis en avant comme des éléments essentiels du polyamour puisqu'on ne "trompe" pas les gens que l'on aime, on ne leur ment pas, on leur cache pas des choses.

Ta fiancée a eu moins eu l'honnêteté de te dire qu'elle souhaitait vivre d'autres choses, sans vouloir le faire "dans ton dos".
Pour le reste, c'est à vous de trouver votre équilibre personnel, que vous y mettiez ou non l'étiquette "polyamour".

Je ne crois pas que ce soit étonnant à 24 ans de vouloir vivre moult expériences. Ce n'est pas réservé aux personnes plus âgées.
Par contre, il serait peut-être intéressant de comprendre pourquoi elle tient à "ne rien savoir" et "ne rien dire". Est-ce par peur (et de quoi) ? Pour ménager un jardin secret ?
Par ailleurs, s'agit-il de varier dans la sexualité en sus de votre couple (auquel cas on peut sans doute apposer l'étiquette "libertinage" sur ses désirs) ou de vivre plusieurs relations et de conserver une ouverture des possibles (auquel cas cela peut aller vers une forme de polyamour) ?

Dans l'immédiat, il me semble que vous avez sans doute intérêt à remettre à plus tard vos projets de mariage pour vous assurer d'abord de trouver un mode de relation qui vous convient à tous les deux, avec des règles partagées et qui vous paraissent équitables.
Bonne chance à vous deux pour explorer ce territoire et mieux vous comprendre, mutuellement et vous-même.

C.T.

#
Profil

Romy

le mercredi 14 juillet 2010 à 21h32

De la façon dont j'interprète ton témoignage, elle veut avoir d'autres expériences sexuelles: elle te demande de pouvoir coucher avec d'autres personnes... pas avec une personne en particulier qu'elle aurait rencontré et dont elle serait tombée amoureuse... Ça me semble être plutôt l'aspect sexuel qui l'intéresse, le libertinage. Souvent, il peut être plus facile d'accepter le libertinage (comme l'échangisme: deux couples, ou le trio...) car ça n'implique pas nécesairement de sentiments. Le polyamour implique généralement les sentiments, l'affection, l'amour quoi. La plupart des couples libertains n'admettent pas que leur partenaire puisse éprouver de l'affection pour une autre personne, mâis acceptent les jeux sexuels. La jalousie semble plus facile à contrôler dans le libertinage où souvent, l'autre partenaire est présent et ne se sent pas exclu. D'après ce que tu écris, il me semble que le libertinage vous irait mieux pour le moment.

Pour tes questions:
1) le partenaire en sus peut être un homme, une femme, plusieurs hommes, plusieurs femmes!
2)Si elle ne veut pas tout te dire, c'est peut-être qu'elle a rencontré quelqu'un de spécifique. En même temps, elle t'a proposé un trio, donc elle ne veut pas nécessairement te tenir à l'écart.
3) Même si on ne peut pas tout catégoriser, il y a quand même une distinction entre l'adultère, le libertinage et le polyamour.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Nacre

le jeudi 15 juillet 2010 à 03h12

Je suis d’accord avec toi, Rosalie, cette jeune femme veut avoir d'autres expériences sexuelles, et c’est très sain. Tu l’as connue, il y a 4 ans, elle en avait à peine 20, elle a besoin de vivre un peu !!

Elle t’aime visiblement, elle n’a pas l’intention de te quitter.

J’ai également connu ma femme très jeune. J’ai toujours culpabilisé d’avoir volé sa vie de jeune fille. Sa première expérience sexuelle, c’était avec moi. J’avais peur qu’elle me quitte, bien sûr, si elle tombait amoureuse d’un autre, et en même temps, j’avais peur qu’elle puisse me reprocher un jour de l’avoir empêchée de connaître d’autres hommes et d'avoir d’autres expériences. Elle n'a jamais usé de cette liberté.
Notre vie de couple s'est déroulée sans histoire, nous avons eu 3 magnifiques enfants, mais, comme dit la chanson de Gotainer, "il lui restait un oubli à combler, car elle avait omis d’avoir été voyou". Pour l’avoir vécu de mon côté avant de la rencontrer, je trouvais cette situation profondément injuste et déséquilibrée.
Sa liberté, elle vient de la prendre, ….. Près de 25 ans plus tard !!!! Non qu’elle vive une sexualité déjantée, elle est tout simplement amoureuse ou polyamoureuse. Elle refait sa vie de jeune fille…. Même si un soupçon de jalousie me guette toujours, je le vis relativement bien, la réciprocité étant de mise.
Et tout cela nous rapproche, finalement, ....et nous nous aimons.

Nous venons de découvrir le polyamour. Et c'est beaucoup mieux que l'adultère....

Je ne sais pas si mon témoignage peut t'aider, mais ça m'a rappelé quelques souvenirs :)

#

(compte clôturé)

le jeudi 15 juillet 2010 à 08h27

Merci Deedji pour ta question ... je ne saurais y répondre car je ne connais le polyamour que depuis peu. Mais cela m'aide un peu à comprendre ce que penser mon compagnon quand je lui en parle ... Et Nacre, je vais noter sur mon carnet les paroles de la chanson. C'est exactement ce que m'a dit mon compagnon, sauf qu'au moment d'y être confronté, il n'est plus que moyennement d'accord. Mais oui, moi aussi, m'étant mariée à 21 ans, ayant eu 3 enfants, et un seul homme dont en plus, j'ai divorcé, j'ai envie de rattraper une étape ratée. C'est exactement ça ... un peu peur de perdre mon compagnon, mais envie d'être moi-même enfin ...

#
Profil

Nacre

le jeudi 15 juillet 2010 à 11h39

Bonjour Lilunae,

Comme pour notre ami Deedji, ce n'est pas anormal que ton compagnon soit moyennement d'accord, Ce sont des peurs naturelles à dépasser, et c'est sans doute le plus difficile à surmonter, surtout pour un homme qui voit la libido de sa femme ou de sa compagne se développer et s'épanouir en dehors du couple. Il a besoin de se sentir encore plus aimé lorsqu'il retrouve sa compagne dans l'intimité. C'est rassurant pour lui.
Bien qu'étant du sexe fort, nous n'en sommes pas moins des sentimentaux !
Le livre de Françoise Simpère "Guide des amours plurielles", que ma femme avait délicatement posé dans la pile des livres de chevet, m'a beaucoup aidé à comprendre et à aller encore plus loin que ce que j'imaginais, ce n'était pas une utopie, que c'était possible ! Cela m'a permis de mettre des mots sur ce que je ressentais. Et à ma femme de se sentir moins coupable d'aimer ailleurs. Tout comme à moi de pouvoir m'enrichir auprès d'autres femmes. Sans que cela perturbe, outre mesure, l'équilibre de notre couple.
C'est important d'être au même niveau d'acceptation sur les concepts de lutinage.

#

(compte clôturé)

le jeudi 15 juillet 2010 à 12h42

Justement, je lui ai aussi prêté ce livre, qu'il a lu beaucoup plus vite que les autres, signe je pense de son inquiétude. Il y a trouvé "beaucoup de bon sens " :-) C'est déjà ça... et quand nous en avons reparlé, il m'a dit n'avoir pas les mêmes attentes ou recherches, ayant de son côté, eu des aventures, plus ou moins heureuses, par le passé. Il a aussi beaucoup de mal à imaginer des relations en parallèles, il ne les envisage que sérielles... Donc, il me comprend dans un certain sens, mais il fait la grimace déjà quand j'envisage de m'inscrire à un cours de danse à la rentrée prochaine. Alors comment imaginer de lui parler d'une relation plus concrète ?? :-/ La dernière fois que la conversation est arrivée dans ce domaine là, il m'a dit que "cela l'agaçait d'en parler"... donc stop pour laisser reposer un peu, digérer... mais en attendant, je ne suis pas certaine d'arriver à piétiner très longtemps dans cette deuxième relation ... :-/

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 15 juillet 2010 à 12h55

Liluane : il grimace pour une inscription au cours de danse... Ben ya du boulot, quand même. C'est peut-être en commençant sur cette manifestation-là de jalousie que tu pourras comprendre, débattre, faire reconnaitre ton fonctionnement à terme.

(putain, jaloux pour une inscription à un loisir... t'es pas la première à parler de trucs comme ça. Je suis toujours halluciné qu'il y ait cette masse de gens "sentimentalement archaïques", mais de façon invisible. Ca me fait plus flipper que des réacs affichés, ça...)

#

(compte clôturé)

le jeudi 15 juillet 2010 à 13h23

C'est vrai que ça me fait tiquer aussi, parce qu'il parle depuis le début de liberté, etc ...et au final, en pratique , je m'aperçois qu'il est très content que je travaille toute seule chez moi, :-)

#
Profil

Jules

le jeudi 15 juillet 2010 à 13h46

Bonjour Deedji.
Pose-toi les questions suivantes:
es-tu sur de supporter ce genre de situation dans l'avenir ?
ce que propose ta copine est-ce en adéquation avec ce que tu penses de l'amour ?
ne me suis-je pas trompé de personne ? (ça arrive !!)

#
Profil

Romy

le jeudi 15 juillet 2010 à 15h23

Lilunae,
Mon mari aussi (qui est polyamoureux) a eu des réactions de désaccord lorsque j'ai rencontré quelqu'un. Je trouve que c'est normal, puisqu'on a beau théoriser, analyser, lorsqu'on vit les émotions ce n'est plus pareil, ce n'est plus rationnel.
Je dirais que s'il est bon d'essayer de suivre le rythme de l'autre, il faut aussi avoir le courage d'agir et de se comporter de la manière que l'on considère juste. Ainsi, même s'il te témoigne son désaccord pour une inscription à un cours de danse, si toi tu considères que c'est ok et qu'il n'y a aucun manque de respect, il faut le faire. Si tu hésites, tu "donnes raison" à ton mari, et tu démontres que toi non plus tu n'es pas à l'aise avec l'idée, que dans ta tête tu fais quelque chose qui est peut-être mal. Il faut se faire confiance, avoir le courage de vivre du mieux que l'on peut, avoir le courage d'être heureux. C'est par l'exmple, c'est-à-dire, en vivant tes histoires, tout en étant là pour lui et aimante, que tu réussiras à lui démontrer qu'il n'y a aucune raison d'avoir peur.

#
Profil

Nacre

le jeudi 15 juillet 2010 à 15h46

Liluae : Ne perds pas trop ton temps, quand même, ...... Creuse un peu, et si tu ne le sens pas....:-/ Byebye !!

#
Profil

oO0

le jeudi 15 juillet 2010 à 19h26

Deedji,

pour ma part, je devais avoir 16 ans lorsque j'ai fait le constat - concernant l'érotisme - qu'il n'y avait pas de raisons à ce que ce qui pouvait être beau entre deux personnes devienne laid si l'une de ces deux personnes - ou les deux - le vivait avec une tierse personne. C'était un constat muet, ces images qui, pour ta part, t'ont mis mal à l'aise alors que, pour ma part, elles m'ont mis suffisamment à l'aise que pour songer à me lancer. Là, tout d'un coup, de ne voir aucune obligation d'être l'unique ou d'imposer à quelqu'un d'être l'unique, cela m'a libéré. Tout d'un coup, c'est une dimension humaine qui est descendue de son pied d'estale pour rejoindre cette autre dimension humaine bien connue, l'amitié et prendre place à sa frontière.

Enfin, voilà, c'est mon petit axiome à moi : "Si je peux trouver cela beau entre moi et une personne, pourquoi devrais-je soudain trouver cela laid si cette personne le vit avec une autre personne ?"

Je ne te parle pas de triolisme, je te parle simplement du tiers dans la logique amoureuse de l'exclusivité, bref, du tiers-exclus. Pour le reste, je suis moi-même d'éducation catholique et, franchement, si je n'ai jamais réussi à m'épanouir pleinement dans ce que j'ai vécu, cela n'a que peu avoir avec cette éducation. Le fait d'avoir été jugé selon mon éducation ou selon mes aspirations à beaucoup de réflexion comme étant de la matière grise qui n'éprouve rien ou encore de me ramasser tous les préjugés qui font de la liberté une insulte à l'amour m'ont davantage complexé ou plutôt réfrigéré. J'en suis arrivé aujourd'hui à l'état de banquise en me complaisant à y faire des glissades de pingouin. Il ne se passe rien comme sur la banquise et ce n'est pas plus mal, je n'ai plus l'énergie d'affronter tout cela alors que j'ai le même âge que toi. Cela ne m'empêche pas de continuer à trouver tout un chacune sympathique, de rester songeur devant quelques unes, mais...

Enfin soit, ne tiens qu'à toi de réfléchir à mon petit axiome, particulièrement lorsque tu peux te retrouver dans des pensées de l'ordre de ce que tu écris ici :

Deedji
- Comment l'imaginer elle en train de coucher avec un autre mec ?
- Comment puis je encore moi la pénétrer alors qu'un mec a été la "visiter" ?

Il n'y a tout simplement peut-être pas à imaginer comme pour sa mère, une soeur ou encore une amie. C'est cela l'intimité. Ou alors, l'imaginer par le biais de ce petit axiome... sans pour autant s'imaginer avec sa mère, une soeur, etc.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 15 juillet 2010 à 20h01

Merci Rosalie et Nacre :-)
Ce qui est certain, c'est que je ne veux pas retomber dans le travers de mon mariage, rentrer la plupart de mes désirs et les noyer dans une overdose de travail, aussi plaisant soit-il ... et , depuis deux ans, que je respire enfin en liberté, ou presque , ne plus attendre que l'autre soit d'accord pour accomplir mes aspirations ou mes rêves si j'en ai la possibilité ...
On verra donc ... ;)

#
Profil

Nacre

le vendredi 16 juillet 2010 à 09h27

Alors bonne route, à toi, Lilunae !! Je suis certain que tu prendras le meilleur chemin .....(+) :-D

#
Profil

titane

le vendredi 16 juillet 2010 à 15h12

Si je peux trouver cela beau entre moi et une personne, pourquoi devrais-je soudain trouver cela laid si cette personne le vit avec une autre personne ?"

Super éthique toute simple qui n'en est pas vraiment une. Mais je suis bien d'accord! Et en effet accepter cela est une vraie libération!

Un vieux disait: la solution au problème que tu vois dans ta vie est dans une façon de vivre qui élimine le problème.

Ben voilà un exemple simple.

En s'appropriant peu à peu le constat de l'amour libre, spontané et gratuit on arrive à ce genre de "façon de vivre"... Si si!

#
Profil

titane

le vendredi 16 juillet 2010 à 15h16

deedji

3) Elle me dit que si je l trompe, elle ne voudrait pas le savoir et que pour elle donc ca doit rester aussi ainsi.

Si je comprend bien, ce n'est donc pas du Polyamour, mais peut-être autre chose ?? ?

on s'en fout de ce que c'est. C'est ce quelle veut point!

#
Profil

oO0

le samedi 17 juillet 2010 à 17h57

Oui, Titane, ce n'est pas vraiment une éthique, mais plutôt une esthétique si tant est que l'esthétique n'est pas limitée à la question du beau, mais s'étend à une manière de sentir et de ressentir tout comme les artistes peuvent avoir une esthétique dont la singularité leur est propre. Note que la plupart des éthiques et des morales ont - entre autre - des racines esthétiques. Les questions de Deedji que j'ai citée relève en partie de l'esthétique du pure et de l'impure, du propre et du sale. Il suffit de se diriger vers les gender's studies - que je résumerais avec cette phrase de Simone de Beauvoir : "On ne naît pas femme, on devient femme." - pour se rendre compte que les moeurs ne sont pas naturelles, mais culturelles et donc susceptible d'évoluer comme n'importe quelle création culturelle et artistique, soit sur un mode créatif. Le rôle des femmes a considérablement évolué dans la société et ce qui était tenu avant pour une identité naturelle se voit de plus en plus accepté comme une construction socio-culturelle susceptible d'être déconstruite, reconstruite, recréée,etc.

A l'époque, de ce point de vue, j'avais trouvé le sous-titre d'"Aimer plusieurs hommes" de F.Simp. plutôt pertinent : "Où des hommes et des femmes réinventent une nouvelle conjugalité".

Bref, Deedji, fait attention au termes que tu emploies, ils conditionnent ta manière de voir, de sentir et de ressentir. Autorisation de tromper ou s'accorder le droit à d'autres relations ? Pour le reste, à savoir si c'est du polyamour ou non - j'aurais tendance comme Titane à dire qu'on s'en fout pour la même raison et pour d'autres. Une entre autre, qui est le fait qu'elle t'en parle et qu'elle a essayé de t'en parlé dès le début avec ses propres mots. En parler, essayer d'en parler, ce n'est pas cacher ou mentir. Alors, quelque part, c'est du polyamour, mais le terme en lui-même est un néologisme américain. Le fait est - Deedji - qu'elle te fait confiance pour oser en parler avec toi. Le fait est que plutôt que de te laisser croire ce que tu as envie de croire d'elle et de profiter de cette confiance, elle met en risque la confiance que vous pouvez avoir l'un dans l'autre afin de rester quelque part fidèle à elle-même, à ses envies et en quelque sorte se donner à toi sous un jour le plus fidèle possible. Est-ce que la fidélité ne commence pas par une certaine fidélité à soi-même avant que d'être une fidélité à l'autre ? Une fidélité à soi devant l'autre ? Quant à la fidélité ne peut-elle être qu'exclusive - exclure le tiers - ou ne peut-elle être aussi inclusive - inclure le tiers ? Alors qu'elle préfère garder pour elle d'éventuelles relations futurs, c'est autre chose, c'est une sorte de besoin d'intimité - peut-être pour se protéger autant que te protéger - mais ce n'est certainement pas te faire croire ce que tu veux croire d'elle et en profiter pour faire ce qu'elle veut dans ton dos.

Enfin, bref, l'enjeu ne me semble pas être une autorisation de te tromper - Deedji - mais une plus grande confiance entre vous, certes, une confiance qui ne va pas sans épreuves, mais la confiance grandit aussi par les épreuves. Quant à la manière de nommer cette confiance, je suis sûr que toi ou elle emploieriez d'autres mots que ceux que j'ai utilisé et si "l'autorisation de se tromper" est-ce qui vous convient le mieux pour en parler, c'est ce qui vous convient le mieux.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion