Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Complètement paumé...

Témoignage
#
Profil

Stan

le mardi 08 juin 2010 à 13h53

Bonjour les lutins et lutines, je voudrais partager avec vous mon expérience pour avoir vos impressions.

Je vais essayer d'être concis.
J'étais avec une fille depuis près de 5 ans. Notre relation me semblait solide, tendre et complice. Du moins c'est ce que je croyais moi. Comme dans tout couple il y avait quelques problèmes (elle était au chômage depuis quelques temps et elle sortait beaucoup à mon gout...). Nous avions une bonne entente sexuelle et on avait envie d'essayer des relations sexuelles à plusieurs.

Nous avons déménager il y a 3 mois et quelques temps après, à mon retour du ski, elle m'a annoncé qu'elle ne m'aimait plus et qu'elle avait rencontré un autre homme. Je fus saisi par cette nouvelle horrible d'autant que l'on devait se Pacser cette année.

Au bout de 15 jours après cette rupture je suis retourné la voir pour lui dire en gros que personne ne pouvait l'aimer comme moi et que je savais qu'elle avait encore des sentiments pour moi et que j'étais prêt à passer l'éponge une fois.

Quelques jours plus tard, elle m'a tout lâcher en me disant qu'elle m'avait trompé une dizaine de fois sur 5 ans ( c beaucoup quand même) et qu'elle avait des relations libertines avec son nouveau mec (genre à plusieurs) etc... etc... . Mais surtout, après avoir vite fait de trouver un appart et un boulot elle m'a parlé du concept Poly amoureux. Je n'avais jamais entendu parler de ce terme, d'ou ma présence ici.

Moi j'ai joué le jeu car je voulais tout savoir afin de bien comprendre la situation dans laquelle je me trouvais.

A l'époque j'ai eu l'impression qu'elle m'avait parlé de relation poly amoureuse pour me garder sous le coude au cas ou ça ne marchait pas avec son nouvel amant. Elle me disait que j'étais sa meilleure relation sexuelle et que si elle devait avoir un enfant ce serai avec moi.

Moi, à la suite de tout ça j'ai décidé de clore les débats et d'arrêter de la voir. C'était trop dur pour moi et trop rapide. Elle voulait une relation libre, mais en réalité, elle seule a vécu cette relation libre. Elle aurait du m'en parler beaucoup plus tôt, n'étant pas d'un caractère très jaloux.

Et puis surtout, dans le terme polyamour, il y a le mot amour, et je n'ai pas senti ça chez elle, j'ai même senti de la colère et un désamour au contraire.
J'ai le sentiment d'avoir été pris pour un idiot surtout, car en définitive je trouve intéressant ce concept, mais la façon dont elle me le présente ne me convaints pas trop.

Il n'empêche que j'aurais toujours un doute, et aujourd'hui on ne se parle plus, surtout afin que je puisse faire un deuil correctement, ce qui n'est jamais facile comme vous le savez bien, j'imagine.

Mais cette histoire aura forcément des répercussions sur ma conception de l'amour et je vais plutôt bien, mais je préfère être seul en ce moment. Néanmoins des questions subsistent et je voudrais avoir vos avis si c'est possible.

1/ M a t elle dit ça uniquement dans le but de me conserver à gauche ou etait ce une proposition sérieuse ?

2/ Pourrais je lui reposer cette question dans quelques temps pour savoir si elle comme moi nous sommes prêts à s'engager dans cette vois ?

3 / C'est une connasse et il n'y a rien à faire que de passer à autre chose

Mon avis, il me semble que si on a ce désir d'avoir une relation Polyamour, il n'est pas utile de vouloir quitter son partenaire.

Merci pour votre patience et vos remarques sont les bienvenues.

#

(compte clôturé)

le mardi 08 juin 2010 à 15h38

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 08 juin 2010 à 15h51

Bonjour, bienvenue.

Une rupture comme ça, au bout de 5 ans, c'est quand même une "grosse" rupture plutôt qu'une passage de crise. Le contexte (engagement, PACS, appart' ensemble, déménagement) rend plausibles les hypothèse d'une prise de conscience ou d'une décision dos au mur...

Etant donné que tu découvres le mot polyamour, et les aventures de ta partenaire, je suppose que vous n'aviez pas longuement débattu de la non-exclusivité pendant votre relation. Ce qu'on ne sait pas, c'est si cette femme a pensé à une relation libre avant, ou si c'est une idée qui lui est venue ces derniers temps, à l'époque où elle était en train de s'éloigner de toi sentimentalement.
On ne sait pas si elle veut vivre une forme de polyamour le reste de sa vie affective (probable, avec ces histoires d'aventures et de monde libertin), ou si elle a pris l'idée au passage pour essayer de gérer cette époque de changement dans sa vie.

Ce serait important à comprendre, pour voir dans quelle optique elle t'en a parlé.

Toutefois, te "conserver sous le coude"... Je ne crois pas que ce soit le problème de cette (jeune...?) femme. Elle prend ses décisions comme une grande, elle a de l'expérience, des envies. Si elle veut trouver un homme, elle en trouvera un.
Je vois plutôt deux scénarios (non-exclusifs.. eux aussi...) :
- elle a du mal à te quitter totalement, et avec le polyamour elle pourrait redéfinir votre relation plutôt qu'y mettre fin
- elle propose cette issue parce qu'elle espère que ça te fera moins mal qu'une rupture totale.

En tout cas... Ce n'est sans doute pas une connasse. Je comprend que tu lui en veuilles, le mensonge, la soudaineté... Mais vos 5 années ensemble ne sont certainement pas rien à ses yeux. Sinon, elle aurait pris le tournant lors d'une de ses aventures. Comme elle restait avec toi, c'est par choix.
Et les conversations que vous avez, même difficiles, sont plutôt la preuves qu'elle tient à savoir où tu vas.

#
Profil

titane

le mardi 08 juin 2010 à 18h54

Moi j'ai bloqué sur un petit passage de ton récit: elle t'a dit qu'elle ne t'aimais plus.

Si c'est vrai, il ny a pus rien à faire. ça ne se discute pas ou se négocie pas...

Je commencerai par là: une confirmation ou infirmation de ses sentiments.

Si elle confirme.. tu n'as plus qu'à te laisser aller dans le processus du "deuil" de cette relation afain de t'ouvrir à d'autres... et pourquoi pas de t'ouvrir à des polyrelations... indépendamment de celle relation là.

#
Profil

LuLutine

le mardi 08 juin 2010 à 20h16

Je pourrais répondre beaucoup de choses mais je n'ai pas trop le temps.

Je voudrais donc simplement dire que pour ma part, je commence à m'habituer à "rééquilibrer" mes relations.
Je m'explique : j'ai souvent tendance dans mes relations (moins maintenant, parce que je fais attention, et aussi moins depuis que je suis polyamoureuse) à être fusionnelle voire envahissante. Je donne beaucoup, mais du coup je demande beaucoup.

Lorsque mon amoureux il y a quelques années (nous étions assez ouverts mais pas poly) m'a expliqué qu'il voulait plus d'indépendance, et que je ne devais pas faire pour lui les sacrifices qu'il ne voulait pas faire pour moi (plutôt que de lui demander à lui de les faire aussi, ce qui je le reconnais était exagéré), j'ai dû lâcher du lest, et ça m'a permis de mon côté de prendre plus d'indépendance aussi et de "rééequilibrer" la relation (j'en donne moins parce que sinon, je me perds à force de ne pas recevoir le même retour). Accessoirement c'est entre autre par ce biais que nous avons évolué vers le polyamour.

Ce que je veux dire, c'est que si tu n'as plus le sentiment d'être celui qui compte le plus pour ta copine, même si tu comptes encore pour elle, la solution n'a pas forcément à être radicale (la quitter). Tu peux continuer une relation avec elle dans la mesure où ça t'apporte quelque chose, et en fonction de TON envie, sans faire de sacrifice exagéré qu'elle ne ferait pas pour toi, et t'ouvrir les possibles (comme dirait si bien Françoise) en envisageant la possibilité de construire quelque chose avec une autre si tu fais une rencontre. Tu pourras en même temps continuer ta relation avec ta copine puisqu'elle est polyamoureuse ! (Si elle l'est réellement, mais tu ne le sauras je le crains qu'à ce moment-là.)

L'avantage du polyamour c'est qu'une relation n'a pas nécessairement à être "tout ou rien" comme dans beaucoup de schémas monogames : on peut habiter ensemble, ou pas ; on peut se voir tous les jours, ou bien une fois par mois ; on peut se voir non-stop pendant six mois et ne pas se recontacter pendant deux ans (après tout si aucun des deux n'en éprouve le besoin, l'idée ne me choque pas !)...les variations sont infinies.
C'est ça aussi "l'ouverture des possibles": tu imagines ce qui te convient, puis bien sûr tu le négocies avec l'autre. Evidemment, ça se gère aussi au jour le jour, en fonction de l'évolution de vos relations, vos projets de vie, vos priorités...toujours fatigant peut-être, jamais ennuyant sûrement !

PS : Si si, je vous jure, ça c'était la version courte....je ne suis pas très forte pour synthétiser ma pensée !

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 00h21

Difficile de donner une opinion en n'ayant qu'une version de l'histoire. Que nous raconterait ta presque ex compagne? Je suis assez de l'avis de Lulutine: ce n'est pas le moment de trancher les choses, en pleine crise. On sent que tu lui en veux (ça se comprend!) et qu'elle cherche à s'affirmer, donc montre un peu d'agressivité: elle domine la situation. La question n'est pas "rompre ou pas", elle est de savoir si vous avez encore quelque chose à vivre ensemble, et quel genre de choses, avec quels sentiments, quelle fréquence, etc. Pas la peine de discuter des plombes, c'est à l'expérience, en voyant comment tu te sens avec elle en sachant que tu n'es pas le seul aimé, en aimant éventuellement ailleurs, en voyant si tu te sens bien sans elle, etc... bref en expérimentant une relation différente de celle que tu as eu pendant 5 ans que tu verras si cela te convient, vous convient. Par contre, te parler brusquement de polyamour alors qu'elle a des aventures cachées depuis 5 ans et affirme qu'elle ne t'aime plus ne me semble pas très cool... Le pluriamour, c'est une voie difficile qui demande réflexion, dialogue et entente, ce n'est pas une échappatoire pour justifier la rupture et essayer de mieux s'en sortir.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 09 juin 2010 à 01h48

FrancoisePas la peine de discuter des plombes, c'est à l'expérience, en voyant comment tu te sens avec elle en sachant que tu n'es pas le seul aimé, en aimant éventuellement ailleurs, en voyant si tu te sens bien sans elle, etc... bref en expérimentant [...]

Oui, en gros, il faut y aller par essais et erreurs, par tâtonnements !
On teste quelque chose, on voit si ça convient aux deux, on discute, on négocie, on adapte...et on recommence... ;)

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 09h01

Mon avis c'est que :

1. tu dois faire la part des choses entre ton désir de continuer une relation avec cette femme et le fait d'avoir été blessé par le fait que tu te sent floué (vous aviez des projets x, elle ne t'a pas dis y, etc);

2. au lieu de l'en vouloir pour avoir changer votre contrat, demande toi ce que tu n'as pas voulu voir comme signe du décalage entre ce que vous vous racontiez et du pot de fleurs qu'elle t'a dévoilé par la suite... c'est à dire ne te pose pas comme victime, même si tu as pu l'être et si tu en est convaincu que s'est le cas, demande toi ce qu'a pu faire que tu te sois trouvé dans cette situation...

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 11h17

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 09 juin 2010 à 17h07

subimago
je suis complètement d'accord avec ça.

ça te permettra déjà de ne pas répéter la même erreur (en situation analogue, tu sauras reconnaître les signes si tu acceptes de les apprendre aujourd'hui), et ensuite, ça te permettra de faire le point de façon objective (extérieure) sur ta situation actuelle.

et il est vrai que rien de ce qui arrive dans un couple n'est la faute d'un seul.

suis d'accord aussi, sauf qu'il ne s'agit pas dune "erreur", mais d'un événement... Même pas la peine de le juger ou de le qualifier.

Voilà.

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 18h51

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Stan

le mercredi 09 juin 2010 à 19h02

Bon merci à vous tous de ces réponses, je vais essayer d'apporter quelques précisions.

Tout d'abord, vous avez raison cette jeune femme de 29 ans n'est pas une "connasse". Je suis désolé d'avoir employé ce terme d'autant que je n'arrive pas à être en colère contre elle et pourtant quelque part il y a de quoi. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans cette rupture, j'imagine que nous n'avons pas assez discuté ensemble, mais bon moi, j'étais à cent lieues d'imaginer tout ce qu'elle allait me révéler postérieurement à la rupture quand j'ai voulu tout comprendre.

Je savais malgré tout qu'elle était porté sur la chose et comme je vous l'ai dit nous envisagions de passer à des soirées plus olé olé avec des filles ou des couples. Pour moi j'y voyais un certain jeu et une sexualité plus large, mais je n'en faisais pas non plus une fixation, disons que je voyais ça comme un plus dans notre vie sexuelle qui était, comme elle me l'a dit par la suite très bien.

Non, je crois que le problème s'est situé ailleurs en fin de compte. Elle devait se sentir enfermée, peut être trop dépendante de moi, c'est d'ailleurs un reproche que je pouvais lui faire, et c'est peut être ça qu'elle n'a pas appréciée dans notre relation, si bien qu'elle a vue l'opportunité de ces changements (pour rappel : pacs, déménagements, nouveau boulot, etc.., etc...) pour rompre la relation et vivre de ses propres ailes.

Je ne suis pas jaloux, je ne flique pas les gens, et ce qui m'intéresse c'est le bonheur de l'autre, si bien que je lui souhaite le plus grand des bonheur et c'est d'ailleurs ce que je lui ai dit la dernière fois que l'on s'est vu. Elle avait encore ce regard de colère à mon égard et je lui ai demandé de me pardonner. Si ça c'est pas un sentiment amoureux qui va dans le sens du polyamour, cela signifie que je n'ai pas bien compris en quoi ça consistait... . Mais bon passons je suis sur ce forum pour comprendre avec vous qui en avez, pour la plupart, fait l'expérience.

Je tiens à dire que je vais bien, je sors, je ne suis pas seul, j'ai encore de l'humour, bref je remplis bien ma nouvelle vie de célibataire. Néanmoins, perdre cette femme, même si tout le monde dans mon entourage me fait comprendre que c'est un mal pour un bien, bref perdre cette femme dans ces circonstances provoque chez moi de nombreux remous émotionnels tant j'avais l'impression que nous étions très amoureux.

Alors de deux choses l'une, effectivement je n'ai pas voulu voir, mais en même temps je n'ai pas eu la chance de pouvoir discuter de tout ça avec elle avant la rupture, et oui, c'est vrai que du coup nous n'avons pas parlé du tout de la non exclusivité, en tout cas de sa part, jamais. Si bien que moi je me retrouve un peu le souffle coupé, j'aurais bien aimé avoir la chance de vivre une simple crise de couple afin de faire évoluer la relation dans ce sens.

Alors vous me direz que elle m'a proposé cette nouvelle relation après la rupture, une fois que je lui eut dit à quel point je l'aimais. Sauf que pour moi, les amis, c'est beaucoup d'informations à intégrer. Et, comme elle m'avait dit avant de se séparer de moi, qu'elle avait envie que je lui manque, je trouve plus sage aujourd'hui que l'on ne se voit pas. En tout cas moi, j'en ai besoin, parce que j'ai besoin de ce moment de reconnexion avec moi. Polyamour ou pas, je trouve que c'est très important. Je suis assez étonné d'ailleurs de ma capacité à remonter la pente si rapidement d'ailleurs, car vous conviendrez qu'il ne s'agit pas d'une rupture anodine, mais plutôt d'un évènement violent et inattendu.

Alors oui, je ne veux pas faire mon caliméro, car après tout c'est l'histoire du monde qui est comme ça et les plus grandes oeuvres d'art se sont construites sur ce genre d'histoire. Ce n'est ni plus, ni moins qu'une violente banalité, j'en conviens et je suis d'accord avec 786, je ne dois pas me comporter comme une victime, car je n'en suis pas une, ce qui s'est passé, je dois l'assumer et l'accepter.

Ceci étant dit, il y a cette notion de poly amour, qui m'intéresse par ailleurs, car après deux échecs sentimentaux non pas similaires mais qui comportent tout de même quelques similitudes (il ne faut jamais comparer), je me demande si, effectivement, le polyamour n'est pas la voie du futur, et comme elle m'a proposé ça avec moi, je m'interroge tout simplement, car pour l'instant je ne veux pas la voir pour me reconstruire un peu quand même, j'accepte beaucoup de choses mais j'ai également besoin de prendre soin de moi.

Mais d'ici quelques mois, que va t il se passer, car ce n'est pas quelqu'un que je déteste, je l'aime et je sais qu'elle m'aime un peu puisque quand elle m'a proposé le poly amour, elle m'a dit qu'elle m'aimait mais qu'elle était perturbé en ce moment et qu'elle ne voulait pas que l'on se remette ensemble pour que ça foire encore dans 6 mois.

Il faut bien comprendre, et je suis désolé d'être aussi long, mais je préfère venir sur ce forum en parler avec vous plutôt que de voir un psy, même si ça peut être bien par ailleurs. Mais je crois que je suis dans mon sujet, donc il faut bien comprendre que cette femme je l'aime, et je l'aimerais toujours, je crois qu'elle a un problème compulsif vis à vis de la séduction, elle me l'a dit, mais je sais que je lui manque également.

Donc si je vous fais part de tout ça c'est que deux solutions se présentent à nous deux, soit elle ne m'aime plus et là comme le dit Titane, il n'y a rien à faire, ce n'est pas négociable et je suis bien d'accord avec ça. Soit nous assistons à la naissance d'un nouveau polyamour, à ce sujet elle m'avait suggéré de sortir avec une autre femme.

Quoiqu'il en soit, moi, j'ai décidé de vivre un peu pour moi, de m'interroger sur ce que je veux ou ne veux pas, et donc je verrais bien le moment venu, car en définitive cette rupture me fait réfléchir sur l'idée amoureuse au sens large peut être comme jamais dans ma vie et donc au polyamour.

Merci d'être arrivé jusqu'ici.

#
Profil

titane

le mercredi 09 juin 2010 à 19h11

subimago
le qualificatif d'erreur est largement mérité, s'agissant d'une relation où le moins qu'on puisse dire la communication était inexistante, voire volontairement faussée, et où les deux partenaires ne poursuivaient visiblement pas le même but, ce qui a provoqué beaucoup souffrance. aux deux. arrête de m'enquiquiner...!! ! *fâchée*

qui dit "erreur" dit "référence"... objective ou idéale... hm... je me méfie de toute référence ou model dans les relations humaines... mais bon... j'arrête de t'enquiquiner !!

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 20h29

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 09 juin 2010 à 20h31

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Stan

le mercredi 09 juin 2010 à 21h07

subimagohum...

tu ne nous as pas tout dit. pourquoi est-elle en colère ? pourquoi doit-elle te pardonner ?

Tout simplement parce que je me suis emporter envers elle alors qu'elle ne cherchait pas de boulot, que l'appart était dégeulasse, qu'elle découchait souvent et que je m'inquiétais, enfin franchement suis je bête pour ne pas avoir compris plus tôt, la vérité c'est que je me suis mis tout seul dans cette situation

ha ha... moi je dirais qu'après deux échecs sentimentaux similaires, il est peut-être temps de comprendre, et d'analyser la situation, afin de ne pas retomber dans les mêmes ornières, et re-signer pour une relation qui va encore se terminer par KO pour cause d'infidélité ou demande d'ouverture du couple.

Oui en effet, il serait plus sage que je rencontre quelqu'un de plus stable peut être cela m'affecterait moins au quotidien mais j'ai toujours été attiré par les filles compliquées... Cela dit tout ce que tu me dis je l'ai analysé moi même par ailleurs donc le psy mouais pas trop je préfère me retrouver tout seul.

oui, j'ai bien compris. mais toi, faut que tu comprennes aussi que tu viens de rompre avec une femme que tu aimais dans les pires circonstances qui soient. il est normal que tu sois chamboulé, et il est normal que tu aies du mal à lâcher prise.

Je me suis mal fait comprendre, je l'aime certes mais pas assez pour recommencer avec elle, il faut que je bris la dépendance mais c'est cette histoire de poly amour qui m'a chamboulé, mais mon plus grand souhait, et je sais que tu as raison, c'est de passer à autre chose car c'est violent et franchemant la vie est trop courte, je ne peux me permettre de la gaspiller.

Merci à toi

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 09 juin 2010 à 21h13

Le psy, c'est si les questions que tu te poses, et éventuellement leurs réponses, te font souffrir et t'empêchent de vivre...
Si tu identifies ta peine comme passagère, que ce n'est pas un scénario cyclique qui te blesse chaque fois un peu de la même manière, alors non, pas vraiment besoin de psy.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 10 juin 2010 à 00h37

.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

oO0

le jeudi 10 juin 2010 à 01h38

Pour la colère, la première intuition qui m'est venue, c'est qu'il ne s'agit pas tant de colère que d'une position défensive. Le fait que tu identifies sa colère au fait que tu te sois mis précédemment en colère, me confirme dans cette intuition.

Sinon, fais lui part de la situation, simplement, telle que tu en fais part ici tout en mentionnant bien que tu as besoin de temps pour te retrouver avant d'en parler avec elle si elle le souhaite.

Va au plus simple, c'est déjà assez compliqué comme çà.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 10 juin 2010 à 11h03

Stan
tu ne nous as pas tout dit. pourquoi est-elle en colère ? pourquoi doit-elle te pardonner ?

Tout simplement parce que je me suis emporter envers elle alors qu'elle ne cherchait pas de boulot, que l'appart était dégeulasse, qu'elle découchait souvent et que je m'inquiétais, enfin franchement suis je bête pour ne pas avoir compris plus tôt, la vérité c'est que je me suis mis tout seul dans cette situation

Se fâcher n'est pas un droit, c'est le plus souvent maladroit, mais c'est aussi difficile à éviter dans le cadre d'une vie commune.
Je me demande si tu as bien interprété son "regard de colère". C'était peut-être sur le sujet que tu cites, mais ce qui nourrit la colère me semble plus durable, que ce soit quelque chose en elle ou quelque chose dans vos échanges.

Tu t'es mis tout seul dans cette situation, dis-tu.
Non, vraiment. C'est bien de reconnaître que tu n'as pas su voir, mais elle a quand même menti.
Vous êtes deux.
En revanche, ne pas voir cette question, qui, entre les désirs libertins, le besoin de séduction que tu as identifié chez elle, et les "découchages", c'est quand même un truc dans ton regard.
- soit tu vis un idéal de sentiment (aimer le couple) et tu te laisses très peu défriser par les événements réels...
- soit tu n'es pas très réactifs aux petits signes, pas forcément insensible mais pas toujours assez connecté aux autres (plus dans la sympathie que dans l'empathie, par exemple).
- soit, et c'est le plus probable, vous n'avez pas intégré l'option "dialogues prise de choux" dans votre fonctionnement. C'est une expérience poly dont on peut te faire bénéficier... La plupart des poly parlent beaucoup de leur relation, s'expliquent souvent, écoutent. C'est nécessaire pour "suivre" les événements affectifs. Tous ne le font pas, mais c'est assez présent. Au point qu'on a parfois l'impression d'être plus dans des séances de développement personnel que dans un dialogue amoureux.
Ben parler, ça marche. Pas seulement poser les bonnes questions, mais écouter de la bonne façon, mettre l'autre à l'aise dans ce qu'il craint de dire ou ressentir, proposer des issues autres que "on vit ensemble, on dort ensemble, c'est comme ça que ça marche point barre", des issues persos, adaptées au moment...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion