Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Juger ? Moi jamais !

Social
#

Anna (invité)

le jeudi 06 mai 2010 à 08h15

Ce matin conversation avec un de mes très proches:

- Proche: Le fils de Paul a les yeux bleus et est blond comme un petit suédois!! (Rire non dissimulé)
- Moi: Ah oui c'est chouette ça! mais pourquoi c'est drôle??
- Proche: Parce que Paul est vraiment très brun avec les yeux très noirs....tout le monde le prend pour un pauvre type, il y a d'ailleurs de grosses rumeurs que ce n'est pas son enfant! Bon quand on pense à sa femme, cette S.....qui a 3 mecs en même temps, personne n'est étonné!!!

Parfois je sens qu'il pourrait y avoir écoute, compréhension, voire acceptation et surtout non-jugement.....et parfois non!
Voilà de quoi commencer la journée le coeur léger et le sourire aux lèvres pour une S....comme moi ;-)))
A méditer!

#
Profil

Drya

le jeudi 06 mai 2010 à 08h24

Tiens, je me faisais la même réflexion hier: je sais bien que je suis une "S..." aux yeux de ceux qui ne connaissent que la moitié de mon histoire - je sais qu'ils ne peuvent donc pas comprendre, alors pourquoi suis-je aussi mal à l'aise?

#

(compte clôturé)

le jeudi 06 mai 2010 à 08h55

Parce que tu te fais prendre en otage: c'est pas toi qui es en cause, mais un archétype.

Comme moi quand on m'envoie une vanne sur les exactions des banquiers suisses, juste parce que j'ai un passeport à croix-blanche...

C'est plus une manœuvre pour se rassurer sur sa supposée propre droiture qu'autre chose, c'est un truc de ralliement clanique, genre "Nous, on est des gens bien, hein?". Moi ça me mettrait mal à l'aise parce que je me retiendrais de répondre "Coooonnnaaaaaaassse, me mets pas dans le même sac que tes petites pensées mesquines".

Mon filleul a un frère et une sœur, il est le seul qui a le phénotype de son père (brun / yeux bruns), les deux autres sont blonds aux yeux bleus.
Et le père a une sœur qui a le même phénotype, que lui - les deux tiennent de leur père - tandis que la dernière est comme les deux blondinets... et comme sa mère! (Vous suivez?)

Je connais toute la famille, donc je sais d'où ça vient: de la grand-mère de mon filleul. Mais sinon, je ne suis pas sûre que ma langue de pute interne ne se mettrait pas à imaginer quelque chose. Gamberger, même sur des trucs qui ne nous regardent pas, c'est naturel. Par contre, pointer et se pousser du coude pour dire des trucs comme ça... C'est pour moi la manifestation d'une insécurité interne. A quoi ça avance, de dire ce genre de choses? Sinon à se rassurer sur sa propre supposée valeur morale? Et encore... Propre du cul, mais encaqué dans sa tête, ça remet le compteur à zéro.

J'ai un truc à proposer pour ce genre de cas: regarder la personne dans les yeux, et dire "Et?"

Ca se met à bafouiller en face, à s'enferrer dans des explications vaseuses... Rien de plus à dire ni à faire.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 06 mai 2010 à 09h18

Et pourquoi tu t'inscris pas Anna ?
Ici on aime bien les S...comme toi, alors pourquoi s'acharner ailleurs ?

#
Profil

Capucin

le jeudi 06 mai 2010 à 09h38

Anna ,toi seule connait ta vie et tes sentiments.....Alors les autres .....
Vis ta vie et sois heureuse et rends les autres hommes qui t'aiment heureux....

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 06 mai 2010 à 09h49

Oui, et puis, si tu n'était pas une S..., et que tu m'entendais du matin au soir, tu verrais que je ne pense pas beaucoup de bien de celles qui ne sont pas des S...

C'est juste qu'on ne peut pas plaire à tout le monde...sauf à se cacher de tout le monde, ou presque.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Drya

le jeudi 06 mai 2010 à 09h50

Contrairement à moi, Anna a l'air bien plus à l'aise que moi avec les représentations faussées dans les yeux des autres. Faut juste que je m'habitue et que je trouve mes repères, c'est encore nouveau pour moi et le flou total pour tout le monde :P

#
Profil

lutevain

le jeudi 06 mai 2010 à 09h51

Le petit-fils de ma précédente compagne métisse andalouse-camerounaise est blond comme les blés avec les yeux bleus très clairs… et là pas d'équivoque sur la lignée puisque c'est le fils de sa fille!

Pas d'autre commentaire, bien que j'ai eu la tentation de dire " Laissons parler les cons! "

#

(compte clôturé)

le jeudi 06 mai 2010 à 09h57

Y'a aussi: "J'parle pas aux cons, ça les instruit".

De Audiard, je crois.

#
Profil

Gin

le jeudi 06 mai 2010 à 09h59

dire que les autres sont cons, c'est les juger, non ?!

#
Profil

lutevain

le jeudi 06 mai 2010 à 10h00

:-(

#

(compte clôturé)

le jeudi 06 mai 2010 à 10h04

Oui, absolument! Un bon premier réflexe pour encaisser un truc qui nous heurte; un peu comme penser par-devers soi comme une langue de pute, mais en faisant l'effort ensuite de surmonter son jugement.

Je mets au défi quiconque de n'avoir jamais jamais jamais eu ce genre de pensée "quant-à-soi". C'est juste humain.

Le tout est d'en sortir, et je ne connais rien de mieux pour ça que de s'accepter avec ses petites noirceurs d'âme!

#
Profil

Gin

le jeudi 06 mai 2010 à 10h06

ah merde, on n'est pas parfaits !

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 06 mai 2010 à 10h20

Moi, je fais un très gros effort pour ne pas avoir peur de penser qu'il y a des cons. J'essaye d'avoir le droit de penser ça. Et vous, vous me dites qu'il faudrait essayer le contraire ?

Alors, je vous dit, pour avoir essayé quasiment toute ma vie de voir des gens biens dans les cons les plus cons, que voir des gens biens là ou il y a des cons, c'est être un peu con.

Etre con, c'est un droit. Il faut respecter les cons. Ils demandent à êtres détestés, on peut bien leur faire plaisir de temps en temps.

#
Profil

Gin

le jeudi 06 mai 2010 à 10h33

les "cons" sont utiles, ils nous font voir cette part de nous que nous aurions du mal à voir sans eux.

et sinon, une petite pensée pour ce petit bébé (blond aux yeux bleus) qui vient de naître au sein d'une famille pleine d'amour(s), bravo et bienvenue à lui ! :)

#
Profil

lutevain

le jeudi 06 mai 2010 à 10h55

… ce bébé a 18 ans maintenant!!!…

Pour "Laissons parler les cons", je sais j'aurais pas dû… mais la tentation était vraiment trop grande :

fr.wikipedia.org/wiki/Con

#

Anna (invité)

le jeudi 06 mai 2010 à 10h57

Moi je dis n'ayons rien contre les cons car on est tous le con de quelqu'un!!

N'avez vous pas encore été invités pour parler de votre dada: certains font des pyramides en boites d'allumettes, d'autres c'est avec des mecs...:-)))
Mais les autres cons sont toujours étonnés(et intéressés!! - WHOUUUU peut-etre que je l'emballe ce soir celle-là!) de parler avec des petites S...telles que nous ;-))!!!

De tout pour faire un monde...
J'aime beaucoup le "et????" de Clem et d'ailleurs je pratique tous les jours..

#
Profil

Gin

le jeudi 06 mai 2010 à 10h58

ah ça grandit vite les bébés chez les polyamoureux, je savais pas !

mais non, c'est pas que t'aurais pas dû, et tu l'as fait c'est pas très grave...
mais la tentation était trop forte pour moi de le faire remarquer ;)

#

(compte clôturé)

le jeudi 06 mai 2010 à 11h25

Vala. Les cons sont notre miroir. Vive les cons, une bonne occasion de grandir!

#
Profil

usclade

le jeudi 06 mai 2010 à 11h40

Bienvenue à Anna et voilà un sujet passionnant !

Le jugement est un réflexe, son expression aussi. A chacun de travailler dessus pour ne pas qu'il soit systématique et conditionné.
Il est normal d'être heurté en permanence par des informations de notre environnement complexe et diversifié, et c'est notre nature de réagir aussi sec en exprimant son ressenti.
Là où notre champ d'exploration est immense et prometteur, c'est dans notre capacité à vivre ces heurts de la façon la plus sereine possible et d'y réagir de la façon la plus subtile possible. Non pas en se taisant (ce qui revient à souffrir en silence), mais en évacuant la contre-réaction légitime en analysant sa nature et en l'exprimant de façon lucide. Idéalement cela permet de ne pas entretenir la violence de ces heurts, et d'en utiliser l'énergie pour interragir avec son environnement, en amorçant (on peut rêver :-)... ) une discussion constructive.

En gros, il n'y a rien d'anormal à être perturbé à la vue d'un enfant ne ressemblant pas à ses frères et soeurs, mais il est fortement salutaire de comprendre pourquoi on est perturbé par cela, et de réfléchir à la gravité réelle de la situation (quels sont les aspects qui nous heurtent, du point de vue moral ou autre, et pourquoi), les conséquences de l'expression de notre ressenti sur notre entourage ("on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde") , avant d'exprimer ce que cela nous inspire...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion