Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Communiquer avec amour :-)

Bases
#
Profil

usclade

le mercredi 17 mars 2010 à 11h24

Il apparait un peu partout dans les discussions de ce forum toutes nos difficultés à communiquer en évitant les écueil conflictuels et souvent improductifs. Y compris dans le fil "Parler de sexe avec amour" qui montre que même cela, qui semblerait pourtant sur le papier assez consensuel, débouche sur de vives étincelles.
Je me dis que finalement il faudrait peut-être ouvrir en fait un fil qui s'appellerait "Communiquer avec amour" !
Voilà qui est chose faite :-)

Alors bien sûr le thème de mon post est plus général et "bateau", et déborde très largement de nos préoccupations sur le polyamour. Mais la communication est tellement à la base de tout, et le thème du polyamour brasse tellement de sujets sensibles (cf toutes nos discussions d'écorchés vifs sur ce forum), que j'ai la conviction que plus tout les polyamoureux ont tout à gagner à creuser sur ce terrain là s'ils veulent bâtir solidement et sereinement.
J'ai cherché rapidement, et il m'a semblé que rien de spécifique n'ait jusqu'ici été posté sur ce forum. Par contre j'ai bien noté dans beaucoup de vos contributions les préconisations et analyses qui rejoignent l'objet de mon propos.

Pour avoir été souvent amené à travailler sur la communication en général, en plus bien sûr du respect de la netiquette , je vous livre quelques points qui me semblent importants à appréhender, pour beaucoup issues de connaissances partagées dans le domaine parfois appelé "communication non violente", "empathique", "bienveillante"...

Que pour ma part je qualifierai de "communication à visée objective", pour faire apparaitre que l'objectivité est une denrée qui n'existe pas à l'état naturel dans le langage, car on l'oublie trop souvent. Exprimer en permanence la conscience des limites de notre objectivité devrait être une cible commune dont on ne soupçonne pas tous les bienfaits.

Parler de la communication avec ces qualificatifs fait un peu bisounours, mais c'est pourtant un contrepoids tellement indispensable à l'usage qu'on fait de la communication depuis que le langage existe. En effet le langage est un outil qu'en bon technicien, on manipule en pensant que l'usage qu'on en fait est parfaitement abouti, esthétique, complet et suffisant. Et si on s'autorise à le trafiquer parfois, c'est bien souvent pour en faire une arme, quand nos intentions sont de manipuler ou dominer.

En revanche creuser pour atténuer la nature conflictogène du langage semble être une activité plus récente ou réservée à des gentils contemplateurs plus ou moins mystiques et isolés... Dommage, car pour moi, voilà qui devrait être enseigné dans toutes les écoles, avant même d'aborder la mécanique grammaticale et les subtilités du subjonctif...

Voilà en ce qui me concerne, trois points fondamentaux à garder à l'esprit et à cultiver pour une communication de qualité :

- Se souvenir que l'on est ainsi fait, qu'on réfléchit plus vite qu'on ne parle. On réfléchit souvent tellement vite, qu'on n'est même pas forcément conscient du raisonnement qui nous a conduit à formuler ce que l'on vient d'exprimer.
- Il n'existe pas d'évidence qui mérite de ne pas être explicitée, et lorsqu'elle est explicitée, elle ne doit pas être présentée comme une évidence, mais toujours comme une hypothèse vraisemblable, telle qu'on la perçoit de son point de vue.
- Laisser aussi bien sûr à l'autre l'espace d'exprimer son point de vue, ne pas l'ensevelir sous une information trop volumineuse qu'on lui déverserait sans tenir compte de sa situation et sa réaction (c'est un peu le défaut structurel de mon message actuel qui de par sa longueur et ma tentation d'englober tous les points que je souhaite aborder risquera de ne pas être reçu...)

Si je vous dis "Le soleil EST vert", vous allez me trouver fou ou malhonnête, bref, je vais vous agresser. Si je vous dis "Le soleil, moi je le vois vert", je vais éveiller votre curiosité et vous allez sans doute avoir envie de vous intéresser à moi pour en savoir plus... La qualité de la discussion s'en trouvera bien meilleure et constructive.
Les évidences sont tout, sauf partagées.
On notera d'ailleurs que dans mon exemple, sachant que le vert est présent dans la lumière blanche du soleil, je ne dis pas forcément une contrevérité si je n'arrive pas à percevoir les autres couleurs.

Parler, dans bien des cas, et surtout quand on donne son avis sur quelque chose, c'est un peu comme énoncer le verdict d'un procès sans avoir permis à notre interlocuteur d'assister au débat, au réquisitoires, aux plaidoiries et autres délibérés qui ont abouti à ce verdict. Imposer une conclusion à son interlocuteur sans lui avoir fourni les éléments qui ont permis d'y aboutir est forcément ressenti plus ou moins consciemment comme un violence, une tyrannie.

En résumé, le fait d'énoncer son point de vue en explicitant la nature de notre perception rend quasiment assuré une bonne écoute, pour la bonne et simple raison que l'interlocuteur se voit autorisé implicitement d'avoir une autre perception, et du coup sa liberté n'est pas bafouée, il n'est pas menacé par les propos.
Les conditions sont alors mieux réunies pour favoriser la curiosité de l'autre, l'acceptation de la différence, l'échange et l'enrichissement mutuel, qui sont à mes yeux à la fois le prérequis et la cible des relations polyamoureuses.

Il me semble que ce thème peut largement faire vivre un fil de discussion. Qu'en pensez-vous?
Avez-vous des amendements ou des compléments à mon propos?
Avez-vous des exemples et des illustrations instructives pour compléter et développer ces considérations?

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 mars 2010 à 12h01

Je crois que ton post a un problème structurel, que je connais un peu : c'est tellement réfléchi qu'on ne sait pas par quel bout en débattre...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 mars 2010 à 12h10

usclade


En résumé, le fait d'énoncer son point de vue en explicitant la nature de notre perception rend quasiment assuré une bonne écoute, pour la bonne et simple raison que l'interlocuteur se voit autorisé implicitement d'avoir une autre perception, et du coup sa liberté n'est pas bafouée, il n'est pas menacé par les propos.

Voilà. Pas menacé, on peut soit apporter de l'eau (tiède) au moulin, soit regarder de loin sans se mouiller du tout.
C'est tellement non violent que ça risque le statique.

Comprenons-nous bien : je trouve l'idée vraiment intéressante, mais je cherche une autre petit bête, le truc de communication qui excite l'intelligence.

Donc l'aspect "bienveillant" marche pour que les échanges se poursuivent sur une durée assez longue pour qu'il en sorte quelque chose, mais l'aspect contradictoire, brutalement subjectif, doit être assez saillant quand même. L'angle pas trop arrondi.

#

(compte clôturé)

le mercredi 17 mars 2010 à 12h58

usclade
Il apparait un peu partout dans les discussions de ce forum toutes nos difficultés à communiquer en évitant les écueil conflictuels et souvent improductifs.

Cette introduction me paraît fortement orientée vers la considération que le conflit, de manière très générale, c'est mal d'en avoir.

De mon point de vue, c'est par essence un moteur de changement, que j'aime à considérer comme neutre au départ, ni bien ni mal.

Les écueils sont une nécessité, un tremplin; pas un problème en soi; mais plutôt une opportunité de faire un auto-examen de sa communication en effet... être attiré par, et pratiquer divers moyens de les surmonter: les éviter est moins intéressant que d'apprendre à les pratiquer.

Je préfère donc le terrain et une démarche inductive pour capter les enjeux, et trouver les chemins de traverse avec quelqu'un à qui je tiens, même en virtuel...à n'importe quelle théorie qui aurait comme but de cerner comment ne pas avoir de conflit; car ceci est à mon avis une impossibilité. La sphère virtuelle me paraît, de plus, une occasion décuplée d'avoir des conflits, et surtout en parlant d'eux; j'aurais donc tendance, pour mettre mon énergie dans quelque chose de constructif, à ne pas investir ici, mais à reporter l'utilisation de mes accus dans un échange en vif, ou, a minima, en binôme.

C'est pourquoi je pense ne pas participer à cette discussion, en fait... alors bonne route.

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 13h17

Ce qui me fait un peu rire, c'est que siesta se plaint de ne pas trouver de faille au post de usclade pour répondre, Clém se plaint que l'intention est d'éviter les conflits... En gros, qu'usclade a le toupet de nous couper le sifflet avant qu'on l'ai ouverte :P
Je constate donc qu'on aime tous confronter nos visions des choses, même être poussés au bout de notre raisonnement, mais pas se sentir jugés pour autant, et que chaque poste serve de tremplin à notre réflexion suivante. Où est le problème?
En lisant usclade j'ai surtout l'impression qu'il en appelle à un idéal de réflexions posées et dont tous les aspects sont tous scrupuleusement étudiés: le problème de l'humain, c'est que rien n'est jamais parfait, et que c'est très souvent se spontanéité qui prime, donc on réagit, on réfléchi après en voyant les réactions! Une démarche qui me plaît aussi, du moment qu'on n'est pas cloué au pilori pour une assertion de travers où tous les aspects n'ont pas été minutieusement examinés, ce qui est au final généralement impossible. Sans compter que rien de tout ça n'est enseigné à l'école, donc on est mal barré dès le départ :P
A lire ce fil, ça me donne peur de poster, car on pourrait toujours me reprocher de ne pas tenir compte de tout, de ne pas être allée assez loin, etc... Restons humains et spontanés quand même, serait ma réaction...

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 13h19

Mais où est passé Titane?

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 13h37

Bonne question.
Titane, est ce que tu nous observe au moins ?

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 mars 2010 à 13h42

Drya
Ce qui me fait un peu rire, c'est que siesta se plaint de ne pas trouver de faille au post de usclade pour répondre, Clém se plaint que l'intention est d'éviter les conflits... En gros, qu'usclade a le toupet de nous couper le sifflet avant qu'on l'ai ouverte :P

Je ne me plains pas, je m'interroge. Et j'arrive à me répondre, mais c'était facile.
Je suis persuadé qu'on peut communiquer sans conflit, et Usclade explique plutôt bien comment. Mais je pense que ce n'est pas toujours le meilleur moyen d'apprendre quelque chose, de s'y intéresser.

"Yavait Paul et Mickey, on pouvait discuter, mais c'est Mickey qui a gagné. Allez, d'accord, n'en parlons plus..."

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 14h00

Ben moi je dis que si nous ne communiquons pas pour faire passer un peu de nous à l'autre, par exemple lui transmettre le gout du conflit, ou le gout du calme, ou le gout de la spontanéité, ou le gout des haricots, alors ça ne sert à rien de communiquer.

Par suite, parler de la communication est inutile. Euh pardon, je ne suis pas encore au top, je corrige : Il me semble quelque peu que parler de la communication me parait éventuellement être une activité dont l'utilité me parait être un petit peu difficile à démontrer compte tenu du fait que je pense que c'est inutile.

Il vaudrait mieux parler de ceux qui communiquent, que de la communication.

Enfin, ça sert au moins à dire que ça sert à rien. Et comme on aime parler pour ne rien dire (enfin, j'aime parler pour ne rien dire, excusez), ça fait toujours du bien par ou ça passe.

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 14h07

Je précise pour Usclade que Clémentine avait ouvert un fil sur la communication. En plus, elle l'avait ouvert pour moi, et je n'avais pas dit grand chose.

Je vais essayer de retrouver le fil de Clem, pour faire comme elle. Voyons, comment on fait déjà. Je sais pas, j'essaye un truc, on verra bien.

Un fil existe déjà sur ce sujet ici : /discussion/-gS-/Communication/

Voilà, est ce que je fait bien ma Clémentine ?

C'est peut-être aussi pour ça qu'elle veut pas trop participer, parce qu'elle t'en collerait bien une, vu qu'elle n'aime pas qu'on crée des fils qui existent déjà, mais qu'elle a pas le droit de le dire, sinon je vais l'accuser de casser les bisounours qui viennent d'arriver, surtout quand ils viennent gentiment mettre de l'ambiance, au moment ou l'ambiance est au point bas.

Mais ce qui me fait le plus marré, c'est que tu as fait tout ce que tu as pu sans le savoir, pour narguer Clem, toi qui voulait communiquer avec amour. Car mettre communication et amour dans la même phrase, à mon avis, tu ne sais pas à quoi tu t'expose. Je pense, que ça a du lui plaire, c'est peut-être pour cela, qu'elle est passée te voir pour t'expliquer gentiment. Mais est ce que c'est de l'amour, je te conseille pas de lui demander.

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 14h28

ERIC_48
Par suite, parler de la communication est inutile.(...)
Il vaudrait mieux parler de ceux qui communiquent, que de la communication.

En fait, sur ce forum, on ne parle quasiment que de communication: quand on lance des sujets sur l'égoïsme en amour, sur l'égalité des partenaires... il me semble qu'on parle de communication, car l'amour est une composante de la communication, tout comme prendre en compte ce qu'est son partenaire, etc... une relation EST une communication, et on ne parle que de ça ici.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 17 mars 2010 à 14h28

Très intéressant ton post Usclade, merci. De quoi se réexaminer un peu, peut-être pour pas mal d'entre nous ;)

Siestacorta
Voilà. Pas menacé, on peut soit apporter de l'eau (tiède) au moulin, soit regarder de loin sans se mouiller du tout.
C'est tellement non violent que ça risque le statique.

Comprenons-nous bien : je trouve l'idée vraiment intéressante, mais je cherche une autre petit bête, le truc de communication qui excite l'intelligence.

Donc l'aspect "bienveillant" marche pour que les échanges se poursuivent sur une durée assez longue pour qu'il en sorte quelque chose, mais l'aspect contradictoire, brutalement subjectif, doit être assez saillant quand même. L'angle pas trop arrondi.

Allons y pour la petite bête de la petite bête ;)

Je ne crois pas que la question soit de se limiter sur le fond pour laisser place à un insatisfaisant consensus un peu mou. Au contraire, ce qui est réellement enrichissant intellectuellement c'est de trouver les formes de conversation qui permettent à l'ensemble des interlocuteur-trice-s d'aller au bout de ce qu'ils ou elles ont a apporter au schmilblick pour pouvoir confronter au fond des choses dans un rapport de conversation réellement égalitaire.

Or les formes de conversation ne sont pas neutres. Elles sont en elles même des rapports de pouvoir que nous manions en général de manière parfaitement inconsciente mais tout à fait efficace...

A titre d'illustration, un article que je trouve très intéressant sur l'excellent site du collectif "les mots sont importants", même s'il n'est ni lié au polyamour, ni à la conversation électronique : La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 14h33

Drya
En fait, sur ce forum, on ne parle quasiment que de communication : quand on lance des sujets sur l'égoïsme en amour, sur l'égalité des partenaires... il me semble qu'on parle de communication, car l'amour est une composante de la communication, tout comme prendre en compte ce qu'est son partenaire, etc... une relation EST une communication, et on ne parle que de ça ici.

En fait, sur ce forum, on ne parle quasiment que de ceux qui communiquent : quand on lance des sujets sur "l'égoïsme en amour", on parle des égoïstes, ou sur "l'égalité des partenaires", on parle des partenaires... il me semble qu'on communique mais que l'on ne parle pas de communication, car la communication n'est qu'une petite composante de l'amour. Une relation n'est pas qu'une communication.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 17 mars 2010 à 14h52

Par exemple, on aurait l'air malin de parler de la communication de Boucledoux sans jamais parler de lui, par exemple, sans jamais dire qu'il est féministe jusqu'au bout des ongles.

Par exemple, il dit "Or, les formes de conversation ne sont pas neutres"
Or ce qui n'est pas neutre là dedans, c'est Boucledoux.
On peut parler pendant des heures de la communication de Boucledoux, mais ça ne sert à rien, car quand on sait qui il est, il suffit d'une petite seconde pour savoir ce qu'il va nous dire.

Par exemple, si il ouvrait un fil sur le féminisme, qui serait très intéressant, et auquel je participerait volontié, il n'aurait pas besoin de coller du féminisme dans une discussion sur la communication pour pouvoir se faire entendre. Car Boucledoux est comme tout le monde, Il a besoin qu'on l'entende lui, et pas sa communication.

Excuse moi Boucledoux de te prendre comme cobaye pour ma démonstration, j'ai pas pu résister, c'était trop flagrant.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

usclade

le mercredi 17 mars 2010 à 15h11

J'arrive un peu tard pour participer aux interprétations que mon propos à fait naitre, mais je vais essayer d'être plus précis. Déjà quelques réactions.

@ siestacorta : je suis d'accord avec la nuance que tu as apportée, ce genre d'approche "bienveillante" ne doit pas conduire à aseptiser les discussions et rendre tout insipide ou consensuel, noyé dans le relativisme intégral...
Ce n'est pas cela que je souhaite promouvoir dans mes propos, le but pour moi quand je communique est quand même de partager, c'est à dire d'amener l'autre à voir ce que je vois du point de vue qui est le mien, en acceptant de voir aussi ce qu'il voit du sien, et d'en tirer des enseignements.

@Clementine : oui tu as raison sur le fait que je considère que le conflit est plutôt contre-productif. Ce n'est pas d'ailleurs le conflit qui me pose problème, mais notre réaction "humaine" en situation de conflit : colère, agacement, reproche... Peut être en ce qui te concerne tu arrives à faire la part des choses et du conflit tu sais tirer le bon grain de l'ivraie, moi ce n'est pas le cas. Bref, le bien-fondé ou pas du conflit, c'est effectivement un postulat qui fait diverger nos raisonnements dès le départ ! :-)

Enfin il est possible que mon post puisse être assimilé à un discours moralisateur promoteur de la vertu un peu mièvre et bien-pensante, qui aurait pour effet de distinguer des "bons" et des "mauvais" communicants, ce n'était pas là mon intention...

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 17 mars 2010 à 16h52

ERIC_48
(...)
Par exemple, si il ouvrait un fil sur le féminisme, qui serait très intéressant, et auquel je participerait volontié, il n'aurait pas besoin de coller du féminisme dans une discussion sur la communication pour pouvoir se faire entendre. Car Boucledoux est comme tout le monde, Il a besoin qu'on l'entende lui, et pas sa communication.

Excuse moi Boucledoux de te prendre comme cobaye pour ma démonstration, j'ai pas pu résister, c'était trop flagrant.

Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

lol pas de problème...

- sur le féminisme, plutôt qu'un fil je réfléchi à des articles pour développer un peu plus à fond ce que je veux dire sur les rapports polyamour/féminisme. Pas mal de patience encore, merci...

- pour une réponse plus directe, ce que je voulais mettre en valeur par ce lien, c'est que des stratégies formelles de communication - en l'occurrence de conversation mais je suis persuadé que c'est encore plus vrai dans une communication électronique - en apparence non conflictuelles peuvent comporter des rapports de pouvoir éventuellement violent, (plus ou moins) inconscient, (re)producteurs de hiérarchies et aboutir à l'auto-censure là aussi plus ou moins inconsciente d'une partie des participant-e-s.

Que ce soient illustré ici par l'analyse des rapports de genre dans la conversation n'est évidemment pas complétement un hasard, tu as raison, mais je ne pense pas que ce soit le seul cadre ou cette réflexion s'applique.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

usclade

le mercredi 17 mars 2010 à 17h09

@tous : ok, je n'avais pas vu effectivement qu'un fil existait déjà.

D'où ma première question : comment on fait pour faire des recherches sur ce forum, parce que manifestement je ne suis pas au point !
Pour avoir survolé le fil effectivement le thème semble se recouper.
Deuxième question : un admin peut-il éventuellement fusionner ces discussions, si c'est éditorialement souhaitable et techniquement possible?

@eric48 : tu me dis en substance qu'outre son mauvais rattachement, mon post est inutile, ou j'ai pas bien compris? Brr... c'est pas encourageant pour mes débuts !
C'est en tous cas réconfortant de me savoir épargné de par ma condition de petit-nouveau, je n'en attendais pas tant d'égard, pour autant cela ne me rassure pas vraiment. Ce lieu est-il à ce point si impitoyable et clémentine si féroce? :-)

#
Profil

Drya

le mercredi 17 mars 2010 à 17h28

On va pas retomber dans cette polémique du droit de séjour ici, non?! pitié!!!
A la fin, dites ce que vous voulez, chacun triera pour soi. Et pour moi ces discussions sur la communication sont loin d'être inutiles, puisque la communication est la base de bien des bonheurs et bien des tortures!

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 17h38

Drya
Mais où est passé Titane ?

tiens tiens... vous cherchez quelqu'un à mordre !!!

#
Profil

titane

le mercredi 17 mars 2010 à 17h45

moi j'aime... je ne communique pas avec amour... j'aime en communiquant... Quand on aime "vraiment" on se pose pas se genre de question, si ?

Puisque dans le "vrai" amour, il y a le respect, la curiosité, le don, le partage...

C'est sur que si on est encore au stade bucal (du manque) ou anal (du besoin et de la demande) ou nombrilical (regardez comme je suis beau et aimez moi)... et si vous satisfaisez mes besoins, répondez à mes demandes et trouvez que je suis beau... alors là, je peux mettre une peu d'amour dans ma communication... sinon !!! hé ho !! faut se défendre non ??? faut bien que je me protège contre tous ces assillants et ces dangers...

l'autre à côté il aime et n'a pas de problème... c'est louche, lynchez le !!!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion