Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Une histoire de hasard

Romantisme
#
Profil

LuLutine

le lundi 22 mars 2010 à 23h09

On peut se croiser sur un quai, même pas trop bondé, sans se regarder, sans se reconnaître. Parmi des visages potentiellement tous inconnus, pourquoi être attentif à l'un plus qu'à un autre ?

Il marchait dans ma direction, je marchais dans la sienne. Est-ce que le hasard existe ?

Un salut échangé, nos routes se sont croisées, j'ai fait demi-tour pour le regarder, il s'est retourné, arrêté, a engagé la conversation. Ce fut probablement par simple politesse. Politesse toujours, il me demande des nouvelles. J'en donne. Il m'écoute. Sans doute juste par gentillesse. Il est très gentil. Le seul ennui c'est que même en étant extrêmement gentil, on peut aussi envoyer des murs de briques de 42 tonnes à la tête des gens - enfin, cela c'est du passé.

Dix mois déjà. C'est loin, les tensions ou les gênes semblent apaisées. Son regard ne semble plus me dire qu'il a peur de moi et qu'il fuirait bien à toutes jambes, s'il n'était pas si poli et gentil. Ou alors la fatigue déforme ma vision (?)...mais je ne le pense pas.

Pourquoi ai-je décidé, comme cela, ce soir, de me rendre en ce lieu-là, puis de revenir par ce chemin-ci, à cette heure précise ? Pourquoi ce choix m'a-t-il semblé si évident, malgré les inconvénients manifestes de ma décision (grosse fatigue liée au fait de rentrer à une heure plus que tardive, la veille d'une longue journée de travail) ?

Etait-ce pour ces quelques minutes, cinq, peut-être six, dont je ne savais même pas qu'elles se produiraient ? Est-ce que le hasard existe ?...

#
Profil

Romy

le lundi 22 mars 2010 à 23h16

Oui!!! Mais ce qui existe surtout, ce sont des gens qui savent saisir les occasions qui passent.
Le hasard, c'est la vie.

#
Profil

ericalaplage

le lundi 22 mars 2010 à 23h46

La mourre est faite d'incertitudes mais n'est pas le fruit du hasard, ^^
Merci wikipedia

#
Profil

kerdekel

le mardi 23 mars 2010 à 00h08

clapclapclap (+)

#

(compte clôturé)

le mardi 23 mars 2010 à 07h52

Il n'y a pas de hasard.
Il n'y a pas de destin.

Il n'y a que Pierre Bourdieu.

Nan, j'déconne.

À moitié.

#
Profil

Drya

le mardi 23 mars 2010 à 09h37

Hum, j'ai souvent l'impression qu'on a comme des intuitions, conscientes ou pas, comme si quelquechose nous poussait ce jour-là à passer là à tel moment... et on n'est même pas vraiment surpris de ce qu'on y trouve... juste infiniment heureux de rencontrer un rêve qui nous tombe du ciel. Le hasard? parfois il nous guide sur le bon chemin.

#
Profil

LuLutine

le mardi 23 mars 2010 à 18h07

T'façon, si ça se trouve on s'est croisés 50 fois sans se voir, et la différence à la 51ème fois, c'est qu'on s'est vus ! ;)

#
Profil

mandarine

le vendredi 26 mars 2010 à 09h54

Encore faut il avoir les yeux et le coeur grands ouverts pour voir ce qui se passe autour de toi .Combien de fois sommes nous passés a coté du hasard sans detecter ses appels.
J ouvre tout grand les yeux et je vois mieux ! merci afflelou!

#
Profil

Drya

le vendredi 26 mars 2010 à 10h20

Parfois le hasard, aussi peu probable qu'il soit, peut aussi mener à la catastrophe... c'est effrayant !

#
Profil

mandarine

le vendredi 26 mars 2010 à 10h25

Seulement si toi tu y vois une catastrophe!

#

ibisrouge (invité)

le samedi 27 mars 2010 à 03h26

En fait le hasard n'existe pas !
Il y a des intentions , des pensées ,des envies . Toutes ces choses sont supérieures
à l'univers matériel qui nous entoure .
Les êtres humains ont une sorte de sixième sens , une sorte de connaissance qui se met en route d'elle même. On peut ne pas être conscient de son existence mais cela ne 'empêche pas de fonctionner.

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 28 mars 2010 à 01h25

Ouai, le fait de ne pas en être conscient, de ne pas faire confiance à son sixième sens, empêche quand-même d'en profiter pleinement. Si on ne saisis pas sa chance (comme dit Rosalie), parce qu'on la nie faute qu'elle soit rationnelle, on passe à côté, et pis c'est tout.

#
Profil

LuLutine

le lundi 29 mars 2010 à 00h15

Vous pensez que je dois le recontacter ??? :)

#
Profil

ERIC_48

le lundi 29 mars 2010 à 00h18

As tu écrit ce fil par hasard, petite coquine ?
OUI

#

ibisrouge (invité)

le lundi 29 mars 2010 à 04h08

A Lulutine :
Il ne faut jamais s'étonner de rencontrer " par hasard " quelqu'un auquel on pense ni de recevoir une communication téléphonique d'une personne à laquelle on vient tout juste de penser.
L'activité qui consiste à penser n'est as anodine, les pensées peuvent parfois se concrétiser ! Apprends à utiliser ton intuition et à lui faire confiance .
Si tout au fond de toi même tu as envie de rencontrer cette pesonne alors contacte la.

#
Profil

LuLutine

le lundi 29 mars 2010 à 11h48

ibisrouge
Si tout au fond de toi même tu as envie de rencontrer cette pesonne alors contacte la.

Oui enfin quand c'est quelqu'un qui t'a dit (en gros) qu'il ne voulait rien avoir à faire avec toi, c'est plus délicat...

#
Profil

ERIC_48

le lundi 29 mars 2010 à 19h24

Nous y voilà.
Mais il nous manque encore quelque chose, la raison de ce rejet par exemple.
Enfin, si tu veux en discuter seulement.
De toute façon, je ne change pas d'avis sur le fait qu'il faut faire ce qu'on a envie de faire.
Comme ça, au moins, on est fixé.

#
Profil

LuLutine

le mardi 30 mars 2010 à 01h00

La raison du rejet ? Aucune de mon point de vue, puisqu'on se connaît très peu.

Mais pour lui, c'est justement une raison valable : "On ne se connaît pas, donc pourquoi essayer de se connaître ?" (on peut discuter de la validité de ce raisonnement, mais lui ça lui semble visiblement très logique ; ou alors il y a une raison que je ne connais pas, cf fin du message).

Je n'ai pas la sensation que nous évoluions dans des mondes très éloignés, mais lui, il ne veut même pas essayer de voir si nous pouvons avoir quelque chose en commun (en fait il y a au moins une chose que nous aimons sans doute tous les deux, et c'est justement cette chose qui a fait que nous nous sommes un jour croisés, il y a...de très très nombreux mois maintenant).

Je sais que je ne l'intéresse pas (au sens amoureux du terme).
J'ai déjà un ami avec qui c'est le cas (situation un peu différente car cet ami et moi nous connaissions déjà, ce dernier n'avait donc pas forcément envie de couper totalement les ponts avec moi ; autre différence : je suis certaine de l'aimer, ce qui n'est pas le cas avec quelqu'un que je ne connais pas).
Ca se passe très bien. Je ne vis pas mal le fait de ne pas avoir de réciprocité (enfin, pas au même niveau, car il y a une réciprocité amicale si l'on peut dire ainsi).

Mais cet homme (celui qui est l'objet de ce message) a eu l'air de penser que c'était mieux pour moi que nous n'ayons aucun contact. Je pense qu'il a surtout agi pour lui (il était mal à l'aise, ça se voyait, et ça m'aurait brisé le cœur de le retenir, alors je l'ai laissé partir, bien que ça me fasse souffrir, moi). Je ne le lui reproche pas, je le comprends.

Mais quand même...

Il y a quelques années j'envoyais balader les types qui m'accostaient dans la rue, sous prétexte qu'on ne se connaissait pas. J'étais persuadée qu'ils ne voulaient qu'une seule chose.
Aujourd'hui je ne les repousse pas d'entrée de jeu. Mais je reste moi-même et je ne dis pas non plus oui pour faire plaisir. C'est vrai aussi que c'est plus facile aujourd'hui de donner un email ou d'échanger des numéros de téléphone, car on filtre facilement les contacts (on peut donner une adresse email non principale - moi j'en ai plusieurs - et au téléphone on voit en général qui appelle, on a le choix de répondre ou non).

Et bien les types qui "ne voulaient qu'une seule chose" se sont vite découragés, d'une part parce que je ne suis pas souvent disponible pour prendre un verre avec eux, d'autre part parce qu'ils finissent par savoir que je ne suis pas célibataire ; et la plupart raisonnant en termes d'exclusivité, ils en déduisent donc que je ne suis pas libre.

En parlant de ça, lorsque je lui ai dit que j'avais des sentiments pour lui (je me doutais qu'il n'y aurait pas de retour, mais il fallait que je le lui dise, c'est presque viscéral chez moi au bout d'un moment, dans ce genre de situation) l'homme dont je parle m'avait dit qu'il était heureux en couple.
Une façon chez les monoamoureux de dire "Je ne suis pas disponible".

J'ai failli répondre "Moi aussi, mon couple va très bien". ;)

Puis je me suis dit que déclaration + polyamour, ça ferait peut-être beaucoup d'un seul coup, et vu qu'il avait déjà envie de s'enfuir à toutes jambes (en tout cas c'est ce que je lisais dans ses yeux), je n'ai pas eu envie de finir de l'effrayer en risquant d'être incomprise, ou de passer peut-être, pour échangiste ou libertine, que sais-je ?

[Je précise que je n'ai rien contre les échangistes ou libertins mais là ce n'était pas du tout ma démarche ; je déteste que mes intentions soient mal comprises, et être rejetée pour cette raison - en effet ça me dérange moins d'être rejetée si mes intentions sont bien comprises, car alors ça signifie juste que l'autre et moi ne pouvons trouver de terrain d'entente, je n'ai alors aucun regret.]

Voilà pour la raison du rejet. Ensuite, il a peut-être d'autres raisons à lui qu'il n'a pas voulu dire...

Mais je n'ai pas d'infos là dessus, donc de mon point de vue, c'est la raison classique du genre : "On ne se connaît pas, tu n'es pas non plus une amie d'amis, nous n'avons donc rien à faire ensemble."

Comme je le dis plus haut, même si aujourd'hui je ne rejette pas toujours les gens que je ne connais pas, je l'ai fait pendant assez longtemps, donc je comprends sa réaction. Puis contrairement aux exemples que j'ai pris, nous ne nous sommes pas croisés dans la rue, de manière totalement aléatoire. Du coup, la radicalité de sa réaction fait qu'elle est, pour moi, difficile à accepter.

Surtout de la part de quelqu'un qui a l'air aussi gentil, intelligent, et peut-être capable (d'un peu) d'ouverture...après tout l'ami dont je parle plus haut dans ce message est jaloux, possessif et ne raisonne qu'en termes d'exclusivité. Pourtant il fait preuve d'ouverture par rapport à ma façon de voir les relations amoureuses. Il connaît un de mes amoureux et il sait que nous ne sommes pas exclusifs. Et a priori, il n'est pas traumatisé ^^ ! Et il apprécie ma compagnie (pas tout le temps mais de temps en temps, et être en lien avec lui, c'est tout ce qui m'importe - peu importe la nature du lien).

Je crois que j'ai beaucoup parlé alors je félicite d'avance ceux qui arriveront au bout de ce message. ^^

#
Profil

Boucledoux

le mardi 30 mars 2010 à 08h15

LuLutine

J'ai failli répondre "Moi aussi, mon couple va très bien". ;)

Puis je me suis dit que déclaration + polyamour, ça ferait peut-être beaucoup d'un seul coup, et vu qu'il avait déjà envie de s'enfuir à toutes jambes (en tout cas c'est ce que je lisais dans ses yeux), je n'ai pas eu envie de finir de l'effrayer en risquant d'être incomprise, ou de passer peut-être, pour échangiste ou libertine, que sais-je ?

ben d'un autre côté ça peut peut-être rassurer un mono-amoureux persuadé que ce que tu cherches c'est faire exploser son couple pour prendre la place non ?

Là, même si lui n'est pas dans une démarche poly, il pourra se dire qu'une histoire pourrait finalement être possible sans trop de risque pour sa vie à lui. Sur une base plus adultère que poly de son côté mais d'abord ça c'est un peu son problème à lui, ensuite c'est l'histoire elle même qui peut faire le reste...

Bon, après, je suis conscient de parler en général juste parce que j'ai trouvé ta formule jolie ;) et que ce n'est probablement pas ton problème là, dans cette histoire...

#
Profil

Drya

le mardi 30 mars 2010 à 10h07

Je l'ai ressentie tellement souvent cette peur de moi chez quelqu'un qui sait que j'ai des sentiments pour lui qui ne sont pas réciproques... comme si j'allais lui sauter dessus à la moindre baisse de vigilance, comme si mes sentiments éclipsaient tout ce qu'on pouvait partager quand même... Cette barrière de méfiance m'a toujours beaucoup frustrée, ça fige les relations dans une idée négative, et je comprends ce que tu veux dire.
S'il ne te fuit pas (plus) autant, il est bien possible qu'il apprenne à te connaître et à voir autre chose que tes sentiments pour toi :) Peut-être que le lancer sur un sujet qui lui tient à coeur lui redonnera confiance?.... Je crois en les vertus de l'énergie qu'on crée chez les autres pour établir des relations dynamiques.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion