Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accepter ses propres sentiments

Témoignage
#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 14h53

Si l'amour est là, et sous plusieurs formes, s'il est ressenti, il est parfois difficile de l'accepter soi-même, de part les conventions sociales, la pression de l'entourage et les principes moraux dans lesquels nous baignons depuis l'enfance.

Je suis avec un homme depuis un peu plus d'un an maintenant, et je l'aime énormément, j'imagine pour la première fois une relation sérieuse avec lui, l'idée de vivre ensemble l'année prochaine est une idée à laquelle nous pensons depuis peu et jusque là, je pensais qu'une relation sérieuse et engagée était exclusive.

Seulement depuis décembre, je suis amoureuse d'un autre homme, avec qui j'ai vécu une amitié intense pendant longtemps.

Je me suis tout d'abord dis qu'il fallait que je fasse un choix, parce qu'avoir deux relation amoureuses en parallèle me paraissait impossible, mais plus le temps passe, plus mes deux relations avances, et plus je me rends compte que je n'ai nullement envie de faire un choix, parce que les relations que j'ai sont incomparables.

Mon copain sait que je suis amoureuse d'un autre, et cela lui fait beaucoup de peine, il n'a pas envie de me quitter, il veut que je sois heureuse, mais pour lui il est évident que je dois faire un choix. Il me demande sans cesse si je l'aime plus que l'autre, et j'ai beau essayer de lui expliquer, je n'arrive pas encore à lui dire que j'aimerais que cela continue comme ça et que l'amour que j'ai pour un autre n'influe pas en mal pour ce que je ressens pour lui.

Avec mon autre ami, c'est différent, nous nous considérons comme des amis amoureux, il ne me demande pas de quitter mon copain tant que je suis heureuse avec lui, et pourtant je me sens sans arrêt coupable de lui faire vivre cette situation, qu'il semble pourtant bien accepter, tout du moins pour le moment.

J'ai cette envie de continuer mes relations, mais je n'arrive pas à l'accepter. Je n'arrive pas à accepter que j'aime deux hommes, je n'arrive pas à affirmer que cette situation est normale, je n'arrive pas à dire à mon copain que j'ai envie d'avoir deux relations tellement j'ai peur non seulement de lui faire de la peine, mais aussi parce que j'ai peur qu'il décide d'en finir avec notre histoire.

Je m'en remets donc à vous, à vos avis et à vos conseils, car je viens lire régulièrement depuis décembre les articles et les discussions sur ce site, et il me semble que vous êtes les plus aptes à m'éclairer à propos de ma situation. Je vous remercie d'ailleurs d'avance pour les conseils que vous pourriez me donner.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 03 février 2010 à 15h06

woaaaa !!!
C'est, sincèrement, la question la plus mignonne que j'aie lue ici !

Je n'ai plus le temps maintenant pour une vraie réponse, mais je n'y manquerai pas (si d'ici là personne n'est venu te donner ZE déclic).
A bientôt, et bon courage.

#
Profil

Drya

le mercredi 03 février 2010 à 15h08

Salut!
En fait, la question que tu poses est la question qui se pose tôt ou tard dans un couple (qu'on le sache ou non au départ) sous des formes ou à des moments divers. Mais le fond reste le même:
*qu'attend-on d'une relation amoureuse? (ses propres besoins et ceux de son partenaire: négociation obligée!)
*qu'est-ce qu'on privilégie, à quoi accepte-t-on de renoncer pour répondre aux besoins de l'autre, qu'est ce qui est nécessaire pour soi? (réciproque pour les deux personnes)
Et l'aspect exclusif ou non de la relation fait partie de ces questions. Mais aussi une relation platonique, une retransformation en amitié (des sujets récents réfléchissent à ça), etc...

En fin de compte, tout est affaire de négociation, on ne peut pas faire l'impasse sur ce sujet, puisqu'il se présente forcément, avec plus ou moins de force.
Il faut être lucide sur soi-même et sur l'autre.
J'aime cette phrase qui dit que "Les besoins ne sont pas des obligations mais des indications de directions favorables."
(Pour réf: www.redpsy.com/infopsy/inconditionnel.html et www.redpsy.com/infopsy/fidelite.html)

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 15h56

Bienvenue à toi.
Je crois comprendre de ce que tu dis, que tu as entre autre du mal à t'accepter polyamoureuse. Et si on ne s'accepte pas comme on est, c'est d'autant plus difficile d'en parler aux autres.

Sur un autre sujet, quelqu'un m'a dit un jour, en réponse ma question "pourquoi suis-je ainsi ?" : "parce que c'est en toi". Et le fait est que parfois les choses se résument ainsi...la seule explication est qu'il n'y en a pas. C'est en nous, et se demander pourquoi nous et pas les autres...ne sert à rien.
C'est en toi, et le mieux est sans doute d'être fière de ta différence.

#
Profil

lam

le mercredi 03 février 2010 à 16h21

Salut Uweyv,
Je rejoins vraiment Insognare, c'est pas facile de s'accepter mais c'est nécessaire pour pouvoir assumer et s'épanouir. (perso j'en suis à l'étape 2 :-/ :-) ). C'est pour moi le décalage entre accepter/comprendre quelque chose intellectuellement et puis arriver à le vivre.

Au sujet de l'acceptation, j'ai trouvé que lire certains bouquins et textes ca fait du bien. Notamment (pas sur les relations non exclusives directement mais) sur les relations en général, j'ai bien aimé "Amours, histoires des relations entre les hommes et les femmes" de J Attali. Comprendre pourquoi comment la normalité monogame c'est juste une construction de la société, c'était cool :-)

#
Profil

Romy

le mercredi 03 février 2010 à 16h47

D'accord pour les lectures. Par contre il faut faire attention à ne pas prendre pour une vérité tout ce qu'y est dit dans les bouquins. J'ai tendance à faire ça, et lorsque ça ne correspond pas avec ce que je ressens, j'ai comme un instant de panique. Je me remets en question etc. Prends ce qui te conviens et laisse faire le reste. L'amour n'est pas une théorie et ceux qui le théorisent ne mettent probablement pas leur théorie en pratique. Ou encore, ils bâtissent une théorie à partir des faits qu,ils constatent dans leur propre vie qui, par définition, n'est pas la tienne.

Il est plus fréquent dans les livres qui parlent d'amour de lire que l,amour exclusif est le vrai amour et que les amours pluriels dénotent une forme d,anormalité. Même ceux qui parlent d'amours pluriels peuvent l'expliquer, mais d'une façon qui ne correspnd pas à tes propres sentiments.

Le mieux est de te faire confiance, et faire confiance à ce que tu ressens et ce que tu expérimentes.

#
Profil

Romy

le mercredi 03 février 2010 à 16h50

Par exemple. lire le texte paru dans la revue Psychologie (est-il possible d,aimer deux hommes ou un truc comme ça) peut démoraliser complètement quelqu'un qui se pose des questions et qui vit deux amours.

#
Profil

lam

le mercredi 03 février 2010 à 19h59

En fait, je pensais à des bouquins axés vers l'ouverture des relations. Il y a un fil où on m'en avait conseillé plusieurs, c'est dans le thème "monogamie".

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 février 2010 à 22h48

lammm
Je rejoins vraiment Insognare, c'est pas facile de s'accepter mais c'est nécessaire pour pouvoir assumer et s'épanouir. (perso j'en suis à l'étape 2 :-/ :-) ).

C'est quoi l'étape 2 ?

#
Profil

lam

le jeudi 04 février 2010 à 08h30

LuLutine
C'est quoi l'étape 2 ?

Assumer....
(vis à vis d'une relation mono que je travaille à faire évoluer)

#

Pascal du Hainaut (invité)

le vendredi 02 juillet 2010 à 13h41

Ma femme aussi aime deux hommes et je l'accepte parfaitement, je le connais et le respecte pour le bonheur qu'il procure à ma femme et nous le vivons bien.
Puisqu'il est au courant et désire continuer votre relation pourquoi ne pas lui expliquer simplement se que tu ressent à coeur ouvert?
A savoir entre autre qu'aimer n'est pas exclusif, que l'amour peut se partager et permetre un épanuissement supplémentaire.
Quand tu as deux voir plus d'enfants... tu les aimes tous bien sur mais tous différament.
Quand tu aimes deux couleurs, plutôt que de porter une ou l'autre tu peux marier les deux bien souvant...
Aimer deux hommes c'est le même principe, tu les aimes pour ce qu'ils offrent à savoir leur amour, leur tendresse et une complicité.
Pour l'un il t'apportera la stabilité en plus, une orreille, une épaule sur qui tu peux compter et te réconforter, celui avec qui tu construis.
Pour l'autre, un échapatoir sur le cotidien car la routine est un ennemis du couple.
Il te donne une seconde vie, un second souffle.
Evidament celà ne coincide pas avec la dure réalité judeocrétienne et il faut mieux le vivre caché même si des fois tu as envies d'en parler à une amie ou à un ami car se bonheur tu voudrais le partager, partage le simplement entre vous trois.
Moi, je suis heureux quand je la vois heureuse et épannuie, qu'elle me raconte sa journée (avec ou sans lui).
Il n'y a pas de mensonge, pas de domination ou de soumission, pas de peur de l'autre, seulement un bonheur et un amour partagé.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion