Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'amour et la façon d'aimer sont-ils ou doivent-ils être pragmatiques ?

Bases
#
Profil

titane

le mardi 02 février 2010 à 09h21

le coeur a ses raison que l'esprit ignore... le pragmatisme est une méthode" de l'esprit... peut aimer de façon pragmatique? ou si nous recherchons une meilleure façon d'aimer doit-on s'appuyer sur des méthodes pragmatiques ?

L'accompagnement d'une détresse amoureuse doit-il être "pragmatique"?

Comme tout phénomène psychologique ou affectif et même spirituel, aimer n'est-il pas davantage une question d'attitude, de regard posé sur soi et les autres, de conscience... plutot que de "recettes" pragmatiques ?

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 09h55

Chacun sa recette, mais pour ma part, c'est en travaillant sur la communication dans mon couple et avec des outils très réels, que l'amour s'est vécu, bâti, construit; que j'en ai appris énormément sur mes propres fonctionnements, mes défenses, mes trouilles et aussi qu'en face j'avais quelqu'un avec ses fonctionnements, ses défenses et ses trouilles propres, et que c'était moche de se passer à côté alors que la solution était là.

Un couple c'est une personne et une autre personne, et au milieu il y a la relation qui se travaille. Les beaux sentiments, c'est lyrique, emporté, passionné... on sait que ça ne suffit pas: si le cœur a ses raisons que la raison ignore, un peu de prise de conscience pour avancer, c'est pas mal aussi. Sinon le risque, c'est de tomber amoureux de l'amour, comme Cherubino dans les Noces de Figaro: ses airs sont aériens comme du cristal, vibrants... mais il ne parle pas à une femme, plutôt à un idéal.

Un petit lien "pragmatique", et je sors de ce fil, où je ne suis certainement pas la bienvenue:

www.imago-therapie.com/

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 février 2010 à 10h26

Hum, clem, tu dois vachement bien les aimer, ceux-là, parce que si je ne m'abuse tu l'as posté plusieurs fois.
Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ????

Titane >
tel que j'entends les questions : peut-on faire sans pragmatisme en amour ? Oui, un peu comme on peut conduire sans jamais regarder son indicateur de vitesse ni dans le rétro... Ca peut passer, on peut croire en son intuition.
L'amour n'es pas une bagnole.
Bon.

Mais, au juste, qu'est ce que le pragmatisme enlève aux sentiments ?

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 10h48

Siestacorta
Hum, clem, tu dois vachement bien les aimer, ceux-là, parce que si je ne m'abuse tu l'as posté plusieurs fois.

Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ????

Du bien, et en thérapie individuelle aussi, une des clés majeures dans mon trousseau perso... Pour les couples, en 12 séances, apprendre à se parler et à s'écouter, surtout. On te donne les outils, et tu te démerdes ensuite pour les utiliser et les entretenir; au contraire des thérapies ou médiations qui durent des mois, et te vident le porte-monnaie en serpent de mer.

#
Profil

titane

le mardi 02 février 2010 à 16h39

Tu es toujours le bienvenue clem! A toi de te sentir la bienvenue...

Je ne comprends pas l'analogie avec la voiture... Dans la conduite, l'intuition et le réflexe et surtout l'attitude du conducteur fait toute la différence.

Il ne s'agit pas de dénigrer le pragmatisme (inutile de rester sur la défensive) mais de réfléchir ensemble sur sa place face à des émotions et des perceptions tel que l'explique Clem.

A quoi servent ces outils? Que mesurent-ils? Pour quelle consciences?

C'est tout...

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 17h05

[Merci pour la bienvenue.]

Ils ne mesurent rien, ils aident à prendre conscience des enjeux dans les situations critiques; de ce qui se joue et se règle de manière sous-jacente dans le concret du quotidien, les attirances, les jeux relationnels.

S'utilisent en cas de crise, mais aussi pour enrichir un lien.

PNL, imagothérapie, jeux de rôle, Gestalt, cognitivo-comportemental, tout ce qui est issu de l'école de Palo Alto, debriefing, etc.

Un petit trésor pour le développement personnel, de toute façon.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 février 2010 à 17h54

titane

Je ne comprends pas l'analogie avec la voiture... Dans la conduite, l'intuition et le réflexe et surtout l'attitude du conducteur fait toute la différence.

Certes. Mais si tu te fies qu'au spontané, à l'intuition, et pas au code de la route et au indications de vitesse, à la connaissance de la route (ce qui correspond à de la raison et du pragmatismes dans les rapports humains), tu as toutes les chances de merder.

Donc, pour répondre à ta question, oui, il faut un peu de pragmatisme en amour.

Maintenant, la métaphore a sa limite, il n'y a a pas de "code de l'amour". Disons qu'il y a des signes indicateurs qu'il faut savoir prendre en compte, et qu'en amour comme en conduite, on doit toujours se souvenir qu'on est pas seul sur la route, qu'il faut respecter les autres.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 février 2010 à 18h04

Siestacorta
Disons qu'il y a des signes indicateurs qu'il faut savoir prendre en compte, et qu'en amour comme en conduite, on doit toujours se souvenir qu'on est pas seul sur la route, qu'il faut respecter les autres.

Après relecture...
Le respect est de fait une attitude, pas une méthode !
Mais le pragmatisme non plus n'est pas une méthode. C'est une attitude, qui vise à l'efficacité, qui essaye de se baser sur le réel plus que sur de la théorie.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 18h49

Bonne remarque, du coup je suis allée voir wikiwiki mon ami, sous "pragmatisme":

"[...]
une méthode de pensée et d'appréhension des idées qui s'oppose aux conceptions cartésiennes et rationalistes sans s'opposer à la logique. Selon la perspective pragmatique, penser une chose revient à identifier l'ensemble de ses implications pratiques [...]- Les idées deviennent ainsi de simples, mais nécessaires, instruments de la pensée. Quant à la vérité, elle n'existe pas a priori, mais elle se révèle progressivement par l'expérience.

La conscience populaire tient souvent pour pragmatique la doctrine selon laquelle l'intelligence a pour fin la capacité d'agir, et non la connaissance."

Pô mal, pour cadrer ce que c'est vraiment.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 février 2010 à 19h05

Ah bah zut.
Ma définition était pas bonne ?

En même temps, j'veux pas dire, mais l'article de wikipedia insiste beaucoup sur le côté doctrine/philo, pas beaucoup sur la definition plus quotidienne.

Je propose le dico du CNRS (badaboum), qui a un bon air bien sérieux aussi.

www.cnrtl.fr/definition/pragmatisme

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 19h11

Siestacorta
Ah bah zut.

Ma définition était pas bonne ?

En même temps, j'veux pas dire, mais l'article de wikipedia insiste beaucoup sur le côté doctrine/philo, pas beaucoup sur la definition plus quotidienne.

Je propose le dico du CNRS (badaboum), qui a un bon air bien sérieux aussi.

www.cnrtl.fr/definition/pragmatisme

Non non, ça complète ce que tu disais, et pour le quotidien je m'y retrouvais bien, moi, dans wikiwiki. CNRS aussi, bien, OK pour moi.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 19h22

Tout ça pour dire que si le coeur semble se passer de la raison pour tomber en amour (quoique, quoique; chuis pas convaincue), ensuite, un peu de raison pour magnifier tout ça, c'est pas pire.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 19h33

Clementine
ensuite, un peu de raison pour magnifier tout ça, c'est pas pire.

Mais grave, quoi…

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 19h37

Essplique?

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 20h21

C'est une expression de djeun's pour dire que je suis super-d'accord avec toi.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 20h27

C'est drôle, c'est pas l'impression que j'ai. Gêne-toi pas, on est là pour comparer nos vues.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 20h30

Heu… J'suis désolé que tu le prennes comme ça, mais c'est pourtant très exactement ce que je voulais dire. :P

#
Profil

Siestacorta

le mardi 02 février 2010 à 20h35

(je confirme. Les jeunes qui viennent parfois bénévolement à l'armée du salut me donner le couvert parlent aussi comme ça. Non mais sans dec, je confirme)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 20h40

Siestacorta
(je confirme. Les jeunes qui viennent parfois bénévolement à l'armée du salut me donner le couvert parlent aussi comme ça. Non mais sans dec, je confirme)

Là, c'est du lard ou du cochon? Soyez clairs les mecs, parce qu'en plus, la messagerie privée déconne, mais à sens unique, semble-t-il ? Je reçois des bribes de messages, difficile à interpréter.

Et chez moi, "T'es grave" ou "c'est grave", ça veut dire "T'es à côté de la plaque", avec un nuance de mépris en cadeau malux.

Ayé, on est raccord sur les différences (éventuelles) de lexique?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 février 2010 à 20h49

Clementine
Et chez moi, "T'es grave" ou "c'est grave", ça veut dire "T'es à côté de la plaque", avec un nuance de mépris en cadeau malux.

Chez moi aussi. Mais le « t'es grave », c'est 'achement différent du « mais grave, quoi ». :)

(Et oui, il semble qu'il persiste un problème avec la messagerie privée : pour Clémentine, son client courriel semble lui amputer partiellement mes messages à partir des caractères accentués que j'ai placés. De mon côté, malgré la présence de « Content-type: text/plain; charset=UTF-8 », les caractères accentués des messages que je reçois sont visiblement mal interprétés)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion