Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

"Opening up" by Tristan Taormino

Culture
#
Profil

lam

le mardi 15 décembre 2009 à 14h42

Un livre apparemment culte sur les amours plurielles, on me l'a décrit comme moins centré sur le sexe que 'The Ethical Slut', et très ouvert sur tous les variantes de relations possibles (pas de jugements négatifs de la monogamie choisie).
Avant de me lancer dans cette lecture alléchante j'aurais voulu savoir si certains d'entre vous l'ont lu et ce que vous en avez pensé?

Le blog en question: www.openingup.net/

#
Profil

Clown_Triste

le mardi 15 décembre 2009 à 20h08

Le premier coup d'oeil me donne envie d'en savoir plus. Merci pour l'info !

C.T.

#

(compte clôturé)

le mercredi 16 décembre 2009 à 18h15

A propos de "the Ethical Slut", je n'ai pas réussi à aller au bout du premier chapitre traduit que Guilain m'a envoyé. Désolée mais le mot "salope", même explicité autrement, ça ne passe pas ! Alors, ou bien en anglais c'est moins insultant qu'en français, ou bien l'auteur aurait du selon mon humble avis, chercher un autre mot !

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 16 décembre 2009 à 19h20

Oh, je trouve qu'en français ça sonne pas si mal, dans le genre récupération de quolibet. En partie à cause du clin d'oeil franco-français au "manifeste des 343 salopes"...

#
Profil

oO0

le mercredi 16 décembre 2009 à 20h34

Queer or niger attitude
Wikipedia
Queer est, à la base, un mot anglais signifiant « étrange », « peu commun », souvent utilisé comme insulte envers des individus gays, lesbiennes, transsexuels… Par ironie et provocation, il fut récupéré et revendiqué par des militants et intellectuels gays, transsexuels, bisexuels, adeptes du BDSM, fétichistes, travestis et transgenres à partir des années 1980, selon le même phénomène d'appropriation du stigmate que lors de la création du mot négritude.

"Slut" se dérive de la même manière que "Queer" ou "Niger".

#
Profil

amorgen

le jeudi 17 décembre 2009 à 00h32

J'ai toujours considéré que "salope" était plus un compliment qu'une insulte alors "salope éthique" ça me plait bien :-)

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 08h20

Trop connoté, ce terme de "salope", à mon goût. J'appuie insognare; le fait que l'équivalent masculin ne renvoie pas à la même sphère me dérange, car une salope a d'abord un cul, alors qu'un salaud n'a pas d'éthique ou de morale, à choix.

C'est lourd de sens, lourd d'histoire des femmes; si je peux comprendre qu'il faille en passer par des termes choquants pour attirer l'attention du lectorat, je ne peux pas aimer qu'un concept censé faire bouger les mentalités s'appuie sur un truc aussi sensible.

#
Profil

dalloway

le jeudi 17 décembre 2009 à 09h45

Clementine
Trop connoté, ce terme de "salope", à mon goût. une salope a d'abord un cul.

Boh allez, la salope peut aussi être une joueuse eh, c'est pas forcément une grognasse à baffer.
Y'en a plein des filles très correctes qui peuvent dévoiler d'elles un petit côté piquant qui tiendrait de la salope, et c'est pas dégradant ni pour elles ni pour ceux auxquels elles se frottent...

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 10h31

Je cherche le mot qui conviendrait alors à un homme, pour décrire ce même côté joueur, piquant... mais aussi à une femme, du coup.

Parce qu'en cherchant bêtement dans le Larousse (et les dicos, je trouve assez bien pour voir ce qu'ils reflètent de la mentalité humaine, à quelques années d'intervalles, le sens d'un mot peut en effet évoluer énormément), voilà ce que je trouve:

salope
nom féminin (de sale et hoppe, variante dialectale de huppe)

Populaire
* Vieux. Femme, fille très sale. * Femme qui agit d'une manière déloyale, qu'on méprise (terme d'injure). * Injure adressée à un homme et mettant en cause sa virilité ou sa droiture.

Je n'y vois aucune allusion au mutin de la chose, ni à un quelconque compliment... et non plus au cul, curieusement! :-)

#

marie-... (invité)

le jeudi 17 décembre 2009 à 12h52

salope...

Fig. et par injure, Une salope, Une femme de mauvaise vie.
j'aime bien moi etre un peu salope...

rien d'affligeant au contraire pour ma part

#
Profil

dalloway

le jeudi 17 décembre 2009 à 14h04

Clementine, si tu cherches 'compersion' dans le dico pas sûre non-plus que tu y trouves la définition que tu lui donnerais toi-même ;-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

bulle (invité)

le jeudi 17 décembre 2009 à 15h14

ou alors faut être bilangue ;-)

en.wikipedia.org/wiki/Compersion

Compersion is a term that originated among practitioners of polyamory and is used to describe feeling pleasure or joy because one's romantic partner is experiencing pleasure or joy,[1] even if the source of their pleasure is other than yourself. The feeling may or may not be sexual. It should not be confused with cuckolding practices or voyeurism. It was originally coined by the Kerista Commune in San Francisco[2] [3] [4] (or possibly by the ZEGG community in Germany)[5] which practiced polyfidelity. It has since been adopted throughout the culture of polyamory.

Compersion is often discussed as a strategy for managing personal feelings of jealousy in polyamorous relationships and has been referred to as "the opposite of jealousy."[3] [5] It should be noted that some polyamorous people report that jealousy comes with the territory of open romantic relationships.[6]

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 15h45

dalloway
Clementine, si tu cheches 'compersion' dans le dico pas sûre non-plus que tu y trouves la définition que tu lui donnerais toi-même ;-)

Ben justement, ce mot je ne l'ai jamais encaissé, je ne l'utilise pas, il ne recouvre rien de palpable pour moi; en plus il est trop neuf pour être déjà "endicodé", je gage!

.. ou tu es fine mouche, ou tu as lu tous les fils d'ici qui concernent cette question ^^ :P

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 15h46

bulle
ou alors faut être bilangue ;-)

en.wikipedia.org/wiki/Compersion

Compersion is a term that originated among practitioners of polyamory and is used to describe feeling pleasure or joy because one's romantic partner is experiencing pleasure or joy,[1] even if the source of their pleasure is other than yourself. The feeling may or may not be sexual. It should not be confused with cuckolding practices or voyeurism. It was originally coined by the Kerista Commune in San Francisco[2] [3] [4] (or possibly by the ZEGG community in Germany)[5] which practiced polyfidelity. It has since been adopted throughout the culture of polyamory.

Compersion is often discussed as a strategy for managing personal feelings of jealousy in polyamorous relationships and has been referred to as "the opposite of jealousy."[3] [5] It should be noted that some polyamorous people report that jealousy comes with the territory of open romantic relationships.[6]

On réécrit les fils... :-)

#
Profil

dalloway

le jeudi 17 décembre 2009 à 16h12

Je ne sais pas, j'avoue avoir la lecture sélective !

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 17h00

RIP
"Slut" se dérive de la même manière que "Queer" ou "Niger".

Pour les anglais ton explication, que je comprends très bien, est sans doute valable, mais en français ça ne marche pas comme ça.

amorgen
J'ai toujours considéré que "salope" était plus un compliment qu'une insulte alors "salope éthique" ça me plait bien :-)

Il n'y a que des hommes pour penser que "salope" peut être un compliment...

Clementine
Trop connoté, ce terme de "salope", à mon goût. J'appuie insognare; le fait que l'équivalent masculin ne renvoie pas à la même sphère me dérange, car une salope a d'abord un cul, alors qu'un salaud n'a pas d'éthique ou de morale, à choix. C'est lourd de sens, lourd d'histoire des femmes; si je peux comprendre qu'il faille en passer par des termes choquants pour attirer l'attention du lectorat, je ne peux pas aimer qu'un concept censé faire bouger les mentalités s'appuie sur un truc aussi sensible.

Merci Clémentine, je me sens comprise, ça fait du bien. :-)

Clementine
Je cherche le mot qui conviendrait alors à un homme, pour décrire ce même côté joueur, piquant... mais aussi à une femme, du coup. Parce qu'en cherchant bêtement dans le Larousse (et les dicos, je trouve assez bien pour voir ce qu'ils reflètent de la mentalité humaine, à quelques années d'intervalles, le sens d'un mot peut en effet évoluer énormément), voilà ce que je trouve: salope
nom féminin
(de sale et hoppe, variante dialectale de huppe) Populaire

* Vieux. Femme, fille très sale.
* Femme qui agit d'une manière déloyale, qu'on méprise (terme d'injure).
* Injure adressée à un homme et mettant en cause sa virilité ou sa droiture. Je n'y vois aucune allusion au mutin de la chose, ni à un quelconque compliment... et non plus au cul, curieusement! :-)

Un bon vieux dico des familles, y a que ça moi j'vous l'dis !

dalloway
Boh allez, la salope peut aussi être une joueuse eh, c'est pas forcément une grognasse à baffer.
Y'en a plein des filles très correctes qui peuvent dévoiler d'elles un petit côté piquant qui tiendrait de la salope, et c'est pas dégradant ni pour elles ni pour ceux auxquels elles se frottent...

Et pourquoi pas un petit côté piquant qui tiendrait de la femme ? Tout simplement.

#
Profil

Junon

le jeudi 17 décembre 2009 à 17h12

Eh bien, moi, salope c'est un mot que j'aime assez, parce qu'il y a toute un imaginaire qui m'est propre derrière et je trouve le terme assez revendicatif finalement (même si, à choisir à "slut", je préfère "bitch", plus rrriot girl).

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 17h32

Oué!

Bon... affaire de sensibilité: y'a des filles que les mots crus stimulent. Et des hommes aussi.

Si on me susurrait ça dans l'oreille en pleine action, ça me la couperait, et j'éjecterais mon partenaire séance tenante. Ce que je n'ai jamais eu à faire heureusement... pour cette raison du moins!

#

(compte clôturé)

le jeudi 17 décembre 2009 à 18h24

insognare
Pour les anglais ton explication, que je comprends très bien, est sans doute valable, mais en français ça ne marche pas comme ça.

Tout-à-fait; le langage étant porteur de valeurs et de mentalités différentes même au sein des "phonies". Nigger et slut, c'est très américain en plus, le premier véhiculant la culpabilité et le racisme, le deuxième... très "colon anglais en terre étrangère"


Il n'y a que des hommes pour penser que "salope" peut être un compliment...


Comme certaines caresses, c'est d'abord un truc qu'on aime ou qu'on n'aime pas, dans l'intimité.


Un bon vieux dico des familles, y a que ça moi j'vous l'dis !


Quand le débat devient dialectique, ah oui, ça le fait, d'aller voir quel sens commun un terme recouvre. Claro que si.

Et pourquoi pas un petit côté piquant qui tiendrait de la femme ? Tout simplement.

Ben oui, tout simplement, why not. Ce que dégage une personne comme sex-appeal, c'est au-delà des mots, c'est juste le friselis dans le dos, les mirettes qui s'accrochent...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

amorgen

le jeudi 17 décembre 2009 à 20h58

clémentine
Je n'y vois aucune allusion au mutin de la chose, ni à un quelconque compliment... et non plus au cul, curieusement! :-)

Alors sur mon "Petit Larousse 1983", je lis :
Salope :
n.f.pop.
Femme dévergondée, de mauvaise vie, garce (terme d'injure)

voilà pour l'allusion au cul.
Quand au "compliment" c'est un concept qui m'est personnel, une simple inversion de valeur.
Ceci étant je peux comprendre que certaines puissent avoir une sensibilité chatouilleuse sur ce genre de termes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion