Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Vivre en groupe ?

Social
#
Profil

ERIC_48

le samedi 16 janvier 2010 à 21h47

Vivre en groupe, entre polyamoureux, est ce une perspective interessante ou un cauchemar ?

Si c'est une perspective interessante, y a t-il un nombre limite de personnes au delà duquel celà devient à coup sûr un cauchemar.

Se mettre dans la peau d'un architecte se voyant demander par un groupe d'amoureux de concevoir les plans de leur maison commune. Comment agencer les pièces, les chambres, les parties communes, etc.

Propriété et polyamour sont-ils compatibles ?

Bon courage

#
Profil

tentacara

le samedi 16 janvier 2010 à 22h17

A la limite, le groupe, c'est jouable. En s'y mettant à 10, on monte une copropriété très honorable. En achetant un immeuble par exemple..

Mais ces temps-ci, je me surprends à rêver d'un espace à vivre en trouple, voire avec enfants.. et là, c'est le drame!
Se retrouver à 3 en face d'un notaire ou un agent immobilier (ou un archi) et lui expliquer que "oui, oui, j'aime ces hommes, je veux vivre avec eux et je cherche un endroit qui nous permette de fonder une famille et où chacun aurait un espace privé suffisant pour cultiver son intimité".. ça me semble un sacré défi.

Faudrait monter une agence spécialisée dans ce genre de concept. Avec la flambée des prix de l'immobilier, la polypropriété devrait faire fureur, non?

#
Profil

ally

le samedi 16 janvier 2010 à 22h40

je suis architecte!! je vais penser à ça?,:-D

#
Profil

tentacara

le samedi 16 janvier 2010 à 22h58

Allyalia, tu commences à me plaire! Faut te rapatrier d'urgence dans la civilisation..
C'est peut-être ça ton futur job à Paris!! :-D

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 00h19

cela a déjà été vécu aux Pays-Bas dans les années 70... pour le meilleur et pour le pire... comme nous le rappelle Clémentine, le polytruc ou l'amour multiple n'est pas là pour résourdre tous les problèmes de vie en société ! on est aussi "con" poly que mono... et vice versa !

#
Profil

Jena

le dimanche 17 janvier 2010 à 03h16

D'un point de vue pratique, fonder une Société Civile Immobilière permettra d'éviter la confrontation dont tu parles, Tentacara...

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 15h43

sans aller jusqu'aux pays-bas, le plan le moins cher (et comme ça on s'évite le passage chez le notaire): squatter un immeuble inoccupé :-D !
c'est pas ce qui manque à paris...

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 15h49

y'a aussi des camps de vacances en Libye ou Yemen !

#
Profil

lutevain

le dimanche 17 janvier 2010 à 17h41

ERIC_48
Vivre en groupe, entre polyamoureux, est ce une perspective interessante ou un cauchemar ?

Si c'est une perspective interessante, y a t-il un nombre limite de personnes au delà duquel celà devient à coup sûr un cauchemar.

Se mettre dans la peau d'un architecte se voyant demander par un groupe d'amoureux de concevoir les plans de leur maison commune. Comment agencer les pièces, les chambres, les parties communes, etc.

Propriété et polyamour sont-ils compatibles ?

Bon courage

Je m'y colle… il y a longtemps que je réfléchis à ça… et pas que pour moi!!!
Effectivement ça peut me changer des mosquées (sans minaret!) et autres lieux de culte… ou des caves "casher"…
… bien que pour l'instant mes préoccupations soient plutôt… en Haïti !!!

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 17 janvier 2010 à 17h46

Moi, je dis qu'à 10 c'est bien et qu'à 3 ça ne suffit pas
Je n'imaginais pas vraiment que le polytruc allait résoudre tous les problèmes de vie en société mais plutôt le contraire à savoir que se rapprocher résoudrait peut-être une partie des problèmes du polytruc.
Je pensais plus au plaisir de vivre en groupe qu'aux problèmes de vie en société.

#
Profil

Tchu

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h13

Moi je n'arrive même plus à vivre à deux. Alors vivre en groupe O_O

Même la colocation, c'est un truc qui me fait doucement flipper.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h23

on vit déjà avec quelques milliards de proches et de lointains... ça suffit non?

mais ce que je retiens de ta proposition Eric, c'est l'expérimentation... par forcément intensive.. mais bon

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h39

ERIC_48
Moi, je dis qu'à 10 c'est bien et qu'à 3 ça ne suffit pas

Je n'imaginais pas vraiment que le polytruc allait résoudre tous les problèmes de vie en société mais plutôt le contraire à savoir que se rapprocher résoudrait peut-être une partie des problèmes du polytruc.

Je pensais plus au plaisir de vivre en groupe qu'aux problèmes de vie en société.

Ce site n'est pas un site de... de... de? ^^

#
Profil

Romy

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h48

La copine de mon mari a vécu un an chez nous. J'ai apprécié certains côtés (la camaraderie, les tâches ménagères, présence féminine dans la maison...) mais les côtés négatifs pour ma part l'ont emporté. Je ne me sentais pas libre d'agir comme je le voulais (avec les enfants par exemple), je me retrouvais souvent à devoir aller dans ma chambre pour être seule, et à la longue, ses petites manies ont fini par me tomber sur les nerfs. Aussi, elle appelait parfois la nuit sur le portable de mon mari pour lui dire que notre lit grinçait et que ce n'était pas respectueux qu'on fasse l'amour dans une chambre au-dessus de la sienne. Je crois que j'aurais eu la même réaction si j'avais été à sa place. En un an, je crois que mon mari a dormi dans son lit toute la nuit à peine trois fois. Les enfants sont toujours d'avis qu'elle était une amie à nous, et non l'amoureuse de mon mari. Somme toute, j'ai trouvé l'expérience «  enrichissante», mais je ne crois pas que ce fût le cas pour elle. Elle et mon mari ont rompu après que je lui ai demandé de se trouver un logement. Elle y croyait vraiment, moi pas. Je crois qu'elle était heureuse d'avoir trouvé une famille, alors que moi je ne me sentais pas assez généreuse de ma personne pour l'inclure dans ma famille. C'était plutôt de l'accommodement.

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h56

en effet... je trouve que tu as été très "forte" de tenir une an... et elle aussi... ça m'a fait penser à gazon maudit... surement enrichissant mais sans en abuser... je ne vois pas vraiment l'intérêt de mélanger les intimités: le coup du lit qui grince et du coup de téléphone est très révélateur !

je ne sais pas comment l'a vécu ton mari... je n'aurais jamais été à l'aise !!!

#
Profil

Jena

le dimanche 17 janvier 2010 à 20h51

Merci pour ton témoignage Rosalie...

Tchu, je suis d'acord, partager une intimité avec une seule personne est éprouvant et j'en suis bien revenu. Mais une expérimentation à 3 ou 4, qui permet de mettre des ressources en commun et trouver un hôtel particulier, c'est tentant :D

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h05

Oué : un hotel grand, insonorisé, avec chacun sa cuisinette, sa salle de bain et sa porte qui ferme.

La, je veux bien commencer à envisager le communautarisme.
(oué, c'est pas gagné, hein ?)

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h14

ça s'appelle une ville ça non?

#
Profil

Romy

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h16

En relisant la question d'Éric, je crois qu'il est imporant que j'ajoute que notre relation était un V, qu'au surcroît, je ne suis pas trop intéressée (et disposée) à vivre une relation triangulaire. Si j'avais été amoureuse de la copine de mon mari, la co-habitation aurait probablement été différente. Mais j'étais dérangée par le fait de les voir ensemble. J'accepte, certainement, mais je ne suis pas particulièrement enjouée et vraiment pas «  excitée» par la vue du spectacle. Ça compliquait donc les choses.
Pour la suite des choses...elle habite désormais dans l'appartement à côté! Mais elle a rompu tous les liens avec mon mari et on se croise donc rarement car elle nous évite.
C'est triste, mais c'est comme ça.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h26

Moi j'aimerais énormément vivre une expérience communautaire, avec ou sans poly. Mais bien sûr avec poly ce serait encore mieux.
Le peu de temps que j'ai pu passé dans la chaleur d'un couple poly, en 2008, c'était formidable.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion