Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Anecdotes plurielisantes, amoureuses ou amusantes

Témoignage
#

(compte clôturé)

le samedi 16 janvier 2010 à 18h18

J'avais envie de raconter un petit bout de machin qui s'est déroulé dimanche dernier, et en même temps je ne savais pas trop où faire ça et ça me semblait un peu abusif d'ouvrir une discussion juste pour sur une anecdote.

Du coup, je me suis dit qu'ouvrir une discussion dédiée à toutes ces petites anecdotes plus ou moins liées à nos amours pluriels.

Un petit truc pour rentrer dans le quotidien des amours pluriels plutôt que par les « grands principes », quoi.

Je me permets donc de commencer. :)

--

Plantons le décors.

Dimanche dernier, je passe voir ma muse, que j'appellerais par la suite L. pour simplifier, pour voir avec elle un film et pour un petit massage de jambes. En plus il y a pour moi un charmant imprévu : la présence de sa meilleure amie, que j'appellerais maintenant M.

J'installe mon ordinateur portable juste en face du grand matelas posé à terre, et dans lequel on s'installe sous la couverture tous les trois dans cet ordre-ci : L, M, B. Enfin quand je dis sous la couverture, c'est plus ou moins, parce-que cette dernière est trop petite, et que ma muse la tire à elle, ne me laissant que les pieds un peu au chaud.

Je lance le film. Un dont j'ai entendu dire du bien sur ces forums il y a quelques temps.

Bref, le film avance. Plus ou moins machinalement, je sors un tube de crème hydratante pour les mains, afin d'en imprégner celles de L., qui les a toujours très sèches. Du coup, forcément, nos mains se croisent au dessus de M, qu'on embête un peu et qui, taquine, finit par mélanger aussi ses doigts aux nôtres dans un surplus de crème. Ça nous amuse un peu, et on oublie presque le film…

Jusqu'à ce moment où nous retrouvons presque en miroir à l'écran : deux femmes et un homme, tous les trois occupés à la même sage activité dans un même lit.

Aucun de nous ne s'attendait à se voir ainsi reflété. Ça nous a amusé, et du coup nos esprits se sont raccroché au cours du film.

Le nom de ce film ? « Les chansons d'amour », évidemment.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 18h24

excellene idée !!

#
Profil

Tchu

le samedi 16 janvier 2010 à 18h30

Je vois tout à fait de quelle scène tu parles, et je trouve l'anecdote très très jolie :)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 janvier 2010 à 18h32

Marrant !
Vaut mieux pas essayer devant un film de baston, alors.

#
Profil

JenaAurelien

le dimanche 17 janvier 2010 à 03h20

Très mignon !

#

Noemi... (invité)

le dimanche 17 janvier 2010 à 20h45

excellente idée, ce fil, et une très jolie anecdote pour le débuter!

Allez, je continue.

Hier au petit déjeuner avec une de mes meilleures amies, on se racontait ce qu'on avait rêvé la nuit: "c'est bizarre, j'ai revé d'un merione australien, chui sûre que ça n'existe même pas en réalité, je lui donnais des feuilles d'eucalyptus à manger..."
"ah bon? moi j'ai revé plein de choses bizarres aussi..."

Puis son copain se mêle dans notre causerie: "...et moi j'ai revé que j'ai dormi avec deux filles... ah en fait c'était vrai!"

Effectivement, même si nous n'avons plus de relation amoureuse à trois, on aurait trouvé un peu bizarre que je dorme sur le canapé du salon...

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h03

Joliment raconté !

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h36

Bonne idée ce fil. Merci Ben. Mon histoire de polycouette aurait pu venir là du coup, j'avais cherché où la mettre.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h43

Rooo, vas-y, remets-là ici, histoire que je puisse la retrouver facilement quand j'en aurais envie.

J'ai déjà oublié sur quel fil de discussion tu en avais parlé. :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h50

#
insognare : le lundi 11 janvier 2010 à 23h13

J'ai une histoire rigolote (et un bon signe aussi peut-être ?). Je ne sais pas où la mettre, parce que ce n'est pas vraiment une histoire de sexe, mais c'est une histoire de couette. Et d'amour. Avec un peu de sexe, lol.

Je vous plante le décor : un lundi soir (fatigue, froid etc), un couple à la dérive dans tous les domaines. Un mec blessé mais patient. Une nana, idem.
Bon. L'ambiance n'est pas mauvaise (la nana, fait rare, a le moral malgré l'Everest de soucis qui pèse sur son dos). Pas faim, froid, mal partout = bain. Le mec rejoint la nana (c'est courant, pas de quoi frétiller !). Ca papote ça papote, la bonne humeur est affirmé, on se détend.

Phase post-bain : hésitations, hésitations...la nana pourrait se couvrir chaudement et descendre diner, elle a faim. Mais elle en voit un qui traine en peignoir de bain, mais qui n'osera jamais demander qq chose, vu l'état calamiteux de leur couple question...couette. Et justement, la nana arrête d'hésiter et propose : une "pause-couette". Elle retrouve le mec posé SUR la couette et bien prêt ! Rajoutant une couche d'humour pour essayer de ne pas tout foirer une fois de plus, elle plonge SOUS la couette, et explique que là, on peut "couetter". S'ensuit un calin...du genre de ceux à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire des calins de nos deux protagonistes. (Non vous n'aurez pas de détails).

Ce serait déjà une fin heureuse pour notre histoire. Mais voilà qu'en parlant de tout et de rien après le calin et avant d'aller (enfin) manger, une phrase en entrainant une autre (la qualité du calin tient à la qualité de la couette, on pourrait avoir d'autres couettes), voilà le mec qui sort : "je suis poly-couette" ! Ajoutant qu'il en discute sur des forums pour poly-couetteurs comme lui !, et toutes les sortes de couettes textiles qui pourraient exister, etc. Ils sont morts de rire tous les deux.
Véridique...

#
insognare : le mardi 12 janvier 2010 à 21h39
:-D Levons le voile. Mon homme faisait, pour autant que je puisse lire dans ses pensées, la confidence de son acceptation de mes activités sur ce forum, que par ailleurs je ne lui cachais pas. Il m'arrive de plus en plus souvent de parler du forum, à propos de sujets autres que le PA, de blagues, de "untel a raconté tel truc incroyable".
A tout le moins, le mot "poly" rentre dans son vocabulaire :-)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

JenaAurelien

le lundi 18 janvier 2010 à 13h47

Courage, bon début ;)

#

(compte clôturé)

le lundi 18 janvier 2010 à 22h56

Ce soir, téléfilm sur la 1, 3ème épisode de la xème saison d'une "Famille formidable".

Anecdote 1 : les trois jeunes ados/adultes, deux filles et un gars, surpris par les pères respectifs des jeunes filles tous les trois dans le même lit. Ils expliquent qu'ils ont voulu tenté une expérience relationnelle innovante, car il y avait un ballet amoureux entre eux depuis le début.

Anecdote 2 : L'un des deux pères effondrés, au bord de la crise cardiaque, s'efforce d'expliquer à son épouse la situation. Celle-ci, fataliste, explique que de toute façon il faut bien faire ses expériences, elle aussi a joué en même temps avec le zizi de deux camarades quand elle avait 10 ans.
Le mari : "QUOI ? DEUX en même temps ?
L'épouse : - Ben oui j'avais que deux mains."

Qui a dit que c'est un feuilleton nullissime ?! Il semblerait que le PA se glisse subtilement mais de plus en plus fréquemment dans notre société. :-)

Anecdote 3 : (moi, avec mon homme à côté, je jubilais : "t'as vu ? t'as vu ? tu vois bien que le PA c'est une réalité !".) Fin du film : Les deux filles arrivent avec le garçon, devant toute la famille, rassemblée pour Noël. Cris d'horreur : 2 ventres ronds. Cris de soulagement : 2 adorables lapins cachés au chaud. Phrase de mon homme : "ah ben ça aurait marrant quand même si elles avaient été enceinte du même homme". Lol...

#
Profil

Tchu

le mardi 19 janvier 2010 à 13h06

Si tu regardes un peu le synopsis de la série sur wikipedia, je les trouve plutôt ouverts, effectivement.

"# Nicolas : Fils aîné de Jacques et Catherine qui tient une galerie d'art. Après avoir été marié à Hélèna, il est tombé dans la drogue puis a découvert sa bisexualité une fois guéri. Il est actuellement papa, ayant accepté d'être le géniteur de l'enfant d'un couple d'amies lesbiennes."

#

(compte clôturé)

le mardi 19 janvier 2010 à 20h48

Oui je sais, je connais bien ;-) j'ai regardé plusieurs fois les premières saisons que j'avais en VHS.
Mais là les scénaristes ont avancé d'un cran dans l'ouverture d'esprit (tout comme à l'époque c'était à la mode dans les films l'histoire du géniteur pour un couple de lesbiennes), ce qui prouve bien que le PA...C dans l'air.

#
Profil

LuLutine

le mardi 26 janvier 2010 à 17h43

Une histoire de chaussures qui traînaient dans un vestibule...
Je pense que ça a sa place ici.
J'ai changé les prénoms, si vous vous reconnaissez, tant mieux (ou tant pis ?) pour vous ;).

Lieu : la coloc de Alice et Brigitte
Heure : 7h15 du matin.

En s'apprêtant à sortir pour aller au travail, Brigitte se retrouve nez à nez avec Alice accompagnée d'Alain, qui a visiblement passé la nuit là.

Les trois échangent des saluts
Alain, en plaisantant : Ah mince, je pensais partir incognito.
Brigitte, lui répondant sur le même ton : Raté, d'autant plus que j'avais bien vu lorsque je suis allée prendre mon petit déjeuner une paire de chaussures masculine dans ce vestibule.
Alice, à Brigitte : En parlant de chaussures, qui est-ce qui était avec toi hier soir quand on est rentrés ?
Brigitte : C'était Benjamin, il est parti tout-à-l'heure.
Alice : Ce n'était pas Baptiste ?
Brigitte : Non, Baptiste a dit qu'il ne viendrait que lorsqu'il y aurai une couette deux places.
Alice, plaisantant : Ben, il y a une couette deux places ! Sauf qu'elle est dans ma chambre, pas dans la tienne...il n'a qu'à venir dormir avec moi !
Sourires.

Prochain épisode : le jeu de "je-devine-qui-est-avec-ma-coloc-en-fonction-des-chaussures-laissées-dans-le-vestibule".

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Tchu

le mercredi 27 janvier 2010 à 13h06

Un nouvel épisode palpitant des Experts à Polyami.

Horatio -Tchu a trouvé plusieurs longs cheveux de femme dans sa salle de bains.

Elle est perplexe. Elle se demande à qui ils peuvent bien appartenir.

En effet, elle porte les cheveux courts, voici plus de deux semaines qu'elle n'a pas reçu la visite de ses copines, l'Escargotte du Pullmarin les porte courts également, cette piste est à donc écarter.

Prise d'une illumination subite, elle transmet les échantillons au labo.

Le résultat ne se fait pas attendre.

Ces cheveux ont voyagé via la trousse de toilette du laborantin.

Prochain épisode : Horatio Tchu partage son vernis à ongles.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 27 janvier 2010 à 17h42

:-D

#
Profil

LuLutine

le mercredi 27 janvier 2010 à 23h43

^^

#
Profil

Junon

le mercredi 03 février 2010 à 22h09

Huhuhu!
Moi j'aime bien aussi les anecdotes de couettes, on en a plein...ma préférée restant quand mon second chéri, inquiet que mon premier qui ne faisait pas mine de vouloir se coucher, m'a demande tout anxieux si je pouvais lui demander s'il voulait partager notre couette "pour ne pas se sentir seul même s'il n'y a qu'une chambre entre nous".
C'est vrai, parfois, je suis un peu Bisounours...<3

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 22h38

C'est trop mignon...
Pour moi ce serait le summum des joies du PA...partager une couette tout tranquillement.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion