Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aidez-moi

Jalousie
#
Profil

loups56

le samedi 08 août 2009 à 09h50

Bonjour,

J'étais déjà intervenu sur un fil concernant notre expérience : je suis une femme, je vis en couple avec une autre femme depuis presque huit ans. Relation sans nuages ou presque. Puis nous avons rencontré un couple hétéro, trente ans nos aînés, dans notre lotissement. Entre ma compagne et lui, une sorte de "coup de foudre" s'est produit, aussi inattendu qu'incroyable car mon amie est réellement strictement lesbienne. Pour moi, cela s'est passé sans heurts, j'étais heureuse pour elle mais pas amoureuse de lui. Je les ai entourés de bienveillance. Sa femme a lui a fini par comprendre qu'il se passait quelque chose mais au départ, elle n'a rien dit. Et puis à mon tour, j'ai commencé à ressentir des sentiments pour lui. On faisait attention tous les trois à ne pas attirer l'attention de sa femme à lui et tout se passait à peu près bien. Un jour cependant, elle a tout découvert, interceptant un mail de ma part très explicite. A partir de là, tout à commencé à s'effondrer. Lui a débarqué chez nous un soir, complètement affolé, me disant que "j'avais tout foutu par terre, qu'il ne fallait plus se voir". Ma compagne a pris ces mots pour un aveu de faiblesse, une gifle pour nous et moi, qui en ai été extrêmement malheureuse. A partir de là, elle a commencé à le rejeter (car très vite, nous nous sommes retrouvés, la stupeur passée), ne supportant plus ses sentiments pour elle. Nous sommes allées de clash en réconciliations sans toutefois qu'il n'y ait plus aucun contact physique entre ma compagne et lui. La situation avec sa femme à lui s'est en revanche apaisée. Mais entre ma compagne et lui, tout s'est envenimé, au point que "il la dégoûte" (ce sont ses propres mots). Lui essaie d'être juste un ami pour elle à présent mais elle ne comprend pas, interprète ses regards comme des agressions. Elle va jusqu'à lui reprocher de se réjouir des moments où, la complicité amicale s'installant à nouveau, elle lui sourit. Il y en a ici qui doivent se dire que c'est simple : on ne se voit plus et basta. Mais il y a moi au milieu. Je suis très attachée à lui, plus qu'à un simple ami mais pas non plus comme à un amant, même si j'aime ses manifestations de tendresse. Le perdre est inimaginable, c'est une torture affreuse et je suis dans la nostalgie de nos beaux moments à trois, de notre complicité perdue et de la légèreté dont faisait preuve ma compagne, qui est à la base plutôt raide d'approche...
Depuis quelques semaines, les clash nous concernent toutes les deux, ils sont violents, jamais on ne s'est disputées comme cela. Elle ne supporte pas les liens qui subsistent entre lui et moi, notre connivence. Du coup, j'ai pris la (mauvaise) initiative de lui cacher certaines choses de ma relation avec lui (qui est totalement chaste du reste) et évidemment, elle l'a découvert. Elle dit que je l'ai trahie, qu'il a tout cassé entre nous (ce que je n'accepte pas : à chaque dispute entre nous, elle lui envoie des mails atroces), qu'il nous a salies... Je suis ce matin totalement désespérée : j'avais cru qu'elle pouvait comprendre cette relation entre lui et moi, car elle ne la menace pas, au contraire. Mais elle n'y voit que trahison, mensonge, souillure. Et moi qui rêve tant de nous retrouver tous les trois... au moins sur une relation d'amitié...De mon côté, je suis désemparée, j'ai l'impression d'être prisonnière d'elle même si je l'aime à la folie. J'ai conscience que ma volonté de les "recoller" a été pire que le mal puisque je l'ai enferrée dans un dégoût profond de lui.
Aidez-moi à retrouver ma compagne, à ne pas le perdre et nous ressouder tous les trois, au moins sur le plan d'une très forte amitié. J'ai grand besoin de conseil, je suis très malheureuse et paumée et je ne peux en parler à personne...

#
Profil

LuLutine

le samedi 08 août 2009 à 15h14

Le fait que ta compagne ne veuille plus voir cet homme, c'est son droit et tu ne peux pas l'obliger à le fréquenter si elle ne le veut pas.

Mais la réciproque est vrai aussi, c'est-à-dire que si toi tu veux le voir, elle n'a pas - en théorie - à t'en empêcher.

Je sais que ce n'est pas facile mais peut-être qu'il vaudrait mieux dans un premier temps prendre quand même un peu de distance avec cet homme (en lui expliquant la situation, et en lui disant bien que c'est provisoire). Ca ne t'empêche pas de lui passer un coup de fil ou de lui envoyer un email de temps en temps (pourvu que ta compagne ne lise pas tes emails et/ou ne soit pas présente lorsque tu téléphones), mais il faudra peut-être éviter de vous voir (je le répète, je sais que ce n'est pas facile).

Françoise Simpère raconte dans son livre "Aimer plusieurs hommes" qu'à une époque, son mari ne voulant plus qu'elle voie son amant, ce dernier lui a dit en substance : "Tu as ton mari, moi j'ai ma famille, c'est ce qui compte le plus ; prenons nos distances quelques temps."
Elle l'a très mal vécu à l'époque mais explique dans le livre qu'elle est persuadée aujourd'hui que c'était bien la meilleure solution.

Montre à ta compagne qu'elle compte pour toi, laisse passer un peu de temps sans voir cet homme (comme dit plus haut je pense que tu peux tout de même correspondre avec lui, ta compagne n'a pas à te fliquer à ce niveau-là et elle n'a pas à savoir tout ce que tu fais).

Il faut attendre que les choses s'apaisent, je pense.

Voilà, cela dit je ne détiens pas la vérité absolue, d'autres auront peut-être d'autres conseils.

"Il faut laisser le temps au temps".

Vivre le polyamour sans heurts, c'est quelque chose qui prend énormément de temps. Rome ne s'est pas bâtie en un jour, comme on dit...

#
Profil

K-roll

le dimanche 09 août 2009 à 10h02

Il semble que ta compagne n'ait pas digéré et encore moins pardonné les accusations qu'il a formulées à ton égard. Elle a donc pris le contre-pied complet de son comportement précédent. Peut-être est-ce sa façon d'essayer de te protéger ? Peut-être pense-t-elle qu'il pourrait à nouveau te faire mal et que, comme votre relation s'intensifie, la douleur serait alors très forte ?

Je suis assez d'accord avec Lulutine quand elle te conseille de laisser le temps au temps.
Je laisserais passer l'orage pour pouvoir renouer le dialogue sur ce sujet sensible quand elle y sera prête, c'est à dire sans colère...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Noemi

le dimanche 09 août 2009 à 12h34

Es-ce que vous avez vraiment pris le temps de discuter tous les trois et peut-être aussi à deux (lui et elle, lui et toi, elle et toi) de ce qui s'est passé autour du premier "clash"?

J'ai l'impression que ta compagne garde des rancunes et n'a pas digéré ce clash.

Donc mon conseil serait: "communiquez, communiquez, communiquez!" (pas très original ni nouveau, hein, mais efficace si c'est bien fait)

Puisque j'ai découvert que l'harmonie (une fausse harmonie pour etouffer des conflits) peut être malsain, ces discussions pourraient même par moment être un orage où sortent toutes les émotions cachées... puis viendra le calme après l'orage.

En quelque sorte, cette proposition est le contraire de ce que propose Lulutine. A toi de voir ce qui vous conviendra mieux.

Hier, un polyamoureux a constaté: "nous sommes tellement habitué à ménager nos partenaires (monogames), que nous continuons à le faire en étant polyamoureux. Pourtant, ça n'aide personne à moyen et long terme!"
Par "ménager", il comprenait entre autre: dissimuler certaines pensées, rencontres etc. à son partenaire, ne pas lui dire des choses qui pourraient le choquer ou le sortir de sa routine...

Loup, tu as commencé à dissimuler des choses à ta compagne, et tu as vu l'effet negative que ça avait quand elle l'a découvert.
On peut voir des conflits aussi comme une opportunité de grandir, mûrir et "faire le ménage": Il y a un problème, allons-y, essayons de le resoudre!

Ou bien prendre le chemin que Lulutine suggère, prendre du temps et du recul.
Il y a pourtant des fortes chances de laisser tellement s'apaiser les choses qu'on oublie petit à petit qu'il y a un problème à resoudre. Problème? Quel problème? Tout va bien, non?
(Ca, je l'ai déjà vecu moi-même: le problème tombait dans les oubliettes et est resurgi brutalement quelques semaines plus tard dans un clash)

Bon courage à vous trois (quatre) en tout cas!

#
Profil

loups56

le lundi 10 août 2009 à 10h24

Bonjour,

Et tout d'abord merci à tout(es) ceux(elles) qui m'ont répondu. Cela m'a fait beaucoup de bien et m'a énormément aidée, notamment à voir que les choses allaient dans le bon sens. Cela va mieux à présent, de manière quasiment inespérée ! Le matin, j'ai fini par aller parler à ma compagne, en lui disant que je voulais que les choses s'arrangent, que nous pouvions faire en sorte de n'être que des amis lui et moi et seulement cela. Lui avait d'ailleurs pris cette décision quand je l'avais eu au téléphone pour lui dire ce qui se passait. Il m'avait rassurée, dit qu'il fallait juste du temps à tout le monde, qu'il serait toujours là mais qu'il fallait sortir du passionnel. Du coup, sans doute rassurée, elle a à nouveau souhaité le revoir. C'est incroyable car d'un seul coup, les choses sont redevenues "normales". A tel point qu'hier, nous nous sommes retrouvés tous les trois et cela a été un moment très agréable, nous avons beaucoup ri, nous étions bien, c'est tout. Et hier soir, après avoir prévu une journée bateau tous les trois (nous vivons au bord de la mer) mercredi, il allait partir et nous a dit "à mercredi" et c'est alors que ma compagne l'a retenu et lui a dit, presque offusquée "et alors, on ne se voit pas demain ni mardi ?".
Alors, évidemment, je suis heureuse, vous ne pouvez pas savoir à quel point : j'ai retrouvé ma compagne, je ne le perds pas, je les retrouve ensemble, dans la décontraction et la bonne humeur (ce n'était plus arrivé depuis des semaines... chaque rencontre était tendue car on sentait que l'un et l'autre se forçait à faire très attention à tout pour ne pas provoquer de clash...). J'en déduis que c'était moi qui plombait l'ambiance...

#

jh (invité)

le jeudi 30 juin 2011 à 22h26

euh je test

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion