Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Fête du travail [1er mai]

Social
#
Profil

Dreltak

le samedi 25 avril 2009 à 13h09

Petite définition:
<<La journée internationale des travailleurs, ou fête des travailleurs, devenue fête du Travail, est une fête internationale annuelle célébrant les travailleurs. Elle est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier.

Instaurée à l'origine comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail, elle est célébrée dans de nombreux pays du monde le 1er mai. [...]>> (source: wikipedia)

Qui y va? Et qui serrait partant parmi ceux qui y vont pour qu'on s'y rencontre la-bas?

#
Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 15h46

Seuls les ouvriers travaillent ?... et les cadres eux, ils font quoi? et les patrons ? et les femmes au foyer ?

fête du travail ou des travailleurs serait la fêtes de tout le monde ! J'y serai !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 25 avril 2009 à 16h00

Ouvrier est une réalité encore forte, mais travailleur ça englobe assez bien tout ceux qui donne leur force de production.... (marxisme mal digéré inside... normal, c'est lourd le marxisme, cuisine allemande...)

Moi je préfère le voir comme une fête des travailleurs que comme fête du travail. C'est plus logique comme ça, puisque c'est un jour chômé.
Sinon, le jour de la fête du Travail, on devrait faire 20h dans la journée. Joie et cotillons... :-)

#
Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 16h04

Oui j'adhère... mais c'est quoi un "travailleur" ? C'est quoi "produire" ?

#
Profil

Siestacorta

le samedi 25 avril 2009 à 16h42

produire : l'alliance d'une matière première et d'une énergie de travail pour un résultat, je suppose.

travailleur, dans l'acception de la fête du travail, c'est je crois une sorte d'élargissement de "prolétaire" : tu offre ton énergie de travail contre une récompense ou un salaire. Ca permet de ne pas penser qu'aux ouvriers, justement, mais aux paysans, aux cols blancs...
(oui, les parents au foyer aussi, dans le sens où, dans la lecture économiste, leur travail au foyer est échangé contre un bien être domestique).

#
Profil

titane

le samedi 25 avril 2009 à 17h19

donc les patrons y produisent rien eux... ils consomment et récompensent...

Et l'amour dans tout ça ?... consommation, production, récompense ou compensation... économie de l'amour ?

Existeraient-ils des prolétaires de l'amour ? des paysans de l'amour ? une Internationale de l'amour ?

#
Profil

Siestacorta

le samedi 25 avril 2009 à 18h16

Patron, aujourd'hui, c'est plus dur à définir. Beaucoup de décisions d'entreprises dépendent du marketing et des actionnaires... Avec les CA, va trouver un vrai patron dans le tas. Ca se fait rare.
Disons que c'est ceux qui profitent le plus du produit du travail des autres...

Prolétaires de l'amour, oui, elles/ils ont même créé un syndicat. Le strass, syndicat des travailleurs sexuels.

Cela dit, avec le libéralisme sexuel décrit par Houellebecq, chacun travaille pour tout le monde tout le temps, en économie amoureuse... Et sans gagner grand chose.

#

ibisrouge (invité)

le dimanche 26 avril 2009 à 10h36

M'sieur Bohwaz vous vous êtes assoupi !
Polyamour.info est-il devenu un site de sydicaliste ?

#
Profil

titane

le dimanche 26 avril 2009 à 12h28

Saint dicaliste priez pour nous...

Je ne voyais pas les prolétaires de l'amour ainsi... je faisais plutôt référence à cet article dans ce forum sur l'économie de l'amour: "Contre l'amour" je crois... ou la "Culture de l'amour"... j'ai aimé cette analagie de la misère et donc d'un certain "capitalisme" amoureux...

Je ne mélange pas forcément amour et sexe... je distingue facilement les professionnels du sexe de l'amour... faut pas trop leur en demander ! Ils ou elles ne "produisent" pas de l'amour !

J'imaginais ceux qui produisant les "biens" ou les "services" de consommation liés à l'amour ou plutot à ses "manifestations" ou "démonstrations" au sein d'échanges affectifs... avec la dérive vers la "compétition affective", la "propriété affective", les "exclu-es de l'affection", le "marché de l'affection" où on échange des "biens affectifs"... et cette dépendance aux "biens affectifs"... j'y réfléchis encore...

#
Profil

Dreltak

le dimanche 26 avril 2009 à 14h17

Je pense au contraire que les critères ne sont pas si flou que cela: "Dans une entreprise, le patron est le président-directeur général, le chef d'entreprise, ou encore le gérant ; " (source: Wikipédia). Donc quelqu'un qui dispose de l'outil de travail, et qui fait donc partie de la classe bourgeoise (petite moyenne ou grande).

<<Prolétaires de l'amour, oui, elles/ils ont même créé un syndicat. Le strass, syndicat des travailleurs sexuels. >>

Sur ce débat si par contre, je suis farouchement contre le terme de "travailleuse du sexe" ou de prolétaire, car il ne s'agit pas ici de vendre sa force de travail contre un salaire mais son corps.

<<Et l'amour dans tout ça ?... consommation, production, récompense ou compensation... économie de l'amour ? >>

Pour ce qui s'agit d'analyser plus généralement le sentiments amoureux, je citerais en guise de préalable une partie du temps des cerises de JB Clement:
"Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour"
Néanmoins je pense (donc j'essuie) qu'un certains nombre de revendications concernant (liste non-exhaustive et non-imposable) la contraception, l'avortement, l'oppression des LGBT et des femmes, ect.. trouvent aussi leurs place dans un polyamour militant et engagé.

Enfin ça fait pleins de débats hors sujets qui mériteraient de plus longues discutions. Plus concrètement, la manif démarre à 14h place de la bastille, ceux qui seraient tenté par l'aventures pourraient se retrouver par exemple sous la colonne de juillet?

#
Profil

Dreltak

le dimanche 26 avril 2009 à 14h32

<<M'sieur Bohwaz vous vous êtes assoupi !
Polyamour.info est-il devenu un site de syNdicaliste ? >>

J'amène juste mes idées avec moi, rien de plus, et a les tester dans ma pratique du polyamour. Le premier mai approchant, je trouvais que c'étais une bonne idée de se retrouver parmi tout ceux qui se sentent en affinité avec (mes idées) de se retrouvé a cette échéance pour discuter, s'amuser, voir plus si affinité.

Après si ce n'est pas l'habitude par ici, ou que vous ne voulez pas être catalogué a cause de cette discution, aucun problème, elle peut très bien continuer sur le chat après tout (ou pas).

#
Profil

Sorelle

le dimanche 26 avril 2009 à 14h38

Je vous cite Dreltak:
<< Enfin ça fait pleins de débats hors sujets qui mériteraient
de plus longues discutions.
Plus concrètement, la manif démarre à 14h place de la bastille,
ceux qui seraient tenté par l'aventures pourraient se retrouver
par exemple sous la colonne de juillet ? >>

Tiens depuis quand il y a un "polyamour militant et engagé." ?
et depuis quand sommes nous conviés à militer ?

Il va falloir changer la présentation du site.
Pas avancer n'importe quoi du style : La contraception,
l'avortement, l'oppression des LGBT et des femmes, ect..

Mais si le changement d'orientation est bien défini,
pourquoi pas ?

#
Profil

Dreltak

le dimanche 26 avril 2009 à 15h04

"Tiens depuis quand il y a un "polyamour militant et engagé." ?"

De la même manière qu'il existe des LGBT militant/es peut être? (le point d'interrogation n'est pas rhétorique)

"et depuis quand sommes nous conviés à militer ? "

Je n'invite personne, un forum n'étant pas l'idéal pour cela (voir tout son contraire). Le but initial de ce sujet était de recensé ceux qui ont pour habitude de venir a la manif du 1er mai pour éventuellement pouvoir les rencontrer.

"Il va falloir changer la présentation du site."

Non, je trouve ce site très bien tel qu'il est, et je ne l'imagine pas avec un autre symbole a la place du cœur ;P

"Pas avancer n'importe quoi du style : La contraception,
l'avortement, l'oppression des LGBT et des femmes, ect.. "

Certe, ce n'étais qu'une liste de ce qui me passait par la tête, je pense que c'est toujours plus facile de réfléchir sur ce genre de gros questionnement quand on s'y met a plusieurs.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 26 avril 2009 à 15h16

"Sur ce débat si par contre, je suis farouchement contre le terme de "travailleuse du sexe" ou de prolétaire, car il ne s'agit pas ici de vendre sa force de travail contre un salaire mais son corps. "

Ben... va leur dire ça à eux.
Si ils fondent un syndicat comme ça, c'est qu'ils ont une lecture économique et politique de l'usage du corps.

Personnellement, ça me convient, parce que quand on travaille, dans les autres métiers, on le fait aussi avec son corps, on laisse la raison capitaliste disposer de celui-ci pour un usage précis.

Ce qui distingue les travailleurs du sexe des prolétaires, c'est plutôt ce qui qualifie leur production : le plaisir. C'est la difficulté à définir celui-ci en économie qui complique l'intégration de la prostitution au système du commerce.

#
Profil

Sorelle

le dimanche 26 avril 2009 à 16h14

@Dreltak

Je vous recite :
<< trouvent aussi leurs place dans un polyamour militant et engagé. >>
-Mais nous ne sommes pas sur un site de LGBT
mais sur un site "Polyamour".

Je vous recite :
<< Enfin ça fait pleins de débats hors sujets qui mériteraient
de plus longues discutions.
- Et vous trouvez qu'il ne faut pas reformuler le site???!!!//?

Je vous recite :
<<Plus concrètement, la manif démarre à 14h place de la bastille,
ceux qui seraient tenté par l'aventures pourraient se retrouver
par exemple sous la colonne de juillet ? >>
-Et vous répondez que vous n'avez convié personne???!!!////?

#
Profil

Dreltak

le dimanche 26 avril 2009 à 17h07

@Sorelle:
Il n'est dit nul part que c'est une obligation d'avoir ces discutions ici même. Et il n'est dit nul part non plus que parce qu'on peut avoir ces discutions ici, il est obligatoire de cataloguer ce site en fonction de la couleur de mes propos (qui n'ont d'autre responsables que moi-même). Tout est fonction du nombre de personne que cela pourraient éventuellement déranger (je devine que vous en faite partie, mais l'écriture n'est pas l'idéal pour deviner l'intention des gens). Tout le monde ne partage pas mes idées, loin de la hélas, mais je le respecte.

Ceux qui veulent venir viennes, les autres non. Donc non, je ne "convie"* personne a venir. Encore une fois, je voudrais juste savoir qui avaient/a l'intention de venir pour pouvoir éventuellement se donner rendez vous en cours de manif. Pour ce qui est de convaincre plus de personnes a militer, venir en manif ect... Internet n'est, encore une fois, pas l'idéal pour cela, mais la réalité concrète.

*Dans le sens ou vous avez l'air de l'employé, mais encore une fois, par écrit.....

@Siestacorta
Certes pour la lecture économique et politique de l'usage du corps, mais encore faut il que ce soit la bonne, ce qui me laisse dubitatif. Mais bref, ce n'est pas le sujet.

#
Profil

bohwaz

le dimanche 26 avril 2009 à 17h30

Je vois pas trop le souci à avoir des gens engagés, et de mon point de vue le polyamour est un choix de vie très politique. Mais je comprends aussi que certains préfèrent être "apolitique" à ce niveau (même si ne pas vouloir s'engager politiquement est déjà une décision politique à mon sens).

Bref tous les points de vue sont les bienvenus ici :)

#
Profil

Sorelle

le dimanche 26 avril 2009 à 19h20

@Dreltak
Excusez moi de rebondir encore une fois Dreltak
avec votre : <<Dans le sens ou vous avez l'air de l'employé,
mais encore une fois, par écrit.....>>
Je le comprends comme c'est écrit.
Lorsque j'annonce une manif , que je dis où elle se passe ,
à qu'elle heure elle démarre et ou nous pourrions nous rencontrer,
ça s'appelle convier l'autre à venir et s'il vient où me trouver.
et comme vous dites, c'est du concret.

Ne croyez pas que votre proposition m'ait dérangé, pas du tout.
Je me cite :
<< Mais si le changement d'orientation est bien défini,
pourquoi pas ? >>
(C'est-à-dire) si le changement d'orientation est bien défini (doit
être plus "engagé", voire faire des manifestations)... Pourquoi pas ?
Il suffit de le définir. C'est tout.

@ Bohwaz
Le mouvement Polyamour est forcément naît d'une pulsion politique
puisque à la base, on ne veut pas abandonner sa femme ou son
mari que l'on aime toujours au profit d'un nouvel amour ou que l'on
ne désire pas séparer les enfants et continuer à vivre ensembles
en bonne intelligence et tout ceci sans être embêté socialement par
ses voisins. (façon de parler bien sûre).

#
Profil

bohwaz

le dimanche 26 avril 2009 à 20h03

-- Rien compris. --

#
Profil

Dreltak

le dimanche 26 avril 2009 à 21h27

Oui bon vu comme ça... lol. Néanmoins, ça reste plus facile de lancer une invitation a se rencontrer à des gens qui fréquente déjà l'espace sus-mentionné.

Excusez moi d'avoir été un peut perturbé ou perturbant dans mes propos. Tout le monde ne partage pas mes idées (ça se saurait), et bein se dire qu'on peut tomber sur (beaucoup) de gens super-agressif vis a vis justement de mes idées, ça fait rester sur la defensive, forcement.

Changement d'orientation du site, j'ai pas encore vu la licorne rose, et quand bien même, il y a trop peut d'espace de discution polyamoureux """neutre""" (que je déteste ce mot lol) pour que je songe a faire mon crypto-gauchiste ^^. Mais réfléchir aux questions d'orientation a effectivement son importance, ce à quoi peut servir une rencontre réel (pendant la manif par exemple) hors du cadre du forum.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion