Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Juste une belle phrase...

Culture
#

(compte clôturé)

le vendredi 29 mai 2009 à 23h31

Sans vouloir surtout rentrer dans une controverse de théories ou de croyances, voici une très belle phrase pour moi, ma douce utopie, mon polyamour poussé le plus loin possible, vers les nuages. Très très loin du quotidien amoureux qui est le mien.

"Cette approche de l'amour qui ne repose sur aucun fantasme sentimental et qui donne sans cesse l'impression de liberté absolue en expansion est l'un des chocs les plus puissants de la sadhana tantrique. C'est l'amour sans les restrictions ni les tensions extrèmes de la passion, sans la manipulation, sans l'angoisse d'appartenance, de continuité, de possession de l'autre. C'est un amour qui cesse d'être pris ou donné pour se laisser tout entier envahir par le divin."
(Daniel Odier)

Bonne nuit...

#

(compte clôturé)

le samedi 30 mai 2009 à 00h23

Ca a tout-à-fait sa place dans notre florilège:

/discussion/-bu-/Chansons-poemes-divers-poly/

#

(compte clôturé)

le samedi 30 mai 2009 à 11h44

Clementine
Ca a tout-à-fait sa place dans notre florilège: /discussion/-bu-/Chansons-poemes-divers-poly/

Merci Clémentine. Je vais découvrir le florilège.

#

(compte clôturé)

le dimanche 21 mars 2010 à 13h01

Trouvé ceci dans un livre de Anna Rozen (auteur d'un érotique très joyeux "Plaisir d'offrir, joie de recevoir") intitulé "Méfiez-vous des fruits":
Il y a des individus qui sont fait pour "ça", rencontrer l'unique, vivre à deux, perpétuer l'espèce, et d'autres qui, trop égoïstes ou pas formatés, sont destinés à ne se mélanger que provisoirement et de manière aussi brouillonne que gratuite.Je ferais bien entendu partie de la deuxième espèce et il n'y aurait là rien de gênant si tout le reste de la population ne venait sans cesse me rappeler l'existence, la suprématie de la première catégorie...

et encore ceci:
Et comment les croire (les parents): ils nous vendent l'amour unique, merveilleux, magnifique et pourtant quand on s'inquiétait, ils nous affirmaient que l'amour maternel était, lui, inépuisable, quel que soit le nombre d'enfants sur lequel devait se répandre sa douce manne. Par quel miracle l'amour sexué, sexuel, ne devrait se borner qu'à un objet? Quel est ce verrou étrange, qui nous l'a mis, leur a mis, dans la tête, et pourquoi?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion