Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le polyamour ça s'attrape

Social
#

Sarah51 (invité)

le samedi 23 septembre 2017 à 12h28

Par curiosité, avez vous "converti" (genre la secte quoi haha) beaucoup de monde au polyamour ou autres amours pluriels ?

Parce que moi, sans essayer, comme je ne me limite pas à rencontrer des polyamoureux, et bien je tombe des fois sur des gens qui kiffent le concept et veulent l'appliquer à leur vie. Ce qui est sympa, mais qui des fois m'angoisse aussi un peu en terme d'influence (parce que non je pourrais pas faire autrement, non je sais pas si ça te rendra heureux, non je sais pas si c'est ce que tu dois faire, parce que oui tu seras marginalisé et ça ne vient pas sans coûts...).

Alors un an et demi que je suis devenue polyamoureuse, en même temps qu'un amoureux, j'ai eu trois amoureux depuis, dont deux sont plutôt en phase d'adopter ce mode de vie (indépendamment de moi). Et du côté de mon premier amoureux, possible qu'une de ses amoureuses adopte le truc.

Enfin bref, tout ça m'inspire des questions :

1) Vous aussi ça vous angoisse un peu quand votre polyamour inspire d'autres personnes qui se mettent à essayer ? (Genre si ça marche pas, qu'ils foutent en l'air leur couple ou se font jugés, c'est ma faute ?)
2) Si chaque polyamoureux inspire plusieurs autres polyamoureux (ou autre amours pluriels)... Bah mine de rien on doit être assez nombreux, non ?
3) Est-ce qu'au bout de plusieurs années d'explication ça vous est arrivé d'en avoir marre de faire le prof du polyamour et de vous limiter au polyamoureux ?

Voilà, encore une fois pas de drames, pas d'urgence, juste de la curiosité :)

Bisous à tous !

PS : Et si quelqu'un a vue des sujets sur ce thème, personnellement je n'ai pas trouvé...

#
Profil

bonheur

le samedi 23 septembre 2017 à 13h19

Ma réponse va n'engager que moi. Chacun-e est responsable de ce qu'il vit et désire vivre. Si il fait un mauvais choix personnel, s'en prendre qu'à soi-même.

Je m'insurge contre cette façon de considérer le polyamour comme la formule miracle. Vouloir adopter le polyamour comme concept de vie, est à mes yeux aussi con que de dire que, si Pierre indique qu'il s'est essayé au parachutisme et qu'il a trouvé cela merveilleux et libérateur, alors tout le monde devrait s'y essayé.

Je ne prend pas cette comparaison par hasard... j'ai à une époque fréquentée les centres de parachutisme et pris mon pied en me jetant dans le vide avec ce bonheur de voler. J'ai aussi observé des personnes qui se lançaient ce défi juste pour se prouver en être capable... et qui parfois s'arrêtaient à ce saut suffisant, et qui parfois se juraient de ne plus jamais, mais alors plus jamais vivre cela. Personnellement, c'était un rêve. J'avais toujours adoré être dans l'air, l'espace et adoré parallèlement les manèges à sensation. Je savais que c'était fait pour moi.

Le polyamour, on peut s'obliger et y arriver. Le polyamour, on peut le vivre, car quoi que l'on fasse, l'amour ne remplace pas l'amour et aimer au pluriel s'impose comme seule source de bonheur affectif (dans mon cas, cela va de soi).

Avant de se jeter dans le vide, de vouloir un choix de vie, surtout s'il impacte autrui, il faut savoir si on l'on on aime être en altitude, si l'on aime déjà les sensations fortes.

Il existe des lectures sur le polyamour. Si en les lisant on se reconnait, que l'étincelle survient, alors s'impliquer plus avant devient comme impérieux, car ça nous correspond. Si ce que l'on lit nous est étranger, alors inutile d'insister. Après, une certaine résonance peut survenir sans que l'on se reconnaisse et là, évidemment, il faut approfondir.

Le polyamour n'a pas valeur d'être imposer à autrui, sauf qu'autrui n'a pas valeur à nous empêcher de vivre ce qui nous convient. Ca s'appelle un équilibre et le respect de soi.

Je suppose qu'il y aura d'autres réactions, en superposition à la mienne, ou en contradiction, peut-être.

#
Profil

bonheur

le samedi 23 septembre 2017 à 13h22

Ah oui ! en complément ! On peut présenter ce qui nous rend heureux et nous donne cet enthousiasme. Ce qui n'implique pas qu'autrui doive devenir comme moi, mais qu'il doit "m'adopter" telle que je suis. Après, si c'est se présenter à une personne que l'on aime, c'est évident que c'est délicat et n'implique en rien que cette personne doive devenir comme moi.

#
Profil

Dohan

le samedi 23 septembre 2017 à 13h44

Hello ! :-)

Oula, je ne vais pas aussi loin dans la réflexion car je ne me sens pas polyamoureux ou monoamoureux, je me sens juste moi avec des histoires amoureuses toutes différentes, ponctuées de coup de coeur.

En effet, quand je parle à des gens de ma "faculté" à aimer plusieurs personnes à la fois, et que cette façon de vivre je l'ai communiqué à ma compagne (elle est maintenant devenue comme moi), on me répond généralement "Ouaaaa, c'est génial comme vision de l'amour, mais moi je ne sais pas si je pourrais".

J'ai, en quelques sortes, "converti" une amie. Mais est-ce que je l'ai converti ou est-ce qu'elle s'est simplement rendu-compte qu'elle n'entrait pas dans le moule auto-normé de notre société ? En tous cas, elle se sent beaucoup épanouie depuis qu'elle a accepté le fait qu'elle peut générer des émotions pour plusieurs personnes à la fois (sans parler forcément de sexe).

Je n'explique rien. Je raconte ce que je vis, si on me le demande. Ma compagne aime bien, en soirée, faire quelques allusions lorsque des amis parlent de fidélité ou d'adultère. :-)

#
Profil

elfi

le samedi 23 septembre 2017 à 13h53

Hello,

Personnellement ma découverte du polyamour est récente (2mois et qq) mais quand j'en parle à mes amis (qui sont respectueux et ne juge pas) personne ne se dit "chouette je vais tester" cest plutôt des réactions "si ca te convient et que tu es heureuse, super pour toi. Mais euh moi je suis bien comme je suis"

Je pense que pour tes amis, tu sert de "declic" genre il y a un mot pour ca, on est pas les seuls a avoir ces envies mais que ca reste leur choix a eux et a eux seuls

#

Sarah51 (invité)

le dimanche 24 septembre 2017 à 18h49

Bah justement j'essaie pas de les convertir... Mais des fois ça arrive. Ça doit être comme tu dis une effet "déclic", mais du coup ces personnes me demandent après pleins de conseils et des fois... je sais pas... J'ai l'impression que ça me donne une responsabilité... Comme s'ils me demandaient un guide. Comme s'ils cherchaient à remplacer une norme par une autre en sorte. J'éprouve des difficultés à répondre à ce genre de personnes, car si des fois je fais la bêbête avec le "polyamour c'est trop mignon" face aux détracteurs c'est pas pour le survendre aux autres.

#
Profil

elfi

le dimanche 24 septembre 2017 à 21h38

Je comprend ce que tu veux dire.
Dis leur : la seule chose à savoir c'est "la communication est vitale" le reste ca dépend tellement de chacun et de son ressenti.

#
Profil

bonheur

le lundi 25 septembre 2017 à 08h09

Il existe une belle documentation sur le sujet. Indiquer les références et laisser autrui à sa volonté propre de s'instruire ou non. Après, celui-celle qui se lance dans l'aventure à l'aveugle, fait son propre choix, que personne d'autre doit assumer et encore moins se responsabiliser.

Tu t'épanouis, alors tu véhicules une image belle de ce que tu vis. Ca s'appelle rayonner et propager le bonheur que l'on ressent n'implique en rien qu'autrui trouvera le sien.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 25 septembre 2017 à 15h27

Salut Sarah,

Pour ma part, je vais répondre de mon point de vue de "converti", car je pense que c'est un angle qui pourrait t'aider à comprendre.
Il y a quelques mois, ma vie était dans une situation assez tumultueuse, et je rencontre alors N. Je savais qu'elle avait quelqu'un, et donc quand notre relation commence je lui demande quelles sont les limites de celle ci. Ce à quoi elle me répond : "Il n'y a pas de limites, tu ne seras juste pas le père de mes enfants."
Alors monogame convaincu, j'avoue que ça m'a fait très drôle. Il faut savoir que je n'avais jamais été confronté au polyamour ou quoi que ce soit d'approchant (libertinage, ...), je n'avais même jamais été infidèle. Donc le concept m'était vraiment très étrange. Il ma fallu quelques jours pour l'accepter, une paille. Depuis, je ne me considère pas encore comme polyamoureux (le concept est encore trop jeune pour moi), mais clairement, je ne me considère plus du tout comme monogame convaincu.

Et... je ne m'en porte pas plus mal. Ce chemin, je le fais tout seul comme un grand (N ne connaît même pas la notion de polyamour, autant dire qu'elle ne peut guère m'apporter d'aide). Après, pourquoi le concept se transmet aussi facilement... honnêtement, je ne le sais pas. J'aurais plusieurs thèses, mais elles ne sont que des thèses. Ce qui est sûr c'est que tu n'as pas à t'en vouloir de transmettre le virus. Au pire, ça alimentera la réflexion des gens et les rendra plus tolérants. Au mieux, ça leur fera découvrir un aspect d'eux même qu'ils méconnaissent.

#
Profil

bonheur

le mardi 26 septembre 2017 à 19h13

j'ignore si mon propos aura un sens ici, au sein de ce fil de discussion.

J'ai depuis un moment un homme qui j'aime, mais malgré les quelques perches tendues, rien que le bonheur de se voir ponctuellement, en "public" sur mon lieu de travail. Récemment, j'ai fait une rencontre époustouflante et mon moi s'envole constamment (en fait il n'a jamais atterrit depuis) et là mon élan, mon enthousiasme a redonner un nouveau souffle à ce lien jamais étendu. Comme un surprise n'arrive jamais seule, la vie (la providence, le hasard, ...) a replacé sur ma route un ex-affectif, avec une maturité nouvelle (liée peut être à mon adieu précédent, j'ignore) et aussi quelqu'un avec lequel on se tournait autour depuis peu et me voilà dans une spirale de wahoo !!!

Plutôt que de dire que le polyamour s'attrape, je parlerai de contagion d'un état qui entraine, qui embellit, qui correspond à ce qui peut sembler comme un modèle de vie. Si mon bonheur actuel peut permettre, au moins à ces personnes de se sentir au moins aussi belle que je me sens actuellement, alors oui, qu'ils attrapent le polyamour sans restriction :-D

#
Profil

July

le vendredi 12 janvier 2018 à 23h55

J'ai des doutes quand au fait que le polyamour s'attrape, je pense juste que certaines personnes on envie d'essayer et de se trouver et d'autre on juste un déclic. Après évidemment je n'en sais rien.

Personnellement j'ai toujours été polyamoureuse, ce qui m'a posé bien des problèmes. Il faut savoir que je suis aussi asexuelle (je ne ressent pas d'attirance sexuelle. Pense à quelqu’un avec qui tu n'as aucune envie de coucher. Jamais. Et voilà je ressent ça pour tout le monde.) ce qui fais que les relations amoureuses me rendaient très mal à l'aise et était stressante.
Additionne ça au fais que je ne pouvais m'empêcher de tomber amoureuse d'autres personnes alors que j'étais en couple et TADAAA ! Tu obtiens quelqu'un de persuadée qu'elle n'est pas réellement amoureuse que son copain. Le fais que l'on est habitué à cette idée de Grand Amour, âme sœur, la personne qui te rendra soudainement heureuse et de fidélité/exclusivité n'aide pas.

C'est l'année dernière quand j'ai cherché sur internet quel genre de psychologue je devais aller voir pour me faire soigné de ma "condition" que je suis tombé sur un site sur l'asexualité, et en me renseignant dessus je suis tombé sur le polyamour. Mettre des mots sur ce que je ressentais et été une délivrance.

Mais si je n'étais pas tombé sur la définition de polyamour en me renseignant sur les différentes orientations j'aurais continué à chercher des relations purement monogames. Et j'aurais inévitablement reproduit les mêmes erreurs.
Le fais est que si tu ne sais pas que ça existe et que tout le monde te vends la monogamie et l’hétérosexualité comme la seule véritable forme d'amour dans un couple tu t'y pliera et ne comprendra jamais pourquoi tu n'arrive pas à être complètement satisfait de ta relation et pensera que le problème viens de toi, psychologiquement.

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

artichaut

le samedi 13 janvier 2018 à 02h12

@July

Bienvenue ici.

Ah ben tu cumules : asexuelle et poly ! Ça doit pas aider à trouver des complices… En même temps quand on commence à déserter les normes… on peut se rendre compte qu'il y en a plusieurs à mettre à la corbeille.

Mais c'est sûr que ça n'a pas dû aider à décortiquer et comprendre tout ça. Alors félicitation pour le chemin parcouru !

…et oui les forums c'est bien pratique pour appréhender les orientations minoritaires…

@Sarah51

Je trouve ça chouette que ton poyamour soit contagieux. Et si ça peux te rassurer, moi j'ai l'impression que c'est pas trop mon cas, et que c'est pas si souvent le cas…

Ça doit être que tu sais bien en parler !

Et oui, pour te décharger ensuite, tu peux toujours les envoyer vers les ressources existantes… ou vers ce forum !

#
Profil

bonheur

le samedi 13 janvier 2018 à 08h39

Rassure toi July, l'asexualité et le polyamour sont compatibles. Je peux le confirmer. Oui, on nait parfois poly (de coeur, dans notre cas) et c'est un déclic qui nous ouvre le chemin vers notre nature intérieure.

A te lire souvent ici :-)

#
Profil

Merlyn

le lundi 15 janvier 2018 à 14h54

Jusque là, j'ai pas réussi à convertir grand monde ^^

#
Profil

bonheur

le mardi 16 janvier 2018 à 13h40

Laissons à autrui le choix de découvrir ou non notre univers !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion