Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Belle et dangereuse

Jalousie
#
Profil

Carline

le dimanche 13 août 2017 à 15h59

C'est ainsi que ses amoureuses m'ont désignée. Expliquant ainsi un rejet, une méfiance, une compétition et même de nombreuses tentatives pour m'évincer et briser notre relation. Du coup, j'attends patiemment qu'il m'accorde du temps en dehors de ses autres relations. Je sais que le Polyamour s'impose à lui et à son coeur mais je ressens une profonde tristesse car je vis une vie de maîtresse (puissance..).
Avoir les lendemains de fêtes, les absences pesantes lors d'évènements me tenant à coeur. (Par ex : nous sommes musiciens et n'avons jamais passé une fête de musique ensemble en 3 ans) je me trouve bien conne chaque année.
Mon coeur est fendu en 2 entre attachement et détachement.
Dualité des sentiments. Son polyamour ne me gêne pas mais ce cloisonnement forcé et imposé par des amoureuses jalouses devient invivable. Mais je l'aime et aime les moments que nous passons ensemble.
Un témoignage lourd des larmes que je retiens.

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 août 2017 à 17h17

Carline
...des larmes que je retiens

Ca me fait toujours mal de lire ou entendre cela. Au nom de quoi devrait-on "retenir" des larmes. Les larmes sont un excellent moyen d'expression. Je ne dis pas qu'il faut pleurnicher tout le temps pour se faire plaindre, mais on doit permettre de laisser sortir ce qui est destiné à l'être. Dans un premier temps je ne peux que t'encourager à laisser couler afin de respirer enfin, intérieurement !

Personnellement, lorsque les incompatibilités sont trop importantes, je rompt. Et si mes co-amoureuses prennent trop de place, je leur laisse la place. C'est en effet à ton amoureux d'aimer au pluriel avec équité (et non égalité) afin que chacune soit satisfaite. Après, il n'a pas le meilleur rôle.

Que pense-t-il de cette situation que tu vis mal ?

#
Profil

Carline

le dimanche 13 août 2017 à 18h08

Il ne le vis pas aisément non plus. Il voit que je fais des efforts et je vois le tiraillement que ça lui procure. Mais je reste dans cette situation malgré tout, malgré son désir que ça change. Je le vois faire des efforts dans ce sens puis ensuite être "rappeler à l'ordre" et céder à ce mode fonctionnement qui rassure.

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 août 2017 à 19h01

C'est je crois à lui de faire ses choix. Parfois on fait le choix de rester dans une situation inconfortable. Si tu subis par ricochet, il est aussi de ton choix de t'extraire ou non de cette situation.

Il y a des inconvénients dans chacun de nos choix... et des avantages. C'est toute l’ambiguïté d'un choix. Le parfait est rarement de ce monde et généralement pas sur la durée :-/ Il faut faire avec, au mieux...

#
Profil

Carline

le dimanche 13 août 2017 à 19h52

Oui j'en conviens. Je suis juste très triste de voir une issue sans happy end

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 août 2017 à 20h51

Mon pseudo "bonheur", je l'ai choisi après avoir compris que l'amour n'est pas suffisant à maintenir un lien mais que celui-ci perdurera toujours en moi... et ça ce n'est que du bonheur. Il y a même des personnes qui n'ont jamais su ce que je ressentais, que je garde avec bonheur en moi. C'est quand on renie ce bonheur vécu que l'on se perd et que l'on perd l'autre. Donc, je quitte avant que la situation m'encourage à devenir négative par rapport au lien, avant que le bonheur se perde...

Ca, personne ne peut me l'enlever et ça ne concerne que moi. Quand on fait en sorte qu'une situation s'arrange... et qu'on n'y arrive pas malgré les efforts, la communication... il faut aviser en conséquence. Après, je ne dis pas que ce soit aisé et agréable. Personne n'est parfait, moi non plus. Je sais que dans toutes les séparations, j'ai ma part de responsabilités, de non compréhension, de non acceptation, d'incapacités à vivre certaines situations...

#
Profil

Lagentda

le vendredi 18 août 2017 à 02h01

Je comprends ta souffrance et ta position, Carline... Il n y a malheureusement pas toujours d'happy end. Il faut parfois en faire le deuil, sans renier les "happy way" prises.
Plus facile à dire qu'à faire. Que décider ? Où est le courage ? Où est le bonheur ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion