Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Questionnements - Tortueux itinéraire d'un polyamoureux

Engagement
#
Profil

Soie

le lundi 26 juin 2017 à 21h15

Bonjour à tous et toutes,

Je viens poser mon histoire ici, parce qu'en toute franchise j'ai besoin d'avis extérieurs et objectifs sur ce récit. Parce que je sais que la communauté polyamoureuse n'est pas jugeante, mais compréhensive, et que par conséquent j'ai besoin d'avis construits et pas de propos à l'emporte-pièce.

Pour vous resituer le contexte, j'ai été en relation polyamoureuse pendant ma jeunesse (17-19 ans). J'ai découvert le site il y a une petite dizaine d'années, et j'ai ardemment lu nombre d'articles conceptuels. J'ai entretenu plusieurs relations libres sur cette période.

A l'âge de 19 ans, j'ai pris une collocation avec une de mes relations, appelons là Pauline, et une autre amie. Nous nous étions dit que notre relation libre cesserait avec cette collocation, promesse, qui n'a pas tenu un mois à cause de notre attirance réciproque. Après deux mois de relation, nous nous sommes rendus compte alors que nous voulions ensemble aller vers une relation exclusive.

Cela fait maintenant 6 ans que nous sommes ensemble. Nous avons pris notre propre appartement, nous nous sommes pacsés en présence de nos familles respectives à l'été dernier, et nous avons comme projet à court terme d'acheter un bien immobilier ensemble et comme projet à long terme de fonder une famille ensemble.

Connaissant nos antécédents polyamoureux, nous avons pris l'engagement que le jour où nous ressentions de nouveau une attirance pour une autre personne, nous nous le dirions et nous en discuterions. Vous le devinez, ce jour est arrivé.

Pauline est venue me voir hier soir pour me dire qu'elle avait rencontré un homme avec qui le feeling passait et qu'elle avait envie de pouvoir convertir cet engagement avec lui. Sur le coup, j'ai alors immédiatement dit que j'étais content pour elle, que c'était une bonne chose, et qu'évidemment elle pouvait aller plus loin dans sa relation, tout en lui disant que j'aurai sans doute besoin d'en parler par ailleurs.

Et aujourd'hui, mal de ventre incroyable, 38° de température, et la tête qui tourne. Mon corps me fait comprendre concrètement que ça ne va pas de soi.

Pauline m'a répété que cette attirance ne remettait pas en cause notre projet de vie, et que c'est notre couple qui reste au coeur de ses ambitions relationnelles. Ce qui égoïstement me rassure. Nous serions donc dans un polyamour avec des relations périphériques, secondaires par rapport à notre couple. Mais cet état de fait fait ressortir trois questions.

Premièrement, je culpabilise de ne pas sentir mon corps aussi "réceptif" au concept qu'auparavant. J'ai l'impression d'avoir des limites que je découvre au fur et à mesure, et ça m'énerve profondément de ne pas pouvoir rendre Pauline aussi heureuse qu'elle le voudrait, et de pouvoir lui faire ce "cadeau" relationnel.

Deuxièmement, se pose la question de la réciprocité de manière immédiate. Dans le cas où nous repasserions le pas, je n'ai pas envie que le jour où j'éprouve une attirance pour quelqu'un-e, elle puisse me dire "oui" parce que je lui ai dit "oui". J'ai envie qu'elle choisisse aussi pleinement que cette liberté soit réciproque, et pas qu'elle le fasse parce qu'une fois je lui ai dit "oui".

Enfin, dernier point, j'ai peur aussi que cette premier après 6 ans de monogamie provoque une espèce de frénésie relationnelle, de mon côté comme du sien, qui pourrait à terme remettre en question notre projet de vie. Et d'un autre côté, je n'ai pas envie d'être frileux, de refuser toute perspective de changement en craignant quelque chose qui "risque" de se passer...

Voilà, je serai preneur de quelques avis et ravi de pouvoir répondre à vos questions.

Encore merci de m'avoir lu, et par avance merci pour vos avis constructifs.

#

Polygonale (invité)

le lundi 26 juin 2017 à 22h07

Bonjour, ce sont probablement ton angoisse et tes peurs qui joue sur ton corps comme un signal d alarme, une fois que tu les auras identifié et que tu sera rassurer, ça devrait cesser.

Peut être serait t'il bien de commencer doucement avec certaines règles qui vous rassurerait tout les deux, notamment toi pour que votre couple reste prioritaire car avec la NRE que ta compagne pourrait avoir celle augmenterait tes peurs et angoisses.

En tout cas tant que vous dialoguez et êtes franc l'un envers l autre, c'est le plus important.

Pour la réciprocité, c'est une des bases du poly et tu parles de cadeau relationnel et qu'elle puisse elle aussi choisir ta futur liberté quand ça se présentera mais dans le poly on ne peut pas être poly de son côté et refuser que l autre le soit, c'est plus du candaulisme ou un truc dans le genre.

Un conseil, écoute ton corps, ta tête et ton cœur, communiquer beaucoup et ne fait pas comme beaucoup l ont fait à vouloir devenir un superman du polyamour en te forcant à accepter des choses car ça te rattrapera forcément et tu explosera en plein vol.

Aller à votre rythme en restant à la fois les envie et surtout les limites de chacun et bon courage car c'est pas facile

#
Profil

kill-your-idols

le mardi 27 juin 2017 à 01h08

après 6 ans de vie de facto monogame, c'est normal que l'intelligence relationnelle prenne un peu de rouille. Et quand les événements nécessitent de la rallumer, le démarrage n'est pas facile.

Pour la suite: il y a votre projet de vie, qui est un projet à long terme, qui est là depuis 6 ans, et qui veut continuer pendant plusieurs années. Et il y a les frénésies relationnelles, qui sont nombreuses, mais de courte durée. Une fois que les différents horizons temporels sont clairs, il ne devrait pas y avoir de problèmes à gérer les différentes relations.

#
Profil

Soie

le mardi 27 juin 2017 à 08h31

Bonjour à vous deux, et merci pour vos réponses.

Polygonale
Tu as raison, le fait que mon ventre me joue des tours est bien la preuve que des peurs ressurgissent, alors que les croyaient parties pour toujours. Pour ce qui est des "règles" et de la réciprocité, nous en avons parlé hier soir et l'objectif est bien de pouvoir y aller en douceur, en se préservant. Et pour conclure, sur l'aspect "superman" du polyamour, je crois qu'en effet il faut que j'en fasse le deuil. J'aurai voulu me croire meilleur que je ne le suis, plus ouvert, plus tolérant, mais il faut que j'accepte de me sentir faillible, chose que Pauline a évidemment bien compris !

kill-your-idols
C'est tout à fait ça, j'ai l'impression d'être rouillé... Et pour ce qui concerne nos relations, c'est bien là que nous sommes d'accord avec ma compagne, et heureusement. Elle considère par ailleurs que ces nouvelles relations se font "en dehors" de la nôtre, qu'elle juge parfaite. Je pense qu'elle a raison, ça va également nous permettre de nous retrouver nous mêmes.

Enfin, sachez que nous avons eu une longue conversation hier soir, notamment sur le "risque" que ce premier pas puisse déboucher sur une frénésie relationnelle respective qui m'inquiète un peu, mais aussi sur les règles et les priorités que nous nous fixons. Encore merci pour vos retours.

#
Profil

calinou696

le mardi 27 juin 2017 à 09h19

Celà me fait penser à ces gens qui se disent "ouvert" "tolérant", etc... non, je pense que c'est un travail de tout les jours, car on a tous des préjugés, des modèles, des idées préconcus, des carcans intellectuels qui nous brident et nous font prendre de mauvaises décisions. Et si on fait une pause, ou qu'on se repose sur ses lauriers, on risque des déconvenues.
Eh oui sinon ca serait trop facile ! ;-) bon des fois on aimerait que ca soit plus facile... ;-)

#
Profil

bonheur

le mardi 27 juin 2017 à 10h43

Oui, il faut toujours tout remettre en question et parfois c'est fatiguant. Rien n'est facile et actuellement, si ça pouvait être plus facile, ça m'arrangerait. Très curieusement, tout vient se greffer. Dès que ça beug sentimentalement pour moi, j'ai des soucis matériels qui viennent se greffer et parasiter. C'est comme une spirale...

Et puis, après un an de "monogamie", moi aussi je pense avoir quelques rouages grippés.

Le "en dehors" n'enlève en effet rien aux projets et on peut avancer sur les deux chemins simultanément. C'est possible, je l'ai déjà fait... et je le referai :-D

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le mardi 27 juin 2017 à 15h10

Hello Soie,
Si ça peut te rassurer, j'ai vécu quelque chose d'assez semblable : trois ans de monogamie "de facto" alors que nous étions un couple ouvert "en théorie". Quand ma chérie est tombée amoureuse d'un autre, j'étais très content d'un côté, et de l'autre... pouvais plus dormir. J'avais beau être ok intellectuellement, ça faisait quand même glups. J'ai demandé conseil auprès d'ami.es poly, et le conseil fut excellent : laisser du temps au temps.
Effectivement, petit à petit, c'est allé mieux, jusqu'à ce que ça devienne carrément cool (disons au bout de 3-6 mois).
Des trucs qui ont aidé : en parler (avec elle - qui a toujours été géniale et rassurante, tout en tenant le cap de sa relation -, et aussi avec des copains), lire, écrire (des trucs pas destinés à être lus, mais qui permettaient d'identifier ce qui se passait en moi), et surtout *vivre ma vie* ce qui dans mon cas est passé pas mal par d'autres aventures, très sympa, mais aussi par d'autres activités qui me passionnent.
De ce point de vue la "frénésie relationnelle" ne me ferait pas peur : si "frénésie" il y a, c'est qu'il y avait besoin qu'elle s'exprime.... et ça n'empêche pas de maintenir le lien. Mais évidemment chacun a des méthodes différentes... et parfois ça ne marche quand même pas, il y a beaucoup de facteurs.
Ça peut être un test difficile, un grand moment où il faut "lâcher prise"... et il faut toujours avoir conscience de ses limites, sans jouer au "superman" comme dit plus haut.

#
Profil

Soie

le mardi 27 juin 2017 à 17h01

Rebonjour à tous, et encore merci pour vos réponses, qui m'aident vraiment à formaliser ma réflexion.

calinou696
C'est vrai que je suis amené, dans mon boulot, à travailler constamment sur ces questions de préjugés, de stéréotypes, de représentations. Mais là, les limites ne sont pas seulement "intellectuelles", et c'est ça qui me trouble beaucoup, ça devient "physique", malgré toute l'envie que je peux avoir de les dépasser !

bonheur
Je suis bien d'accord, le "en dehors" ne veut pas dire sans aucun lien ni effet. Au contraire, je vois plutôt ça comme une possibilité de se rendre plus heureux, meilleurs, sans remettre en question notre relation de couple en tant que telle. Heureux de te savoir aussi engagé dans la question.

Tcheloviekskinoapparatom
Merci de m'avoir raconté cette situation, qui correspond totalement à ce que je rencontre aujourd'hui. Tes conseils de laisser le temps et de me retrouver également sont importants pour moi. J'ai beaucoup écrit par le passé, ce que je ne fais plus, et tu me donnes envie d'y revenir.
En ce qui concerne la frénésie relationnelle, il est vrai qu'elle peut répondre à un besoin. Mais j'éprouve encore malgré tout la peur que cette frénésie "engloutisse" un mode de fonctionnement à deux et qu'elle remette en question notre couple et notre lien, même si je sais pertinemment qu'il n'y a pas de raison.

En somme, j'ai aussi essayé de faire une liste des limites au delà desquelles, pour l'instant, je ne me sens pas prêt à aller : que Pauline rencontre son amoureux chez nous, qu'elle soit proche de lui quand je suis là, etc. Nous devons en parler pour fixer nos limites respectives à son retour de formation demain soir.

Mon ventre me fait moins mal, avoir posé des choses ici m'a fait du bien. Je m'interroge à présent sur le fait de m'autoriser à éprouver du désir pour quelqu'un-e d'autre. J'ai aussi une appréhension sur ce que ça pourrait débloquer chez moi, paradoxalement ! En voyant que Pauline se permet (elle a bien raison) de ressentir des attirances, j'ai l'impression de pouvoir moi aussi le faire davantage, peut-être trop pour vouloir "compenser" un "comptage" idiot des relations respectives...

Encore un grand merci pour vos réponses.

#

Well (invité)

le mardi 27 juin 2017 à 21h38

Tu sais pour tes limites que ta chérie ne voit pas son amoureux chez vous ou qu'elle ne soit pas proche de lui quand tu es là, c'est très classique, il est important si tu le souhaite que tu puisse garder ton cocon ou tu te sens bien et rassuré, ainsi que pour votre couple, que chez vous reste un lieu privilégié.

Pour qu'elle ne soit pas proche de lui quand tu es là, c'est suivant tes désirs, leurs relations peut très bien être compartimenté et que tu ne le rencontre jamais ou l'inverse, l'important c'est que tu sois rassuré, que tu souhaite le rencontré pour mettre un visage sur de possible peur lié à l'inconnu c'est très bien mais c'est aussi bien de ne pas le rencontrer si par exemple ça te fait du mal de le voir et ensuite d'imaginé plein de chose. Au final, il y a autant de façon de vivre le polyamour qu'il y a de polyamoureux et l'important c'est que tu t'écoute puis ta compagne et que vous fassiez comme vous le souhaitez ^^

Enfin ce n'est que mon avis

#
Profil

gdf

le mercredi 28 juin 2017 à 16h13

Cet écart entre ce qu'on croit pouvoir faire et ce qu'on arrive vraiment à faire, ça me fait penser à mon fils aîné le weekend dernier.
Son petit frère, 3 ans de moins, escalade des jeux dans un parc, mais sans prendre trop de risques. Le grand frère dit, sûr de lui "je vais aller beaucoup plus haut". Arrivé sur le jeu, même pas au niveau atteint par le petit, il se trouve bloqué, pris de vertige, et redescend.
Et s'est trouvé bien embêté, il était pourtant certain d'y arriver.

Épilogue : je l'ai accompagné, je lui ai donné la main, pour l'emmener aussi haut qu'il le souhaitait initialement. Après l'avoir fait une fois avec moi, il y est retourné tout seul à plusieurs reprises, sans aucune hésitation.

Morale de l'histoire : c'est normal qu'il y ait un écart entre nos intentions et la réalité,
Et il faut pas hésiter à demander de l'aide !

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Soie

le jeudi 29 juin 2017 à 08h13

Bonjour à tous, et encore merci pour vos différents éclairages qui m'aident beaucoup à avancer.

Well
Il est vrai que les "règles", les "limites" que nous nous imposons réciproquement peuvent changer, évoluer dans le temps, en fonction de notre confiance en nous, en l'autre, mais aussi de paramètres extérieurs à nous. Nous avons pris un long temps hier soir, à son retour, où nous avons pu ensemble discuter de ces nombreux éléments qui nous concernent tous les deux !

gdf
La métaphore que tu proposes est intéressante, et nous a parlé. Je pense qu'objectivement nous avons tous les deux envie d'aller "plus haut", mais que pour l'instant c'est moi qui ai le "vertige". Elle m'accompagne donc sur le chemin, comme je pourrais le faire plus tard pour elle. Encore merci pour cette analogie pertinente.

Au final, nous avons lu ce fil de conversation ensemble tous les deux hier soir, ce qui nous a permis d'en faire une base de discussion solide sur laquelle nous nous sommes appuyés pour reparler, modifier nos limites, expliquer nos appréhensions et nos suppositions. Nous ne sommes pas encore décidés à franchir le pas, mais je pense que ça viendra bientôt. Ma tête va continuer de tourner, mais mon ventre va déjà bien mieux ! Encore merci.

#

Well (invité)

le jeudi 29 juin 2017 à 12h06

Ravie que ce forum et pu t'aider ne serait ce qu'un petit peu, bon courage à vous deux.

#
Profil

bonheur

le vendredi 30 juin 2017 à 09h40

Heureuse que vous communiquiez ainsi et que ton ventre se calme. J'espère que tu vas pouvoir un peu "souffler". Laisse ta tête tournée, le temps lui permettra de tourner moins, puis plus du tout. Comme l'indique well, ravie que le forum est eu un intérêt positif.

Bravo à vous deux, car c'est vous qui faites le "travail", le forum n'est qu'une aide extérieure.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Soie

le samedi 08 juillet 2017 à 01h18

Bonsoir à tous et toutes, il me paraît important de revenir vers vous pour faire un point sur ma situation.

Well
Ce forum m'est d'une grande aide en effet, et un vrai merci à vous pour votre contibution.

bonheur
J'ai encore du mal avec le principe du "lâcher prise" sentimental, d'accepter mes tracas, mais on y vient. Merci pour tes encouragements.

J'ai ressenti le besoin de vous écrire ce soir car en ce moment, Pauline passe la nuit avec un autre. Il est complexe pour moi d'exprimer clairement ce que je ressens, car ce sont des sentiments difficiles à narrer. Je ne suis pas jaloux, car je "n'envie" pas la personne avec qui Pauline passe la nuit. Je ne suis pas triste, ni en colère.

J'ai l'impression d'être envieux, non pas du compagnon de Pauline, mais bien de la possibilité qui lui est offerte d'être avec quelqu'un. J'ai l'impression que ses envies ont pu réveiller les miennes, et que n'étant pas en mesure de les combler, cela m'irrite.

C'est d'autant plus bête que je ne veux pas "avoir envie" pour mettre les compteurs à égalité, non. Mais j'ai l'impression que Pauline a ouvert pour nous un champ des possibles, qu'elle a la chance de pouvoir explorer alors que moi non. C'est comme si la "frénésie" relationnelle dont je parlais précédemment me concerne moi et moi seul, et ça m'effraie un peu je dois dire. Je suis "jaloux" des possibilités dont Pauline bénéficie en quelque sorte...

Nous partons en vacances pour deux semaines demain, merci par avance pour vos retours...

#

Well (invité)

le samedi 08 juillet 2017 à 04h24

Tu a l'air de bien vivre cette nuit passé avec un autre et ça ne doit pas être simple car depuis ton annonce et ce moment peu de temp s'est passé, mais en tout cas c'est super pour vous.

Je ne parlerais pas de frénésie mais juste d'envie, le polyamour de ta moitié à seulement réveiller cette envie car tu y étais sensible auparavant et il n'y a aucun mal ni aucune culpabilité à avoir

Tu semble avoir la tête sur les épaules et je doute que tu veuille sauté sur tout ce qui bouge, non ?

En tout cas profité bien de ses vacances pour vous retrouver mais aussi analyser et discuter de tout cela.

#
Profil

bonheur

le samedi 08 juillet 2017 à 11h54

Je suis généralement plus favorable au terme "équité" plutôt qu'"égalité".

Bonne vacances et profitez ensemble de ce dépaysement, il sera certainement salvateur :-D

#
Profil

Soie

le mardi 13 mars 2018 à 08h38

Bonjour à tout le monde,
Je reviens vers vous après quelques mois d'expérimentation et d'ouverture.
Ma compagne a fait un bout de chemin avec son ami, et le voit assez régulièrement. Je chemine aussi... Mais plus difficilement. Je mets plutôt des choses au travail me concernant plutôt que concernant ma compagne ou notre relation, qui semble toujours aussi solide (nous allons acheter un appartement ensemble).
Mais je suis assez limité dans les échanges avec mes ami-es sur le sujet qui, malgré leur bienveillance ne connaissent pas vraiment de quoi je parle...
Si des personnes sur Grenoble sont intéressées pour échanger avec moi, je suis preneur.
À bientôt.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 mars 2018 à 12h56

Alors, tu peux passer un coucou @fab7434 , qui se remue un peu sur Grenoble pour rencontrer et faire rencontrer des gens. Tu as suivi le fil sur le café poly du lieu autogéré, si jamais ya des suites, t'auras effectivement plus de chances d'être informé.

Sinon, merci d'avoir fait un petit feedback.
C'est sûrement pas évident, mais ça avance, ça travaille... ce qui veut dire que pour l'instant, ça n'est pas fini, et que des options restent ouvertes.
Bon courage !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion