Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Durée de la phase passionnelle - retour d'expérience

#
Profil

bonheur

le dimanche 06 août 2017 à 17h02

C'est pour ma part suivant les rencontres, les chamboulements provoqués et les "opportunités".

Actuellement, je ne vis qu'une seule relation, celle de mon couple. J'ai des chamboulements inopportuns depuis quelques moi et toutes les personnes gravées en moi avec qui je n'ai plus, ou jamais eu, de relations.

Je suis poly intérieurement et mono relationellement. Par contre, je suis aimée par une personne pour qui je n'ai pas ce ressenti réciproque... comment définir alors... amimoureux ? Encore un autre débat.

#
Profil

calinou696

le samedi 12 août 2017 à 22h37

Lutina
Personnellement je ne vois pas trop l'intérêt de faire prolonger la phase passionnelle de 1) à cause de ces symptômes désagréables que tu mentionnes et que j'expérimente aussi pour ma part. J'ai envie d'avancer dans d'autres domaines de ma vie (professionnellement, artistiquement, amicalement, etc) et le côté obsessionnel de la passion peut être un frein à un épanouissement plus global. De 2) rester bloquée dans la phase passionnelle empêche d'expérimenter d'autres joies amoureuses qui s'installent avec le temps, l'intimité, la complicité croissante. Certes, ça peut être beaucoup moins intense en termes d'émotions mais pour le coup les souffrances le sont aussi.

Encore de mon point de vue, je ne considère même pas la passion comme étant de l'amour véritablement... Une fois la folie hormonale et l'idéalisation passées, c'est là que j'apprends vraiment à connaître et à aimer l'autre entièrement, défauts y compris. Pour l'anecdote, j'ai même fini par mettre fin à une relation naissante parce que je suis sortie de la NRE beaucoup trop vite et ça me gênais trop que la personne en face m'idéalise à outrance. Ça me sautait aux yeux qu'elle n'avait pas affaire à moi-même mais était en fait en relation avec une image idéalisée qui ne me correspondait pas du tout (et de là découlait un aveuglement de sa part par rapport à mes réelles demandes et aspirations qui ont fini par user la relation).

Merci pour ton avis, et je crois que je suis du même.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion