Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

#
Profil

Acajou

le mercredi 31 mai 2017 à 00h20

MonoMaisPasTrop?
En fait, on en sait trop rien, comment pourrais-je savoir si tu aimes comme j'aime ?

Ce que je peux te dire c'est qu'il y a des moments où ça a frôlé le sacrifice ultime (comme un de mes parents d'ailleurs, qui a franchement essayé).

Il y a 7 ans de cela j'ai eu une relation avec une personne qui me disait un peu les mêmes choses que toi, et ça nous a bien retourné la tête l'un et l'autre. Depuis ce moment-là, je me suis mis des limites et je me protège, car ça frôlait le suicide.

Ce qui est assez bizarre c'est qu'elle se disait mono et avait quand même des comportements de poly. Et moi je me disais poly (à l'époque pas encore car je ne connaissais pas le concept) alors que j'avais aussi des comportements de mono..
C'est pour ça que entre ce qu'on dit, ce qu'on fait...il n'y a que les définitions qu'on donne aux mots qui varient, finalement ce sont les actes, les pensées, et le ressenti qui parlent...

Et pour répondre à ton problème je ne pense pas que ça soit une question de mono ou de poly, mais plutôt une question de contrôle ou de laisser aller émotionnel qui part dans les extrêmes. Et donc du coup il y a matière à réfléchir sur les stratégies que tu peux employer, ou l'aide qu'on peut t'apporter pour gérer ça. Déjà ne pas rester seul et verbaliser c'est une bonne chose, surtout dans les moments difficiles, ensuite travailler la manière, au début c'est toujours difficile de garder son calme, après l'humour c'est pas mal aussi.
Moi par exemple je me décrirais comme bien siphonné du bulbe.

#
Profil

Acajou

le mercredi 31 mai 2017 à 00h31

MonoMaisPasTrop?
Si je noue une relation et ne suis pas amoureuse, je le ressens comme un manque total de respect envers l'autre (qui mérite mieux que ça), donc je préfère être seule. Je mets le holà, sans explication cohérente.

Et surtout si c'est vraiment pour l'autre, tu te fais du mal pour rien, moi par exemple ce n'est pas une nécessité d'être aimé à fond.
Etre aimé juste un peu, ne pas être seul, de l'attention, de l'écoute, être un peu désiré, ça serait déjà bien pour moi.

Peut-être que finalement c'est un besoin à toi, d'être aimée à ton tour, très fort, à travers l'autre ?

#
Profil

Toinou

le mercredi 31 mai 2017 à 09h24

bonheur
L'un de mes amours chantait merveilleusement "savoir aimer" de Florent Pagny et ces paroles me touchent :

"Savoir sourire,
A une inconnue qui passe,
N'en garder aucune trace,
Sinon celle du plaisir
Savoir aimer
Sans rien attendre en retour,
Ni égard, ni grand amour,
Pas même l'espoir d'être aimé,
..."

On ne peut sourire aux autres si l'on ne prend pas plaisir à sourire à soi même. Croiser quelqu'un dans la rue (ou autres), c'est vrai et réel.

(+) +1

#
Profil

Merlyn

le jeudi 01 juin 2017 à 11h46

Cette personne était en effet informé que j'étais poly et c'était indiqué sur mon profil, je n'ai juste pas apprécié de me faire "traiter" d''infidèle" et non, je n'ai pas chercher à savoir si elle confondait "poly" et "infidèle" ou si c'était de la discrimination, je suis parti du principe que c'était la seconde option.

Désolé d'avoir tardé à répondre, j'ai eu une vie IRL assez agitée ces derniers temps et jamais je n'aurais pensé que ce fil de discussion atteindrait 3 pages :).

#
Profil

bonheur

le jeudi 01 juin 2017 à 13h14

Je crois justement que si les personnes poly ne font pas l'effort d'expliquer la différence, étant donné que c'est une notion injustement mal identifiée, qui le fera ? Après, oui, c'est pénible de devoir se justifier... mais là serait un autre débat.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion