Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Moquons nous avec bienveillance des "mono de mauvaise foi"

Monogamie
#
Profil

Merlyn

le mercredi 24 mai 2017 à 20h36

Le 12 janvier sur OKCupid, une personne m'envoie un liket.

J'étais en A-list et j'ai donc vu qui m'a liké.

Après un échange avec cette personne, je lui avais demande de retirer son like puisque nous n'avons pas d'affinité et sa réponse est hilarante. Surtout quand j'ai fais une copie écran :).

Bref, ça m'a fait sourire et je voulais partager ce moment. Si vous pensez que c'est hors-sujet, ne répondez pas et qu'un admin/modo la supprime :).

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#

MonoEtAlors? (invité)

le vendredi 26 mai 2017 à 16h19

Si ta copine tombe là-dessus, je ne suis pas sûre qu'elle apprécie :D

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 18h06

A titre perso, je suis défavorable aux sites de rencontre... après ce n'est que moi. La vie place déjà tellement de personnes sur mon chemin. Enfin, bref, ça c'est mon moi perso qui ne correspond pas à tout le monde.

Si je comprends bien, cette femme ne veut surtout pas avoir une liaison avec un homme infidèle ! (ou alors, j'ai pas tout capté, vu que c'est pas clair et les like et tout ça, je n'y connais rien).

Je ne vois pas en quoi il faut se moquer, c'est plutôt mature comme attitude.

Aussi, comment tu fais pour te moquer avec bienveillance ?

Les monos ne sont pas des monstres en puissance, donc oui "EtAlors" ?

#
Profil

Endy

le vendredi 26 mai 2017 à 18h33

bonheur
A titre perso, je suis défavorable aux sites de rencontre... après ce n'est que moi. La vie place déjà tellement de personnes sur mon chemin. Enfin, bref, ça c'est mon moi perso qui ne correspond pas à tout le monde.

Tu as construit ta vie et ta personnalité ainsi et tu n'en a pas besoin, c'est chouette :)

Mais il y a des tas de gens à qui c'est très utile, car leur mode de vie, leurs capacités relationnelles et sociales actuelles, leur personnalité ou d'autres facteurs leur permettent plus difficiilement de rencontrer des personnes au quotidien.

bonheur
Si je comprends bien, cette femme ne veut surtout pas avoir une liaison avec un homme infidèle ! (ou alors, j'ai pas tout capté, vu que c'est pas clair et les like et tout ça, je n'y connais rien).

Je ne vois pas en quoi il faut se moquer, c'est plutôt mature comme attitude.

Aussi, comment tu fais pour te moquer avec bienveillance ?

Les monos ne sont pas des monstres en puissance, donc oui "EtAlors" ?

Je ne suis pas complètement sûr d'avoir compris non plus, mais je pense que oui. Cette personne a envoyé un "like" à Cyrion; je suppose que ce dernier doit bien évidemment indiquer sur son profil qu'il est polyamoureux. De plus ils ont discuté, et je suppose qu'ils ont pu aborder le sujet également. Donc dire après coup "c'est une erreur, je ne veux pas d'hommes infidèle", davantage qu'une incompréhension de ce qu'est la polyamorie (ce qui n'a rien de mal en soi), cela montre surtout soit qu'elle n'a pas lu le profil de Cyrion et/ou n'a rien compris à ce qu'il racontait, soit qu'elle se réfugie dans cet argument de l''infidélité" pour sauver la face d'une façon bizarroïde (enfin je vois pas l'intérêt, quand ça marche pas ça marche pas il y a pas à trouver une "excuse") et effectivement de mauvaise foi. Je trouve pas ça non plus "hilarant" et je suis pas pour soutenir la moquerie même anonyme, mais je comprends que dans le contexte ça ait pu paraître surréaliste. (Et je comprends aussi, de façon générale, qu'il y a des choses qu'on ait besoin de faire sortir sur un forum.)

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 19h32

J'ai pu constater à plusieurs reprises que le terme polyamour en tant que tel peut être mal interprété et pour beaucoup s'assimile à de l'infidélité, car il parait invraissemblable que l'on puisse vivre honnêtement plusieurs amours simultanément et surtout honnêtement. Ne pas vouloir cautionner et être co-responsable d'une infidélité, je trouve cela pertinent et mature... mais bon ce n'est que mon raisonnement personnel.

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 mai 2017 à 20h32

Endy
Mais il y a des tas de gens à qui c'est très utile, car leur mode de vie, leurs capacités relationnelles et sociales actuelles, leur personnalité ou d'autres facteurs leur permettent plus difficiilement de rencontrer des personnes au quotidien.

???

Virtuellement, les personnes n'en sont plus... elles n'ont plus de quotidien ou de vie dans le réel ? En tout cas, elles ne semblent pas plus dans la compréhension ou l'ouverture d'esprit :-/

Autrement dit, ça apporte quoi ? (désolée pour mon incompréhension)

#

MonoEtAlors? (invité)

le vendredi 26 mai 2017 à 20h48

C'est l'histoire d'une nana qui a des symptômes de grossesse. Elle se rend chez son généraliste qui lui prescrit une analyse de sang dans un laboratoire.

Pas un test urinaire à la fiabilité douteuse, non non un VRAI test qui se révèle positif à 100%. Pas de doute possible, la grossesse est in-du-bi-ta-ble.

Elle se rend ensuite chez son gynéco, qui fait une échographie. La nana ne comprend pas, pourquoi une échographie, il y a l'analyse de sang !

L'échographie montre un embryon resplendissant de santé et d'énergie.

Ben, vous allez me dire, quoi de plus normal, on savait déjà qu'elle était enceinte.

Oui, mais : on est passé d'une réalité virtuelle (la prise de sang) à un fait accompli (la vue de l'embryon).

Ce que j'essaie d'exprimer : la copine de Ciryon si j'ai bien compris son autre post, est mono insécure. Elle s'est très certainement renseignée sur le polyamour, et connaît sûrement l'existence de ce forum. Il est donc fort probable qu'elle le consulte pour y glaner des informations sur le mode relationnel poly.

Je présume qu'elle sait qu'il est inscrit sur OK C. Virtuellement, potentiellement, il drague et peut être amené à faire de nouvelles rencontres.

En postant ce copié-collé sur la nana de Palaiseau, Ciryon a mis sa copine mono devant le fait accompli. La réalité d'une possible autre liaison, elle vient de se la prendre en pleine "poire". La petite blague potache s'est transformée en usine de gaz.

Les monos ne comprennent rien aux polys. Les polys ne comprennent rien aux monos. Même avec la meilleure volonté du monde, il restera l'incompréhension. Ne jamais le perdre de vue. Le monopoly, c'est plus compliqué et requiert une vigilence particulière. Pas facile hein.

Bon ben, j'espère que ça va bien se passer.

Allez, au revoir :-)

#
Profil

Endy

le vendredi 26 mai 2017 à 21h05

bonheur
Virtuellement, les personnes n'en sont plus...

Mais pas du tout. Désolé si ma réponse était maladroite. Les personnes sont des personnes, ici et partout.

Ce que je me borne à constater, c'est qu'échanger dans le cadre d'un quotidien marqué par un certain nombre de schémas relationnels implicites (relations de couple, familiales, professionnelles, amicales, etc. -- sans même rentrer sur le terrain, encore plus complexe, des préférences sexuelles et des identités de genre) qui viennent chacun avec leurs attentes peut être compliqué et demander des talents relationnels assez élaborés, en particulier quand on remet en question ces cadres avec la polyamorie ou d'autres formes de remise en question des relations "socialement acceptables".

Les sites de rencontre permettent (généralement) d'avoir un espace d'expression où il est possible de dire explicitement: "Voici la personne que je suis, voici ce que je souhaite créer dans des relations, voici ce que j'aime, ce qui m'attire, voici également ce que je combats ou que je ne peux pas accepter." Dans les échanges relationnels qui vont et viennent au quotidien, au contraire, les cadre relationnels sont souvent définis de façon floue et implicite. Pour un certain nombre de personnes (je parle en particulier, mais sans exclusivité aucune, de personnes s'identififiant comme neuroatypiques) c'est extrêmement difficile et perturbant d'établir ce genre de communication. Cela n'empêche pas que ces mêmes personnes ont des choses à partager et peuvent le faire dans des cadres autres.

Je rejette complètement la dichotomie entre "réel" et "virtuel" : tout ce qui existe ce sont des personnes, qui interagissent par différents outils et selon différents cadres relationnels. Chacun a certains modes de communications qui lui sont favoris et ensuite tout est affaire d'accords et de compromis consensuels. Il me semble important de respecter la diversité qui peut exister à ce niveau.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

Endy

le vendredi 26 mai 2017 à 21h15

En dehors de cela, je ne cautionne aucune forme de "moquerie" et "moquerie bienveillante" me semble effectivement contradictoire. Si on a des sentiments négatifs, mieux vaut les déconstruire et les exprimer différemment.

Cela étant dit, je comprends la surcharge émotionnelle qui peut mener à des modes d'expression et de relations agressifs, et franchement, que celui qui n'a jamais pêché jette la première pierre. Personne n'est parfait. Je préfère accueillir (autant que possible) ces modes d'expression avec bienveillance et compassion pour tenter de les désamorcer et de construire des choses positives sur cette base. Le rejet peut être une forme de violence également.

#
Profil

bonheur

le samedi 27 mai 2017 à 12h13

Comme ça a été dit, le site de rencontre sert à "draguer" ou au moins indiquer je suis dispo. Pourquoi ? L'amour s'accommode d'aucun critère, puisqu'il est de l'ordre de l'émotion et du ressenti (pour moi). C'est surtout là que je pose mon interrogation... quel intérêt ?

Aussi, s'il est plus facile de s'exprimer dans le virtuel (ça je peux le comprendre étant donné que je suis une handicapée du verbal qui s'exprime essentiellement par écrit... je peux envoyé un mail à mon mari alors que l'on se voit au quotidien), le hic, c'est que l'on est rarement franc lorsque l'on s'inscrit. Beaucoup font faire des photos de photographe (transformation), indique des vérités pas toujours pertinente dans le profil... il faut se rendre plus beau, plus jeune, plus sportif, plus élevé socialement, plus... du tout soi.

Dans la réalité, on est soi. Les gens que l'on retrouve dans les transports en commun ne se travestissent pas, car sur la durée, on ne peut vivre que dans le paraitre. Et puis, en présence, il y a ce truc intérieur qui se produit et qui ne peut avoir de déclencheur à distance dans un monde faussé.

Egalement, les sites de rencontres sont fréquentés par des personnes en recherche de "coup d'un soir" mais comme ce serait mal perçu, indique le contraire. J'entends autour de moi des constats effarants de personnes qui y croient et qui se font systématiquement avoir. C'est comme me dire que l'on va me vendre de la qualité à bas prix, il y a obligatoirement un truc qui cloche. Voilà ma façon de percevoir les sites de rencontres, sans en faire l'expérience personnelle, je bénéficie des expériences d'autrui.

#
Profil

bonheur

le samedi 27 mai 2017 à 12h17

MonoEtAlors?
Les monos ne comprennent rien aux polys. Les polys ne comprennent rien aux monos. Même avec la meilleure volonté du monde, il restera l'incompréhension. Ne jamais le perdre de vue. Le monopoly, c'est plus compliqué et requiert une vigilence particulière. Pas facile hein.

Je confirme, le monopoly c'est compliqué et requiert une franchise, une honnêteté, une sincérité et une authenticité appropriée... et je confirme que l'élément mono prendrait avec difficultés le fait que l'élément poly soit en recherche alors que la vie place déjà tellement de coup de coeur inattendu sur notre route.

#
Profil

Toinou

le lundi 29 mai 2017 à 10h27

bonheurVoilà ma façon de percevoir les sites de rencontres, sans en faire l'expérience personnelle, je bénéficie des expériences d'autrui.

Et le problème c'est que tu as par là même un GROS biais d'observation et un énorme biais de confirmation.
Les personnes pour qui ça se passe bien, tu ne les entendra pas se plaindre (logique !) et en plus comme tu as déjàç cette idée préconçu que les site de rencontre c'est de la crotte, tu ne retiendras que le plus négatif de ce que tu vas entendre.

Le monde "virtuel" est comme le monde IRL, iol a ses bons et ses mauvais coté. Il faut arrêter de diabolisé les mauvais et regardé un peu en face les bon.
Et accessoirement, les site de rencontre ne sont que la version 2.0 de ce qu'on appelait les "agences matrimoniales". Donc ça n'a rien de nouveau, loin de là.

MonoEtAlors?Les monos ne comprennent rien aux polys. Les polys ne comprennent rien aux monos. Même avec la meilleure volonté du monde, il restera l'incompréhension.

Pas d'accord, certains ne comprendront pas, mais d'autre le peuvent, j'en ai la preuve autour de moi.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 29 mai 2017 à 15h20

Les agences matrimoniales sont du business (et seulement cela), tout comme les sites de rencontres plus facilement accessibles désormais (avec pour ancêtres les 3615). C'est du commerce ! Un humain n'est pas un produit !

Bon après, je n'ai jamais diabolisé quoique ce soit et est toujours indiqué que j'affirmais ma position et mon optique... qui n'est pas pire qu'aucun autre à mon avis. Je n'ai jamais indiqué qu'il ne fallait pas allé sur des sites de rencontres, j'ai indiqué que c'était des critères et que ça n'avait autant de valeur qualitative (pour moi) que les petits prix.

Je suis heureuse pour ceux qui trouvent leur bonheur par ce biais, quant aux statistiques ??? sur la durée ?????

Pour moi, l'amour ne peut s'accommoder de critères... peut être parce que tous mes amours étaient complémentaires/différents et non des clones à ma petite personne. Et puis, le truc à l'intérieur, le regard, le chamboulement... c'est pas un critère car imprévisible et non détectable "techniquement"

Pour ce qui est des bons côtés, je suis attentive à les lire, ici même...

#
Profil

Toinou

le lundi 29 mai 2017 à 16h45

Bonheur
Pour moi, l'amour ne peut s'accommoder de critères... peut être parce que tous mes amours étaient complémentaires/différents et non des clones à ma petite personne. Et puis, le truc à l'intérieur, le regard, le chamboulement... c'est pas un critère car imprévisible et non détectable "techniquement"

C'est bien pour ça que les gens se rencontre IRL pour faire plus ample connaissance.

Bonheur
Pour ce qui est des bons côtés, je suis attentive à les lire, ici même...

Savoir "Drager" n'est pas donner à tout le monde, et est assez difficile dans certains endroits. Pour peu qu'on soit un tant soit peu timide, c'est mort. Les site et le fait qu'on ai un premier filtre virtuel permet de se lancer plus facilement et surtout d'adoucir la morsure du râteau.

Si personnellement je ne suis pas de ceux qui "cherche" à avoir plusieurs amoureux et que je n'y vois pas de but, je peux comprendre ceux qui préfère se cantonné à OKCupid car aller draguer dans un bar en étant Poly faut aimer le gout du risque :-D

PS : En te cherchant des stats je t'ai trouvé un vieil article du monde sur le sujet :
www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/10/les-histo...

#
Profil

bonheur

le lundi 29 mai 2017 à 17h31

Oui, l'article montre qu'il n'y a pas de quoi fouetté un chat (expression, pas à prendre au sens propre :-D ).

En effet internet, enfin les sites de rencontres permettent de draguer (acte inutile étant donné que l'on n'est pas soi-même) et de valoriser son égo. En gros, on se rassure car on pense prendre moins de râteau.

Par contre, Toinou, tu pointes du doigts un propos intéressant... celui de ne pas être en "recherche". En amour, j'ai habitude de dire qu'il ne faut pas chercher mais que l'amour nous trouve. Le fait est, que si l'on n'est pas dans une vie faite d'accueil d'autrui en général, l'amour nous tournera le dos, puisqu'on ne l'accueillera pas.

Aussi, comme l'article l'indique, sur ces sites, les recherches sont beaucoup de l'ordre de l'éphémère et/ou purement sexuel. Ca correspond bien à une consommation jetable.

Etre dans un parc, à bouquiner... être dans un lieu de convivialité (même un café) et siroter un verre tranquillo... inviter et recevoir... et puis le travail qui peut être un lieu d'ouverture fantastique (pas toujours). Dans le vie, le filtre est naturel, on accroche ou pas.

Etre timide et valoriser son égo, n'est-ce pas un peu contradictoire ?

Aussi, pour précision, question handicap relationnel, je connais plus que trop bien. Je suis incapable d'exprimer le plus gros par oral, seul l'écrit m'est salvateur. J'ai déjà donné des "courriers", des mails, des sms, sans que ceux-ci me reviennent en pleine figure et encore moins que je sois l'objet de moqueries.

#
Profil

bonheur

le lundi 29 mai 2017 à 17h41

Je repense à un type (j'ai du mal à l'appelé mieux que cela) qui vient draguer sur mon lieu de travail. Moi, je l'ai expédié mais j'ai des collègues qui se sentent mal vis-à-vis de ce comportement inopportun (clin d'oeil, touché mal à propos, sourire tellement grossiers que plus que faux, démarche limite à l'Aldo qui me donne envie de rire...) J'ignore si ce type est mal dans ses baskets ou au contraire un peu trop bien. J'ai dit à mes collègues de faire comme moi, le remettre à sa place. J'en ai parlé à ma directrice qui m'a dit que la prochaine fois, je l'appelle et qu'elle le recadrerai... sauf que comme il a compris que je n'approuvais pas, il s'est calmé avec moi (du coup, il me fout la paix ou presque, c'est tenace ces bêtes là), sauf que pour mes collègues, elles n'osent rien faire face à lui, ni le signaler puisqu'elle passe par mon intermédiaire, mais du coup sans réelle action possible.

Si draguer, ça correspond à ça, alors c'est des baffes qui se perdent. Et je ne comprend pas l'attentisme de collègue alors qu'elles ont le feu vert de leur hiérarchie. Il suffit de devenir sec, tranchant, cassant et anticiper les gestes pour les réduire à néant.

Donc, avis aux dragueurs, votre attitude peut être très mal vécue et ça produit simplement un rejet généralisé (donc contre productif) voir se faire envoyé sur les roses mais alors ce serait cherché.

Il y a une marge entre être avenant et souriant et se croire irrésistible. Et surtout par pitié, rien ne vaut le naturel et l'amplification volontaire car de l'ordre du ressenti réciproque

#
Profil

Toinou

le lundi 29 mai 2017 à 18h05

bonheur
Aussi, comme l'article l'indique, sur ces sites, les recherches sont beaucoup de l'ordre de l'éphémère et/ou purement sexuel. Ca correspond bien à une consommation jetable.

Voilà un bel exemple de biais de confirmation. Non l'article ne dit pas cela. Et d'ailleurs la phrase à laquelle tu fais référence (les utilisateurs y nouent surtout des relations éphémères) est un biais de confirmation en elle même.
"Que 9%" C'est 1 personne sur 11 ! Est-ce que ce rapport est inférieur ou supérieur dans le rencontre faite dans les bar ? pendant les étude ? en boite ? au boulot ?
Cette phrase est l’exemple typique de l'utilisation des statistique par les média. un chiffre, une phrase. Sauf que ça ne vaut rien.

Pour le reste de ton propos, vais me contenté de te dire que je suis en désaccord car visiblement tu fais parti de ceux qui pense que les relations noué sur le net ne valent rien par rapport à l'IRL. Pour ma part je sais, pour l'avoir vécu, que des relation noué On Line peuvent être aussi forte que des relations noué IRL. Question de génération je pense (D'ailleurs c'est mis en exergue par l'article aussi.) et surtout de vécu. tu sembles ne pas connaitre et te baser sur ce que tu penses que c'est.

Et pour finir : Draguer ce n'est pas forcément être un gros lourdeau qui met des mains au Q. ça peut être simplement dans un bar ou un parc aller vers une personne qui nous a "taper dans l'oeil" et vouloir engager la conversation. Ce n'est pas uniquement une façon de "valoriser son égo" ni même inutile.

#
Profil

bonheur

le lundi 29 mai 2017 à 18h26

Ta définition de la "drague" est-elle pertinente. Une personne qui vient engagée une conversation ça ne s'appelle pas de la drague mais de la communication (sauf si elle insiste, alors que l'on retourne à sa vie au lieu de continuer la conversation, manière gentille de faire valoir sa non volonté de réciprocité). La drague c'est lourd, la drague c'est quand on veut paraitre et non être.

9 par internet et 91 dans la vie courante, le rapport est vite fait.

Après, je ne fais pas de procès, j'indique que c'est mal utilisé. Sauf que s'il y avait que de l'utilisation "sérieuse" (désolée de ne pas trouvé de mot plus adapté, je suis preneuse si quelqu'un en suggère un), les sites fermeraient car ils ne feraient pas recettes. Ne pas oublier, c'est du commerce. Et puis, il y a ce côté faux et je pense que c'est cela qui déstabilise le plus.

D'ailleurs, en boite, c'est du commerce aussi. Ceux qui y vont pour danser et s'amuser se font parfois (on va dire comme ça) emmerder alors qu'ils ne désirent pas cela. J'en ai fait les frais pour le réveillon du jour de l'an qui aurait été excellent sans une personne désireuse de s'imposer coûte que coûte. Donc, oui, il y a des personnes comme ça dans la vie courante, mais elles l'affichent clairement et on s'en débarrasse si on le veut.

Le générationnel, hihihi, ça j'en ai pas parlé, j'ai fait l'impasse. Il y a des personnes d'un âge avancé qui sont beaucoup plus ouverts que des jeunots. Personnellement je crois que l'on dispose de plusieurs âges, et pas seulement celui de notre acte de naissance (1968 pour ma part, je suis déjà une vieille qui ne comprend rien à l'évolution du monde, ouin !).

#
Profil

bonheur

le lundi 29 mai 2017 à 18h28

Toinou, si tu fais parti des 9 alors heureuse pour toi. Sauf que ton cas reste ton cas, j'aurai aimé également d'autres avis, quelqu'il soit.

#
Profil

Acajou

le lundi 29 mai 2017 à 18h59

bonheur
Je repense à un type (j'ai du mal à l'appelé mieux que cela) qui vient draguer sur mon lieu de travail. Moi, je l'ai expédié mais j'ai des collègues qui se sentent mal vis-à-vis de ce comportement inopportun (clin d'oeil, touché mal à propos, sourire tellement grossiers que plus que faux, démarche limite à l'Aldo qui me donne envie de rire...) J'ignore si ce type est mal dans ses baskets ou au contraire un peu trop bien. J'ai dit à mes collègues de faire comme moi, le remettre à sa place. J'en ai parlé à ma directrice qui m'a dit que la prochaine fois, je l'appelle et qu'elle le recadrerai... sauf que comme il a compris que je n'approuvais pas, il s'est calmé avec moi (du coup, il me fout la paix ou presque, c'est tenace ces bêtes là), sauf que pour mes collègues, elles n'osent rien faire face à lui, ni le signaler puisqu'elle passe par mon intermédiaire, mais du coup sans réelle action possible.

C'est très simple, il faut faire comme lui, par imitation. Tu lui fais des clins d'oeil, tu le touches et tu lui fais des sourires grossiers et faux... Il en sera tout retourné.

Le remettre à sa place, ça peut marcher, mais ça risque de le renfermer plus qu'autre chose, et ce n'est pas garanti qu'il sache ensuite comment se comporter pour susciter l'intérêt. Il doit sûrement savoir comment ne pas gêner, mais il ne sait sûrement pas comment avoir une attention de la part d'autrui.
C'est bien probable que ça soit quelqu'un qui se sente à la fois mal et à la fois trop bien. Typique d'une personne instable avec des fragilités et des blindages.

Pour avoir été ce type de personne (voire même pire), j'ai pleinement conscience que ça peut être mal vécu, seulement ce n'est pas toujours le cas, j'ai aussi rencontré des personnes qui abusaient de mes difficultés, pour toujours, exclure, rejeter, voire même me violenter..
J'ai bien essayé d'être naturel, mais c'est pas simple, il y a de tels blocages que je peux rester des heures sans parler.

Après tout dépend de l'énergie que tu es prête à mettre, à lui de faire des efforts aussi, mais crois-moi ce sont souvent des gens en souffrance, qui peuvent aussi être d'une grande humanité. Comme toi d'ailleurs, tu passes ton temps à aider les autres et je ne sais même pas si lui a conscience que tu t'es questionnée sur lui..

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion