Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Petite présentation

Communauté
#
Profil

aurion

le mercredi 03 mai 2017 à 13h24

Bonjour. J'ai beau être un habitué des forums, je suis nouveau ici donc je ne suis pas sur que ce soit la marche à suivre. Enfin, comme d'habitude il est d'usage de se présenter quand on arrive, je vais passer par cette étape.
Voila, cela fait pas mal de temps (un a deux ans on va dire...) que je me pose des questions sur le poly amour, et plus spécialement le trouple.
C'est quelque chose qui m'attire, une aspiration profonde je dirais... Les causes.. je ne serais pas trop quoi dire : j'ai quelques pistes mais je ne suis sur de rien... Mais c'est justement pour cela que je viens essayer d'en savoir plus. Parce que cela me semble important de savoir ou je vais et quels seront les conséquences de mes choix.

Donc, je vous remercie et j'espère pouvoir discuter avec vous.

#
Profil

Toinou

le mercredi 03 mai 2017 à 16h43

Bienvenue parmi nous (Miaou)

;)

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 mai 2017 à 20h49

Merci pour cette présentation. Je comprends peu ce à quoi tu aspires... une vie commune à trois avec liens affectifs et sexualité commune ?

Je pose la question mais si elle te parait indiscrète, tu me le dis.

Belle découverte de toi-même, dans tous les cas :-) et à bientôt donc de lire tes réflexions et ton évolution.

#
Profil

aurion

le jeudi 04 mai 2017 à 00h49

Bonjour et merci à vous deux...
Chat avait l'air sympa, donc, je me suis dit, pourquoi pas venir.
Plus sérieusement et pour répondre à Bonheur. Oui, c'est cela. Cependant, je viens également ici pour évaluer cela. je suis quelqu'un qui a besoin de savoir les conséquences et de prendre en compte tous les impacts possibles avant de faire un choix important.

Cela fait deja un moment que je lis des témoignages et que je m’interroge mais il me semblait temps de passer à la vitesse supérieur. Voila pourquoi cette démarche.
Parce que je veux être sur qu'en faisant cela, je ne blesserai pas quelqu'un... Et que je veux savoir si c'est un modèle viable ou pas (notamment vis à vis des différentes pressions sociétales...)

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 mai 2017 à 10h58

Pour ce qui est de vivre en trouple, je ne peux indiquer quoi que ce soit. J'ai au mieux fait de la cohabitation ponctuelle de courte durée plus qu'une vie en trouple proprement parler.

Les conséquences et les impacts, ben ça dépend des personnes. Donc, dire ce qu'il y aura avant de le vivre, ça me parait difficile. Aussi ce qui peut se passer bien pour certains s'avèrera invivable pour d'autres.

Au cours de notre vie, on blesse toujours. Ca permet également d'avancer individuellement comme collectivement.

Un modèle viable, c'est du cas par cas. Les pressions sociétales, je dirais qu'en devenant hors normes, il est indispensable soit de cacher, soit de s'assumer (et les tierces personnes impliquées également). Personnellement, je ne m'affiche pas outrageusement, je ne me cache pas non plus. Concernant mon entourage proche, j'ai fait un très très gros tri. Je suis toutefois loin d'être une exilée.

Voili, voilà, c'est ma petite réaction face à tes questionnements aurion, je ne peux dire mieux. L'amour est compliqué, le polyamour, je te laisse imaginer !

#
Profil

Toinou

le jeudi 04 mai 2017 à 11h33

aurion
Cependant, je viens également ici pour évaluer cela. je suis quelqu'un qui a besoin de savoir les conséquences et de prendre en compte tous les impacts possibles avant de faire un choix important.

Le polyamour c'est simple : C'est plus compliqué !
:D

Tout les problèmes que tu peux avoir avec un compagnon ou une compagne, tu les as au carré.
Dans un couple tu vas t'engueuler avec ton conjoint. Dans un trouple, tu vas t'engueuler avec ton conjoint, ton autre conjoint ou avec les deux...
Dans un couples ton entourage peut ne pas accepter ton conjoint. Dans un trouple, ton entourage peux ne pas accepter ton conjoint, ton autre conjoint, les deux et même le fait que en ai plus d'un.
Dans un couple, la communication est importante, dans un trouple elle est cruciale.
Ca c'est la partie la moins drôle.

Mais tu as aussi le reste au carré, le soutient, l'amour, une certaine liberté de voir et vivre les choses.

Juste une question : te poserais tu les même questions dans le cas de te mettre en couple ?
Te demanderais tu si tu vas blesser la personne, les conséquences et les impacts de ce choix importants par rapport à celui d'être célibataire ?

#
Profil

aurion

le jeudi 04 mai 2017 à 11h34

Et bien merci de ce retour d'expérience.
Je sais qu'il y a beaucoup de chose qui ne seront déterminer que lorsque cela arrivera ( si cela arrive...)
Toutefois, mon mode de fonctionnement fait que j'ai besoin d'avoir le maximun de donner avant de faire un choix... ( je crois l'avoir deja dit non? je me répète peut être)
Mais voila, si je peux trouver des moyens, des outils, afin de réduire ces potentielles blessures.
Si je peux trouver certains témoignage sur des questions pratiques : par exemple, pour le regard de la famille, pour la gestion du temps...
Et puis tous simplement pour savoir si au fond ce que je crois être une aspiration n'est pas juste un besoin de l'égo? ( après tout, la société ne valorise elle pas l'homme séducteur, le "mâle...")
Bref... pas mal de question dans un sens, mais je me dit que je ne dois pas être le premier à me les poser non?

Quand à savoir si je me poserai les même question si c'était simplement un couple : OUI. Oui, parce que je l'ai déjà fait. Je ne vais pas mentir, je n'ai eut qu'une seule et unique relation... Mais je me suis toujours poser ces questions...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Toinou

le jeudi 04 mai 2017 à 14h19

aurion
Quand à savoir si je me poserai les même question si c'était simplement un couple : OUI. Oui, parce que je l'ai déjà fait. Je ne vais pas mentir, je n'ai eut qu'une seule et unique relation... Mais je me suis toujours poser ces questions...

Et bien, peut être devrais-tu essayer de vivre tes expériences sans trop intellectualisé les choses dans ce cas.
:-)
Se poser des questions c'est bien. Mais là je pense que si tu te poses ce genre de question, même pour te mettre en couple "standard" alors c'est trop.

Mais si tu tiens vraiment à te poser ces questions, mon "conseil" est de les retourner pour y répondre. Tu inverses les choses. Dès fois ça permet de voir si la question est vraiment pertinente.
Est ce que je vais blesser mon conjoint ? => Vais-je réussir à ne pas le, ou la, blesser ?
en tout cas, c'est une méthode que j'utilise et ça fonctionne. ;)

#
Profil

aurion

le jeudi 04 mai 2017 à 16h53

Hum, essayer de vivre des expériences, sans les intellectualisés... c'est vraiment difficile pour moi. Je suis un maniaque du contrôle... j'ai besoin de connaitre les scénarii et de les anticiper...
C'est l'un de mes défauts, même si j'essaye de travailler dessus, mais j'ai encore beaucoup de mal à trouver le juste milieu...

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 mai 2017 à 17h02

En complément de Toinou.

Pour ce qui est de l'expérience, celle qui m'est propre (ma situation était différente au départ puisque je suis passée d'un couple mono-mono à un couple mono-polyaffective) Ma mère m'a indiqué que je me conduisais en égoïste et que si mon mari voulait divorcer que mes parents (elle parle aussi pour mon père, c'est lui qui a l'argent dans leur couple) viendrait en aide à mon mari et bien entendu les enfants, mais que je n'aurai aucun soutien de leur part. Aujourd'hui, 7 ans plus tard, je suis toujours mariée et ma mère s'étonne de mon comportement. Je répond au sms, je ne donne plus du tout spontanément de nouvelles (mon mari a son portable et mes enfants sont majeurs et ont leur portable). Je n'assiste qu'à quelques repas de famille. Ce qu'elle a le plus perdu, c'est la complicité que nous avions. Personnellement, ça ne me manque pas. J'ai un entourage merveilleux et respectueux qui me convient parfaitement.

Pour ce qui est du travail sur soi, je lis beaucoup d'ouvrages de développement personnel et j'ouvre régulièrement à la maison ou à mon entourage (perso et parfois aussi pro) des débats afin de m'inspirer également des remarques d'autrui. J'ai des liens avec d'autre poly avec lesquels j'échange beaucoup en privé et en particulier des références de livres et nous en débattons ensuite.

Un trouple est un couple à trois. Je dirai qu'il faut multiplier à la fois les contraintes de la vie commune et ses bienfaits

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 mai 2017 à 17h05

L'intellect ne peut avoir de contrôle sur les émotions, où alors, tu ne vis pas pleinement tes émotions (celles qui sont agréables et celles qui ne le sont pas). En tant qu'hyperémotive et hypersensible, j'ai toujours cette difficulté (qui m'est propre) à comprendre la volonté de contrôle.

Je suis donc un contre-exemple... entre les deux il faut trouver un équilibre. D'ailleurs l'équilibre est indispensable dans tous les domaines.

#
Profil

aurion

le jeudi 04 mai 2017 à 17h34

je vais tenter de répondre sur le besoin de contrôle... on va dire que j'ai un Quotien Affectif assez bas... Et j'ai justement besoin de ce contrôle pour ne pas me laisser manger littéralement par mes émotions. Ca a certains avantages : nottament pour la prise de décision, j'ai tendance à surtout écouter ma tête et essayer le plus souvent d'être dans une posture de dialogue et d'écoute... mais ces mauvais cotés : faible confiance en soi, difficulté avec les critiques...
Est ce que je ne vie pas pleinement mes émotions : Oui, absolument, et je fais tout pour que ca ne soit pas le cas... avec plus ou moins de succès... ( Voila un de mes autres problèmes :)

Mais bon, la n'étais pas trop le sujet je pense... ( quoi que ca vous permet d'avoir une petite idée du personnage)

Pour ton expérience, c'est ce que je crains... pas tellement pour moi, mais plutôt pour les autres. Cela m'attristerait qu'elles aient le devoir de choisir entre leur famille et le trouple..

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 mai 2017 à 19h42

Comme tu l'as indiqué toi-même et je ne reviens pas sur les indications de Toinou, mais un oeil extérieur permet justement de mettre le doigt sur ce que l'on développe en nous et également prendre conscience. Après, il n'y a que nous pour évoluer dans un sens satisfaisant.

Ce que je sais de l'enfermement des émotions et du contrôle, enfin aussi tout ce que j'en ai lu, c'est que le jour où justement ça sort, ça fait vraiment mal. On a beau enfouir, c'est toujours là.

En fait, y a t il un sujet précis ou matière à réflexions générales ?!

Il n'y a pas à craindre ce qui a été énoncé avec honnêteté. J'ai communiqué des références de livres à ma mère, qui a répondu qu'elle n'avait pas le temps de lire (à ses retraités :-) :-) ). Je la laisse à ses opinions et évite simplement de m'y confronter. Un débat, quand il est stérile, il devient inutile. Par contre, je ne me sens pas démunie ou malheureuse. Je respecte son opinion, qui d'ailleurs, face à mon éloignement et ma tolérance par rapport à cela (bien que ça m'est blessé sur le coup, en particulier son manque de volonté de découverte et de compréhension), a laissé place à quelques mots de mon mari à chaque début d'agression à mon égard. Le plus curieux, c'est qu'il accepte moins bien que moi ce constat.

Il faut savoir mettre des distances et surtout ne pas s'en culpabiliser. Je laisse ma mère responsable de son attitude et ne chercherait pas à l'en faire changer, tout comme je ne me changerai pas pour lui plaire.

S'éloigner de personnes nuisibles et toxiques pour nous, n'offre aucun choix, mais la seule chance de vivre sa vie d'une façon authentique.

#
Profil

kill-your-idols

le jeudi 04 mai 2017 à 20h26

Donc, voici mon point de vue:

- le trouple fonctionne ou pas?
à mon avis non. Je suis de l'avis que les relations de couple ne fonctionnent pas, indépendamment du nombre de participants. Ceci dit, il y a plein de personnes qui ont une opinion différente, et le les laisse volontiers me contredire!

- quid des pressions sociales?
ça dépend. C'est un peu la loterie. Il y a ceux qui acceptent et ceux qui acceptent pas du tout. Dans mon cas c'est 50/50: mes parents ne veulent pas entendre parler de polyamour (sauf mettre en pratique mes conseils en cachette); mes beaux-parents sont super ouverts, et n'hésitent pas à inviter à la maison les partenaires extra (ça fait de bras supplémentaires quand c'est le moment de faire la vaisselle).

En tous cas, bienvenu! :-) :-) :-)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bonheur

le jeudi 04 mai 2017 à 20h59

Ce n'est pas moi qui contredirait, la complète autonomie et indépendance te conviennent parfaitement. Je ne t'imagine pas autrement :-D .

#
Profil

aurion

le jeudi 04 mai 2017 à 22h51

Et Bien, l'enfermement des émotions... je ne pense pas qu'on puisse dire que je les enferme... je les... atténues plutôt... C'est compliqué à dire... mais je suis suis pas le genre de personne qui va avoir de supra réaction... Après comme je l'ai dit, j'ai une intelligence émotionnelle assez basse...

Oui, il faut s'éloigner des personnes toxiques... je le comprends, mais lorsque ce sont ses propres parents, j'ai tout de même de la tristesse de voir cela... j'ai vu mon père s'éloigner de la sienne de famille et malgré tout, il en souffre... Bref, peut être que dans certain cas c'est obligatoire, mais je trouve cela triste...

Bon, je suis quand même rassurer dans un certain sens... Les témoignagnes que j'ai lu montré que en général le plus dur était avec la famille... Donc bon... après je ne sais pas...

Et pour le trouple je vais reformuler : plus que de dire, est ce que ca marche, je vais plutôt dire... comment faire pour que ca marche?
Après, je pense que je vais reprendre le temps pour lire : des témoignages, des blogs... des articles ou lectures, aussi je suis preneur^^

#
Profil

bonheur

le vendredi 05 mai 2017 à 08h59

La famille est un entourage comme un autre... juste il s'impose de lui-même puisqu'on le connait depuis toujours (je sors d'un schéma de famille très, trop "classique"). L'ADN n'implique pas qu'à 40 ans, on doive se laisser dicter sa conduite par autrui.

Si ça peut atténué ta tristesse, aurion, sache que j'ai pris le risque une fois d'inviter pour mon repas d'anniversaire amis, famille (mes parents et tous mes enfants) ainsi qu'un amoureux et sa relation principale. Ma mère a été obligée de se rendre à l'évidence : pas d'animosité entre les 4 protagonistes, seulement du respect et de l'affect. Ce n'est pas pour autant que je me suis de nouveau rapproché d'elle. Je n'en n'ai plus envie et encore moins besoin.

A savoir également, que comme Kill, je suis mal vue à cause de ma façon d'aimer au pluriel, mais ma mère a voulu faire de moi son "trouve solution" à ses propres problèmes de couple... le hic c'est quand on demande à une personne de prendre position en faveur d'un parent et au détriment de l'autre. Je n'apprécie pas que l'on m'utilise tout en me flinguant.

Aurion, je recommande rarement le livre "la salope éthique" mais je pense que dans ton cas tu trouverais de quoi cheminer. (Dossie Easton et Janet W. Hardy)

Comment faire pour que ça marche ? Etre conscient de sortir de la norme, mais pas seulement toi, les deux autres personnes également. Beaucoup de communication, beaucoup d'amours et un idéal commun suffisamment proche... de la patiente, de l'ouverture, de la compréhension... Il n'y a rien de plus compliqué que l'amour mais oui, il n'y a rien qui apporte plus que l'amour.

#
Profil

Toinou

le vendredi 05 mai 2017 à 09h30

aurion
Et pour le trouple je vais reformuler : plus que de dire, est ce que ca marche, je vais plutôt dire... comment faire pour que ca marche?

4 mots pour toi :
- Dialogue
- Discussion
- Echange
- Communication
:-D
Ne jamais laissé pourrir une situation, ne jamais jouer au jeu du "si je fais ça, il/elle va comprendre ce que je pense"
Bref, ce qui est la base d'une vie de couple équilibré, est l'indispensable des relations plurielles.

aurion
Après, je pense que je vais reprendre le temps pour lire : des témoignages, des blogs... des articles ou lectures, aussi je suis preneur^^

Le bons vieux classiques
- la salope éthique
- Guide des amours pluriels
- Aimer plusieurs hommes
- Bienheureuses infidélités.

Dernièrement j'ai lu aussi Fragments d'un discours polyamoureux, que j'ai apprécié.

Coté Blog, je suis les fesses de la crémière. Mais Audren n'est plus très actif.

#
Profil

aurion

le vendredi 05 mai 2017 à 13h44

Et bien je vous remercie. Je suis déjà le blog des fesses de la crémière Après, il y a certains point sur lesquels, je ne suis pas spécialement d'accord. Mais la encore, c'est plus une histoire de "choix perso". Cependant pour les ouvrages, je suis preneur, c'est peut être des classiques, mais quand on commence à s'interroger c'est tjs intéressant.

Pour le reste la communication, le respect et l'écoute, ca ne me semble pas différents que de n'importe quels couples. Bon, peut être que j'ai déjà était "sensibilisé à cela via d'autres sites/pratiques..."

Bref, voila, pour l'instant, je vais continuer à me renseigner et à lire... Les questions viendront tot ou tard

#
Profil

Gobaith

le samedi 06 mai 2017 à 08h32

Bonjour
Je suis une petite nouvelle sur le site, voilà çà fait déjà quelques années que je me pose des question sur le "polyamour", et après bien des recherches sur internet, parmi des proches, et des témoignages, et surtout sur moi même :-) je me lance enfin...
Je me pose encore beaucoup de questions et étant dans une situation de "changement de vie" je me suis inscrite pour pouvoir en discuter.
J'ai fais la rencontre d'une personne qui m'a ouvert les yeux sur moi et mes émotions, mon caractère et mes aspirations potentielles. Et je souhaite pouvoir en parler pour savoir ce qu'il en réside sans avoir à blesser qui que ce soit, savoir si c'est vraiment ce dont j'ai besoin ou non..Savoir où je vais..

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion