Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Évolution d'une relation primaire... en secondaire

Engagement
#
Profil

Livia

le samedi 18 mars 2017 à 19h01

Bonjour à tous,

Cela vous est-il déjà arrivé ? Comment envisager de vivre ce qu'il y a encore à vivre alors que certains projets de vie ne sont plus envisageables ensemble mais que, malgré tout, l'amour et l'envie d'être ensemble demeurent toujours là ?

D'avance, merci mille fois pour vos témoignages car je suis perdue et terriblement triste.

#

torie (invité)

le dimanche 19 mars 2017 à 07h42

Oui, j'ai vécu cette situation. J'y ai survécu et même fini par y trouver des avantages. J'espère que cela sera aussi ton cas. Pour moi cela a pris du temps... Courage!

#
Profil

Livia

le dimanche 19 mars 2017 à 08h33

Merci Torie pour ta réponse. Petite question : est-ce toi qui a pris cette décision ou la personne avec qui tu es (ou était) qui t'a imposé ce choix ?
Merci beaucoup :)

#
Profil

Lavinia

le jeudi 20 juillet 2017 à 16h12

Bonjour Livia et Torie,

Livia, comment vas-tu ? Est-ce que la transition se passe bien ?
Je pense être en train de vivre la même chose...si vous avez des conseils...je suis preneuse !

Lavinia.

#
Profil

bonheur

le jeudi 20 juillet 2017 à 16h25

Les projets sont comme les liens. Lorsque l'on partage, il doit y avoir un investissement des deux personnes concernées. Sinon, autant ne rien faire.

C'est mon opinion et je crois Lavinia que nous communiquée là-dessus. Nos opinions n'étaient pas convergentes mais nos ressentis assez en accord.

On peut difficilement continuer avec quelqu'un qui ne respecte pas ce qui aurait dû être partagé. Je constate cela autour de moi, y compris dans le milieu poly. On dit oui et au dernier moment on se désengage, car on a trouvé quelque chose de "mieux" à faire ou quelqu'une de plus "intéressant" à voir. Si on indique que ce n'est pas cool et impoli on passe pour un-e emmerdeur-se... Que ce soit pour un petit engagement ponctuel ou pour un plus grand projet, il y a un délaissement, un désengagement et c'est celui qui "se fait baiser" (expression à la mode actuellement) qui doit mettre son mouchoir par dessus et se taire. Moi aujourd'hui, que ce soit de la part d'un quasi inconnu ou de la part d'une personne que j'aime, je coupe les ponts et point barre. Je ne suis pas un jouet dont on se sert lorsque l'envie est là et que l'on malmène quand ma présence dérange.

Et toi, Lavinia, comment vas-tu ?

#
Profil

kill-your-idols

le jeudi 20 juillet 2017 à 17h49

Livia
Bonjour à tous,

Cela vous est-il déjà arrivé ? Comment envisager de vivre ce qu'il y a encore à vivre alors que certains projets de vie ne sont plus envisageables ensemble mais que, malgré tout, l'amour et l'envie d'être ensemble demeurent toujours là ?

D'avance, merci mille fois pour vos témoignages car je suis perdue et terriblement triste.

pour moi c'est un peu le cas en ce moment. Et ça se passe assez naturellement: on voit que les projets divergent, on sait que pour la plupart de nos projets l'autre ne sera pas là, on accepte la situation et on continue nos vies!

#
Profil

RobotEtourdi

le jeudi 20 juillet 2017 à 17h56

J'ai récemment vécu quelque chose de ce genre.

Ma situation s'est trouvée de facto être celle d'une relation secondaire. Puis cette relation s'est arrêtée.

Je n'ai pas de ressentiment à ce sujet, parce que je sais qu'elle a simplement vécu en accord avec ce qu'elle ressentait. Je n'aurais pas aimé qu'elle triche ou qu'elle se force à partager du temps et des activités avec moi qu'elle aurait préféré passer avec un autre, surtout pas au nom d'un genre d'obligation morale lié au fait que notre relation est plus ancienne, ou d'une forme d'engagement qui ressemblerait à une prison.

Après, j'ai repris le terme de "relation secondaire" mais je ne suis pas sûr que ce concept ait un sens dans l'absolu. Disons plutôt que l'on a partagé moins de choses elle et moi, et le fait qu'il y ait eu une autre personne dans l'équation avec qui elle partageait éventuellement beaucoup, n'est finalement pas important.

En revanche, ce qui était important, c'était de savoir si je pouvais me satisfaire d'une relation moins intense.

#
Profil

bonheur

le jeudi 20 juillet 2017 à 19h07

Quand il y a une rupture unilatérale de si devait se vivre, il y a matière, comme le dit RobotEtourdi de savoir si on peut se satisfaire d'une relation différente avec plus de divergence.

Par contre, si c'est fait de façon que tu dois te transformer en chewingum trop machouillé, trop élastique et qui n'a plus de goût, alors la décision doit s'imposer d'elle-même, sauf si on aime être ainsi.

Egalement, je constate que les projets n'ont plus d'essence concrète... on "s'engage", enfin, on laisse signifié cela et puis après on s'en fout si on laisse le "projet" le long de la route avec l'autre qui est mis devant un fait accompli.

Dans une relation secondaire, on fait aussi des projets (comme dans toute relation plus "modeste"). Le simple fait d'indiquer que l'on est ok pour faire quelque chose en commun et au dernier moment recevoir un message indiquant au final que l'on fera autre chose. Je constate de plus en plus ce type d'attitude désagréable. Perso, si je dis je viens, et bien je viens (sauf vraiment évènement d'importance). Je n'indique pas à la dernière minute que je délaisse mon intention première.

Il faut être droit dans ses bottes, et des attitudes impolis, j'en constate de plus en plus. Les personnes qui font ça sont des faux-culs et ne mérite aucun respect. Perso, je prend mes clic et mes clac et je coupe les ponts. Je n'ai pas besoin de ce genre de personnes instables dans mon entourage.

#
Profil

Livia

le dimanche 30 juillet 2017 à 18h35

Bonjour Lavinia (et à tous d'ailleurs :-) )
Beaucoup d'eau sous les ponts ont coulé comme on dit. Pour autant, la situation est restée assez complexe ces derniers mois.
Si tu le souhaites Lavinia, nous pouvons en discuter ensemble par message privée. Je suis certaine que nous aurons pas mal de choses à échanger à ce sujet.

Bonheur, je comprends et adhère complètement à ce que tu dis concernant la situation que ne doit pas subir une relation dite "secondaire" (pardon pour la hiérarchie).
Une relation "secondaire" ne doit pas être réduite à une bouée de sauvetage ou à du chewingum machouillé. En tout cas, pour ma part, ce n'est absolument pas ma vision des choses et je m'implique quotidiennement à ce que ne soit pas subit ainsi. L'engagement envers l'autre reste le même et donc la fiabilité qui en découle également : c'est un pré-requis absolu !

De ce fait, ne soyons pas si catégorique et négatif quant à la place du secondaire en question. Je prends ton dernier poste comme un exemple de ce qu'il ne faut pas faire (et que tu as peut-être malheureusement vécue), pour autant, n'en faisons pas une généralité non plus : ce n'est, à mon sens, pas le cas de toutes les relations primaires pouvant être amenées à évoluer vers du secondaire, dont la raison principale est une non convergence vers un projet de vie souhaité.

En revanche, il est vrai que la condition sine qua non a une transition réussie doit être une réelle convergence et adhérence sans souffrance à cette nouvelle vision et construction de cette relation... ce qui ne se fait pas sans douleur, je te l'accorde. Auquel cas, parfois la séparation ne peut s'avérer qu'inévitable afin d'éviter que l'Amour ne finisse par devenir poison.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion