Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

PolyAmour comment ça marche?? (Help)

Bases
#

Millia (invité)

le vendredi 17 mars 2017 à 09h59

Bonjour,

Il y a quelques semaines, j'ai tenté l'aventure du polyamour virtuellement avec un homme (j'ai 22 ans mariée depuis 4 ans presque), et subitement tout s'est arrêté parce que la femme de mon "polyamoureux" (premiere fois qu'ils essayaient, même âge) en pouvait plus... (et avait d'autre soucies d'ordre privé avec son polyamoureux)
J'étais attachée à lui, c'était mon confident et ami, et on a du tout arrêter du jour au lendemain, il m'a quand même laissé l'espoir de reprendre dans quelques temps (ils font une pause et ne me parle plus trop en ce moment) et donc reprendre dans quelque jours ou semaines ou mois en tant qu'ami/ confident/ léger flirt...
Mais qu'avant ça il faudra fixer des règles, en parler, être transparent si on reprend... (j'ai pas vraiment d'espoir à ce sujet mais bon...)

La question n'est pas de savoir si on va reprendre, se reparler, mais je me demande si un jour je revis (avec lui ou un autre) l’expérience, doit on vraiment se fixer des règles? se faire des plannings pour quand il passera du temps avec moi? se faire des restrictions (ne pas se dire ça ou ça...)... Même si faut être transparent, comment gérez vous la chose? Quand faut il le voir IRL? Comment rencontrer des couples de polyamoureux? comment gerer la jalousie du conjoint?

#
Profil

Hippolyte

le vendredi 17 mars 2017 à 14h15

Bonjour Millia,

En fait, c'est super compliqué comme question, et c'est difficile de donner une réponse simple. Pour ma part, quand avec ma copine on a commencé à passer d'un couple exclusif à un couple poly, on avait les règles suivantes :
- pas de flirt avec d'autres quand on est ensemble.
- on essaye de garder ça secret au reste du monde.
- on en discute beaucoup pour se rassurer.

Mais il faut dire que notre couple allait très bien, était stable, et qu'on ne s'est pas sentis en danger par nos autres relations.

Je saurai pas dire si il faut ou pas se mettre des règles, parce que l'important c'est que tout le monde se sente bien, et de trouver l'ensemble de règles qui permettent à tout le monde de bien vivre les choses.
J'aurai tendance à dire que moins il y a de règles, mieux ça marche, mais c'est vraiment un point de vue très personnel et d'autres te diraient l'inverse.

Pour rencontrer des polyamoureux (pourquoi des couples forcément ?), tu as souvent des cafés poly organisés dans les grandes villes ou des évènements sociaux sur le sujet, mais c'est souvent pas des lieux où il est bien vu de draguer - on est là pour échanger sur le polyamour, partager des expériences et se donner des conseils, pas pour se conter fleurette. En revanche, ça te permettra peut-être de rencontrer des gens qui connaissent un peu le "milieu" polyamoureux (c'est un monde assez petit au final).

Si tu veux plus d'infos sur comment "faire fonctionner" des relations polyamoureuses, tu peux lire des bouquins qui donnent des conseils relationnels poly, comme "la salope éthique" par exemple.

Bon courage à toi en tout cas, et désolé pour cette relation qui s'est mal passé.

#
Profil

Camille_B

le vendredi 17 mars 2017 à 14h58

On ne doit pas s'obliger à poser des règles.

On ne pose des règles que si elles sont nécessaires à chacun, c'est tout.

Si un partenaire ne peut pas supporter l'idée de te voir flirter devant lui avec un autre partenaire, discutez-en et, si vous êtes d'accord là-dessus, ne le fait pas.

C'est aussi simple que cela.

« Je trouve vraiment que que ça pue un peu du cul, cette volonté d'essentialiser la capacité à pouvoir avoir des relations non-exclusives, et ce à plus d'un titre. »

C'est un peu hors-sujet, mais cette remarque m'interpelle. Pourquoi ? Est-ce un reste de "honte" vis-à-vis de la monogamie qui pousse à cela ? Essayez de prouver aux autres et à soi-même que "non, on est pas des obsédés nous !" ?

Si deux personnes ( ou plus ) se plaisent lors d'une rencontre dans un café poly, je vois pas le mal à ce qu'ils se draguent l'un l'autre. Sincèrement.

J'ai même envie de dire : si le café poly est un lieu ou ils peuvent se sentir libre d'engager ce type de relation, alors qu'en tout autre endroit ils pourraient craindre le jugement d'autrui, ben c'est tant mieux non ?

D'une certaine manière ça rejoint la problématique des règles :

Poser des règles par nécessité, pour que cela fonctionne entre les différents partenaires qui ont des attentes différentes, c'est une chose saine.

Mais poser des règles par "devoir", parce que ça fonctionne comme ça le polyamour. Faire une liste de règle que l'on conseille à autrui sur le modèle du : "voilà ce qu'est une relation polyamoureuse saine". C'est un problème.

Se dire "polyamoureux", est-ce correspondre à une série de codes moraux stricts validés par la communauté ? Je ne crois pas.

[ et c'est aussi la raison pour laquelle une trop grande intellectualisation et normalisation du "polyfake" me semble problématique ]

Se dire polyamoureux c'est simplement reconnaître la possibilité et le désir de vivre plusieurs histoires d'amour en parallèle, point. Le reste relève des possibilités et des attentes de chacun.

#
Profil

Etrendil

le vendredi 17 mars 2017 à 15h18

La dernière phrase de Camille_b respire la simplicité :) ça me semble une bonne définition du polyamour.

#

Millia (invité)

le vendredi 17 mars 2017 à 16h54

Bonjour Hyppolyte et merci de ta réponse
Quand tu dis "- pas de flirt avec d'autres quand on est ensemble. ", dans quel sens? vous faisiez des pauses? ou alors vous aviez le droit de flirter quand le conjoint n'est pas présent dans la même pièce? Ta copine avait le droit de voir ce que tu écrivais à ta polyamoureuse? Pas facile de donner du temps à l'un et à l'autre

Camille_B : En fait si leur couple est polyamoureuse, mais que la conjointe est jalouse, vaut mieux ne pas le faire devant elle... Ce n'est pas tromper, elle sait qu'on a une relation, mais n'est pas obligé d'avoir les détailles, et c'est à son homme de la rassuré, bien évidemment que j'ai pas envie de lui voler... Mon mari n'a jamais cherché et trouvé une polyamoureuse (manque de temps), mais si il en avait une, je ne préférai pas voir ce qu'il se passe, mais savoir où ils en sont... Mais je ne pourrai pas intervenir du jour au lendemain "on arrête tout"
Je parle beaucoup de polyAmour sous couvert de "je suis très ouverte, tolérante, limite je pourrai l'être, mais j'ai jamais rien fait" (oui je n'assume pas, même virtuellement, aux amis) et certain j'arrive à leur expliquer pourquoi c'est bien, certain restent contre... des débats sans fin :P

Les règles auraient été "pas le droit de...", "faire..." "pas dire ceci ou cela" et c'est là que c'est compliqué, on ne peut pas controller une relation et des sentiments... Il n'y a pas de code et règle, c'est sensé être libre, en se fixant des limites à la limite

"Se dire polyamoureux c'est simplement reconnaître la possibilité et le désir de vivre plusieurs histoires d'amour en parallèle, point. Le reste relève des possibilités et des attentes de chacun."
Voila c'est ça! Tant qu'on s'y perd pas, qu'on reste heureux, et que tout le monde y trouve son compte, alors allons y !

Petite question, peut on dire que les hommes et femmes infidèles sont polyamoureux?
(je rappelle que je connais le polyamour depuis peu)

#
Profil

EdK

le vendredi 17 mars 2017 à 17h52

Je vais repondre rapidement a ta dernière question : non.

Non parceque le polyamour est selon la définition d'origine une ethique de relation non exclusive.

#
Profil

Toinou

le lundi 20 mars 2017 à 10h30

Voilà un bon gros débat sans fin. :)

Pour ma part je réponds que oui a condition que ce soit bien de l'amour et non pas une bête excuse pour de l'infidélité, mais que c'est malheureusement un polyamour incomplet car caché au yeux d'une des personnes aimées.

[EDIT]
Concernant les "règles", je pense que la seule et unique obligatoire est celle qui consiste à se dire ce que l'on ressent. Et j'entends par là vraiment le dire, pas attendre que l'autre réagisse "parce qu'il/elle sait" ou parce qu'il va s'apercevoir que ça ne va pas. Dire les choses, avant que ça pourrisse.
Les écueils des relations classiques monogames, sont pour les relations hors normes, telles que les poly, de bon gros iceberg Titanic-Style.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

Millia (invité)

le lundi 20 mars 2017 à 13h02

Merci pour ta réponse Toinou, je suis d'accord sur le fait d'être transparant et d'avouer ses sentiments au moment présent à son couple principal...

"Pour ma part je réponds que oui a condition que ce soit bien de l'amour et non pas une bête excuse pour de l'infidélité, mais que c'est malheureusement un polyamour incomplet car caché au yeux d'une des personnes aimées."

En gros qqn qui va voir une autre femme sans le dire à son couple principal c'est du polyamour s'il aime réelement la personne?

Moi je suis dans un couple polyamoureux mais mon mari ne cherche pas de son côté, et même si ca lui tomber dessus je ne sais pas s'il ferai quelque chose, par contre très ouvert par rapport à moi ...

#
Profil

EdK

le lundi 20 mars 2017 à 14h32

La définition du polyamour ici :

www.urbandictionary.com/define.php?term=Polyamory

Donc dans le cas de l'adultère la réponse est non !
Précisons que ce qui est considéré comme une relation romantique sexuelle peu être romantique et/ou sexuelle.

#
Profil

Toinou

le lundi 20 mars 2017 à 14h39

En gros qqn qui va voir une autre femme sans le dire à son couple principal c'est du polyamour s'il aime réelement la personne?

Pourquoi forcément un homme va voir une autre femme ! C'est quoi ce cliché sexiste ? :D

Plus sérieusement, présenté comme ça, j'ai peur qu'on puisse passer à coté de ce que je veux dire.
Ce que je veux dire c'est que mettre un couperet entre : tout le monde sait donc c'est du Poly, et quelqu'un ment ça n'en est pas, c'est, pour moi juste remettre les mêmes barrières que "si tu aimes deux personnes alors c'est que tu ne les aiment pas vraiment" mais un cran plus loin. C'est un jugement de valeurs sur un sentiments basé sur une morale.

Les histoires personnelles de chacun sont riches et ne peuvent pas être résumées à un simple test binaire.
Parfois c'est à la demande du conjoint lui même. Certains sont clair dès le début : "tu fais ce que tu veux mais je ne veux pas le savoir."
Parfois le conjoint n'est tout simplement pas près à accepter le polyamour. doit-on, parce que nous nous le sommes, leur balancer cela en pleine tête, détruire leur vision de l'amour et du couple et leur demander d'accepter parce que sinon ce n'est pas du poly ? A moins que la bonne chose à faire ce soit de mettre fin à une histoire d'amour possible parce que la moral le réprouve ? Dans les deux cas pas de gagnant que des perdants.
Parfois on craint simplement que le conjoint ne soit pas près aussi. On est persuadé qu'il, ou elle, ne pourra jamais accepter cela. On a peur de tout perdre. Et on ne peux pas dire que cette peur soit apaisée par notre société.
On peut trouver plein d'autres bonnes ou mauvaises raisons.

Tout ça ce sont des explications de choix. ça ne change pas le sentiment que ressente les gens confrontés à cela. Qui serions nous pour juger leurs sentiments parce qu'ils ne le vivent pas de la manière que nous voulons qu'ils le vivent ?

Au final, selon moi, et pour simplifier, le polyamour commence simplement quand une personne en aiment plusieurs autre et ne peux pas vous répondre quand on lui demande laquelle elle veux choisir.
plutôt que de juger à l'emporte pièce, il est bon de savoir les raisons d'un choix.

#
Profil

EdK

le lundi 20 mars 2017 à 15h07

Toinou
Certains sont clair dès le début : "tu fais ce que tu veux mais je ne veux pas le savoir."

Bah là c'est bon pas de problème avec la définition.

Tout le reste est humainement compréhensible mais pas éthique (et de mon point de vue carrément immoral). Hors le polyamour est une éthique de relation non exclusive. C'est tout pas la peine de chercher plus loin.

Une relation qui ne respecte pas ces règles n'est pas polyamoureuse. Non monogame certainement mais pas polyamoureuse.

La définition n'implique pas nécessairement d'aimer plusieurs personne. Encore une fois il s'agit d'une définition éthique (et pas morale) uniquement basée sur des faits.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Toinou

le lundi 20 mars 2017 à 15h27

Si tu veux, c'est ton point de vue, permet moi de ne pas être d'accord avec cela.
Ma vision du polyamour est plus libre et plus libertaire. Je me base sur le sentiment, pas la morale.

A mon sens pointé d'un doigt accusateur tout ceux qui ne pense pas comme la définition que tu as trouvée ne fera que du polyamour un nouvelle norme avec une toute nouvelle rigidité moraliste.
Au lieu d'accueillir ceux qui se pose des questions sur ce qu'ils ressentent et leur "ouvrir les yeux", les vouer aux gémonies ne fera que les repousser et faire de cette communauté une secte qui exclue tout ceux qui ne suivent pas dans le droit canon.
Ce qui serait dommage et dommageable, selon moi.
Car je maintiens, certains "infidèles" sont des polyamoureux. Certains même en souffre de ne pas pouvoir le vivre au grand jours.

Tout le reste est humainement compréhensible mais pas éthique (et de mon point de vue carrément immoral).

PS : ce n'est pas éthique de ne pas vouloir faire souffrir quelqu'un ? C'est même immoral !? Eh ben... Nous n'avons décidément pas le même point de vue sur le monde. :-/
Mais ça arrive. Sans ça il n'y aurais pas de débat :-)

#
Profil

EdK

le lundi 20 mars 2017 à 16h23

Je pense qu'il y a incompréhension. Le polyamour est defini. Tout ce qui se trouve en dehors de cette n'est pas du polyamour.

Maintenant ce fait là ne stigmatise pas en soit les autres cas de figures.

Évidemment que si quelqu'un a besoin d'aide je vais le conseiller et l'aider. Mais ce n'est pas en soit en rapport avec la définition du polyamour.

Est ce que tu connais le principe d'anarchie relationnel ?

Par définition une trahison ne peu pas être éthique. Jamais.
Morale peu être (en fonction du jugement des personnes) mais pas éthique.
Et quoi qu'il en soit de mon point de vue c'est immorale. (Mais ce n'est pas le sujet).

#
Profil

Toinou

le lundi 20 mars 2017 à 16h25

Si tu veux, c'est ton point de vue, permet moi de ne pas être d'accord avec cela.

#
Profil

raz

le lundi 20 mars 2017 à 20h14

@EdK : Quelle différence fais-tu entre morale et éthique ?

#
Profil

Hippolyte

le mardi 21 mars 2017 à 00h33

@Camille_B, juste un truc : je suis d'accord avec toi pour dire que chaque couple peut (et doit) créer ses propres règles, désolé si j'ai pas été clair sur ça mais il me semble l'avoir dit à plusieurs reprises.

J'ai donné un exemple de règles qu'on avait dans une de mes relations à une époque, dans une situation qui me semblait proche de celle de Millia, parce qu'elle me semblait avoir besoin de conseils plus pratiques que "trouve ce qui vous convient". Donc j'ai donné un exemple de règles que j'ai connu, qui ont fonctionné quand j'ai ouvert mon couple, même si aujourd'hui on ne fonctionne plus comme ça.

Mais ce n'est ni la seule, ni la meilleure manière de vivre une relation polyamoureuse, et dans la relation dont je parle les règles ont pas mal évoluées et continuerons à le faire (en général vers plus de simplicité, parce que oui la simplicité c'est mieux).

Mais je suis mille fois d'accord avec tout ce que tu dis sur le polyamour, et à mon avis on en a la même vision.

Sinon, pour la drague en café poly, c'est pas que j'ai quelque chose contre, mais je préviens de faire attention à ce que ce soit bienvenu parce que j'ai connu des cafés polys (à Lyon notamment) où on insistait sur le fait que ce n'était pas des clubs de rencontre - j'imagine parce que ça correspondait aux besoins de certaines personnes là-bas.

@Millia - vous faisiez des pauses?
- Non.
ou alors vous aviez le droit de flirter quand le conjoint n'est pas présent dans la même pièce?
- C'est ça.
Ta copine avait le droit de voir ce que tu écrivais à ta polyamoureuse?
- Non.
Pas facile de donner du temps à l'un et à l'autre.
- Comme quand on a plusieurs amis.

Peut on dire que les hommes et femmes infidèles sont polyamoureux?
- Comme tu vois, ça fait débat. Perso, je ne m'intéresse pas à savoir si "ce sont des vrais polyamoureux ou pas", ce qui est sûr, c'est que dans l'éthique polyamoureuse, l'infidélité c'est pas bien. Mais c'est pas parce que quelqu'un fait quelque chose de mal que c'est forcément une mauvaise personne, parfois c'est juste des gens coincés dans des situations où ça se retrouve être le meilleur choix qu'ils puissent faire au vu des circonstances.

En gros qqn qui va voir une autre femme sans le dire à son couple principal c'est du polyamour s'il aime réelement la personne?
- Pour moi, non. Le polyamour, dans ma définition, ce n'est pas seulement "aimer plusieurs personnes", c'est le faire avec le consentement de toutes les personnes impliquées. Mais ça n'empêche pas que ses sentiments puissent être sincères.

#
Profil

bonheur

le mardi 21 mars 2017 à 09h59

Edk
Je vais repondre rapidement a ta dernière question : non.

Même réponse. Du moment qu'il y a mensonges, cachoteries, non-dits, fourberies, etc... ce ne peut être du polyamour. Et j'irai même plus loin. Pour ma part, s'il y a une des personnes concernées qui ne sait pas (au moins qu'il y ai d'autres personnes possibles) ce n'est pas du polyamour. Donc, pour moi, et je dis bien pour moi (puisqu'ici il faut tout le temps le préciser), un-e poly qui entretient une relation affective-et/ou-sexuelle avec une personne qui de son côté est adultère, ce n'est alors plus du polyamour, mais un mélange incertain. Ce n'est ni un jugement, ni une critique, simplement un constat (j'ai été dans ce cas inconfortable et ça n'apporte pas gd chose en soi).

#
Profil

bonheur

le mardi 21 mars 2017 à 10h09

Le polyamour souffre d'un manque de compréhension général. Les médias le travestissent souvent. Alors, si sur un site qui y ai dédié, on laisse accepter n'importe quoi, le polyamour deviendra n'importe quoi.

Ce que je viens de dire n'incrimine personne. Juste appelé les choses par leur nom. Je suis d'accord avec Edk, le polyamour est en soit défini. Il ne suffit pas d'avoir plusieurs relations simultanément pour se définir comme poly. Il y a aussi tout une conduite personnelle qui vient nourrir et enrichir toutes les personnes. Une conduite personnelle qui se veut dans une volonté de clarification et dans l'idéal, mais ce n'est toujours possible, d'approbation totale de toutes les personnes concernées.

Pour ce qui est de s'afficher poly au yeux du reste de notre entourage, voir même ouvertement et publiquement, c'est un choix qui malheureusement appartient encore à chacun-e et à ses possibilités. C'est un premier grand pas que de s'afficher poly aux yeux de son entourage.

#
Profil

bonheur

le mardi 21 mars 2017 à 10h22

Hyppolite
Sinon, pour la drague en café poly, c'est pas que j'ai quelque chose contre, mais je préviens de faire attention à ce que ce soit bienvenu parce que j'ai connu des cafés polys (à Lyon notamment) où on insistait sur le fait que ce n'était pas des clubs de rencontre - j'imagine parce que ça correspondait aux besoins de certaines personnes là-bas.

Un café poly est un lieu avant tout de dialogue, comme ici d'ailleurs (on passe d'une communication écrite à distance à une communication verbale de proximité). Parfois, on accroche naturellement (enfin, plus qu'une accroche, mais c'est compliqué à exprimer) avec quelqu'un et on garde le contact. C'est un lieu où l'on entre en interaction avec d'autres humains et une alchimie se produit. Il y a de l'authenticité dans ce vécu.

Par contre, la drague, c'est à mes yeux un grand n'importe quoi. Pourquoi, se taper du mec ou de la nana ? Enrichir en quantité ? Se dire que dans le milieu poly c'est facile ?

J'ai vécu deux magnifiques amours, des personnes avec qui j'ai d'abord échangé par le biais de ce site, puis vu lors d'évènements poly, puis en week-end commun avec mon mari, puis en vacances communes, toujours tous ensemble (aussi avec les co-amoureuses) et ce fut merveilleux. Je crois que ça arrive et que personne dans le milieu de l'époque ne nous a reproché quoi que ce soit.

Par contre, oui, la drague, quelque soit l'environnement, qu'est-ce que c'est désagréable à subir !

J'ai récemment envoyé baladé un membre qui affirmait que si on s'inscrivait sur ce site c'était obligatoirement parce que l'on avait cette idée de rencontre (donc de quantité) derrière la tête. Et bien non, ce n'est pas le cas de tout le monde.

#
Profil

Etrendil

le mardi 21 mars 2017 à 10h42

Absolument d'accord avec toi bonheur, je te rejoint à 100% sur la vision du moment des rencontres et de la manière d'appréhender des rencontres.

Pour moi la "drague" c'est tout de suite écarté. Privilégiant avant tout une approche humaine et sincère et authentique dans des discussions plutôt qu'une approche des rencontres industrielle. (Je suis sentimental ceci-dit, cela explique peut-être le pourquoi)

Les Femmes ou les Hommes sont pour moi des êtres humains, et bien qu'héterosexuel, je préfère en bon lutin de découvrir les gens naturellement et après advienne que pourra. Mais je ne part jamais dans la systématisation de la rencontre.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion