Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Chansons, poèmes, divers poly

#
Profil

Junon

le mardi 09 février 2010 à 14h03

Manquerait plus qu'il soit rôliste, tiens!

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 février 2010 à 14h47

aaaaah !
S'il vous plait. Ne me donnez pas d'érection par télépathie.

#
Profil

Junon

le mardi 09 février 2010 à 14h53

Tu l'aimes hein, mon gros XP?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 février 2010 à 15h31

rrronrrron.

#
Profil

Apsophos

le mardi 09 février 2010 à 15h56

Questionablecontent, c'est effectivement des dessins pas géniaux (regarde les premiers, pour comparer) mais des situations, des dialogues, et, surtout, des vannes. Ça fait un moment qu'il y a des allusions poly dans la série sans vraiment en faire le sujet d'un strip. (comprendre : ça fait un moment que je cherche une raison d'en poster ici)

Ouais, je suis rôliste, aussi... Peu actif en 2009 et cherchant à reprendre, aussi.

#
Profil

Junon

le mardi 09 février 2010 à 16h06

Roliste powaaaaa, wééééé!

#
Profil

Junon

le mardi 09 février 2010 à 16h07

Les polys seraient-ils plus rolistes que les autres? ;)

#

(compte clôturé)

le mardi 09 février 2010 à 16h18

Y en a même qui le sont pas du tout... Cékoi ce truc?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 février 2010 à 16h32

Une secte.

Rôliste, c'est le terme français pour "pratiquant de jeux de rôles sur table".

Ce sont des jeux, lointains descendants des jeux de stratégie. Il y a plusieurs personnes qui jouent chacun un personnage, plus une personne (le maître du jeu) qui décrit des évènements, des décors, des personnages secondaires.

C'est pas facile à exprimer l'intérêt, le grand ouvroir d'imagination que ça représente, sans faire jouer.

Pour te dire ça caricaturalement : imagines que tu es un détective, du genre Hercule Poirot.

Moi, je suis le maître du jeu. Je te décris "voilà, ton personnage vient d'entrer dans un salon bourgeois. Un corps est étendu sur un tapis noir, du sang coule. Il y a deux hommes endormis sur un canapé. Par une fenêtre ouverte, tu entends un bruit, comme un craquement de bois. Dis moi ce que fais ton personnage."

Et là tu réponds.
Moi, de mon côté, j'ai une histoire préparée (un scénario qui se révèlera en fonction des actions de ton personnage), des idées sur ce que veulent les autres personnages.

#
Profil

Papaverum

le mardi 09 février 2010 à 16h48

Wahou des rôlistes ! Des vrais ! :-D

(Je veux dire : pas des gens qui jouent sur un ordi ou une console et croient que c'est du "jeu de rôle" ! ).

Pour ma part j'ai commencé par le grand ancêtre ADD puis l'Appel de Cthulhu, Space Opera (usine à gaz celui là), MEGA etc.

Ben tiens, pour rester dans la discussion, j'ai connu des personnages joués comme des polys par des mono IRL et ils semblaient vraiment sincères dans leur rôle (allez savoir, peut-être la manifestation de désirs profonds pas concrétisés ? Ou le fait que certaines barrières n'avaient pas de raison de se manifester dans ce qui n'est -somme toute- qu'un jeu ).

Et je promet que d'avoir un MJ (maître du jeu) poly n'y était pour rien ! ;)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 09 février 2010 à 16h52

Bah, il y a à mon avis deux grands types de personnages : le soi amélioré et idéalisé, ou le personnage défouloir expérimental "qu'on aimerait être mais qu'on ose pas".
A toi de voir la tendance de ces joueurs !

#
Profil

Junon

le mardi 09 février 2010 à 16h53

Ah ah, mes deux amours sont également MJ! C'est même la guerre des nerfs pour récupérer mon perso (elle joue avec moi! Nan, avec moi! ;))
Mais je n'ai encore jamais joué de personnage poly (bon, INS et mon style de roleplay ne s'y prêtent guère...)

#
Profil

Papaverum

le mardi 09 février 2010 à 17h16

@Siestacorta

En effet, c'est comme le fait de jouer un "super-méchant"... on peut aller loin dans la transgression de ses propres valeurs juste pour le plaisir de la jouer "grand guignol".
Aaah... la mort de mon anti-paladin !-) .

Comme ce ne sont que des rôles, définir la part de désir, d'idéalisation ou tout simplement de jeu théâtral est bien difficile.

J'ai plutôt favorisé le développement du côté "rôle" chez les joueurs, souvent en les faisant débuter avec des personnages destinés à mourir mais de manière "épique".

Combien d'entre eux se sont sacrifiés pour "sauver le monde" ou alors, juste pour aller jusqu'au bout de la logique de leur personnage ?

De grands moments de Roleplay qui sont resté marqués dans les mémoires.
C'est agréable d'avoir de très bon joueurs !

#

soleil de minuit (invité)

le jeudi 25 mars 2010 à 18h53

"...Mon but était clair
T'envoûter
Tout en restant
Libre-moi et libre-toi
Car le roi de l'amour
N'a plus besoin d'esclaves"

Arthur H. "Adieu Tristesse" de l'album du même nom

#
Profil

Lilie

le jeudi 25 mars 2010 à 19h11

OOOhhhh .... J'adore cette chanson..
La voir ici, ça raisonne comme si deux de mes mondes étaient réunis un instant.
Ca me rend toute chose, tiens! ^^

merci !

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 mars 2010 à 23h45

soleil de minuit
"...Mon but était clair
T'envoûter
Tout en restant
Libre-moi et libre-toi
Car le roi de l'amour
N'a plus besoin d'esclaves" Arthur H. "Adieu Tristesse" de l'album du même nom

C'est très beau. J'aime. Merci !

#

(compte clôturé)

le vendredi 26 mars 2010 à 11h53

Je cherche désespérément une copie de «  Pourquoi pas ! », de Coline Serreau. :(

#
Profil

Romy

le vendredi 02 avril 2010 à 20h49

Un petit coucou. Ici, à Montréal, c'est la folie. Il fait 25 degrés, tout le monde est dehors avec le sourire aux lèvres. Je ne m'attarderai pas trop ici donc... même si je vous aime bien.

Je vous laisse le plaisir d'écouter une de mes chansons préférés de Jean Leloup, chanteur montréalais qui fait l'éloge du printemps-été à Montréal. Chanson presque poly qui date des années 80... Printemps-été

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 avril 2010 à 22h29

A p'tit vanhienne et grrotorieu / habit ensemb' e tout'les deux

A grrotorieu a perd sa djob / a ptit' vanhienne rétrouss' sa rob'

Je connais pas grand'chose de Leloup mais maudit que j'ai ri quand j'ai entendu la chanson. Comme tu vois, Rosalie, un petit bout m'en est resté!

#

(compte clôturé)

le samedi 03 avril 2010 à 00h56

Rosalie
Un petit coucou. Ici, à Montréal, c'est la folie. Il fait 25 degrés, tout le monde est dehors avec le sourire aux lèvres. Je ne m'attarderai pas trop ici donc... même si je vous aime bien. Je vous laisse le plaisir d'écouter une de mes chansons préférés de Jean Leloup, chanteur montréalais qui fait l'éloge du printemps-été à Montréal. Chanson presque poly qui date des années 80... Printemps-été

25° !!! Non mais non quoi ! Ici il fait que pleuvoir et grêler ! #jalouse (!)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion