Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Polyamour et sexualité,

Sexualités
#
Profil

Dolcevita

le vendredi 13 janvier 2017 à 19h18

Bonjour à tous,

Je publie ce post pour avoir vos questions, ressentis et témoignages (qui vit cela et comment ?) dont je vous remercie à l’avance. Je ne cherche ni conseils, ni recettes, juste plus de matière à réflexion. APH, vu ta grande expérience dans ce domaine, je serai heureuse de te lire.

Depuis septembre, je vis une relation amoureuse avec M qui est en couple avec L. A partir du mois d’octobre j’ai entamé aussi une relation amoureuse avec L. Ce sont 2 femmes, M est polyamoureuse comme moi, L le devient. Nous sommes à 500kms de distance mais trouvons des créneaux pour nous voir.

Malgré l’amour qui circule entre nous 3 et nos affinités et goûts communs nous rencontrons des difficultés en ce qui concerne nos nuits communes.
Déjà matériellement, nous n’arrivons pas à dormir toutes les 3 dans un lit de 140… Ensuite pour la sexualité, nous fonctionnons en couple, selon 3 combinaisons : M et L, M et D, L et D. Alors nous avons institué des tours selon les 3 combinaisons. Celle qui reste seule est frustrée. Et rejoint les autres le matin ou non. Bref, nous sommes toutes les 3 très frustrées pour diverses raisons qui tiennent notamment au fait qu’on a pas le temps d’avoir à 2 une sexualité satisfaisante. L et moi serions prêtes à tenter le lit de 2 m mais M ne le souhaite pas.

Je résume. L et M interviendront et complèteront. Je précise que nous sommes très impliquées toutes les 3 et que je souhaite vraiment m’engager dans ces relations. Cela génère souvent de la souffrance et j’avoue avoir peur maintenant d’aller chez elles. Suis-je complètement utopique et dans le fantasme quand mon désir est d’être le plus souvent possible avec elles…

#
Profil

Enora

le vendredi 13 janvier 2017 à 21h17

Euh ... pourquoi ne pas jouer à 3 ? ... :)

#
Profil

TrioBulle

le samedi 14 janvier 2017 à 00h02

Même question que Enora,c'est un choix que de ne pas fonctionner en trio au niveau du sexe ? Parce que dans ce cas, pas de frustration. Un lit de 2 m doit être le rêve !! Dans un lit de 160 on arrive à dormir un peu serrés à 3...

#
Profil

Maxxence

le samedi 14 janvier 2017 à 18h31

Ce que deux veulent, trois ne peuvent pas le faire. Et vice/versa.
Pour avoir expérimenté la vie à trois dans trois épisodes différents de ma vie, je n'ai jamais cherché à vouloir ce qui ne se faisait pas naturellement.

Lorsque Cunégonde n'a pas envie de dormir avec Hortense, pourquoi le vouloir ?

Depuis toujours, j'ai privilégié la chambre pour chacun, d'abord parce que j'aime avoir mon lieu à moi, mon espace d'intimité, ma chambre, et que cela va aussi dans le même sens pour les autres. Chacun ses espaces privatifs, l'expression des désirs vont aussi avec ces espaces, aller faire un câlin chez l'autre, se retrouver à trois dans la chambre d'une personne, sans préméditer de tours de câlins ou autres séquences. Je ne suis pas en désir constant, je ne crois pas aux désirs permanents, même si mes partenaires et moi-même avons une sexualité épanouie et plutôt fréquente.

Tout comme qui dors avec qui, cela ne s'impose à personne, parce que c'est un choix qui se fait sans obligation, chacun ayant sa chambre, son espace, lorsque tu restes dans un lit, c'est parce que tu en as envie, tu t'endors là, et tu peux t'éclipser dans la nuit, tu peux faire des surprises au petit matin, tu peux être l'heureux destinataire de surprises dans la nuit ... Toutes les options sont ouvertes lorsque chacun à ses espaces.

Voilà comment cela s'est "fait" pour ce qui me concerne, sans réellement préméditer tout, cela, l'occasion faisant le larron. Avec pour seul et unique postulat : Le consentement plein et entier de chacune des personnes concernées :)

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Dolcevita

le dimanche 15 janvier 2017 à 10h53

Merci pour vos questions Enora et TrioBulle, oui c'est un choix de fonctionner en couple au niveau du sexe puisque M ne le souhaite pas. Un choix contradictoire d'ailleurs puisque L souhaite que nous fonctionnions en trio. En ce qui me concerne, il me semble que fonctionner en couple serait plus facile mais impossible à mettre en place pour le moment...

Oui Maxxence, le choix d'une chambre pour chacun est pour moi aussi l'idéal, mais la configuration de nos apparts ne le permet pas... En tout cas ton témoignage me parle car il respecte la liberté et le consentement de chacun.

J'avoue être un peu perdue et avoir peur d'aller chez elles maintenant car je crains les conflits (il y en a eus...) et en même temps elles me manquent terriblement...

#
Profil

Acajou

le dimanche 15 janvier 2017 à 13h10

Dolcevita
Cela génère souvent de la souffrance et j’avoue avoir peur maintenant d’aller chez elles. Suis-je complètement utopique et dans le fantasme quand mon désir est d’être le plus souvent possible avec elles…

Peut-être que pour ça tout simplement une des solutions est de leur en parler.
Après-tout ça n'engage à rien, il s'agit tout simplement de ton ressenti..

Concernant M, elle a sûrement des raisons qui l'empêchent de tenter le lit de 2 m, mais quelles sont-elles ? Un non catégorique et définitif ? Un besoin d'être accompagnée dans la démarche ? Un problème de budget ? Un épanouissement plus important quand elle est en couple qu'en trio ?

Message modifié par son auteur il y a 9 mois.

#
Profil

Dolcevita

le dimanche 15 janvier 2017 à 13h34

Nous parlons Acajou, elles devraient intervenir aussi sur ce post d'ailleurs...

Pour M, c'est plutôt "un épanouissement plus important quand elle est en couple qu'en trio"...

#
Profil

Maxxence

le dimanche 15 janvier 2017 à 14h58

Dolcevita
J'avoue être un peu perdue et avoir peur d'aller chez elles maintenant car je crains les conflits (il y en a eus...) et en même temps elles me manquent terriblement...

Je ne peux pas parler pour toi, ou pour d'autres. Pour ce qui me concerne, lorsque je suis dans les craintes, je ne suis plus dans l'élan amoureux ... Je ne sais pas l'exprimer autrement, mais lorsque je suis dans des peurs de perdre l'autre, ou pire, de savoir que cela va mal se passer, même si le deuil de la relation est profondément douloureux, même si je ne sais pas "désaimer", ces heurts m'obligent à choisir la distance, le renoncement.

Pour ce qui me concerne, les relations amoureuses, les relations amicales, les relations humaines choisies, reposent toutes, sans la moindre exception, sur la nécessité du sentiment de bien être et de bienveillance avec et en l'absence de ceux qui compte dans ma vie. Sinon, ce sont des relations, des individus dont je peux me passer facilement.

En résumé, la nature de mes liens reposent d'abord et avant tout sur une joie de connaitre, partager, voir et fréquenter.

Si cela peut t'aider...

#
Profil

Dolcevita

le dimanche 15 janvier 2017 à 19h52

Oui Maxxence, merci, cela m'aide, me fait réfléchir et ... me rend triste... car en effet je dois apprendre à mettre de la distance... à prendre du recul... ça me fait mal et me rend triste...

#
Profil

LisSurMesLevres

le dimanche 15 janvier 2017 à 20h17

Bonsoir, je suis L. Lors d'un récent café poly à Nantes, il est ressorti que le temps est une ressource rare, qui semble contraindre les relations polyamoureuses. En tous cas c'est une opinion qui est ressortie de l'échange. J'ajouterais bien ici que l'espace agit aussi comme une contrainte : nous n'avons qu'une chambre, une seule pièce pour les relations intimes dans notre appartement. J'en suis désolée. Si j'étais assez riche, "I'd buy a big house where we all could live" (d'après Mr Elton John). Comme D. vit à 500 km de chez nous, et qu'elle ne souhaite pas ou plutôt, je crois, trouve prématuré de s'installer près de nous, comment faire ? Même si nous louions une maison avec 3 chambres quand elle vient, il resterait la contrainte du temps. D'ailleurs nous avons buté sur cette contrainte au jour de l'an, alors que nous n'étions pas chez nous et n'étions pas vraiment limitées par l'espace.

#
Profil

TrioBulle

le dimanche 15 janvier 2017 à 22h30

Je comprends bien ce que vous voulez dire D et L. Même si vous aviez 3 chambres, le jour ne dure que 24 h et comme vous fonctionnez en couple, forcément L et M vous devriez vous "partager" le temps que D passe chez vous. Et j'ai cru comprendre que c'est ce qui pose problème et créé de la frustration.

Est-ce que M est réticente au trio parce qu'elle a déjà essayé et ne s'y épanouie pas ?

Je ne trouve pas d'idée à vous soumettre pour résoudre tout cela.

La solution de Maxxence de s'éloigner me chagrine car j'imagine ce que ça me ferait de devoir m'éloigner de mon Lutin pour quelque raison que ce soit...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion