Polyamour.info

Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogamie, je ne suis plus moi-même

Monogamie
#
Profil

minicoeur

le vendredi 09 décembre 2016 à 05h42

Bonjour à toutes et à tous :)

Je viens ici pour vider mon sac, alors je remercie vraiment les personnes patientes qui liront mon petit récit. :)

Avant toute chose, j'aimerais préciser que je suis dans une relation monogame. Mais j'ai eu envie de m'épancher ici parce que j'aime beaucoup l'intelligence relationnelle et émotionnelle des personnes poly. Bon, on ne peut jamais généraliser mais je me permets quand même cette petite généralité flatteuse. :)

Je suis donc dans une relation monogame depuis quelques mois. Mon copain et moi-même avons développé des sentiments amoureux très rapidement. Et il me parlait de conte de fées et d'amour avant même que nous n'ayons de rapport sexuel. Je précise ça parce que ça m'a touchée et marquée...

Mon chéri se décrit lui-même comme étant très jaloux et possessif. Il dit que pour lui le vrai amour est exclusif, que c'est sa vision de la fidélité. Et que si un autre homme touche la femme qu'il aime, il devient totalement fou. Et pour survivre à ça, il aurait besoin de totalement se détacher, et se défaire.

Il m'a parlé de ca très tôt dans nos discussions amicales, et à ce moment-là j'avais envie de rester libre. Ma vision de la liberté. C'est-à-dire pas de couple monogame. J'étais célibataire et je fréquentais depuis qlq temps un homme avec qui je couchais de temps à autre, et même si j'étais exclusive sexuellement ca m'était égal. Je voulais rester célibataire non pas par rapport à la liberté sexuelle, mais pour toute la liberté en général.

Ne pas rendre de compte, pouvoir danser avec qui je veux en soirée et en général, flirter, discuter, être draguée, et surtout...Eviter de culpabiliser à la moindre occasion, me sentir responsable du bonheur de l'autre etc.

Mais je suis tombée amoureuse de mon copain pour tout ce qu'il est. Et malgré mon envie de liberté je n'ai vraiment pas pu résister à cet amour...

Mon copain me dit être prêt à accepter ma manière d'être.

Il se dit par exemple prêt à accepter mon besoin de plaire. A vrai dire ce n'est même pas un réel besoin, j'ai juste envie de pouvoir être flattée de plaire de temps à autre, sans réfléchir plus que ça...

Il me dit également être prêt à accepter ma proximité avec d'autres hommes pour réaliser mes envies artistiques : danse, théâtre...

Il dit qu'il me laisse libre de choisir mes propres limites dans ma vie en général, tant que je suis exclusive sexuellement, que je ne le "trompe pas".

Pourtant, je me retiens de faire ces choses parce que même s'il veut faire des efforts et accepter mon petit côté "électron libre" comme il le dit, je me mets des barrières. Je n'ai pas envie de lui faire ressentir de la jalousie...

Déjà là, il m'a confié être jaloux quand d'autres hommes regardent mon corps, ma "beauté", ou m'abordent en soirée... Du coup je me restreins également.

Ma question est la suivante : Comment supporter le fait de ne plus être moi-même ?

Je suis très amoureuse, je ne souhaite pas le quitter. Mais je ne peux plus être "moi". Je me sens inhibée...

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ?

Merci pour votre lecture, j'ai raconté beaucoup de détails inutiles mais ça fait du bien de raconter sa vie ça m'arrive pas souvent :-P
Bonne journée.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 09 décembre 2016 à 10h30

L'amour et les incompatibilités ! Le célibat permet en effet de ne pas dépendre d'autrui et des incompatibilités. Malheureusement, dans une relation, il y a toujours des concessions à faire. Il ne faut toutefois pas tomber dans la perte de soi.

Personne ne peut prendre de décisions à la place des autres, donc les "conseils" seront ce qu'ils seront, des regards extérieurs que tu ne seras pas obligée de suivre, surtout pas.

Je trouve ton analyse pertinente. Aucun détail est inutile et parfois, écrire pour autrui permet d'écrire pour soi. Poser ses propres pensées n'est pas anodin. Donc bravo pour ta démarche (et puis c'est structuré et facile à lire).

A ta question, je dirai personnellement, mais ce n'est que mon point de vue, mon ressenti, que l'on ne peut pas être une autre et que l'on doit être aimé pour qui l'on est. Enfin, si, on peut, à condition d'accepter de s'éteindre. Une sorte de mort intérieure. l'adaptation et les concessions ont des limites et tu en es là, je crois, à faire la découverte de tes limites.

#
Profil

Paracelse

le vendredi 09 décembre 2016 à 12h50

Ton copain a le mérite d'être honnête sur ce qu'il est et ce qu'il ressent. C'est plus simple de construire une relation sur des bases réalistes.

En même temps, la réalité ne ressemble pas souvent aux "comptes de fées". Les princesses prises dans les filets de princes possesifs et jaloux finissent souvent dans des donjons ou des cages dorées. Trop de femmes subissent les conséquences de leur relation avec un homme qui "devient fou", pour x raisons, physiquement ou psychiquement.

Tu sembles déjà en difficulté dans cette relation. C'est compliqué de prendre position après ce que tu évoques. Peut-être que tu peux rajouter encore des éléments?

#
Profil

MoE

le vendredi 09 décembre 2016 à 13h28

Quel est le passif de ton copain qui l'ont amené à développer cette jalousie?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Espace membre

» Options de connexion